NEW WAY

Une ville mise sous quarantaine où des personnes se découvrent des pouvoirs.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première visite médicale [Clos]

Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Première visite médicale [Clos]   Ven 15 Aoû - 16:58

14h30.

Aujourd'hui, Savannah n'avait eu cours que le matin et était donc rentrée à l'heure du repas pour le prendre en compagnie de ses parents. Cela faisait une heure que sa mère était partie à son travail, seul son père restait là, cloîtré dans son bureau. Un éditeur l'avait contacté quelques semaines auparavant et avait requis ses talents de dessinateur pour une série de nouveaux livres destinés aux enfants. Ravi de cette nouvelle opportunité, David n'avait pas hésité et passait désormais le plus clair de son temps dans sa pièce préférée de la maison : son coin personnel où l'on trouvait ses feuilles, ses planches et ses centaines de crayons. Tant mieux. Parce qu'aujourd'hui, c'était le grand jour. On avait convoqué Savannah pour une visite médicale, elle avait reçu le papier quelques jours auparavant. Ce serait sa première et personne du groupe ne s'y était encore jamais rendu. Elle avait peur, plus que jamais, et même si d'habitude ce n'était pas difficile de garder ses sentiments pour elle, cet examen médical avait beaucoup trop d'importance pour réussir à dissimuler son effroi. La raison n'en était que trop simple : Savy et ses cinq amis n'étaient pas cachés dans un abri quand la bombe avait explosé. Et si le médecin prenait son sang et lisait dans celui-ci qu'un truc avait changé ? Que la fille Andrews était l'une de ces personnes qu'ils recherchaient si activement avec tous leurs interrogatoires ? L'étudiante, bien que complètement athée, avait littéralement prié pour que ce ne soit pas le cas, pour que son sang ne soit pas différent de celui des autres et ne révèle rien aux militaires. Si le contraire se produisait, alors ce serait terminé pour ses amis.

Ce fut dans cet état d'esprit que Savannah quitta la maison pour se rendre à l'adresse indiquée sur sa convocation, prise bien sûr avec elle. L'endroit ne lui était pas inconnu mais le bâtiment si, puisqu'il avait été construit par le Gouvernement pour y accueillir les militaires et scientifiques le temps de la quarantaine. Ce dernier était d'ailleurs extrêmement terne, et bien qu'il n'ait rien de repoussant non plus, la jeune femme se sentit soudain terriblementr mal à l'aise. Une boule se forma dans sa gorge quand l'homme en treillis posté à l'entrée lui fit signe d'y aller après avoir jeté un oeil à son bout de papier officiel. On la guida ensuite jusqu'à une salle d'attente où deux autres personnes se trouvaient. Savy leur fit un sourire poli puis s'assit sur un fauteuil. Il y avait quelques magazines sur une table basse, comme chez le médecin... Mais elle n'osa pas en prendre un. Ca ne lui aurait pas permis de se changer les idées de toute façon, et elle avait bien trop peur que ses mains tremblent tellement elle avait peur. Il fallait qu'elle se calme, elle ne pouvait pas laisser sous-entendre au docteur qui la prendrait en charge que cette consultation et ses conséquences la rendaient folle. Sinon, il se douterait de quelque chose et tous ses amis seraient en danger.


*Calme-toi, je t'en prie...*

Mais comment rester stoïque face à ce qui l'attendait ? Toutes sortes de pensées traversaient son esprit. Comme par exemple le moyen qu'elle avait de voler l'échantillon de sang après l'avoir donné au médecin, pour qu'il ne l'étudie pas. Un sourire ironique apparut sur son visage. On se serait cru dans un film. C'était pas possible, elle ne pourrait pas le piquer, et puis ça éleverait des soupçons ! Maintenant que la brunette savait qu'elle pouvait se transformer en chat, ça aurait pu être réalisable, enfin... S'il n'y avait pas autant de surveillance dans le bâtiment ! Un félin avec un tube de sang dans la gueule courant dans les couloirs, ce serait un peu suspect, non ? Savannah réalisa alors qu'il n'y avait aucune échappatoire. L'unique chose qui lui permettrait de s'en sortir, ce serait que son sang ne contienne rien de bizarre. Aussi, la brunette était-elle déjà en train de réfléchir à un mensonge qui mettrait de côté ses amis lorsque la porte de la salle s'ouvrit. C'était son tour. Il fallait vraiment qu'elle se calme. Tout de suite.

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing


Dernière édition par Savannah Andrews le Jeu 11 Sep - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Lynch
The Nice Doctor
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 30
<b>Age</b> : 30 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Inquiéte
Pensée du Moment: What the hell ?!
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Ven 15 Aoû - 17:46

La matinée avait passé lentement, avec son lot de patients à examiner, de paperasses à remplir et d’analyses à vérifier. Quelques cas particuliers avaient mis un peu de piquant à un début de journée banal. Comme cet homme se plaignant d’éruptions cutanées depuis plusieurs semaines. Au final, il ne s’agissait que d’un banal zona mais les vérifications nécessaires avaient réussi à briser un peu le traintrain quotidien. Assurer aux militaires que non, cet homme n’avait rien de suspect, avait été moins drôle, surtout avec un patient mortellement inquiet qui bafouillait comme une Hi-fi fatiguée dès qu’on le regardait de travers.

A midi passé, elle avait volontiers tout laissé tomber lorsque certains de ses collègues lui proposèrent de filer déjeuner. Maintenant qu’ils le mentionnaient, elle mourrait de faim. La cantine du complexe militaire n’avait rien de particulièrement attirant, mais, depuis le temps, Heather était habituée aux repas de l’armée – contrairement à ses collègues qui regardaient leur assiette de travers. De toute façon, le dîner à l’hôtel ce soir rattraperait le coup. La discussion passa du coq à l’âne, commençant par les derniers résultats de football – passage dont elle fit totale abstraction – avant de passer à l’actualité internationale, pour finalement en revenir au boulot et aux dernière découvertes du jour. Ce passage avait fait l’objet de vifs débats, notamment sur la nature de la bombe et ses conséquences, pendant lesquels Heather était restée soigneusement neutre. Et ils étaient finalement retombés sur un sujet neutre (du moins, c’est-ce qu’elle croyait, mais certains trouvent toujours le moyen de chipoter, même sur les évidences scientifiques) : les nouvelles découvertes sur la maladie d’Alzheimer.

Bref, au final elle était revenue à son bureau dans un tout aussi mauvais état neurologique (fatigue et début de migraine), mais le ventre plein. Indispensable pour un après-midi qui s’annonçait tout aussi chargé et lassant. Se rechargeant au thé vert bien corsé, Heather feuilleta les dossiers médicaux des patients qu’elle examinerait cet après-midi. Le premier était un gamin de douze ans que sa mère avait perdu de vue lors de l’alerte. Il affirmait avoir gagné l’abri d’un ami malgré tout. Cela promettait d’être prise de tête…

Une demi-heure plus tard, Heather confirmait : prise de tête. Qu’est-ce qui pouvait être pire qu’un débat entre deux scientifiques fixés sur leurs positions ? Réponse : une mère poule ne faisant pas confiance à son gosse et considérant qu’un docteur qui a « l’âge de sa petite soeur » manquait certainement d’expérience pour décider si oui ou non le rhume de son fiston adoré était le signe de la mort imminente de son fils ou celui d’une banale maladie infectieuse bénigne. Miséricorde.

Heather laissa avec grand soulagement un militaire raccompagné la mère tyrannique et sa progéniture. Attrapant le dossier médical de son patient suivant, elle les suivit dans la salle d’attente. Elle se rua immédiatement sur le distributeur de boissons chaudes et enfonça le bouton « capuccino » avec l’énergie du désespoir. Elle n’aimait pas vraiment le café, et n’en consommait qu’en cas d’extrême urgence, pour sa santé mentale et sa résistance physique. Généralement c’était le cas lors de ses fins de garde aux urgences, à ses débuts… Mais toute cette situation et les cas de patients déjantés auxquels elle avait le droit depuis plus d'une semaine commençaient à peser sur sa patience et sa résistance. Laissant la tasse se remplir à ras-bord, elle jeta finalement un coup d’œil sur le nom de son nouveau patient… ou plutôt patiente.


« Mademoiselle Savannah Andrews ? » appela-t-elle, relevant les yeux du dossier pour balayer du regard la salle d’attente où patientaient trois personnes – une pour chaque médecin en consultation.

Apercevant une jeune femme brune réagir à son nom, Heather lui sourit aussi amicalement que possible malgré sa fatigue. Elle lui indiqua la porte de la salle d'examen qui était mise à sa disposition (et dont elle venait de surgir comme un démon de sa boîte).


« Je suis le docteur Heather Lynch, si vous voulez bien me suivre... »

Elle attrapa sa tasse de café bien mérité et laissa sa patiente pénétrer devant elle dans la pièce.


Dernière édition par Heather Lynch le Sam 16 Aoû - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psychadelya.e-monsite.com/
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Ven 15 Aoû - 18:43

{Ton nouvel avatar est superbe <3 / Je parle pas mais bon, normal en tant que patiente j'attends que tu débutes xD Du coup tu m'excuseras, c'est pas très long.}

Un médecin venait d'entrer dans la pièce, mais Savannah ne savait pas si c'était vraiment son tour. Elle se l'était dit, parce qu'évidemment dans sa grande détresse, la brunette pensait que tout était contre elle et qu'on avait décidé de ne pas lui accorder une minute de plus pour se détendre. Son regard évita soigneusement celui de la jeune femme en blouse blanche, et elle sembla porter un intérêt soudain aux murs de la pièce. Pourvu que ce ne soit pas son nom que l'on prononce ! Savy ne se sentait pas encore d'attaque, elle avait l'impression qu'à la seconde où ses yeux se poseraient sur ceux du Docteur, elle serait grillée et n'aurait plus qu'à s'enfuir en courant. C'était pour ça qu'elle avait vraiment voulu chercher une excuse pour laisser ses amis de côté : s'il s'avérait que son sang soit "infecté" d'une quelconque manière, et que de cette façon l'on découvre qu'elle n'était pas dans un abri, alors il lui faudrait trouver une solution pour ne pas mettre ses proches en danger. Et puis elle essaierait de les prévenir, de leur dire que s'ils allaient à la visite médicale, alors ils serait fichus à leur tour. De ce fait, ils auraient le temps de trouver une solution. N'importe quoi, pourvu que ça ne les fasse pas finir comme Savannah. Finalement, la brunette était contente de passer la première à cet examen. Elle n'avait pas franchement envie de mourir ou de se retrouver Dieu seul savait où pour ne pas avoir respecté le protocole, mais il valait mieux que ce soit elle plutôt que les cinq autres du groupe. Savannah donnerait sa vie pour eux, et peut-être le ferait-elle plus tôt qu'elle ne l'aurait imaginé...

Une voix la sortit de ses pensées. On appelait son nom. Finalement, elle n'avait peut-être pas tort de penser que la chance n'était pas au rendez-vous aujourd'hui. Ca ne la rassurait pas pour la suite... Pas du tout. Le médecin, une jeune femme aux longs cheveux bruns, lui fit un sourire presque rassurant quand Savy se décida à la regarder. Bon, il y avait au moins deux points positifs : il ne s'agissait pas d'un homme donc notre demoiselle serait plus à l'aise, et visiblement elle n'était pas dépourvue de sympathie. Cette constatation rassura l'étudiante un minimum. Ca faciliterait un peu la tâche, vu qu'elle risquait de passer un peu de temps dans le cabinet du médecin. Il y avait la visite médicale en elle-même mais aussi des questions personnelles, surtout sur le tabac et la drogue. Savannah retint un sourire : ça lui rappelait les examens qu'on leur imposait chaque année au lycée et auquel tous les élèves devaient se soumettre. Savy y allait en râlant, n'aimant pas ce genre de trucs et détestant encore plus qu'on veuille s'immiscer dans sa vie privée sous prétexte qu'on portait une jolie blouse blanche. Mais qu'aurait-elle bien pu dire puisque c'était obligatoire ?

Se décidant enfin à se lever, Savannah s'approcha de celle qui se présenta par la suite comme étant Heather Lynch. La brunette espéra qu'elle soit aussi douce que son prénom le laissait sous-entendre, mais ne se faisait pas trop d'illusion. Il ne s'agissait pas d'un simple médecin : elle bossait pour le Gouvernement, et pour cela, quel que soit sa profession, il fallait posséder certains traits indispensables. Heather ne devait pas être du genre à se laisser attendrir par ses patients, et ce même si elle paraîssait sympathique au premier abord.


- Bonjour, Docteur, dit-elle simplement.

Essayant tant bien que mal de réprimer sa peur, Savannah précéda la jeune brune dans son cabinet, et elle la rejoignit bientôt avec un café. N'attendant aucune autre indication de sa part, elle se posa le plus calmement possible sur l'un des deux fauteuils faisant face au bureau. De toute façon le Docteur Lynch le lui aurait demandé. Jetant un regard circulaire sur la pièce, Savy remarqua que celle-ci n'était pas aussi "neutre" qu'elle l'aurait pensé. Des murs blancs, des trucs pratiques comme une surface de travail, des bouquins, puis plein de matériel de médecine. Voilà ce qu'elle aurait imaginé trouver. Mais il n'y avait pas que ça : on apercevait quelques décorations de différentes couleurs par-ci par-là, ce qui égayait et, par conséquent, détendait l'atmosphère. Visiblement Heather était quelqu'un qui aimait personnaliser les lieux où elle vivait, même si ceux-ci ne devaient être que temporaires. Ce n'était pas plus mal, ça donnait un ton moins formel et aidait Savannah à se détendre un peu plus. Maintenant qu'elle se trouvait en compagnie du médecin, plus aucune erreur ne serait tolérée. Une fois que Melle Lynch fut assise à sa place, la brunette posa les yeux sur elle et pria très fort pour que sa capacité à cacher ses sentiments fonctionne en cet instant précis.

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Lynch
The Nice Doctor
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 30
<b>Age</b> : 30 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Inquiéte
Pensée du Moment: What the hell ?!
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Sam 16 Aoû - 22:58

[Merci pour l'avatar. ^^ Et aucun problème pour le RP, on sait bien que la longueur n'est pas le plus intéressant. ;P]

Laissant Savannah entrer dans la salle d’examen, Heather nota distraitement qu’elle était un peu tendue, si la manière crispée, nerveuse, par laquelle elle avait réagi à son nom était une quelconque indication. La jeune docteur ne s’en formalisa pas, elle n’était pas la première à être mal à l’aise durant cette visite médicale obligatoire commandée par l’armée dans une situation plus que légèrement inhabituelle et inquiétante. Généralement, l’ouverture d’Heather permettait de diminuer un peu la tension à un niveau supportable pour le patient comme pour elle. Dans les pires cas, cela demandait simplement encore plus de patience de sa part… Avec un peu de chance, ce ne serait pas le cas aujourd’hui, inutile de trouver une autre manière d’amplifier sa migraine. Bien qu’elle ait avalé un comprimé de paracétamol quelques minutes auparavant, elle serait vraiment reconnaissante à cette jeune femme si elle lui facilitait les choses. Elle avait l’air très agréable, mais comme tout un chacun avec un minimum d’expérience dans le domaine du social, Heather avait appris à se méfier des apparences.

Refermant la porte de la pièce derrière elle, Heather laissa sa patiente s’installer comme elle le souhaitait et s’assit pour sa part sur le fauteuil gris à roulettes qu’elle s’était assignée, et qui lui permettait de passer d’un tiroir à un autre en une poussée du talon. Déposant le dossier de Savannah sur son bureau, devant elle, elle le feuilleta rapidement, parcourant les informations importantes d’un regard en biais. Aucun gros soucis d’ordre médical à première vue


« Savannah Andrews, née le 8 août 1993 à New Way. C’est bien cela ? » demanda-t-elle plus par formalité qu’autre chose. Lorsqu’elle eut confirmation, elle continua. « Très bien, Mademoiselle Andrews, voici ce que nous allons faire : je vais vous poser quelques questions, classiques et plus spécifiques, puis je vous ferai un examen physique. Rien d’invasif, le bilan classique réalisé par votre médecin famille. Enfin, il me faudra un prélèvement de sang et d’urine, pour analyses. Les résultats seront connus d’ici demain, et si tout va bien vous n’aurez qu’une visite de contrôle à repasser dans quelques mois. »

Elle expliquait le processus calmement, avec un visage avenant, le regard posé sur son interlocutrice sans la détailler du regard, pour qu’elle se sente écoutée sans être scrutée. Lorsqu’elle fut certaine que Savannah avait bien compris ses paroles et n’avaient plus de questions, alors seulement elle passa au vif du sujet. Croisant machinalement les jambes sous sa longue jupe plissée bordeaux, elle attrapa l’un des questionnaires établis au préalable et sortit de la poche avant de sa blouse un stylo. Elle commença par plusieurs questions basiques, pour s’assurer qu’elle n’était pas sous traitement médical ni ne consommait de produits – alcools, tabac, drogues – dont elle aurait besoin de connaître l’existence notamment pour les analyses toxicologiques. Elle passa rapidement sur ces questions classiques, cochant machinalement les cases appropriées, pour s’intéresser au vif du sujet :

« Vous trouviez-vous dans l’abri commun ou dans un abri isolé, auquel cas, lequel ? et étiez-vous accompagnée ? » demanda-t-elle, rejetant d’un mouvement de la tête ses cheveux par-dessus son épaule en relevant les yeux sur Savannah. « Ne vous étonnez pas si on vous a déjà posé la question, c’est simplement pour un recoupement de nos dossiers médicaux. » assura-t-elle calmement. En effet, cette information était soigneusement notée par le personnel médical afin qu’en cas d’anomalie ils puissent effectuer d’éventuelles vérifications sur les personnes qui se trouvaient dans le même abri que le ‘patient suspect’.

Elle fronça distraitement les sourcils en remarquant soudainement qu’il faisait bien sombre dans la pièce. Le ciel avait dû se couvrir au dehors, et les stores tirés pour garder l’intimité n’aidaient pas le degré de luminosité. Elle se rejeta en arrière, et d’un coup de talon de ses bottes, glissa sur le lino pour arriver au niveau de l’interrupteur, passant le large calendrier (représentant de superbes paysages pour chaque mois de l’année, celui de novembre laissant admirer un lever de soleil sur un lac couvert par la brume) qu’elle avait accroché à un mur pour meubler un peu ces grands espaces nus (ça la mettait mal à l’aise, tant d’espace inoccupé). Le large luminaire du plafond donna aussitôt bien plus de clarté et Heather revint à son bureau. Elle sourit à sa patiente pour s’excuser de ce petit moment d’interruption et indiquer qu’elle était toute ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psychadelya.e-monsite.com/
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Dim 17 Aoû - 1:33

{Je suis tout à fait d'accord ! ^^}

Une fois installée, Savannah posa son sac à main sur les genoux et croisa les jambes. Bizarrement, ça lui donnait plus de contenance, même si elle n'aurait su expliquer pourquoi. Le regard posé sur le Docteur Lynch, elle attendait que celle-ci prenne la parole pour dire ou faire quoi que ce soit. La jeune femme ne tarda pas à sortir un dossier qui devait être celui de l'étudiante et à en parcourir les informations qui s'y trouvaient. Lorsque le médecin demanda confirmation sur sa date et son lieu de naissance, la concernée acquiesça avec un sourire. Peu de gens s'attardaient sur l'endroit où ils avaient vu le jour, probablement parce que pour eux, ça n'avait rien d'important. Pour la demoiselle Andrews, c'était tout le contraire. Cette petite ville n'avait rien d'intéressant dans le fond : le tourisme y était nul puisqu'elle était perdue au milieu de nulle part. On y trouvait tout de même beaucoup de commerces et d'endroits de loisir, mais ça n'était carrément pas comparable avec les grands centres que l'on pouvait voir à Los Angeles, ou ne serait-ce que dans sa banlieue. Pourtant, Savannah était fière d'être née à New Way, et d'y avoir grandi. Ses notes à l'école auraient pu la mener beaucoup plus loin : si elle avait postulé dans une bonne fac alors elle aurait été acceptée. L'argent manquait, mais si elle avait choisi de ne pas quitter sa ville natale, c'était surtout parce que ses proches comptaient beaucoup trop. Ses parents, ses meilleurs amis... Comment aurait-elle pu affronter chaque nouvelle journée sans eux à ses côtés ? Savy n'aurait échangé son existence contre une autre pour rien au monde. Ca ne l'attirait pas les paillettes et tous ces trucs que vivait par exemple la jeune Lena, rencontrée quelques jours plus tôt. New York et ses mannequins à la taille de guêpe - sinon anorexiques... Hollywood et ses acteurs aussi éphémères qu'une étoile filante. Non, rien ne remplacerait jamais New Way dans le coeur de Savy, pas même les tribus qu'elle planifiait d'aller voir quand elle aurait atteint son but professionnel. Son sourire en direction du Docteur Lynch n'avait donc pas simplement été juste poli, mais empli de fierté.

Comme tout bon médecin se devait de faire, Heather expliqua par la suite le déroulement de la visite médicale. Des questions classiques et plus spécifiques. Bien. Jusque-là, ça allait. Les questions, c'était pas le problème, Savy était assez entraînée à cacher son mal-être pour que les réponses qu'elle apporterait sonnent vrai même si elles ne l'étaient pas vraiment. Voire pas du tout. Par contre, l'histoire des analyses d'urine et de sang, ça ne passait pas. Bien évidemment, elle ne le montra pas au jeune médecin et se contenta de l'écouter, acquiesçant pour lui indiquer qu'elle avait compris la démarche et que rien ne lui posait problème. Mais au fond, Savannah était vraiment effrayée, et elle commençait à regretter de ne pas avoir prévenu ses amis de ce premier examen. Elle n'avait pas voulu les inquiéter et avait donc choisi de garder ça pour elle. Tous auraient eu peur pour sa vie, elle voyait déjà Jack lui demander en faisant les cents pas dans la pièce ce que ça ferait s'ils découvraient quelque chose de bizarre dans les analyses. Parce que maintenant, ils savaient qu'ils n'étaient plus tout à fait normaux. Ils avaient reçu des dons, et la bombe en était forcément à l'origine. Bien que l'étudiante espérait que rien ne serait détectable avec ces deux prélèvements, elle en doutait. Quelque chose lui soufflait que ça se passerait mal. En plus de ça, les résultats arriveraient le lendemain, elle aurait à peine le temps d'expliquer tout ça à ses amis...


- D'accord, dit-elle d'une voix tout à faire assurée lorsque le Dr Lynch eut terminé ses explications.

Pour le moment, il ne fallait pas penser à ce qui se passerait, de toute manière elle était déjà ici et ne pouvait pas s'enfuir en courant. Alors il ne restait qu'une seule solution : coopérer pour ne pas éveiller les soupçons et s'en tenir au mensonge que le groupe des six avait monté de façon à être cohérents dans leurs propos, puisqu'ils seraient forcément interrogés séparément. Le médecin commença par des questions normales, le genre qu'on posait lors des visites médicales du lycée, comme elle s'en était souvenu un peu plus tôt. Avec docilité, Savannah répondit non à pratiquement tout. Non, elle ne fumait pas. Non, elle ne se droguait pas... Et non, elle ne buvait pratiquement pas d'alcool. Une fille modèle hein, du moins était-ce ce que la brunette devait être en train de penser. Et oui, Savannah faisait partie de ces "jeunes" qui savaient encore s'éclater sans se saoûler ou sans se défoncer. L'un des nombreux trucs qui faisaient la fierté de ses parents - nombreux, du point de vue des Andrews évidemment.

Seulement Heather en arriva bien vite aux questions beaucoup plus "spécifiques" annoncées quelques minutes plus tôt. Mais Savy était prête, après tout elle se doutait qu'on lui demanderait où elle était durant l'explosion et avec qui. Ne serait-ce que pour savoir si une seule et même personne disait deux trucs différents selon les interrogatoires, même si ça semblait à première vue d'une débilité profonde. Bien sûr la version officielle était "recoupement de nos dossiers médicaux". Ajoutant un sourire pour se donner une contenance, bien que rien ne laisse transparaître sa peur, Savannah décida de répondre le plus clairement possible pour passer très vite à un autre sujet.


- J'étais dans un abri privé, débuta-t-elle.

Elle vit la jeune femme froncer les sourcils et commença à se demander ce qu'elle avait dit de mal quand celle-ci se retourna pour allumer la lumière. Ouais, il faisait assez sombre là-dedans tout d'un coup et très franchement, l'étudiante ne disait pas non à un peu plus de clarté. C'était encore quelque chose qui la mettrait moins mal à l'aise, apès tout l'obscurité n'avait jamais été son fort, sauf quand il s'agissait de se balader à la lueur des étoiles. Revenant à son bureau, Heather eut un sourire d'excuse que Savy lui rendit avant de poursuivre son explication le plus calmement possible. Rien dans sa voix ne laissait entrevoir qu'il ne s'agissait pas de la vérité, du moins pas complètement.


- Je me trouvais dans l'abri de la famille Mayers, je suis amie avec la fille de Mr Mayers. Nous étions six en tout. Il y avait donc Alexandra Mayers, Jack Cooper, Jason Sawyer, Cameron Woods et Sam Garner avec moi.

Savy n'ajouta rien de plus. De toute façon, elle avait répondu à la question, non ? Ce n'était pas utile de s'étendre pour rien, même si bien évidemment, elle n'hésiterait pas à donner plus de détails dans le cas où le Docteur Lynch le demanderait. Son embarras s'estompait au fur et à mesure que les secondes passaient. La jeune médecin la mettait vraiment à l'aise et puis, il fallait bien avouer qu'elle n'avait rien de méchant bien au contraire. Savy se dit qu'elle avait probablement eu de la chance de tomber sur elle : ils étaient forcément plusieurs à prendre en charge les habitants de New Way pour les visites médicales et les autres n'étaient peut-être pas aussi gentils...

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Lynch
The Nice Doctor
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 30
<b>Age</b> : 30 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Inquiéte
Pensée du Moment: What the hell ?!
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Mar 19 Aoû - 20:29

Heather hocha la tête pour indiquer à Savannah de continuer lorsqu’elle mentionna avoir été dans un abri privé. Elle cocha la case correspondante et nota à la suite le nom des Mayers avant de signaler en dessous tous les noms énoncés. Elle avait une écriture cursive légèrement penchée (déformation due à l’habitude de se tenir comme on peut en prenant des notes), plus lisible que la majorité de ses confrères mais assez particulière cependant.
Elle répéta nom après nom pour avoir la confirmation de Savannah qu’elle n’avait rien écorché et hocha la tête à nouveau pour signaler que tout était parfait. Elle passa à la question suivante sans s’attarder, parce que vraiment ces détails ce n’était pas ce qui l’intéressait le plus, ces collègues ou des militaires se chargeraient du recoupement et d'établir s'il y avait mensonge ou pas. Elle n'avait rien à faire de ces noms... Encore que… une seconde !

Jack Cooper, n’était-ce pas ce jeune homme qu’elle avait rencontré au centre commercial il y a quelques jours ? Un étudiant en génétique, qui l’avait tiré d’une mauvaise passe alors qu’elle se faisait agresser par un vieux bonhomme déranger… Oui, oui, son poignet s’en souvenait encore. Il la lançait légèrement lorsqu’elle faisait des gestes inconsidérés… Eh bien, ce n’était pas forcément très surprenant que ces deux jeunes gens se connaissent, ils devaient avoir à peu près le même âge et dans une ville comme New Way cela devait être vite fait que ce genre de petits clans d’amis se créent.

Enfin bref, retour au présent et à la suite du questionnaire. Ça ne changeait pas grand-chose que son interlocutrice soit l’amie d’un jeune homme qu’elle avait croisé quelques jours auparavant après tout, qu’ils se soient bien entendu ou pas. Même s'il avait un proche en face d'elle, il aurait le droit au même protocole, tout simplement parce qu'il n'y en avait pas d'autres possibles, et que c'était le meilleur moyen pour vérifier que tout allait bien pour chacun. Une fois qu'ils auraient passé cette visite médicale et que leurs résultats auraient été déclaré corrects, ces gens n'auront plus à s'inquiéter. Heather en était tout simplement convaincue. Ce protocole variait très peu de ceux qui avaient été appliqué dans ses missions précédentes et avait fort bien fonctionné, pourquoi y aurait-il quelque chose qui cloche ici ? Non, vraiment, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter sur ce point.


« Avez-vous été malade ces derniers temps, depuis l’explosion ? » demanda-t-elle, continuant tout à fait normalement. Elle se retourna vers Savannah, avec une expression avenante invitant à la confidence sans aucune restriction. « Migraines, éruptions cutanées, démangeaisons, troubles digestifs, troubles du sommeil, irritation des yeux, des voies respiratoires, changement intempestif de l’humeur… ? Bref, des symptômes inhabituels à signaler ? »

Et c’était dans ce genre de cas que son charisme habituel jouait son rôle en invitant le patient à déverser tous ses soucis et confidences, qu’ils soient grands ou petits, importants ou non. Elle avait tout entendu à ses yeux comme réponse à cette question. De la liste des petits malheurs (qu’elle avalait sans piper mot, après tout elle préférait ça plutôt qu’on lui cache quelque chose d’important, et parfois certains ignoraient ce qui pouvait être un signe non négligeable, comme les démangeaisons), aux maux inventés … Et il y avait les irréductibles qui restaient plus muet qu’une tombe. Dans ce genre de cas, Heather se réconfortait qu’un autre ne réussirait pas mieux qu’elle face à ceux qui souhaitaient la jouer « Je-ne-suis-jamais-malade-et-encore-moins-lorsqu’un-tas-de-résidus-chimiques-sature-mon-environnemment ». Après tout, pour certains (d’autres, elle en doutait fortement) c’était peut-être le cas en plus. Les hommes n’ont jamais été égaux devant la nature, et le fait d’être plus ou moins résistants aux ennuis de santé n’était qu’un détail parmi d’autres.
Il restait que l'examen physique qu'elle effectuait invariablement après le questionnaire révélait souvent quelques mensonges évidents. Parfois elle comprenait le silence, lorsque les symptômes étaient... gênants, d'un point de vue de la vie privée. D'autres fois, le silence paraissait plus suspicieux qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psychadelya.e-monsite.com/
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Mer 20 Aoû - 0:59

Pour le moment, tout se passait bien. Il n'y avait donc aucune raison de paniquer, même en ce qui concernait les questions sur l'abri où Savannah se trouvait durant l'explosion. En fait, c'était même parfait, parce que le Docteur passa bien vite à autre chose après avoir su où se trouvait sa patiente et avec qui. La brunette avait songé à d'autres interrogations comme ce qu'elle faisait chez les Mayers quand ils avaient entendu la sirène, ce qu'ils étaient exactement en train de faire lorsque celle-ci s'était déclenchée... En fait, toute question super pointue qui aurait pu confondre le menteur de base. Mais l'étudiante n'était pas une menteuse de base. Bon si, en fait elle détestait ça et n'avait pratiquement jamais dit autre chose que la vérité de toute son existence. La jeune Andrews avait été élevée dans le respect de certaines valeurs et s'y tenait, parce qu'elle savait qu'elles étaient importantes pour bien avancer dans la vie. La vérité en faisait partie. Sauf quand il s'agissait de protéger la vie de ses meilleurs amis. Les militaires recherchaient ceux qui se situaient dehors, et personne ne savait ce qu'ils leur feraient s'ils leur tombaient dessus. De toute façon ça n'annonçait rien de bon : quand on avait été exposé à une telle arme chimique, le Gouvernement allait certainement mettre en place des études pour voir quels conséquences cela avait eu sur les êtres humains. Peut-être même qu'ils les tueraient et les découperaient en morceaux sur des tables d'autopsie pour être certains de tout déceler !

*Ouais c'est ça, joue ta parano alors que tu te trouves en face d'un médecin bossant pour eux...*

Non, c'était pas le moment. De toute façon malgré ses pensées, Savannah ne laissait strictement rien paraître. Son visage n'était pas de marbre, il paraissait juste un peu tendu mais était-ce si étrange vu la situation ? Le Dr Lynch devait comprendre que ces visites médicales n'étaient pas marrantes. Après tout, même les parents de l'étudiante rechignaient à y aller, pourtant ils savaient qu'ils avaient suivi le protocole à la lettre : quand ils avaient entendu cette sonnerie stridente annonçant un bombardement imminent, ils avaient pris la voiture et s'était dépêchés de rejoindre l'abri commun, n'en possédant pas eux-mêmes. Bien sûr, ils s'étaient inquiétés pour Savannah. Elle restait leur seul enfant depuis le décès de Ryan et cela aurait été encore plus horrible pour eux. Devoir survivre à la mort de ses deux progénitures... Savy n'osait même pas l'imaginer. Du coup en ressortant, après l'autorisation de quitter les abris, il y avait eu beaucoup d'effusions et de rires mêlés aux pleurs quand les Andrews avaient retrouvé leur fille, saine et sauve. S'ils savaient...

Après avoir noté les noms du petit groupe de la brunette sur son questionnaire, Heather passa donc à un autre sujet. Ca restait en relation avec l'explosion, après tout n'était-ce pas le but de cet examen ? Mais il n'était déjà plus question de l'abri et de ce qu'elle avait fait peu avant qu'on annonce l'arrivée de la bombe sur New Way. Avec une expression d'une douceur extrême, le Docteur Lynch demanda si la patiente avait été malade depuis l'explosion. Physiquement, non - enfin, presque ! Moralement, oui. Mais pouvait-elle le dire ? Evidemment, c'était impensable. "Oh oui, je me suis même transformée en chat, plusieurs fois ! Vous comptez ça comme une maladie ?". Ridicule. Et surtout dangereux. Si elle n'avait pas risqué de devenir suspecte à cause de cette réaction, Savy aurait explosé de rire à cette pensée. M'enfin il fallait avouer que cette visite la rendait franchement nerveuse bien qu'elle le dissimule depuis le début de la consultation. Du coup, la jeune femme répondit la vérité, en omettant bien sûr l'histoire du félin. Avec un peu d'humour, ça passerait certainement mieux, sans compter qu'Heather paraissait sincèrement gentille. Ca donnait envie de plaisanter comme si elle l'avait rencontrée à son travail ou bien dans un magasin.


- J'ai eu une grosse migraine hier, mais étant donné que je venais de passer huit heures non-stop sur ma compo d'anthropologie, je ne pense pas que vous considérerez ça comme spécialement alarmant, dit-elle en souriant d'un air amusé. En tout cas non, je n'ai rien eu de spécial.

Il fallait ajouter un peu de sérieux, ça restait tout de même une visite médicale, et se la jouer un peu trop marrante pouvait éveiller les soupçons. Dans ce genre de situation, beaucoup auraient paniqué. Pas Savannah, parce qu'elle savait que ce n'était pas uniquement de sa sécurité dont il était question, mais celle de cinq autres personnes. D'ailleurs, elle savait que ses amis en feraient autant, qu'ils seraient tout aussi capables de se maîtriser. Chacun était prêt à n'importe quoi pour sauver les autres, alors ce ne serait pas spécialement difficile... Leur motivation était assez importante pour s'éviter de craquer au mauvais moment.

Attendant toujours de nouvelles interrogations de la part de son médecin pour l'espace de quelques minutes, Savy bougea un peu sur le fauteuil. Non pas un signe de nervosité, mais elle était du genre à attraper des crampes pas possibles si elle restait dans la même position assez longtemps. Elle se voyait mal se lever pour un prélèvement de quoi que ce soit et boîter, quoi que au moins, avec ses compétences en la matière, le Docteur Lynch ferait en sorte que ça passe plus vite que d'habitude. D'ailleurs peut-être qu'elle pourrait lui demander des conseils à ce niveau-là ? Elle verrait plus tard, si c'était bien utile. Parce qu'aussi douce que puisse l'être Heather, Savy avait quand même hâte de rentrer chez elle...

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Lynch
The Nice Doctor
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 30
<b>Age</b> : 30 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Inquiéte
Pensée du Moment: What the hell ?!
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Sam 23 Aoû - 16:08

Heather sourit avec amusement, appréciant la franchise autant que les paroles bonnes enfants de son interlocutrice. D’autant plus qu’elle avait eu aussi sa part de migraines durant ses études. S’avaler d’énormes bouquins de sciences humaines dont elle ne retenait que la moitié, plancher sur des détails de l’anatomie à retenir par cœur, disserter sur des sujets d’éthiques… elle avait donné et pouvait facilement compatir.

« Rien d’alarmant à première vue, en effet. N’hésitez pas à nous prévenir cependant si vous avez régulièrement des migraines importantes ou persistantes. La contamination de l’environnement peut jouer sur ce point. Idem, si de quelconques symptômes apparaissent, n’hésitez pas à consulter. Dans ces circonstances, il vaut mieux être méfiant. » répondit-elle, collant à son rôle de médecin. « Alors, vous êtes étudiante en anthropologie ? Ce doit être passionnant… bien que j’ai peut-être légèrement abusé des épisodes de ‘Bones’ pour dire ça. » plaisanta-t-elle.

Bien qu’Heather soit très scrupuleuse et professionnelle, elle avait toujours apprécié discuter avec ses patients, de tout et de rien afin de les mettre à l’aise et d’échanger un peu plus que les détails sur leur état de santé. Cela faisait partie de la richesse de son métier, à ses yeux, et elle était quasiment incapable de rester totalement froide et impartiale devant un être humain. Si cela lui jouait souvent des tours au niveau émotionnel et parfois débordait sur ses décisions professionnelles, c’était ce qui lui faisait aimer son métier et tenir jour après jour.
C’est également pour ça qu’aussi passionnants puissent être les livres d’anthropologie qu’elle avait eu sous la main, en faire son métier ne lui était jamais venu à l’idée… Et la série Bones n’y était pas pour rien non plus, avec son stéréotype d’un anthropologue coincé avec des squelettes. Les morts n’étaient vraiment pas son domaine de prédilection à la demoiselle Lynch, qu’est-ce qu‘elle pourrait bien faire d’un patient qu’elle ne puisse pas soigner, auquel elle ne puisse pas parler ? Inimaginable.
Bien sûr, elle était consciente que l’anthropologie s’étendait bien plus loin que l’étude des squelettes humains, elle était donc curieuse d’en savoir plus sur les études de Savannah, et éventuellement savoir ce qu’elle voudrait en faire plus tard… Mais bon, elle ne souhaitait pas non plus s’introduire dans la vie privée de la jeune femme quand l’occasion ne s’y prêtait pas vraiment. Elle savait s’arrêter.

Entre deux gorgées de café, Heather reprit la suite du formulaire, avec quelques questions mineures. Elles eurent rapidement compléter le papier, et Heather y apposa sa signature. Elle demanda ensuite à Savannah de faire de même après avoir coché la case indiquant qu’elle avait bien répondu à toutes ses questions en connaissance de cause, que tout était conforme à ce qu’elle avait dit, et que toutes ses éventuelles incompréhensions sur telle ou telle question avaient reçu réponses. Bref, le barratin habituel pour éviter de se retrouver assigné en justice. Après avoir récupéré le papier dûment complété, Heather glissa le document dans le dossier de la jeune femme. Elle se retourna ensuite vers Savannah, toujours le sourire aux lèvres.


« Voilà pour les questions. Passons à l’examen. Retirez vos vêtements et allongez-vous sur le siège je vous prie. » lui demanda-t-elle gentiment.

Pour ne pas la mettre mal à l’aise, Heather se détourna. Elle récupéra stéthoscope et tensiomètre sur un meuble, enfilant le premier autour de son cou et déposant le second sur le bureau pour l’avoir à portée de main. Elle s’arrêta un instant lorsque l’ordinateur portable – fourni par l’armée – qu’elle avait laissé en veille bipa avec insistance. Elle tapota le touch-pad pour ranimer l‘écran et tapa son code personnel. Son arrière plan, une photo de la forêt amazonienne, apparut, rapidement suivi d’un message lui indiquant qu’elle avait reçu un mail par le service intranet. Un coup d’œil au titre lui apprit que ce n’était rien d’urgent – une simple convocation pour une réunion le lendemain – et elle referma aussitôt l’ordinateur.
Elle se retourna vers Savannah, décidée à ne plus être dérangée (ce qui était bien plus difficile qu'on ne pourrait le croire quand on bossait dans ces circonstances).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psychadelya.e-monsite.com/
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Dim 24 Aoû - 0:52

Remarquant que sa petite blague sur ses études avaient fait sourire la jeune femme, Savannah se détendit encore un peu. Un vieux bougre aurait certainement haussé un sourcil et continué à poser des questions... D'ailleurs la brunette avait déjà vécu ça, avec son ancien médecin de famille. Il s'agissait d'un homme d'une soixantaine d'années qui avait du mal à quitter son cabinet, mais aigri par son manque de vie personnelle, il se montrait plutôt froid avec les patients. Les Andrews restaient chez lui parce qu'à côté de ça, il était vraiment très bon dans son métier et ne cherchait pas non plus à escroquer les gens en leur prescrivant des tonnes de médicaments inutiles. Il avait néanmoins fait plusieurs fois pleurer la pauvre Savy qui le trouvait méchant. Quand on avait cinq ou six ans... on s'en fichait des compétences professionnelles. Finalement, il était parti en retraite et depuis, le médecin qui s'occupait de la brunette était un mari et père d'environ quarante-cinq ans, qui savait blaguer et rire avec ses patients. Un peu comme le Dr Lynch. D'une nature rapidement stressée même si ça ne se voyait pas forcément sur son visage, Savannah appréciait chaque mot ou chaque geste qui visait à la rendre plus à l'aise. Heureusement, Heather semblait encline à rendre l'atmosphère moins oppressante. Bien sûr, elle devait comprendre que les circonstances n'aidaient pas les habitants qui venaient la voir à être tranquilles, même s'ils n'avaient rien à se reprocher.

Savannah hocha docilement la tête quand la jeune femme lui demanda de prévenir si jamais d'éventuelles migraines apparaissaient, ce qui proviendrait de la "contamination de l'environnement". L'étudiante voulait bien croire que ce qu'il restait de la bombe n'avait rien de dangereux, après tout ils avaient attendu un mois avant de pouvoir sortir. Et puis les militaires ne leur auraient jamais donné l'autorisation de quitter les abris si une quelconque menace avait encore été présente. Mais évidemment, ce genre de choses ne restait pas sans conséquences sur le long terme. Les maux de tête que pourraient ressentir certaines personnes en étaient la preuve. Si seulement Savy pouvait n'avoir que ça... Ce serait tellement mieux. Mais non, il avait fallu qu'elle hérite de cette espèce de capacité dont elle ne comprenait pas encore tout à fait le fonctionnement et qui lui faisait peur. Ce "don" qui en réalité n'en était pas un, parce qu'il pourrait changer son avenir à jamais. Si le Gouvernement apprenait cela... Bref, mieux valait ne pas imaginer ce qui pourrait se passer. Cela dit, c'était difficile en ce moment, alors qu'elle se trouvait assise dans le bureau d'un médecin qui travaillait pour eux. En fait, ce qui serait susceptible de lui arriver ne quittait pas ses pensées.

Le Dr Lynch aidait pourtant. Beaucoup. Elle devait être très douée dans son métier, surtout en ce qui concernait les rapports avec les patients : les bons docteurs faisaient toujours attention à la vie personnelle des gens qu'ils soignaient et leur demandaient des nouvelles. Heather en fit presque autant, en s'intéressant aux études de Savannah. Sa remarque sur l'anthropologie fit rire la brunette. Quand elle parlait de ses études à quelqu'un qui ne connaissait pas vraiment ce mot, en général cette personne arrivait toujours à sortir "Bones" d'une façon ou d'une autre. Evidemment, elle connaissait.


- C'est une branche qui a l'air sympa aussi, bien que les squelettes ne soient pas vraiment mon truc, acquiesça-t-elle avec un sourire, faisant référence à l'anthropologie judiciaire présentée dans la série. Je suis plus particulièrement intéressée par les différentes cultures. Un peu comme dans "Mysterious Ways". C'est d'ailleurs en regardant ça que j'ai eu cette idée, ça collait bien avec ce que j'aimais.

Cette série datait de sa période de collège, et étant plutôt friande de la télévision - sans néanmoins en abuser - Savy était tombée là-dessus. Parfois dans les épisodes on pouvait voir le personnage principal Declan Dunn donner des cours d'anthropologie. Il parlait des habitudes, des coutumes et des comportements de certaines tribus ou autres anciennes sociétés, telles que les Mayas. Adorant ce genre de choses et ayant déjà plusieurs bouquins sur la question, la brunette s'était donc rendue sur Internet pour lire des informations sur ce qu'était vraiment l'anthropologie. La définition l'avait tout simplement fascinée. Et quelques années plus tard, la voilà en troisième année de cette filière. Jamais Savannah ne regretterait son choix, et un jour, elle ferait de magnifiques voyages et passerait du temps avec des êtres humains qui vivaient indépendamment du reste du monde. Mais l'heure n'était pas aux rêveries...

Le Dr Lynch posa encore quelques questions moins stressantes et bientôt, elles arrivèrent à la fin du papier. Elle le signa et le tendit à Savy qui en fit de même après avoir coché la case certifiant que tout était correct. Maintenant, il fallait passer à quelque chose de moins plaisant : l'examen. Heather demanda simplement à sa patiente de retirer ses vêtements et de se coucher sur le siège prévu à cet effet. Elle en avait l'habitude, pourtant cette fois c'était différent. L'étudiante avait peur de ce que le médecin pourrait découvrir, même si la simple observation de sa respiration et de sa tension ne risquait pas de révéler qu'elle pouvait se transformer en chat. Consciente que son état de stress revenait au triple galop, Savy profita du fait que son interlocutrice ne puisse pas voir son visage pour fermer les yeux une seconde et expirer doucement, tout en retirant ses habits. Lorsqu'elle ne fut vêtue que de ses sous-vêtements, elle s'allongea et attendit. Le Dr Lynch ne tarda pas à se retourner et à s'approcher.


- Dites-moi, est-ce que... est-ce que vous comptez faire une prise de sang ? Parce si c'est le cas je vous préviens, les aiguilles et moi, on n'est pas très amies...

Savannah ajouta un sourire presque coupable à l'idée de décevoir Heather : et non, elle n'était pas la patiente parfaite. C'était vrai qu'elle n'aimait pas ça, mais elle exagérait quand même un petit peu. En général, il lui suffisait de détourner le regard pour ne pas voir l'aiguille en question et ça allait tout seul. Alors pourquoi avoir sorti ça ? Et bien pour deux raisons : déjà parce qu'elle se sentait plutôt nerveuse et ça semblait être une bonne excuse pour que le médecin ne s'imagine pas d'autres choses qui justifierait son mal-être. Qui, soi dit en passant, était de plus en plus difficile à contenir. Et puis également pour savoir si cette visite médicale incluait vraiment que l'on prenne son sang. Dans ce cas... Peut-être qu'elle se retrouverait bientôt enfermée entre quatre murs parce que quelque chose de suspect aurait été trouvé dans son hémoglobine. Peu de temps après, on concluerait qu'elle ne se trouvait pas tout de suite dans un abri et alors... Alors...

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Lynch
The Nice Doctor
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 30
<b>Age</b> : 30 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Inquiéte
Pensée du Moment: What the hell ?!
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Jeu 28 Aoû - 18:59

Heather sourit lorsque sa patiente rit à sa mention de la série « Bones ». Si elle arrivait à se détendre assez pour rire et faire preuve d’humour, c’est que la jeune docteur avait rempli son objectif de la mettre plus à l’aise. Tant mieux, elle préférait être étiqueter « bon docteur » quitte à être considérée – à tort – de naïve et manipulable, que d’avoir des patients qui la considéreraient comme tyrannique et imbuvable et serait alors bien dur à soigner… et côtoyer. Chaque personne rencontrée faisait partie de sa vie, avait un impact sur ses pensées et son humeur, c’était l’un des points qui lui faisaient aimer son métier, même si cet impact était parfois négatif (comme un certain collègue acariâtre vu quelques jours auparavant), elle faisait de son mieux pour que ce ne soit pas le cas, pour apprécier le moment et donc être appréciée. Si les choses pouvaient continuer ainsi, nul doute qu’elle ne se lasserait jamais de son métier.

« Je vous comprend. » approuva Heather lorsque Savannah mentionna les squelettes. Les cours sur les conséquences de la mort : décomposition des chairs et compagnie, avaient été parmi les plus pénibles de son cursus, c’est pour dire… « Mysterious Ways, cela me dit quelque chose. Une variation en série TV d’Indiana Jones avec un anthropologue à la place d’archéologue ? »

Elle hocha distraitement la tête, se rappelant en avoir entendu parler. Ce devait être vers la fin de ses études de médecine, lorsqu’elle commençait son internat et que la télévision était devenue bien rare dans sa vie aux loisirs exceptionnels (maintenant, avec l’habitude de partir un peu partout avec l’armée, la télévision avait totalement disparu de sa vie quotidienne.)

« Voyages, rencontres exceptionnelles et dépaysantes, découvertes chaque jour de nouveaux horizons… J’imagine en effet combien cela peut-être attractif. » approuva-t-elle avec un sourire rêveur.

Elle-même avait trouvé tout cela dans son travail, d’une manière un peu différente et moins exotique certes, mais elle n’était pas non plus une grande aventurière capable de s’adapter à une civilisation dite « primitive » comme si de rien n’était. Le dépaysement des pays dans lesquels elle avait voyagé et l’austérité des bases militaires lui avaient suffi.

Lorsqu’elle retourna vers Savannah pour débuter l’examen médical, son regard balaya rapidement et discrètement le corps – aux proportions dignes des meilleurs standard actuels – de la jeune femme, à la recherche de tout signe intéressant. Rien d’inhabituel, la jeune femme semblait visuellement en pleine forme. Heather releva les yeux sur le visage de sa patiente lorsqu’elle parla et esquissa un sourire amusé à sa remarque.


« Oui, je suis désolée, c’est le protocole. Cela vous angoisse simplement ou c’est une phobie ? » s’inquiéta-t-elle légèrement.

Elle avait déjà eu quelques patients atteints de phobie des aiguilles et ce n’était vraiment pas simple et agréable à gérer. Voir un patient dans un stress pareil (parfois pris de crises de panique incontrôlables) pour une simple prise de sang avait quand même de quoi impressionner. Sans vouloir être méchante c’était parfois plus simple lorsqu’ils s’évanouissaient dès le début, sans quoi il fallait les infirmières en renfort et ça en devenait épique... Elle n’en avait pas rencontré à New Way, elle espérait bien que cela durerait ainsi.

Elle s’approcha gentiment de Savannah et enfila les extrémité de son stéthoscope dans ses oreilles pour débuter par l’écoute de sa respiration. Avant d’appliquer le métal contre la peau de la jeune femme, elle le frotta machinalement pour le réchauffer, bien consciente que ce n’était pas très agréable, d’autant plus en hiver. Elle lui donna ensuite gentiment ses instructions, lui indiquant quand inspirer et expirer à fond, puis quand s’asseoir et recommencer pour qu’elle fasse de même dans son dos. Elle nota rapidement que son rythme cardiaque était légèrement élevé mais mit cela sur le compte de la nervosité dont venait de l'avertir Savannah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psychadelya.e-monsite.com/
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Dim 31 Aoû - 1:35

Savannah fut tout de même étonnée que le Dr Lynch connaisse une série TV comme celle-ci, surtout que peu de gens la suivaient, d'où son arrêt prématuré après deux saisons seulement. Pour l'étudiante, il s'agissait alors d'un divertissement comme un autre, sauf quand les scènes représentaient le personnage principal en train de donner un cours d'anthropologie. Dommage que ces dernières soient plutôt courtes et uniquement introductives. Après tout, la série était basée sur la résolution d'affaires étranges, dites "miraculeuses" par le fameux Declan Dunn, et pas sur les coutumes de peuples aujourd'hui disparus. Quand le jeune médecin compara à un remake d'Indiana Jones, la brunette acquiesça avec un sourire. Elle n'y avait jamais vraiment pensé, mais il était vrai que ça restait relativement proche de cette très célèbre saga. A quelques détails près, bien évidemment. Savy expliqua donc ses préférences en matière d'anthropologie, et les mots que prononça Heather par la suite la firent rêver. Elle n'avait toujours pas eu l'occasion de faire tout ça : de grands voyages, des rencontres qui changeaient une vie et l'apprentissage d'autres façons de vivre. Après tout, elle n'était qu'à l'université, en troisième année. Ce ne serait pas pour tout de suite, et si elle ne restait pas concentrée sur ses études, elle n'irait même jamais. Seuls les plus grands anthropologues pouvaient accéder à une telle carrière. Il fallait être doué, avoir de la motivation et surtout, ne pas craindre de quitter un monde où l'on ne pouvait fonctionner sans l'eau courante, l'électricité et tous les gadgets qu'offrait le XXIème siècle. Savannah était prête. Rien ne lui ferait plus plaisir que de vivre toutes ces aventures, mais pour l'heure il lui fallait acquérir les connaissances nécessaires. Et comme elle n'était pas du genre à baisser les bras ou à brûler les étapes... Elle ne perdait pas patience et gardait cet espoir de devenir l'une des meilleures anthropologues.

La brunette aurait vraiment adoré continuer cette discussion. Parce que bien sûr, elle était carrément intarissable à ce sujet et adorait expliquer aux autres ce que cette vie de nomade pouvait apporter à une personne. Des expériences uniques réservées uniquement à ceux qui étaient les plus courageux. Et puis parler de ses études et de son avenir faisait largement moins peur que les examens médicaux. Mais il fallait bien y passer... Et Savy se retrouva très vite couchée sur le long siège, vêtue simplement de ses sous-vêtements. Heureusement que le Dr Lynch était une femme, parce qu'étant relativement pudique, ce genre de situation la mettait assez mal à l'aise. De toute façon la jeune femme avait toujours préféré les médecins de sexe féminin, allez savoir pourquoi. Probablement parce qu'elle les trouvait plus sympathiques, et la visite d'aujourd'hui confirmait sa théorie. S'inquiétant de la suite, Savannah annonça à Heather que les aiguilles n'étaient pas son truc. Evidemment en bon docteur, son interlocutrice demanda s'il s'agissait d'une phobie ou non. Inutile de mentir, ça ne ferait qu'envenimer les choses, et puis bien sûr ça ne passerait pas inaperçu. L'étudiante secoua négativement la tête.


- Non, ça m'angoisse juste. Disons que je vais éviter de regarder et tout faire pour ne pas imaginer l'aiguille qui me rentre dans le bras, dit-elle avec un sourire forcé.

Savy n'était pas médecin mais savait que certains patients pouvaient se montrer extrêmement difficiles à tenir lors d'une prise de sang. En même temps, ce n'était pas bien difficile pour elle d'être au courant puisque son propre père en faisait partie. Lui, contrairement à sa fille, avait réellement une phobie des aiguilles. Au lieu de tomber dans les pommes dès qu'il en voyait une, il se mettait à transpirer et à s'énerver comme si cette petite chose pouvait la tuer. Enfant, ça avait fait rire Savy quand sa mère lui avait raconté, mais maintenant, beaucoup moins. Parce que même si elle n'était pas comme lui, elle comprenait. Ben oui, tout le monde avait ses phobies, ça ne s'expliquait pas... Et puis elle-même se passerait bien de piqûre si elle le pouvait. M'enfin visiblement, hors de question de passer outre pour cette examen. Pour l'heure, Heather voulait écouter la respiration de la brunette et celle-ci écouta docilement ses instructions, inspirant et expirant à fond, et se mettant en position assise quand il fallut passer au dos. Alors que le Dr Lynch terminait cette observation, Savannah attendit la suite. Entre temps, elle se décida à rendre les choses un peu plus faciles pour elle grâce à l'humour. Son seul moyen pour ne pas stresser comme une malade, plus qu'elle ne l'était déjà.


- Oh, pendant qu'on y est avec les histoires d'aiguilles... Quand ce sera au tour de David Andrews de passer à la visite, essayez de le refiler à l'un de vos collègues, dit-elle en souriant d'un air presque malicieux. La prise de sang risque d'être relativement mouvementée avec lui...

Bah, raconter cela à Heather ne ferait rien. David comme Catherine n'avaient rien à se reprocher, puisqu'ils se trouvaient dans l'abri commun durant l'explosion. Ils n'avaient donc rien à cacher non plus et cette visite médicale serait rapidement classée. Alors révéler la phobie des aiguilles de son père, c'était plutôt un bon moyen de cacher l'angoisse qu'elle ressentait derrière un sourire ou un rire. Autant l'utiliser puisqu'elle y pensait.

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Lynch
The Nice Doctor
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 30
<b>Age</b> : 30 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Inquiéte
Pensée du Moment: What the hell ?!
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Lun 8 Sep - 22:53

Heather était toujours à l’écoute et attentive. Si tous les sujets n’étaient bien sûr pas aussi passionnants les uns que les autres, Heather leur laissait tout du moins une chance de captiver son intérêt et les appréciait à leur juste valeur. Elle savait également faire la part entre ce qui était réellement intéressant sur un point impersonnel et sur ce qui l’intéressait elle particulièrement, bien évidemment, et c’était parfois en mettant ses goûts de côté qu’elle apprenait bien des choses qui lui étaient utiles. Ses cours d’histoire-géographie et les dérives de certains de ses professeurs lui avaient parfois été bien utiles lorsqu’elle s’était retrouvait sur le terrain, dans des pays inconnus aux histoires qui lui étaient étrangères et avaient pourtant beaucoup d’influence sur les populations locales et donc sur leur comportement.

Elle était donc sincèrement intéressée par les paroles de Savannah et lui porta tout son intérêt et sa sympathie. Elle comprenait tout à fait les sentiments de la jeune femme et son désir de poursuivre son chemin dans sa voix. Elles discutèrent donc volontiers et tranquillement, entre les questions indispensables du métier d’Heather. N’oublions pas quelle était la raison de leur présence en ces lieux ensemble après tout… même si cela paraissait difficile, surtout pour Savannah, probablement, d’autant plus qu’elle semblait maintenant angoissée par la prise de sang. Elle sourit gentiment à la jeune femme lorsqu’elle lui assura qu’il ne s’agissait pas pour autant d’une phobie. Voilà qui était rassurant, la piqûre serait d’autant plus vite passée.

Calmement et gentiment, expliquant à Savannah ce qu’elle faisait et lui donnant ses instructions sans la brusquer, Heather compléta la majorité de l’examen physique en quelques minutes sans encombre. Respiration et rythme cardiaque étaient tout à fait corrects. La tension se révéla tout aussi normale. Heather palpa ensuite avec beaucoup de douceur l’abdomen de la jeune femme pour vérifier que tout était normal. Le toucher, peau contre peau, était doux et délicat. Elle ressentait les vibrations assez nettement par ce biais et les paroles amusées de Savannah lui parvinrent avec d’autant plus de conviction en sa franchise.


« David Andrews, votre père c’est bien cela ? » réalisa-t-elle avec un sourire amusé. « Je tâcherais de m’en souvenir, ce n’est jamais une très bonne expérience. J’espère cependant qu’une garnison d’infirmières en renfort ne sera pas nécessaire pour autant, nous sommes plutôt court en effectif, je risquerais de me retrouver réquisitionnée d’office. » plaisanta-t-elle volontiers. Et encore, ce n’était pas si aberrant que ça : il y avait des cas…

Tous les points essentiels de l’examen physique ayant été rempli sans anomalies d’aucune sorte, Heather alla se laver les mains, informant Savannah qu’elle pouvait se rhabiller. La doctoresse nota rapidement ses observations, très courtes puisqu’il n’y avait pas grand-chose à dire, avant de prendre le nécessaire pour la prise de sang.


« Très bien, remontez votre manche et allons-y. Ce sera très vite terminé. » assura-t-elle gentiment en se tournant vers Savannah.

Elle tira sa chaise à roulettes près du lit pour s’installer confortablement à côté de sa patiente. Elle offrit un sourire encourageant à la jeune femme en imbibant une compresse d’antiseptique afin de désinfecter le creux du bras.



[Voilà, j'ai un peu hâté les choses pour ne pas qu'on s'éternise indéfiniment sur les détails peu importants. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psychadelya.e-monsite.com/
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Mer 10 Sep - 0:56

{Oui, y'a pas de souci ! Je pense même qu'on va bientôt avoir fini la visite. En tout cas, on aura eu notre sujet toutes les deux quand même, et rien ne nous empêche de recommencer xD}

L'examen physique se passa bien, de toute façon ce que Savannah redoutait n'était certainement pas que l'on écoute sa respiration, mais bel et bien que l'on étudie son sang. Décidant de ne pas se laisser envahir par la peur, la brunette lança une petite remarque concernant son père, et se détendit encore un peu plus en voyant le Dr Lynch sourire. Cette dernière demanda s'il s'agissait bel et bien de son paternel, et Savy hocha la tête. Bien évidemment, elle avait lu son dossier et devait forcément s'en souvenir. D'ailleurs en parlant de ça, la jeune femme fut relativement ravie de constater que la discussion sur sa vie de famille n'avait pas été abordée. Heather lui avait posé des questions personnelles comme l'alcool, le tabac et d'autres choses encore, mais il n'y avait rien eu sur Ryan. Dire que juste avant d'entrer dans le cabinet, elle avait pensé que les médecins du Gouvernement étaient là pour déstabiliser et qu'ils feraient n'importe quoi pour y arriver, y compris parler aux patients de ce qui les avaient le plus bouleversés au cours de leur existence. Paranoïaque ? Non, pas le moins du monde. L'étudiante était simplement méfiante. N'était-ce pas le meilleur comportement à adopter dans ce genre de situation ? Probablement que si. Le contraire aurait été naïf d'ailleurs. Pour quelqu'un qui n'avait rien à se reprocher, ce n'était pas grave, mais pour une personne qui se trouvait dehors durant l'explosion et qui risquait d'être découverte... C'était tout autre chose. Mais non, Heather n'avait pas une seule fois prononcé le nom de Ryan Andrews, ce qui était un bon point. Tout comme sa gentillesse et son humour d'ailleurs. A sa réponse concernant David, la brunette répondit en haussant les épaules.

- J'avoue que je n'en ai aucune idée. Ce n'est pas quelque chose dont on se vante en général, rit-elle. Tout ce que je sais, c'est que les aiguilles sont sa phobie. On va espérer pour vous qu'un seul médecin suffise à le calmer, sinon et bien, vous m'en voyez absolument désolée.

Elle lança un sourire amusé avant de se lever de son siège pour remettre ses vêtements, puis de s'y asseoir à nouveau. Après s'être lavée les mains comme un bon docteur, Heather pris le nécessaire afin de mener sa prise de sang à bien. Savy tenta de cacher son inquiétude qui grandissait à nouveau. De toute façon, elle ne pouvait plus rien faire du tout maintenant. Si on découvrait quelque chose grâce à ce prélèvement et bien... Elle n'aurait plus qu'à faire avec et à espérer qu'elle trouverait une excuse pour sauver au moins la vie de ses amis. Peu importe ce qu'il adviendrait d'elle tant que son groupe ne tombait pas. Malgré tout, la brunette eut une pensée pour ses parents, qui avaient déjà perdu l'un de leurs enfants. Comment réagiraient-ils en apprenant que leur fille n'avait pas respecté le protocole et que pour ça, le Gouvernement la gardait Dieu seul savait où et lui faisait Dieu seul savait quoi ? Refoulant pour la énième fois ces questions qui lui taraudaient l'esprit, Savannah remonta sa manche et tendit le bras pour que le Dr Lynch puisse y appliquer l'antiseptique. Une fois ceci fait et alors que le jeune médecin sortait l'aiguille, Savy détourna le regard. Ce fut effectivement très vite fait, et quand Heather annonça que c'était terminé, l'étudiante posa à nouveau ses yeux sur elle.

- Dire qu'à vingt ans, on a même plus droit à un bonbon pour avoir été sage, lâcha-t-elle d'un air faussement ennuyé en tenant le coton, le temps que son interlocutrice sorte un pansement.

Quand elle était petite, Savannah n'était pas du genre à faire des chichis pour tout et n'importe quoi, surtout concernant sa santé. Bon évidemment, il y avait des sirops par exemple qu'elle n'arrivait pas à avaler et il fallait lui préparer un verre de Coca ou un truc du genre pour que ça passe. Cela dit, les choses obligatoires comme les vaccins ou bien les prises de sang justement n'avaient jamais posé de problème. Le fameux bonbon qu'on lui promettait y était souvent pour quelque chose, mais un dessin sur son bras avec un stylo était souvent largement suffisant. La gourmandise de Savannah ne s'était pas atténuée avec le temps, bien au contraire. Et c'était presque en espérant que Heather lui annonce qu'elle en cachait dans ses tiroirs qu'elle avait lancé sa petite phrase - basée tout de même sur l'humour. Presque.

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Lynch
The Nice Doctor
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 30
<b>Age</b> : 30 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Inquiéte
Pensée du Moment: What the hell ?!
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Mer 10 Sep - 20:26

Heather hocha légèrement la tête avec un sourire compréhensif lorsque Savannah mentionna que la phobie des piqûres au point de devenir incontrôlable n’était pas quelque chose dont son père se vantait. Chacun avait ses défauts et ses qualités, ses erreurs et ses peurs profondes. Et il y avait bien des choses que l’on se passerait de mentionner, encore plus auxquelles on préférerait éviter de faire face. Heather avait son propre lot de craintes personnelles et de secrets, peut-être pas aussi terre-à-terre mais tout aussi gênants. De ce fait, elle pouvait facilement comprendre la gêne, la crainte et l’agacement qui habitaient les habitants depuis qu’ils se savaient obligés de passer par tout un tas d’examens et d’entretiens. Chacun avait des choses à cacher. Quelles soient plus ou moins importantes dans le cas de l’enquête actuelle, c’était une autre histoire, et Heather s’était toujours définie ses limites : elle n’était pas enquêtrice, militaire ou journaliste, elle était médecin et ne posait de questions que lorsqu’elles avaient un intérêt médical. La vie privée de ses patients était tout aussi inviolable que le secret médical à ses yeux. Malheureusement, les choses devenaient toujours plus compliquées lorsqu’elle apprenait à connaître ses patients, lorsqu’ils lui étaient si familiers, qu’elle les rencontrait si souvent qu’elle ne pouvait s’empêcher – en tant qu’être humain – de devenir elle-même une part de cette vie privée… Sa vie nomade et intensive de médecin militaire sur le terrain lui avait permis, en grande partie, d’éviter ce genre de situations. Et si la solitude avait lourdement pesé sur ses épaules, la vie en avait été bien moins compliquée en même temps…

« Au pire, je me renseignerais sur le jour de sa venue pour être occupée ailleurs, ou me faire porter pâle. » plaisanta-t-elle, toujours de bon cœur.

Après avoir fait de son mieux pour rassurer Savannah et la mettre à l’aise, Heather procéda à la prise de sang avec autant de douceur et de rapidité que possible. L’affaire fut bien vite réglée (d’autant plus lorsque l’on comparait cela aux dons du sang qu’Heather avait souvent fait, avant de voyager dans des pays à risque). La jeune femme récupéra le coton que Savannah avait appuyée contre la plaie et y plaça un pansement, marquant la fin de la prise de sang, et par la même de l’examen médical. Faisant rouler sa chaise de droite à gauche, Heather envoya à la corbeille les éléments jetables, mit en sécurité les fioles de sang, et retourna une nouvelle foie se laver les mains.
Elle rit avec bonne humeur à la remarque taquine de son interlocutrice. Elle aussi avait apprécié la « récompense » étant enfant. Ça passait toujours plus facilement avec la carotte – quelle qu’elle soit – à la fin.


« Désolée mais le jeune garçon qui vous a précédé a allègrement terminé mon paquet. » répliqua Heather. Elle plaisantait en se séchant les mains, et se dirigea vers son bureau comme si de rien n’était. Elle ouvrit un tiroir et en sortit… « En revanche, parce que vous êtes une jeune fille très sage et agréable, je veux bien partager ma plaquette de chocolat avec vous. » conclut-elle avec le sourire, tendant la confiserie à sa patiente.

Heather remplit les dernières lignes de son formulaire avant de ranger et clore le dossier de Savannah, qu’elle déposa sur une pile à sa droite, pour en reprendre un à sa gauche : le suivant. La journée n’était pas encore finie, mais pour ces quelques instants passés avec Savannah, l’après-midi avait au moins parue moins longue, ennuyeuse et étouffante. Une patiente comme on aimerait en avoir plus souvent en somme. Elle se retourna vers la jeune femme et la raccompagna à la porte.


« Eh bien, Miss Andrews, je vous remercie pour votre coopération et vous souhaite une bonne fin de journée. S’il y a quoi que ce soit d’anormal pour lequel j’aurais besoin de vous revoir, vous serez notifiée dès demain ou après-demain au plus tard. » conclut-elle.



[HJ : Ouiiii, un joli topic avec Miss S qui se termine ! Hug]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psychadelya.e-monsite.com/
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   Jeu 11 Sep - 19:55

D'un côté, Savannah aimerait bien que ses parents tombent sur le Dr Lynch pour leur visite médicale. Parce que même si les Andrews n'avaient rien à se reprocher - du moins pour ce qui était du couple - ils n'en étaient pas moins stressés par cet examen forcé. On entendait plein de choses à droite à gauche, et certains fous à lier disaient que même après un mois d'enfermement, l'atmosphère n'était encore pas sûre et que tout un chacun pouvait tomber malade. Bien évidemment, il n'y avait que peu de monde pour croire en ce genre d'insanités. Après tout, si les gens du Gouvernement se baladaient dans les rues sans masques ni autre protection, ça signifiait qu'ils étaient sûrs de ne rien risquer. Mais même si l'on était des gens sains d'esprit comme David et Catherine, il était normal de s'inquiéter du résultat que pourrait donner un tel examen. Avoir Heather comme médecin les aiderait forcément à passer ce cap de façon un peu plus calme, puisque la jeune femme était vraiment très professionnelle. Et par là, Savannah voulait également dire gentille, douce et attentionnée. On pouvait être un bon docteur et se montrer froid avec ses patients, mais dans ce cas la brunette n'utiliserait jamais le mot "professionnel". Elle considérait les traits que possédait Heather comme indispensables. Ce n'était déjà pas agréable d'être malade, alors s'il fallait se coltiner un vieux bougre... En parlant de ça, l'étudiante en avait vu un ici. Alors qu'elle se trouvait dans la salle d'attente, il était venu chercher un autre patient et n'avait pas franchement l'air commode. Elle ne savait pas combien ils étaient dans ce bâtiment, à faire passer les visites médicales à tous les habitants mais... Savy avait vraiment eu beaucoup de chance aujourd'hui.

Quoi qu'il en soit, et même si elle appréciait le Dr Lynch - ou plutôt parce qu'elle l'appéciait - elle trouverait ça dommage que ce soit elle qui doive s'occuper de David. Parce que son père ne devenait peut-être pas fou en voyant une aiguille, mais elle doutait qu'il reste de marbre et que détourner les yeux soit largement suffisant. Heather ne ferait probablement pas le poids en face de lui. Alors évidemment, Savy ne put se retenir de rire lorsque son interlocutrice lui parla de son "excuse" pour ne pas avoir à rencontrer ce cher Andrews. Plus que cela, elle acquiesça, indiquant ainsi qu'elle trouvait cette idée extrêmement bonne et qu'il serait mieux pour elle de la mettre à exécution - sait-on jamais. Pour un peu, Savannah en aurait presque oublié les conséquences que pourrait avoir cette prise de sang, tellement elle se sentait détendue. Mais le Dr Lynch revint très vite avec tout son attirail, et l'angoisse reprit le dessus. Posant son regard ailleurs, elle la laissa faire et se permit même une petite blague juste avant de recevoir son pansement. Redescendant la manche de son pull, Savy écouta Heather lui expliquer que le petit garçon qui l'avait précédé avait tout mangé, et eut un sourire à cette plaisanterie. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque, revenue près du bureau, elle la vit sortir une tablette de chocolat ! Son péché mignon. Avec plaisir, la jeune femme accepta l'offre du médecin.


- Attention ou je pourrais bien devenir accro à vos prises de sang ! s'exclama-t-elle en riant, avant de croquer dans son carré, reposant la tablette sur la surface polie où le Dr Lynch avait déjà repris son travail.

Lorsqu'elle fut raccompagnée jusqu'à la porte, Savy trouva ça presque dommage de devoir repartir. En fait, elle aurait beaucoup aimé voir Heather dans un autre contexte que celui de l'examen médical. Parce que visiblement, il s'agissait d'une personne tout à fait charmante et sympathique, avec qui elle se ferait un plaisir de discuter ailleurs que dans un cabinet militaire. Se faisait-elle des idées ? Peut-être. La brunette n'était pas naïve mais voyait toujours le meilleur chez les gens. Parfois elle se rendait compte qu'elle se trompait, mais s'arrangeait pour ne pas faire de bêtise avant. Par exemple, quand elle rencontrait quelqu'un, elle lui donnait son amitié mais attendait d'avoir eu la preuve qu'il s'agisse d'un homme - ou d'une femme - de confiance avant de lui accorder cette dernière. De ce fait, on n'avait jamais reproché à la brunette de ne pas assez se méfier des êtres humains... et la grande gentillesse et générosité dont elle faisait preuve lui avait permis de rencontrer des tonnes de proches géniaux. Même si ses six meilleurs amis resteraient toujours les premiers. Alors soit, il était possible que le Dr Lynch soit finalement différente de ce que Savannah imaginait, ou pas, mais de toute façon elle n'aurait probablement jamais le loisir de le découvrir...


- D'accord, pas de problème. Merci à vous, et également pour le privilège d'avoir pu partager votre tablette de chocolat ! lança-t-elle, amusée, avec un dernier sourire à l'attention de la jeune femme.

L'étudiante fut vite ressortie. Une fois dehors, son premier réflexe fut de pousser un long soupir de soulagement. Tout s'était bien passé pour le moment, mais serait-ce encore le cas pour longtemps ? Elle avait peur maintenant que l'humour de Heather ne l'aidait plus à mettre ses inquiétudes de côté. Peur que l'on découvre quelque chose dans son sang. Si jamais c'était le cas, elle n'espérait qu'une chose : que celle qui avait été son médecin pour les dernières minutes décide de... lui parler, avant de contacter ses supérieurs. Mais autant croire au Père Noël comme le disait si bien l'expression. Donc il n'y avait plus qu'une chose à faire : prier très fort pour que son sang soit tout à fait normal.


{Oooh excellent RP avec ma Miss H ! Merciii pour ce topic ! Kiss}

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première visite médicale [Clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première visite médicale [Clos]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» [Flashback] Une visite médicale en prison [Hayley & Ardwyk]
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite médicale des femmes n° 1 soigneuse poildecawotte
» Visite médicale [PV Yakushi Hojo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW WAY :: Les Coins Reculés de la Ville :: Cellule Gouvernementale :: Laboratoire d'Analyses-
Sauter vers: