NEW WAY

Une ville mise sous quarantaine où des personnes se découvrent des pouvoirs.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sleeping pills [PV Seth Newman]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lena Adams Swensson
Fucking Bitch
avatar

Nombre de messages : 633
Age : 29
<b>Age</b> : 18 ans
<b>Occupation</b> : Mannequin en "repos"
<b>Pouvoir</b> : Clonage
Date d'inscription : 21/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur:
Pensée du Moment:
Relations:

MessageSujet: Sleeping pills [PV Seth Newman]   Lun 11 Aoû - 16:18

Tous les volets, les stores et les rideaux de la maison étaient fermés. Lena, pieds nus, déambulait dans le couloir de l’étage. Elle portait une vieille chemise d’homme, beaucoup trop grande. Il ne fallait pas croire qu’elle avait couché avec un mec la nuit dernière pour autant, c’était juste la tenue dans laquelle elle préférait dormir. Il était cinq heures du matin et elle était déjà levée, ce qui était tout particulièrement rare pour elle. Les maux de tête la rendaient folle. Ils l’avaient réveillée, elle n’en pouvait plus, elle voulait qu’ils cessent. Elle voulait fermer les yeux et que tout disparaisse. Elle voulait dormir. Elle était fatiguée, tellement fatiguée. Elle descendit les escaliers, d’un pas lourd. Elle attrapa ses lunettes de soleil sur le guéridon du hall d’entrée. Il y avait toujours trop de lumière, même si tout était fermé, trop de lumière, elle souffrait tellement. Cela faisait maintenant plusieurs jours qu’elle avait mal à la tête. Elle ne comprenait pas pourquoi, elle n’avait jamais été sujette à des migraines. Mais elle avait peur d’aller voir un médecin. Elle se doutait bien que tôt ou tard les effets des gaz inhalés se feraient ressentir, mais il était hors de question de voir un docteur, personne ne devait savoir qu’elle avait été dehors, pas seulement pour elle, pour les trois autres aussi. Et si les militaires venaient à l’apprendre, les militaires et leur foutu commandant Johnson.

Elle n’en pouvait plus que tout ça sorte de sa tête, ne plus penser, à rien, ça faisait encore plus mal ! Que tout ses souvenirs disparaissent, que toutes ces pensées toutes ses connaissances s’évapore plus vite qu’elle n’avait mit de temps à les enregistrer. Ça ne pouvait pas continuer ainsi. C’était impossible. Elle entra dans la cuisine et prit des cachets, de l’Advil, ça marchait d’habitude. De retour dans le séjour, elle se laissa tomber sur le canapé de cuire écru, il était froid, un frisson parcouru son corps. Elle ferma les yeux et resta sans bouger. La douleur était insupportable. Elle avait l’impression qu’on lui sciait le cerveau en deux, c’était insoutenable. Les larmes perlèrent aux coins de ses yeux, puis coulèrent sur ses joues. Une question raisonnait encore et encore dans sa tête, elle n’arrivait pas à la faire sortir. Pourquoi, pourquoi était elle venu ici ? Si elle était restée à Manhattan tout ça ne serait pas arrivé. Mais elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même, rien de tout ça ne serait arrivé si elle n’avait pas fait de conneries.

Elle avait juste envie de s’arracher les cheveux, de se cogner la tête contre les murs, peut être que ça passerait, que pouvait elle faire d’autre pour que ça passe, rien ne marchait, la douche froide, le noir, le repos, les médicaments, rien. Peut être n’en avait elle pas prit assez, des cachets, peut être en fallait-il plus… Elle devait essayer. Elle se releva, péniblement, et essaya de rejoindre la cuisine. Elle était maintenant prise de vertiges. Tout tournait autour d’elle. Les larmes continuaient de couler sur ses joues, ça faisait mal, ça faisait si mal. Elle trébucha sur un tapis et se rattrapa au mur à côté d’elle. Elle se vit dans un miroir, accroché en face de l’endroit où elle se tenait. Elle avait une mine affreuse, son teint était pâle, ses grosses lunettes masquaient ses yeux qui devaient être rouges et cernés. Sa chemise trop grande lui donnait l’allure d’un sac de pommes de terre. Même ses boucles blondes merveilleuses perdaient de leur éclat, encadrant ce visage trop terne. Elle continua sa route jusqu’à la cuisine, avec difficultés mais elle parvint jusqu’au comptoir où la plaquette de pilules n’avait pas bougée. Elle les prit, les uns après les autres elle voulait juste ne plus avoir mal à la tête. Elle ne compta pas combien elle en prenait. Elle n’y pensait pas, elle voulait juste que ça s’arrête. Elle essaya de reposer son verre d’eau sur le marbre blanc, mais il alla exploser sur le sol, à quelques centimètres de ses pieds. Elle s’en moquait. Elle nettoierait plus tard, oui, plus tard, quand elle n’aurait plus mal à la tête. Ce serait même la femme de ménage qui nettoierait, pourquoi s’embêterait-elle à faire de bases besognes. Elle marcha sur les bris de verre, elle ne remarqua même pas les éclats qui s’enfonçaient dans la chaire tendre de ses pieds délicats. Quelques gouttes de sang perlèrent laissant de petites traces sur le sol. Elle s’en moquait, elle voulait juste que les maux de tête disparaissent. Elle ne pensait à rien d’autre. Elle s’étala de tout son long sur le sofa, et alors qu’elle tentait de vider son esprit de toute pensée superflue, une réalité lui revint en mémoire : en trop grande dose, l’Advil tuait. Elle avait fait une connerie, elle n’aurait pas du en prendre tant, et combien en avait elle prit d’ailleurs ? Elle commença à paniquer et se mit à appeler, elle appela la seule personne qui pouvait lui venir en aide…

Seth… Seth… SETH !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Newman

avatar

Nombre de messages : 11
<b>Age</b> : 23
<b>Occupation</b> : assistant à l'université
<b>Pouvoir</b> : passer à travers la matière
Date d'inscription : 06/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur:
Pensée du Moment:
Relations:

MessageSujet: Re: Sleeping pills [PV Seth Newman]   Lun 11 Aoû - 19:47

Seth n’était habillé que d’un pantalon de pyjama, il s’était surement débarrassé de sa chemise en dormant, peut être que pendant son sommeille la chaleur l’étouffait et que, sans le remarquer, il s’était déshabillé. Il se réveilla violemment en entendent quelqu’un l’appeler dans son rêve … ou peut être que les cris ne provenaient pas de son imagination, mais dans le deuxième cas, qui l’appellerait et pourquoi ?

Surement Lena, elle était la seule dans la maison avec lui et surement pas la femme de ménage, elle ne connaissait pas son prénom. La question du Qui, était résolu, mais il fallait encore savoir pourquoi ? Il sauta de son lit, regarda l’horloge qui indiquait cinq heures du matin. Le doute s’installa en lui, rêvait il ou non ? Il attrapa la poignée de la porte et après une seconde de réflexion ouvrit la porte et se précipita dans les escaliers.

Une fois en bas, le carrelage froid le fit frissonner et la lumière l’aveugla, il ferma légèrement les yeux le temps qu’il s’habitue à l’éclat de la lumière, puis se dirigea vers la cuisine. Dans la cuisine, rien de suspect n’attira son intention, si ce n’est le médicament qui reposait sur la table, Advil, c’est le nom qu’il pu lire en le prenant en main et pu remarquer qu’un nombre indéterminé de cachets manquaient à l’appel. Son regard fut attiré au sol par un liquide froid qui lui caressait le pied. De l’eau, mais il n’y avait pas seulement de l’eau au sol, des morceaux de verre et quelques perles de sang gisaient par terre. Aucun doute pour lui désormais, les cris n’avaient rien à voir avec son imagination, Lena était blessé et peut-être était elle en danger.

Il couru dans le salon, en prenant soin d’éviter le tranchant des morceaux de verre qui faisait obstacle à Seth. Dans le salon, il vit dans le sofa Lena, blanche comme un mort, avec des lunettes de soleil devant les yeux, qui empêchait à Seth de voir si Lena le regardait ou si elle était inconsciente. Soudain, ça lui paru évident, elle avait pris trop de cachet. Il rompu le silence de mort qui régnait dans la maison.

O non … Lena ! Attend je vais appeler l’hôpital.

Il se précipita sur le téléphone, mais hésitait à composer le numéraux de l’hôpital, s’ils trouvaient des radiations en elle, les militaire retomberait sur lui, Lena et les 2 autres. Mais la situation ne lui permettait pas de réfléchir plus longtemps, il composa le numéro de l’hôpital, puis donna l’adresse de la maison en expliquant que son amie avait surement avalé une grosse quantité d’Advil. Puis il raccrocha et se retourna vers Lena.

Ne t’inquiet pas, ils vont bientôt arriver !

Ne sachant plus quoi faire, il tourna en rond et chaque minute semblait durer une éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Adams Swensson
Fucking Bitch
avatar

Nombre de messages : 633
Age : 29
<b>Age</b> : 18 ans
<b>Occupation</b> : Mannequin en "repos"
<b>Pouvoir</b> : Clonage
Date d'inscription : 21/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur:
Pensée du Moment:
Relations:

MessageSujet: Re: Sleeping pills [PV Seth Newman]   Lun 18 Aoû - 1:18

La panique la saisit, Seth venait d’appeler une ambulance. C’était catastrophique, il ne fallait pas, non il ne fallait pas, personne ne devrait savoir.

Nooon, non, Seth, non !

Elle tenta de se redresser, ses mouvements étaient décousus, elle se contrôlait mal, mais elle arrivait tout de même à réfléchir, ce qui l’étonnait vraiment, comment pouvait elle être à la fois presque amorphe et faire preuve d’un sang froid déconcertant.

Aide moi, conduis moi aux toilettes faut que je me fasse vomir, et rappelle dis leur que j’ai juste fait un malaise et qu’on passera dans la journée à l’hôpital, dis que tu as paniqué !

Elle tenta de se relever, mais c’était trop dur et elle se laissa retomber sur les coussins. Elle avait besoin d’une aide. Seth était au téléphone, la porte de toilette était de l’autre côté du hall. Elle était trop loin et elle n’avait pas les forces de se trainer jusque là bas. Elle s’étonnait elle-même des capacités d’analyse dont elle faisait preuve. Son corps était totalement vide de forces et elle n’arrivait presque pas à bouger, mais elle était capable d’analyser la situation dans laquelle elle se trouvait. C’était impressionnant ce que le corps était capable de faire dans ce genre de situations. Au prix d’un effort énorme elle entreprit de se relever, elle ne devait pas attendre plus longtemps, elle se concentra au maximum et entreprit de se lever. Elle senti effectivement son corps se redresser puis elle senti tout s’évanouir autour d’elle. Elle voyait flou, elle n’analysait plus rien, elle entendait une voix au loin, mais ne la reconnaissait pas. Puis elle entendit sa propre voix, et elle se vit, un peu floue, elle-même en face d’elle, comme si elle se voyait dans un miroir.

Le spectacle avait été surprenant, une seconde Lena était sortie du corps de la première. Tant est si bien que désormais, la numéro un était toujours affalée sur le sofa, presque inconsciente, et la numéro deux la regardait, un peu paniquée, même si elle savait quoi faire. Elle était vêtue exactement des mêmes vêtements, ses cheveux étaient coiffés exactement de la même façon, mais elle, elle n’avait pas le teint cireux de sa jumelle. Elle resta dans un premier temps quelque peu surprise, comme si elle ne s’attendait pas à se retrouver là, mais elle ne prit pas la peine de réfléchir, ni de donner des explications à Seth toujours à côté d’elles. Elle attrapa son double, essaya de le soulever mais elle était lourde. Elle se promit de faire un régime.

Seth aide moi s’il te plait, il faut la faire vomir.

Elle lui parlait comme si tout était normal. Elle attrapa un de ses bras et le laissa prendre l’autre, la tête de la blonde ballotait d’un côté à l’autre ; ses yeux étaient mis clos et elle poussait des grognements. Ils se dépêchèrent de la conduire aux toilettes et la deuxième blonde lui mit deux doigts dans la bouche. Et les ressorti en même temps qu’un flot de liquide particulièrement dégoutant. Lena était toujours plus ou moins inconsciente. Ils la ramenèrent jusque sur la banquette ou ils l’allongèrent, en silence. La deuxième s’assit à côté d’elle et mit sa tête sur ses genoux, elle caressait ses cheveux et la regardait, toujours en silence. La situation était des plus étranges et Seth ne devait pas comprendre grand-chose, mais la blondinette n’était pas certaine d’être en mesure de lui expliquer.


Dernière édition par Lena Adams Swensson le Mar 23 Déc - 1:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Newman

avatar

Nombre de messages : 11
<b>Age</b> : 23
<b>Occupation</b> : assistant à l'université
<b>Pouvoir</b> : passer à travers la matière
Date d'inscription : 06/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur:
Pensée du Moment:
Relations:

MessageSujet: Re: Sleeping pills [PV Seth Newman]   Lun 18 Aoû - 19:38

Seth sursauta au son de sa voix, elle était encore consciente. Il ne savait plus quoi faire, elle venait juste de lui rappeler la bêtise qu'il venait de commettre, appelé l'hôpital. Il avait pourtant bien hésité à téléphoner, même si les chances qu'on découvre qu'elle a été soumise à des radiations sont minimes, il ne fallait pas risquer le coup. Elle avait raison. Il fallait maintenant qu'il agisse et vite, pour réparer son erreur. Il se tortura l'esprit avant de se décider s'il allait sonner ou l'aider en premier. Soudain, la réponse était évidente, la conduire à la toilette était la priorité. Il vit la jeune fille se lever avec difficulté.

Attend Lena ! Je vais t’…

Il fut interrompu quand il vit une chose incroyable, il venait d'assister au dédoublement de son amie. Il restait surplace, tétanisé par la situation. Peut-être qu'il avait vu une sorte d'illusion ou encore qu'il dormait, mais après s'être frotté les yeux pour constater que ce n'était pas une illusion et s'être pincé pour sentir la douleur, il put constaté que ce n'était ni une illusion, ni un rêve. Elle était là, devant elle-même identique, si ce n'est qu'une des deux semblait être en forme.

Que … Tu … Vous …. Comment ?

Une réponse lui apparu soudain, les radiations. Elles lui ont permis de ce dédoubler, mais pouvait t-il pour autant le faire aussi ? Il fut réveillé par la Lena en forme, elle avait besoin d'aide pour s'aider à se porter. Il se précipita sur elle l'aida à la portée et se dirigea à la toilette. Pendant que Lena évacuait les médicaments, Seth courait jusqu'au téléphone, il composa le numéraux et s'excusa.

Je suis vraiment navré, elle n'a eu qu'un petit malaise et je ... je me suis emporté trop vite, je n'ai pas réfléchi avant d'agir, on va essayer de passer à l'hôpital le plus vite possible ... merci ... au revoir.

Il alla ensuite aider Lena et ils la posèrent dans le sofa.

T’inquiète pas, je ne dirais rien à personne.


Edit D'Alex : Attention, le forum demande 20 lignes mini et complète. Alors, jveux bien admettre que jai un écran super large et que tu coups ça donne pas les 20 lignes chez moi, mais tu dois flirter avec. Bref... 'tention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Adams Swensson
Fucking Bitch
avatar

Nombre de messages : 633
Age : 29
<b>Age</b> : 18 ans
<b>Occupation</b> : Mannequin en "repos"
<b>Pouvoir</b> : Clonage
Date d'inscription : 21/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur:
Pensée du Moment:
Relations:

MessageSujet: Re: Sleeping pills [PV Seth Newman]   Mar 23 Déc - 1:54

Evidemment que tu ne diras rien à personne, me trahir serait nous trahir. Lena à confiance en toi, en plus, et je ne pense pas que tu veuille lui faire du mal.

Le double regardait Seth avec encore plus d’assurance que la vraie princesse blonde, c’était comme si toute l’assurance de la poupée de Manhattan était entrée dans ce corps. Chacun de ses gestes étaient contrôlés, et ça se sentait, chacun de ses mots étaient assumés et choisis avec précision. C’en était presque effrayant. Cette blonde était plus intimidante que la vraie, et ce n’était pas peu dire. Le spectacle était des plus déconcertant, des jumelles aux traits et à la personnalité d’une seule, des doubles qui ne faisait qu’une. On ne sentait qu’une seule personne mais l’on en voyait deux, tous nos sens étaient perturbées. C’était peut être une illusion, un mirage, mais au plus profond de soit on savait que si l’on touchait les boucles blondes ou la peau dorées, on la sentirait sous ses doigts, aussi douce qu’était l’image renvoyée.

Petit à petit Lena revenait à elle. Elle entendait sa propre voix, au loin, elle parlait à Seth, mais pas sur un ton des plus aimables. Elle devait être dans un sal état pour être aussi odieuse, mais il semblait qu’elle revenait à elle. Elle devait avoir vraiment bu pour ne se souvenir de rien. Tout était lointain, c’était le brouillard complet. Elle n’entendait plus sa voix, elle devait avoir cessé de parler. Tant mieux, elle arrêterait au moins de dire de la merde. Elle ouvrit les yeux, tout était encore flou, puis tout se précisait, tout devenait net. Et elle se reconnu, elle, sa tête, ses cheveux, son nez sa bouche ses lèvres ses yeux, en face d’elle. Et ce n’était pas un miroir, il n’était pas dans son alignement, ce visage. Ce n’était pas une photo non plus, il était vivant ce visage.

Elle se réveille.

Aaaaaah ! Le visage parlait ! Son visage parlait, avec sa voix, mais elle ne bougeait pas les lèvres, elle, la vraie ! Elle tenta de se relever, rapidement, mais elle ne réussit pas, son corps ne se soulevait pas, il ne voulait pas répondre. Elle ne comprenait pas. Puis elle se souvint. Les cachets, Seth, le malaise, elle se sentait partir, puis plus rien, et en même temps elle se souvenait de tout, mais de l’extérieur, la scène défilait devant elle à travers les yeux de quelqu’un d’autre, d’une autre, de l’autre elle. Puis tout reprit place autour d’elle, elle reprenait ses esprits, totalement, elle réussit à se relever, au pris d’un terrible effort, elle avait envie de vomir, sa tête cognait ses membres étaient lourds et endoloris, sa gorge était sèche. Elle sentait la moindre parcelle de sa peau, chacun de ses cheveux, chaque cellule de son organisme. Elle regarda l’autre elle une autre foi, puis elle regarda Seth, le questionnant du regard.

C’est quoi ce merdier, qu’est ce qu’il se passe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Newman

avatar

Nombre de messages : 11
<b>Age</b> : 23
<b>Occupation</b> : assistant à l'université
<b>Pouvoir</b> : passer à travers la matière
Date d'inscription : 06/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur:
Pensée du Moment:
Relations:

MessageSujet: Re: Sleeping pills [PV Seth Newman]   Sam 27 Déc - 16:46

Evidemment que tu ne diras rien à personne, me trahir serait nous trahir. Lena à confiance en toi, en plus, et je ne pense pas que tu veuille lui faire du mal.

Seth regarda le clone de Lena ou plutôt Lena numéro 2, il venait de prendre la réponse de Lena en pleine face. Lena était différente que d'habitude, elle n'était pas du genre à répondre comme ça, du moins c'est ce que pensait Seth jusque maintenant. Ou serait ce le fait qu'elle se soit dédoublé qui aurait partagé son caractère en deux, mais le moment n'était pas venu pour penser aux effets que cause le dédoublement de Lena sur son caractère, car Lena numéro 1, qui est sûrement la vraie, commençait à ouvrir s'est yeux.

Coucou, la prochaine fois que tu veux prendre des médocs, appelle moi. Il accompagna cette phrase d’un petit sourire gentil.


Il laissa un petit blanc après cette phrase et examina la réaction de Lena. Lena numéro 2 faisait penser à Seth à une mère assise au bord du lit de sa fille, sauf qu'elle n'était pas sa mère, mais sa jumelle. Et Lena numéro 1 faisait plutôt pensée à une personne qui vient de se réveiller d'une longue soirée et qui a la gueule de bois, naturellement elle devait sûrement essayer de se rappeler de ce qu'il s'est passé juste avant. Le simple fait de voir le regard qu'elle lui lançait affirmait ses soupçons.

C’est quoi ce merdier, qu’est ce qu’il se passe !

Seth ne pouvait pas la laisser sans savoir, donc il était évident qu'il allait s'empresser de lui raconter toute l'histoire en commençant parce qu'elle sait jusqu'au moment où elle-même l'aide à la faire vomir les crasses qu'elle avait prises, en passant par le dédoublement de la belle.

Tout a commencé quand tu as prit des médocs et même un peu trop de médocs. Tu m'as appelé et bien sûr je me suis dépêché de venir voir ce qu'il se passait et tu étais allongé sur le sofa raide comme un mort et j'ai paniqué et j'ai appelé l'ambulance. Après, tu t'es ... dédoublé et ton double qui est là devant toi, m'a demandé de l'aider à te faire vomir les médicaments. Je t'ai aidé et on a attendu que tu te réveilles. À oui, bien sûr j'ai rappelé l'hôpital pour les prévenir de ne plus venir.

Il regarda Lena (numéro 1) en attendent une réponse. Soudain il se souvint d’une chose qui lui était passé par la tête.

Je pense que le fait que tu sois capable de te multiplier, vienne du fait qu'on se soit exposé aux radiations, je ne sais pas ce que tu en penses, mais pour moi ce n'est qu'une hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sleeping pills [PV Seth Newman]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleeping pills [PV Seth Newman]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seth Tienyue (Serpentard)
» Technique Seth'Gya
» sleeping satellite. (le 28/06 à 14h)
» SLEEPING BEAUTY~ ft. syssoï
» seth greko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW WAY :: New Way :: Les Maisons :: x-Maison de Lena A. Swensson-x-
Sauter vers: