NEW WAY

Une ville mise sous quarantaine où des personnes se découvrent des pouvoirs.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mar 19 Aoû - 18:38

Une matinée bien chargée commença pour Sam, la journée était des plus classiques, en tant que nouveau professeur à mi-temps il devait se rendre à l'université afin d'aller remplir les quelques papiers, il quitta donc son hôtel et sa chambre miteuse afin de rejoindre l'établissement représentant l'enseignement supérieur.
Toujours son air fatigué sur le visage il traversa la ville trainant légèrement les jambes. Il était stupéfiait de voir à quelle vitesse la ville reprenait des couleurs, en effet il y a pas si longtemps toutes les personnes étaient dans des abris fuyant l'air libre comme si elle était porteuse de maladie en tout genre. Enfin qu'importe il visita tranquillement les différents quartiers, autant dire que c'était loin d'être fatiguant pour un homme aussi entrainé que lui. Il était habillé d'un pull léger noir et d'une simple mallette contenant quelques papiers, il était comme à son habitude mal rasé, enfin une barbe de quelques jours, difficile de dire de lui que c'est un professeur, mais ses connaissances étaient aussi grandes que sa flemme en ce moment et c'est peu dire.
Il arriva après quelques minutes, enfin une bonne demi-heure, à l'université, il alla rencontrer le doyen, une serré de main polie et les deux hommes s'assirent autour d'un bureau. Après maintes discussions et blague à deux balles de la part du doyen, il se décida à lui donner quelques papiers qu'il avait à signer, certains concernaient la responsabilité, d'autre sont un contrat et la dernière est le règlement de l'université. Enfin rien de nouveau pour Sam, il s'empressa donc de les feuilleter rapidement donnant l'air sérieux et intéressé au possible puis il signa les différentes feuilles d'une signature assez rapide et claire.
Voila qui est fait, il lui distribua l'emploie du temps, voila qu'il a court demain…youpi…les choses sérieuses commencent, il s'apprêta donc à aller visiter les locaux avec une secrétaire plutôt charmante, il visita les différents amphithéâtres et les différentes pièces de cours, c'était immense, heureusement il avait avec lui ce plan difficilement lisible….heureusement le repérage était une de ses milles qualités, oui au moins milles.
Enfin après avoir quitté la secrétaire aussi charmante que soporifique il s'empressa de sortir passer un coup de téléphone rapide à une personne qu'il connaissait bien avec qu'il était en contact :

- Salut, voila c'est fait pour l'université, je dépose deux trois affaires et c'est bon, je pars chercher sa fille.

Il raccrocha aussitôt et se hâta d'aller à la salle des professeurs, là un casier s'y trouvait, on lui avait donné la clé cinq minutes auparavant, il ouvrit son casier posa quelques affaires et observa la salle. IL fit le tour regardant s'il n'y avait pas de caméra ni quoique ce soit, à première vue rien. Il bloqua la porte d'entrée, et sortit de sa mallette une arme, un glock plus précisément, afin de ne pas le garder sur lui il décida de le poser dans le casier bien sur cela peut paraître un peu bête n'est ce pas? Mais il a pensé à tout, il prit un petit couteau et ouvrit ce qui sert de support en bas de son armoire, et posa l'arme en dessous, en plus claire elle était en dessous l'armoire caché par un support en métal. Il posa dessus quelques livres afin que le support ne bouge pas. Il remit le couteau dans son dos, reprit sa mallette. Aujourd'hui sur le programme, aucun prof n'a cours, par conséquent ils ne risquent pas de venir, il réutilisa son couteau et ouvrit deux armoires purement par hasard et fouilla rapidement en remplaçant les objets exactement à leurs places. Il referma les armoires car il n'a rien trouvé, il ferma son armoire à clé en plaçant un petit morceau de scotch à l'intérieur et un léger morceau de fil très discret placé entre les rayures de l'armoire et les livres.
Il quitta la salle avec un air décontracté, exactement le même que lorsqu'il est venu autant dire que cela, impossible de trahir le moindre faits et geste, le commandant lui a demandé de surveiller et d'interroger tout le monde, c'est ce qu'il fait.
Il repartit à l'hôtel prit une légère douche s'habilla plus décontracté d'un simple T-shirt noir à manche longue. Il sortit laissant sa mallette sous une table contre une chaise, il quitta les lieux partant se balader dans la rue, il alluma une petite cigarette la savourant respiration par respiration, se baladant dans la rue en soufflant la fumée la tête en l'air. Autant dire qu'il vivait un pur moment de bonheur. Il devait maintenant trouver le bar de la ville, le bar branché plus précisément. Il s'approcha d'un groupe de jeune qui avait l'air tout ce qu'il y a de plus branché et dit :

- Salut, vous savez pas ou est le bar de la ville s'il vous plait?
- Oui, allez tout au fond de la rue et c'est tout au fond de cette rue.
- Merci.
- De rien

Doucement mais surement il se dirigea dans la direction de celui-ci avec cette assurance qui ne lui fait jamais défaut, il avait purifié son esprit pensant comme un vrai prof, oubliant qu'il était avant.
C'est après quinze minutes de marches qu'il arriva devant le fameux bar, il écrasa sa cigarette à l'entrée la posant juste au sol et l'écrasant avec son pied droit. Il poussa doucement la porte et rentra, c'était un bar cool, se trouvait quelques jeunes et des personnes plus âgées qui paraissaient à l'aise très probablement des habitués. Il s'avança doucement vers le bar, observant la décoration, un peu vieillotte mais assez sympa, il s'assit sur une des chaises et observa quelques secondes la serveuse qu'il connaissait…C'est Alex, la fille de son boss, bien sur tout le monde l'ignorait jusqu'à maintenant. Mais l'esprit le plus vide possible afin de n'être trahit par aucune émotion il leva très légèrement la main afin que la serveuse le remarque et il dit :

- Une bière s'il vous plait..Merci.

Une cigarette et une bière quoi de mieux pour se décontracter avant une grosse journée de travaille le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mar 19 Aoû - 18:56

Les choses étaient loin de rentrer dans l’ordre pour alexandra, pourtant elle s’efforçait de faire comme si tout allait bien. La discussion avec son père datait encore de trop de temps à son goût, et elle se refusait à le voir pour le moment. Lui dire qu’elle était en danger parce qu’il y avait de forts soupçons sur le fait qu’elle se trouvait dehors au moment de l’explosion, aurait pu passer. Mais lui dire que ça fait plus de vingt ans qu’il ment et qu’il n’a rien de l’employé modèle dans une mairie, là ça ne pouvait pas passer. Elle l’avait toujours trouver peu présent à cause de son boulot, mais apprendre que c’était pas vraiment son boulot et qu’il était en réalité un militaire, elle arrivait pas à l’encaisser. Alors, oui, elle l’évitait comme elle pouvait pour ne pas avoir à le croiser. Incapable de savoir comment elle réagirait face à lui. C’était son père, elle l’aimait. Mais il lui avait mentit et ça, elle pouvait difficilement le pardonner. Alors, pour tenter d’oublier tout cela, elle faisait comme si tout allait bien et se lançait dans un tas d’activité.

La première fut la mise en place d’un journal clandestin. Visant à tenir la population de ce qui pouvait vraiment se passer en ville. Bien sûr, elle savait que c’était un jeu dangereux avec tous ces militaires qui traînaient dans les rues. Elle savait également qu’elle devait taire certains évènements et ce pour deux raisons. La première, elle ne pouvait pas risquer de faire comprendre qui elle était. La deuxième, était le fait qu’elle ne voulait pas mettre en danger certaines personnes. Elle connaissait très bien les conséquences de l’explosion. Du moins, elle en connaissait une partie. Jack était capable de se chargé d’électricité pour la redistribuer, Sam donnait vie à ses dessins, Gabriel contrôlait le temps, le docteur Thompson pouvait soigner les gens en les touchant de ses mains, et… Et elle, elle ne semblait pas pouvoir se blessé sans que ça guérisse aussi vite que l’apparition de sa blessure. Il n’y avait plus rien de normal dans cette ville. Mais elle ne pouvait pas annoncer ce genre de chose dans le journal qu’elle avait créé. Déjà que les gens qui étaient dehors étaient recherchés, mais elle ne pouvait pas se permettre de se sentir responsable de les voir enfermer à vie parce qu’ils n’était pas "Normaux".

C’était l’heure pour elle d’aller se rendre à son travail. Rare était les journée, où elle devait commencer tôt. Mais à son grand malheur, cela restait possible. C’est donc vêtu d’un simple jean un peu délaver et d’un haut noir qu’elle avait enfiler une veste avant de sortir. Depuis qu’elle avait rencontrer Gabriel, elle avait comprit que le temps pouvait être changeant, et ce même pour une fin de mois de novembre. Son sac en bandoulière, contenait encore quelque feuille du journal qu’elle avait créé. Afin de ne pas être trop peu discrète, elle avait décider de les parsemer dans les boite aux lettres de temps en temps. Ne pas faire tout d’un coup, et se protéger des regards indiscrets. C’était son seul moyen pour pas qu’on remonte jusqu’à elle. Et voilà, qu’elle prit bien vite le chemin du bar. Si cet endroit était le plus pourri de la ville en soirée, et le moins fréquentable, en journée il pouvait presque ressembler à un bar agréable.

Alex avait prit son service de bonne heure, la matinée se passa sans le moindre problème. D’ailleurs, elle commençait à connaître tout le monde ici, et délirait plutôt bien avec les clients. Deux ans qu’elle travaillait ici à mi temps, en parallèle de ses études de journalisme. Alors, comme ce n’était que des habitués qui avaient tendance à venir, elle était capable de mettre un nom sur chaque visage se pressentant au bar. Enfin, presque chaque visage. Depuis l’arrivée des militaires, elle en croisait pas mal qui venait prendre des pauses ici. Et dans ce cas, elle était incapable de les connaître. D’ailleurs, elle n’en n’avait pas la moindre envie vu son aversion pour ces types. Encore plus depuis qu’elle s’était fait tirer dessus par l’un deux à cause d’une histoire stupide. Elle trouvait qu’ils n’avaient rien à faire ici, et que beaucoup d’entre eux faisaient du zèle en se prenant pour les rois du monde. Bref, ils n’étaient pas les bienvenues, et vu le caractère assez prononcé d’Alex, elle était incapable de ne pas leur faire comprendre ce qu’elle pensait d’eux.

Bref sa journée, s’annonçait comme toutes les autres. Servir, parler aux clients. Rien de vraiment particulier. Jusqu’au moment où la porte d’entrée s’ouvrit pour laisser entrer une personne qu’elle n’avait encore jamais vue ici. Elle aurait sûrement pensé à un militaire, mais il n’en n’avait pas la tenue, et a priori pas l’allure. Et puis, des gens qui viennent ici pour la première fois c’était encore possible. Pour preuve, elle avait rencontré Lena et Shannon de cette manière. Bref, elle ne pouvait pas juger juste parce qu’elle ne connaissait pas ce visage. Il ne mit d’ailleurs pas longtemps à l’interpellé par un signe de main et commander une bière. Dans un hochement de tête, elle fit comprendre qu’elle s’en occupait tout de suite.

Attrapant un verre, et commençant à servir la bière, elle se rendit compte qu’il n’y avait finalement pas grand monde ici. De toute façon, il y avait rarement beaucoup de monde à cette heure ci. Le bar pouvait paraître sympa aux premiers abords, il restait quand même celui qui était le plus mal famé de la ville. Alors, les gens préféraient la tranquillité ailleurs. Ce n’était pas vraiment rare de voir commencé une bagarre pour une connerie. D’ailleurs, Alex pouvait en juger par expérience. Ses premiers mois ici avaient franchement été difficiles. Elle avait même réussi à finir à l’hôpital pour quelque point de suture parce qu’elle avait cherché à séparer deux types. Moralité : Un verre qui s’écrasait sur le coin de la tête. Enfin, depuis elle avait apprit à gérer ce genre de crise. Donc, elle ne s’en inquiétait pas trop. Bref, verre en main elle alla vers la table du nouvel arrivant et posa le tout devant lui.


"Voilà." Dans un sourire, comme elle avait à longueur de journée. "Nouveau en ville ?"

Deux raisons pour venir à poser ce genre de question. La première était que si il était vraiment nouveau, alors qu’il y avait une quarantaine cela se traduisait par le fait que ce soit un militaire. A moi qu’il soit un "faux nouveau" et qu’il soit arrivé peu de temps avant l’explosion. Et la deuxième raison de cette question était juste histoire de faire un peu causette. Hey, après tout, c’était ça son taf aussi. De toute façon, c’était dans son caractère, sans avoir à parler de boulot. Bref, il pouvait très bien être quelqu’un habitant en ville depuis un bout de temps, sans qu’il est jamais franchit la porte d’entrée de ce bar. Mais peu probable quand même. New Way restait une petite ville isolée et tout le monde s’était déjà croiser au moins une fois.

"Si c’est le cas, vous avez plutôt mal choisi votre moment pour venir en ville. Ces derniers temps, c’est pas la grande joie dans le coin"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mar 19 Aoû - 19:21

Si vous deviez commencez votre première journée de travaille le lendemain…que ce travail consistait en outre de parler devant plus d'une cinquantaine voir une centaine d'élèves qui tenteront de vous casser par n'importe quel moyen. Que feriez-vous? Certains prendraient des médicaments et irez immédiatement se coucher, d'autres iront probablement voir leur famille ou leurs copines voulant être un peu consolé, et une autre partie très probablement pas une minorité, iront dans un bar siroter une bière tout en blablatant tranquillement.
Sam choisit cette alternative, autant dire qu'il était quelqu'un de relativement relaxe, ceux qui le connaissaient bien ne peuvent ajouter le mot stress et Sam dans la même phrase elle parraitrait aussitôt incohérente.
Alors il alla dans un bar miteux ou seuls des habitués, ivrognes et junkies en tout genre, se rendaient. Pas de veine il fera directement tache dans ce décor, mais qu'importe il garda son attitude relax et attendit patiemment sa bière qui ne mit que quelques secondes à arriver.
Il la prit dans sa main et répondit à la curieuse serveuse qui lui posait quelques questions :

- Oui je suis nouveau…Je suis arrivé peu de temps avant l'explosion, j'étais venu postuler pour le post de professeur à l'université deux heures avant. Plusieurs offres m'étaient accessibles, j'ai choisit celle-là mais probablement au mauvais moment. C'est ce que je voie, la ville se reconstruit peu à peu mais difficile de se rendre compte de quoique ce soit avec ces militaires qui nous surveillent constamment. Enfin je me demande ce que le gouvernement prépare en nous mettant en quarantaine, leurs discours sont totalement incohérents, d'un coté on ne risque rien, nous sommes en bonne santé, d'un autre on refuse de nous faire sortir et ce pour la sécurité d'état. Ce programme n'a jamais été utilisé à mes souvenirs, j'espère que ça ne saurait tarder. Hmmm..Votre bière est bonne, j'espère qu'il vous reste des stocks je vais venir souvent.

Dit-il avec un large sourire au lèvre et en rigolant très légèrement. Il reprit aussitôt en posant quelques questions :

- Et vous? Vous faites quoi dans la vie? juste serveuse?

Il attendit quelques secondes prenant quelques gorgées de son breuvage au malt et de houblon. Elle était appétissante au regard et au gout, légèrement marbrée avec un col de mousse très délicat et joliment servit. Il prit une serviette qui était posé et s'essuya rapidement et avec délicatesse la bouche, ne voulant aucunement passé pour une brute aux yeux d'alexandra.
Enfin, la porte s'ouvrit des militaires firent leur entrée comme des monarques entrent dans leur domaine, autant dire qu'ils se sentaient ici comme chez eux. C'est avec dédain que Sam les regarda, on pouvait même voir du mépris dans son regard, les hommes armés posèrent leurs armes au sol à coté d'eux et s'assirent à une table parlant aussi fort que la troupe des chœurs de l'armée rouge, mais avec beaucoup moins de classe.
Sam se tourna alors vers la serveuse et dit :

- Regardez-les, ils se croient chez eux, comme au dessus des autres, des affranchis, rien ne peut les toucher, comme la loi martiale est appliquée le militaire est roi et ils nous le font comprendre. Autant dire que je préfère largement la voie de la culture que la voie des armes. Le mépris et l'indifférence est la seule chose qu'on peut leurs offrir.


Il observa la jeune serveuse n'attendant presque pas de réponse de sa part et ignorant complètement les militaires, il avait prit soin de se cacher de la plupart des militaires de qui occupaient New Way, il ne fallait pas que sa couverture tombe en ruine. Néanmoins il ne savait pas comment ils allaient réagir, s'ils avaient remarqué ou non le regard et le mépris qu'il leur lance. La suite reste à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mar 19 Aoû - 20:08

Il était donc nouveau, ce qu'Alexandra accepta d'un hochement de tête. Il partit même dans un peu plus de détail en expliquant qu'il était venu peu de temps avant l'explosion pour postuler à un poste de professeur à l'université. Alexandra marqua un sourire, mais le laissa poursuivre afin de ne pas le couper. Apparemment il n'avait pas trop d'affinité avec les militaires, trouvant leurs discours complètement incohérent. Sur ce point, la jeune fille ne pouvait pas vraiment le contre dire. Les analyses des scientifques, la quarantaine, assurer à tout le monde que tout va bien. Et pourtant, il était impossible de sortir de cette ville. Mais si au début Alex trouvait tout cela étrange, c'était dix fois pire maintenant, après tout ce qu'elle avait pu vivre ces derniers jours. Enfin, elle se voyait mal expliquer son point de vue de manière si sincère. L'homme, qui n'avait pas encore de nom pour Alex, finit sa phrase en demandant si elle avait des stock de bière, si c'était le cas il reviendrai souvent. Cette dernière remarque eu le don de laisser un léger éclat de rire s'échapper en provenance d'Alex. Elle hocha la tête de manière positive.

"Oui, bien sûr. Encore heureux, sinon plus personne ne viendrais ici." Reprenant tout de même son sérieux, elle n'avait pas l'intention de passer sous silence tout ce qu'il venait de dire. "Je crois que le problème, c'est que pour le moment les gens ne se posent pas assez de question sur ce qui se passe. Ils se contentent d'essayer de retrouver le cours de leur vie et ne veulent pas voir que les choses ont pris une tournure assez étrange."

Pourquoi elle avait fait naître ce journal clandestin, hein ? Elle en avait marre de voir les gens se dénoncer entre eux, juste pour s'attirer les bonnes graces des militaires et esperer les voir partir le plus vite possible. Mais en vue de ce qui se passait pour les gens resté dehors, Alex restait persuadée que ce jour bénie ne risquait pas d'arriver de si-tôt. Si les militaires venaient à savoir ce qui se passait réellement sur les gens, elle pouvait dire adieu à un éventuelle carrière de journaliste. Parce qu'elle finirait comme un rat de laboratoire à devoir subir un tas de test. Bref, elle ne préférait pas trop y songer en réalité. Elle verrait bien.
Alex avait sciement oublier de répondre au fait qu'il avait dit chercher un poste de professeur. Question d'habitude, quand elle posait des questions on venait souvent à lui retourner un peu près les même. Elle savait donc qu'elle aurait l'occasion de revenir sur le fait qu'il avait postuler à l'université. Et cette occasion ne tarda pas étant donné qu'il lui demanda ce qu'elle faisait, ou si elle était simplement serveuse. Simplement serveuse ? Hey, on se rend pas compte, mais c'est tout un boulot que est loin d'être simple. Enfin, elle se doutait qu'il ne l'avait pas dit dans ce sens, du coup elle resta souriante.


"Non, en fait je travail ici qu'à mi-temps. J'suis étudiante dans le même université ou vous avez postulez. En journalisme. Vous..."

Elle voulait lui demander quelle matière il allait enseigner. Après tout, ils allaient, peut être, être améné à se voir autre part que dans ce bar. Mais, elle du interrompre sa phrase au moment où la porte s'ouvrit de manière peu discrète. Des militaires. Elle les regarda s'installer en plissant légèrement les yeux. Ils étaient les seuls personnes pour qui elle ne souriait pas quand ils passaient la porte d'entrée. Il y avait chez eux, cette sorte d'attitude qu'elle ne pouvait pas encadrer. Et puis un mauvais souvenir aussi. Si elle était venue à se faire tirer dessus, par un militaire, c'est parce que tout avait dégénérer dans ce bar même. On l'avait provoqué, et incapable de se taire elle avait répondu. Enfin bref, longue histoire qui s'était soldé par une blessure par balle qu'un medecin lui avait soigné en la touchant. Et seulement en la touchant. Fallait voir le bon côté des choses, maintenant elle avait plus besoin de ce medecin, vu qu'elle guerrissait toute seule.

Mais Alex détourna bien vite le regard pour se reposer sur l'homme dans un sourire sincère. Elle venait d'ecouter les paroles qu'il avait prononcé, concernant les militaires. Et franchement, elle aimait ce genre de philosophie. Il n'y n'avait pas de doute à avoir sur le fait qu'il ne pouvait pas les voir en peinture. Et rien que pour ça, elle l'aimait déjà bien. Mais elle finit par hausser les épaules dans un sourire un peu blasé.


"L'indifference, j'aimerai bien leur offrir. Mais je tiens à mon emploi." Dans un clin d'oeil amusé "Je reviens."

Servir tout le monde, pas le choix. Alors elle s'était diriger vers la tables ou se trouvaient les militaires. Pas le moindre sourire sur ses lèvres et elle ne prononça pas la moindre paroles. Elle se contenta seulement de faire le piquet devant leur table. Jusqu'à ce que l'un d'entre eux la designe d'un hochement de tête et qu'elle entende un truc ressemblant à "Qu'est tu veux, tu vois pas qu'on parle !". Voilà, c'était tout à fait pour ça qu'elle ne les aimait pas. Mais, pas grave, loin de se laisser demonter elle ne prit pas longtemps à répondre.

"Ha bin si, j'ai bien vu que vous étiez en train de parler. D'ailleurs tout le monde ici doit le savoir vu cette obsession que vous avez, vous les militaires, à parler fort. Enfin bref, au cas où vous l'auriez pas remarqué vous êtes dans un bar, il se trouve que je suis la serveuse et donc que je viens prendre votre commande. On laisse pas nos chaises et nos table aux non consommateurs... Vous voulez quoi ?"

Oauis c'était justement à cause de ce genre d'attitude que tout dégénrait assez vite quand elle croisait des militaires. D'ailleurs le type qui s'était permit de lui demander ce qu'elle foutait là commença à se lever. Surement qu'il contait lui demander si elle avait le moindre problème. Elle se preparait déjà à ce genre de réaction et ne le quittait pas du regard. Mais, finalement il fut interrompu dans son mouvement par un de ses collègue qui l'insita à s'asseoir. Etce n'est qu'à ce moment là qu'elle eu un semblant de commande. Biere pour tout le monde. Heureusement que ces types sont pas censé boire durant leur service. Mais bon, elle faisait son boulot, alors elle alla chercher tout ce qu'il fallait et déposa tout sur leur table, sans le moindre mot, sans le moindre sourire. Et elle retourna auprès du professeur qu'elle ne connaissait pas. D'ailleurs, du côté des militaires, il y eu quelque hochement de tête pour designer Sam. Pas parce qu'il leur disait quelque chose, mais pour montrer qu'il avait une façon de regarder les militaire qui leur déplaisait fortement. Bref, de retour à la table de Sam, Alex reprit comme si rien ne s'était passé.

"Vous êtes professeur de quoi, du coup ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mar 19 Aoû - 21:10

Le commandant n'a pas dit que sa fille était une philosophe, car il faut le dire c'est une race en voie d'extinction dans cette ville. Oui elle avait une facilité à parler et à convaincre autant dire que cette fille tient beaucoup de son père.
Elle lui fit plaisir en lui annonçant le stock de bière restant, oui c'est vrai c'est un de ses pêchés mignons avec les cigarettes.

- Vous avez raison, pour le moment les gens sont trop occupés à retrouver une vie normale qui leur a était privée pendant ce laps de temps, mais je ne suis pas une personne croyant à une quelconque force du peuple, à mon avis je doute qu'ils se rebelleront ou en tout cas la majorité aura trop peur pour se défendre. Seulement certains d'entre eux pourront se rebeller eux auront raison, mais ils seront considérés comme ennemis par une majorité et des héros par d'autre.

Hmm…Voila elle est étudiante en journalisme tout se tient, dans 70% des cas les étudiants en journalisme sont des étudiants utopiques voulant montrer la vérité au monde, refusant toute forme d'oppression et coriace protecteur des libertés fondamentales dont la liberté d'expression. Cela ne l'étonnerait qu'à moitié que cette fille fasse partie un jour ou l'autre des rebelles si jamais il y en a. Cet esprit elle doit le tenir de sa mère aucunement de son père, malgré tout le respect que Sam lui doit, il faut reconnaître que le commandant est et restera un homme dont la force réside dans les règles et ce quelques soient ces règles oppressives ou non.
Enfin cela n'était pas le cas de tout les militaires, la preuve en est des pochtrons qui viennent de rentrer, Sam était leur supérieur et pourtant il ne pouvait pas agir et ça le démange.
La jeune fille alla donc vers eux pour prendre leurs commande autant dire que le roi est ici chez lui et que personne ne l'importune, la preuve en est on dirait qu'elle était invisible à leurs yeux, pendant quelques secondes elle resta là à les regarder déblatérer toutes sortes de stupidité.

"Qu'est tu veux, tu vois pas qu'on parle !"

Quelle bande d'abrutis, vraiment, malgré qu'il soit un militaire endurcie il ne pouvait s'empêcher de mépriser certaines personnes, ils ont due faire un recrutement spécial boulet pour l'encadrement de cette ville. Il appréciait de nombreux militaires, ceux de son ancienne unité d'ailleurs mais il ne supportait pas les petits fantassins qui se croient supérieur. Malgré son coté militaire, Sam a réussit à entretenir une certaine philosophie, et ce grâce à la lecture.
Enfin la jeune fille se débrouillait très bien toute seule, mais l'un d'eux ne supporta pas d'être autant rabaissé et se leva d'un bond se rapprochant de la fille. Sam posa aussitôt son verre, car oui malgré qu'il soit sous couverture il devait surveiller Alex et la protéger, s'il venait à lui arriver quelque chose le commandant lui ferait la peau et torturerait à mort le militaire qui a osait la toucher. Enfin Sam était prêt à intervenir si jamais il y avait quoique ce soit, bon bien sur il aviserait en conséquence pour ne pas se faire remarquer mais il ne laisserait pas un de ses hommes toucher à une cheveux d'Alex..Sinon autant dire au revoir au prochain couché de soleil pour le jeune Sam.
Elle revint au bar préparer les boissons que les ivrognes ont commandées, elle lui adressa de nouveau la parole.

- Je suis professeur de Sociologie et de psychologie, si vous faite journalisme alors je devrais vous avoir dans mon cour…Si vous vous adressez à moi comme vous vous adressez à eux, je sens que l'année va être intéressante.

Dit-il en souriant et rigolant légèrement. A peine se retourna t-il pour regarder les militaires qu'il se fit pointé du doigt…Il avait vécut suffisamment de bagarres dans les bars pour savoir ce que cela signifie. Il détourna alors le regard observant de nouveau la serveuse. Et il dit :

- Ses pochtrons viennent souvent-ici?
- C'est nous les pochtrons?

Ah…là il y a malaise, ils étaient à peine à quelques mètres de lui, avançant comme des loups en meute suivant leur leader qui avait une sale gueule, pire que celle des deux autres. Ces trois ploucs vinrent vers Sam et le poussèrent en balbutiant des mots qui assemblaient ensemble ressemblaient un peu à des phrases :

- Hein? C'est nous les pochtrons? Vient dire en face..redis le vas y! Et la bière elle arrive?

L'envie de coller une tarte en première était grande, mais il est prof donc diplomate même si cela lui vaudrait des coups car la diplomatie avec eux est aussi efficace qu'un boomerang pour chasser l'ours.

- Ecoutez, je ne cherche aucunement l'affrontement, alors s'il vous plait n'allons pas si loin.

- AH ouai?! Ben ça me plais pas.

Et le militaire frappa le premier, Sam avait l'occasion d'éviter ce coup qui était aussi long qu'une tortue au galop mais il se laissa faire, se prenant le coup en pleine tête. Il fut légèrement propulsé contre le bar et fut à quelques centimètres d'Alex, il eut le temps de dire :

- N'intervenez pas….

Il saisit alors son verre et le cassa rapidement sur la tête du gros lard, c'est la solution la plus bête et la plus anodine qu'il a trouvé pour ne pas se faire remarquer, il aurait put facilement s'occuper d'eux en quelques mouvements mais non. Le verre une fois cassé et l'un des trois hommes à terre les deux autres se jetèrent sur lui, aucune fierté. Sam se fit plaquer contre le bar se faisant frapper de tout les cotés, il se laissait faire, il était habitué à prendre des coups et ils ne tapaient pas vraiment fort. Il se laissa faire espérant que la jeune fille n'interviendrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mar 19 Aoû - 22:13

Oui, Alex devait être issue de la lignée de Gavroche, mais alors super super éloignée quand même. Non plus sérieusement, elle était jeune, rêvait de liberté, alors forcement si on la mettait en quarantaine elle avait besoin de revolution, de résistance. Hors de question qu'elle reste les bras croisés à attendre que ça passe. Et encore moins du fait qu'elle fasse partie des gens restés dehors. Il était impératifs que ces personnes se fassent bien voir du reste de la population. Avoir les militaires qui vous pourchassent, c'est déjà pas drôle. Alors si on devait ajouter les habitants de la ville en plus, ça ne risquait pas d'arranger ses histoires. Mais elle devait rester réaliste. Sam avait raison sur un point, les gens ne se rebellaient pas. Finalement la société avait réussi à en faire de parfait petit moutons au long de toutes ses années. Plus personne n'osait crier au scandale. Un point qu'elle regrettait. Les gens devaient être capables de penser par eux même, et non pas se laisser entraîner par une opinion publique. Enfin, elle n'arriverait pas surement à changer le monde avec ses petits mains. Mais elle avait tout de même envie d'y croire un minimum. Finalement, elle devait être un croisement entre Gavroche et Candide. Pas super cool.

Enfin, elle n'avait rien répondu vu qu'elle avait été servir les militaires entre temps. Mais quand elle revint auprès de Sam, elle fut assez contente de savoir qu'il était prof de Socio et de psycho. Etrange, ça ne l'etonnait pas vraiment après tout ce qu'il avait pu dire. Il semblait avoir ses propres pensées, sans avoir besoin d'être influencer. Bref, rien d'étonnant à ce qu'il est prit cette matière. Et elle se trouvait heureuse d'avoir un prof de cette envergure, ça changerait de mal d'autres. Elle ne pu s'empecher de sourire quand il lui annonça que l'année allait être interessante si elle repondait de la même manière à ses profs qu'aux militaires. Elle préféra le rassurez sur ce point.


"Vous inquiétez pas. J'ai pas pour habitude de parler toujours sur son ton, pas du moment que c'est pas justifier en tout cas"

Bon elle aurait pu ajouter qu'elle pouvait partir très vite sur la défensive et se montrer désagréable. Mais, cela ne risquait pas d'arriver si leurs points de vues se trouvaient différent à un moment donné. Alors du moment qu'on ne venait pas à mal lui parler, juste pour le plaisir, elle n'avait aucune raison d'en faire autant. Sam demanda assez vite si ces pochrons venaient souvent dans le bar. Elle aurait bien répondu, mais en fait elle se retrouva rapidement écarté de la discussion par les militaires. Apparemment ils n'avaient pas apprécié le fait de ce faire insulté. Ne dit-on pas qu'il n'y a que la vérité qui blesse ? Sam leur expliqua qu'il ne voulait pas se battre, mais là encore ce n'était pas l'avis des militaire et il se prit une droite, qu'Alex aurait qualifier de monumentale. La petite blonde était en train de bouillir de l'interieur, et s'appretait à dire quelque chose quand elle intercepta la phrase de Sam qui lui demandait de ne pas intervenir. Alex haussa un sourcil. Pourquoi ne devait-elle pas intervenir ? Sur le coup, elle s'imaginait qu'il reprendrait le dessus rapidement, et que c'est pour ça qu'il venait de lui dire ça.

Mais Sam se retrouva bientot plaqué sur le comptoir, après avoir eclater son verre sur la tête d'un des militaires. Les clients du bar ? De grands courageaux, ils avaient tous deserté à une vitesse impressionnante. Moralité, il ne restait plus que Sam, les trois militaires et Alexandra. Super ! Le nouveau prof passait un sale quart d'heure, selon Alex. Il se faisait ruer de coup par des types qui étaient à deux contre lui. S'était pas juste. Sam avait demander de ne pas intervenir ? Depuis quand Alex faisait ce qu'on lui demande ? Elle obéïssait déjà plus à son père, alors à un parfait inconnu, fallait pas pousser. Le tout était de savoir ce qu'elle allait faire. Appeler la police ? Drôle d'idée, même pas il ne bougerait pour ça. Les militaires avaient le contrôle de la ville, alors ils se permettaient tout sans qu'on ne viennent rien leur dire. Ok, elle allait devoir se débrouiller seule. n'empêche la dernière fois qu'elle à fait ça, cela s'était plutôt mal finit. Mais peu importe, Alex et son âme de rebellion. Hors de question de les laisser frapper un client sans la moindre raison.


"Hey, les gars ? Vous êtes vraiment trop naze. Obliger d'être à deux sur un type, c'est presque pathétique comme concept. Punaise et dire que vous êtes sensés faire la fierté de notre pays. Ouep, pitoyable."

Elle avait attendu que l'un d'entre eux se retourne avec un regard mauvais. Une fois que ce fut le cas, elle brandit un verre pour lui éclater sur la tête. Seul problème, ça restait quand même des militaires. Du coup, l'homme qu'elle visait lacha Sam mais saissi le bras de la jeune fille au vol, avant même qu'elle n'est plus le frôler. Oups, ça s'était pas vraiment prévu dans son plan de base. Et vu le regard que le militaire lui balançait, elle se doutait qu'il ne voulait pas faire quelques pas de danse en sa compagnie.

"Moi, je crois qu'on devrais d'apprendre les bonnes manières... Mais chaque chose en son temps."

Sous entendu, on s'occupe d'abord de Sam, et après on voit pour toi. Elle balança un sourire carrement ironique. Chose à ne pas faire dans ce genre de cas. Car sans qu'elle puisse s'y attendre, elle venait d'être expédier avec une force impressionnante quelques metres plus loin. Reception sur une table pleine de verre, qui s'écroula avec l'élan qu'elle avait. Moralité, elle était au sol, couché sur un tas de bouts de verre, et une mine douloureuse sur le visage...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mer 20 Aoû - 1:50

Sam était à présent assis sur le sol entrain de se faire frapper, ce qui lui faisait le plus mal n'était pas les coups mais l'impossibilité d'agir, rien de bien compliqué pour lui d'exterminer quelques voyous qui se prennent pou des militaires, oui ils étaient deux en train de frapper le jeune prof. Oui car c'est le prof qu'ils frappaient, pas le militaire.
Heureusement c'est de coups de poings qu'il fut roué et non de coups de pieds ce qui aurait fait nettement plus mal. Le bras devant la tête il courbé le dos et attendait que ça se finisse de multiple bleus sur le visage allaient se former mais qu'importe sa vengeance sera terrible, pas la peine de cafter, il se dit qu'il reviendrait en treillis et leur apprendrait la politesse mais pour le moment il ne pouvait s'imposer comme leur supérieur.
Voila les résultats des nouvelles campagnes de recrutement, ils recrutent vite, en masse et aucune qualification, la quantité plutôt que la qualité, des hommes bons à rien, de la pure chair à canon et c'est vrai qu'ils ne méritent pas mieux.
Alors il se laissa faire, tentant désespérément de contenir un maximum de coups mais s'il tombe dans les pommes ils s'attaqueront à Alex et autant dire qu'il ne peut se le permettre. Il avait toujours les yeux ouverts observant ses adversaires et les quelques clients fuirent.
Mais hélas le pire se passa, elle prit un verre et s'apprêta à le casser sur la tête d'un de ces lâches mais grande erreur elle le prévient, non quand on frappe on ne prévient pas, l'effet de surprise aurait été la meilleure chose à faire.
La fille se fit alors balancer à travers la salle sur une table en verre, les deux hommes regardèrent tout en rigolant, se pensant comme des vrais héro, des hommes supers forts qui ont réussit à mettre une serveuse K.O…Autant le dire quel courage.
Enfin pour le moment ils ne regardèrent pas, Sam se leva d'un bond et en profita pour mettre un violent coup de tête au premier et ce durant son bond comme cela il avait l'élan et l'effet de surprise. Le second surpris se retourna avec ce rictus de haine et de stupéfaction, seulement Sam ne pouvait s'empêcher d'esquisser un petit sourire narquois, l'homme lui fonça dessus comme un dératé, sans même regarder, sa position était semblable à celle d'un taureau dans une corida. C'est à ce moment là que les quelques années d'aïkido allait être utile, il se laissa doucement foncer dessus, et fit basculer son bassin tout en tenant le militaire qui à cause du mouvement perdit son équilibre et tomba par terre et Sam tomba à genoux sur lui.

- Alors on frappe les jeunes femmes espèce de déchet.

Il le frappa violemment au visage, une fois, deux fois, trois fois, le poing serré et avec ce rictus de colère toute cette frustration de ne pas pouvoir se défendre venait de se dissiper dans ces trois coups. Seulement le premier homme qui avait été attaqué à cause du verre de Sam se releva légèrement sonner, il était encore à quatre pates, Sam se leva et le frappa d'un coup de pied dans l'abdomen afin qu'il reste à terre.
Puis observant la jeune fille à terre il s'empressa d'aller vers elle, il mit un genoux à terre afin de la relever.

- Doucement, ne vous relevez pas trop vite.

Lui qui avait encore le visage plein de sang releva doucement la jeune fille qui bizarrement n'était pas K.O, étonnant, elle était très solide un peu comme son père. Mais il regarda son corps et ne vit aucune cicatrice, aucune entaille à cause du verre aurait-elle la peau si solide? Remarque le corps humain est complexe suffit qu'elle soit bien tombée…enfin il faudrait une chance inouïe. Une autre interrogation monopolisa son esprit…devait-il le dire au Commandant? A vrai dire, s'il annonce au commandant qu'il a laissé trois pecnos frapper sa fille, il risque d'en avoir pour son grade…Enfin il revint au problème d'Alex et dit :

- Ça va? Vous allez bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mer 20 Aoû - 2:23

Alex ne remarqua pas tout ce qu'était en train de faire Sam. Elle s'en serait sûrement trouvé étonné qu'il puisse se défendre de la sorte, alors que depuis le début il ne faisait qu'encaisser. Mais non, pour le moment elle se concentra sur elle. ce qui venait d'arriver était une véritable catastrophe en réalité. Elle était allongée sur de multiplus bout de verre, et en levant la main, elle pu aperçevoir celle-ci avec de nombreuses coupures. La poisse. Si il y avait bien un truc qu'elle devait évité c'était d'avoir des blessures en lieu public. Car cela ne durait pas jamais bien longtemps avec elle. La preuve en était, ses traces de coupres disparaissaient déjà. Une vrai malédiction ce pouvoir, surtout qu'Alex était la miss catastrophe dans toute sa splendeur. L'hôpital lui avait même proposé, un jour, pour rigoler de lui louer une chambre qu'à elle, vu le nombre de fois ou elle y passait. Ils devaient trouver étrange de ne plus la voir depuis quelque temps. Enfin, le problème n'était pas là pour le moment. Elle porta une main à sa tête qui lui faisait un mal de chien pour le moment. Finalement, elle avait du se la cogner plus fort qu'elle ne l'aurait imaginé. Mais son attention se porta sur le remue ménage qu'il y avait dans le bar. Elle ne se releva pas, mais tourna la tête. Manque de chance, son angle de vue restait franchement restreint pour le moment.

Bon, elle allait devoir se lever. Et c'est au moment ou elle commença à se redresser que sam arriva à ses cotés, se retrouvant à genoux. Il l'aida à se relever, lui demandant de ne pas aller trop vite. Ce qu'elle fit, à cause de son mal de tête. Mais là encore, ce dernhier se mit à disparaître bien assez vite. La seule chose qu'elle n'avait pas prévue dans toute cette histoire, c'était la tache de sang qu'elle avait dans les cheveux, et sur le sol. Oui, elle s'était réellement bien cogné la tête, un bout de verre avait du lui faire une entaille. Et c'est bien connue, la tête ça saigne beaucoup, meme pour quelqu'un qui cicatrise vite. Et si elle n'avait pas vu ces traces de sang, cela n'allait pas durer indefiniment. Une fois debout, Sam lui demanda si elle allait bien. Un peu grimacante elle passa une main sur l'arrière de son crâne.


"Ouais... Ouais, je crois que ça ..."

Elle n'avait pas finit sa phrase, car en ramenant sa main devant elle, elle ne pu échapper à la traces de sang qui venait de se poser dessus. Ok, c'était une chose de sur, elle s'était ouverte le crane. Elle tourna la tête vers le sol, là où se trouvait sa tête peu de temps avant, pour s'apercevoir que le sol aussi était taché. Le problème n'était pas qu'elle saignait en réalité, le problème residait dans le fait que justement elle ne saignait plus et que sa blessure s'était refermé. Allez expliquer à quelqu'un, qu'il y a du sang dans ses cheveux et par terre, mais qu'il n'y a aucune blessure. Non, en fait elle avait la solution, elle devait detourner l'attention sur autre chose, et ne pas le laisser regarder si c'est grave ou pas. Elle n'avait à s'en faire de toute façon, vu qu'elle se régénérait. bref, elle tenta un sourire.

"Ca va... J'dois être plus solide que ce qu'il parait. Mais..."

C'est sur lui qu'elle porta un regard inquiet en réalité. c'est lui qui venait de se faire taper dessus et qui semblait mal en point. Elle, elle guerrissait, lui non. Enfin pas qu'elle sache, et pas en voyant son visage. D'ailleurs elle trouvait étonnant qu'il soit venue l'aider à se relever vu l'état dans lequel il se trouvait. Les gens avaient une tendance à ne penser qu'à eux en général. Et lui, il était quand même venu l'aider à se relever. Ouep, il avait vraiment quelque chose de différent par rapport à la clientèle qu'elle recevait d'habitude. Elle cehrchait un truc du regard, de quoi pouvoir netooyer les blessures de Sam. Et c'est en jetant un regard autour d'elle qu'elle vit le trois militaires au sol. Ses yeux s'ouvrirent aussi gros que des billes. Elle avait du mal à y croire. Ce type venait vraiment de se débarasser de ces militaire en très peu de temps, alors que depuis le début il semblait plus subir que se défendre. c'était vraiment étrange, mais elle en restait assez épatée. Bref, reportant son regard sur Sam, elle reprit.

"Je crois que la personne la plus à plaindre dans l'histoire c'est vous. Bougez pas, j'vais chercher de quoi soigner ça."

Elle avait encore un peu l'esprit embrumer par sa chute, mais dans quelques minutes elle savait qu'elle n'aurait absolument plus mal. Cependant, elle gardait une main sur l'arrière de son crane, si elle avait saigner, ça laissait sous entendre qu'elle avait prit un sacré coup. Elle devait bien faire semblant d'avoir encore bien mal, non ? Sinon, elle aurait du mal à être crédible. Elle se retira dans une pièce réservée au personnel pour en revenir quelques minutes plus tard avec une trousse à pharmacie. Les militaires étaient encore aux sol, gemissant comme ils pouvaient. En fait, Alex ne s'occupaient déjà plus d'eux. Avec l'expérience qu'elle avait, elle savait qu'ils se releveraient qu'ils partiraient pour ne pas se prendre une autre raclée. Et, peut être bien qu'ils feront comme les derniers en jurant qu'ils allaient tous se revoir un jour... Marrant de voir que les choses peuvent se repeter de manière indefinie. Enfin, pour le moment c'était Sam qui l'inquietait, luui et ses blessures, alors elle se retrouva à nouveau à coté de lui et posa la trousse à pharmacie sur une table encore en place.

"Ca vous dérangerais de vous asseoir ? je serais plus rassurée si je soigne votre visage. On sais jamais, au cas où ça serait plus grave que ça à l'air."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mer 20 Aoû - 2:57

Sam était à genoux en train de relever la jeune fille autant dire qu'elle avait fait un sacré vol plané pour arriver à s'éclater sur une table remplie de verre en toute sorte. Il observa les différents éclats de verre qui prenait plus ou moins la forme de la jeune fille lorsqu'elle est tombée, ses vêtements portaient différents entailles mais sa peau rien du tout, autant dire que Sam n'avait jamais vue ça, mais il certain avait une peau très solide, cependant son regard s'arrêta sur le sang qui coulait le long de son dos et arrivait sur le sol.
OH MON DIEU?! Pensa-t-il. Elle s'était ouvert la tête, du sang était encore sur le sol, il pensait déjà à fuir au Cambodge ou le commandant Johnson ne devrait pas le trouver car sa vie est réduite à quelques heures si jamais il l'apprenait et il ne pouvait le cacher.

- Votre tête, ne bougez pas, attendez mais?

Elle se releva remarquant le sang sur le sol et sur sa tête, autant dire qu'elle fut aussi surprise que Sam, ce qui est d'ailleurs curieux, car…normalement, elle aurait eut tellement mal qu'il lui serait difficile de lever la tête, d'ailleurs il remarqua que le sang ne coulait plus ou du moins c'est l'apparence qui voulait ça, avec son visage tout cabossé il ne voyait pas tout, ou en tout cas pas distinctement. Cependant pour s'être déjà ouvert la tête plusieurs fois, il peut affirmer qu'il est difficile de tenir sur ses jambes, juste après.
Elle voyait alors le visage légèrement esquinté, à son gout, elle se leva avec une facilité déconcertante alors que lui se retenait de ne pas tourner de l'œil. Elle partit dans une arrière salle et revint avec une trousse à pharmacie. La première journée de travaille va être intéressante demain, il sera traiter d'alcolo et de voyou…il pourrait même être viré, enfin non, le père d'Alex est là pour le couvrir. Elle lui demanda de s'asseoir et il obéit, reculant un peu et se mettant contre un mur.

- Vous êtes sur que ça va vous? Votre tête elle ne saigne déjà plus…enfin je crois? Je n'ai jamais vue ça…

Bon le seul hic c'est qu'il devait demander à la jeune fille de ne parler à personne de ça, car si ça vient dans les oreilles du père il devrait s'expliquer, non il fera un rapport sans dire que sa fille c'est faite toucher, bien au contraire qu'il l'a protégé, il sait qu'il ne dira rien…enfin il espère.
Elle sortit de la trousse à pharmacie un désinfectant, c'est censé piqué, la douleur ne l'effraie pas, mais il fit semblant de serrer les dents…

- Ça vous arrive souvent ce genre de trucs…non parce que sinon je ne viens pas seul la prochaine fois.

Il jeta un coup d'œil aux militaires qui étaient toujours K.O et attendit que la jeune fille finisse de s'occuper de lui avant qu'il ne s'occupe d'eux. Cette première journée était palpitante, si c'est tout les jours comme ça c'est pire qu'au moyen orient. Enfin il attendait patiemment qu'Alex ait finit, d'ailleurs il n'est pas censé connaître son prénom alors :

- C'est quoi votre prénom d'ailleurs, future élève? Je crois que l'année commence bien pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mer 20 Aoû - 3:21

Bon il avait remarquer le sang, en meme temps difficile de ne pas passer à côté. Pas grave, elle avait fait en sorte d'eviter le sujet en allant chercher la trousse à pharmacie. Mais Alex savait pertinement qu'elle ne pourrait pas éviter les questions de manière indéfinie. Il allait faloir qu'elle trouve une solution et vite. Sam, ne mit pas longtemps à s'asseoir sur une chaise, plaquée contre un mur. Alex, elle, avait déjà les main dans la trousse à pharmacie pour en sortir du coton et un desinfectant. Et l'homme qui lui demandait si elle était sûr d'aller bien, qu'il pensait que sa tête ne saignait plus, ajoutant même qu'il n'avait jamais vu cela. La tête pencher sur la trousse, elle avait fait une légère grimace. Comment pouvait-elle expliquer ce qui venait de se passer. Elle se voyait assez mal lui expliquer que c'était tout à fait normal. Qu'en fait elle était faite de manière tellement bizare que toutes ses blessures se refermaient dans la minute. Et encore, une minute était un lapse de temps bien loin en vue de la rapidité où elle se régénérait. Non sérieux, elle n'était pas assez folle pour raconter cela. De toute façon, elle était même pas convaincue qu'on la croierait. C'était bien trop bizarre comme truc. Elle lacha un soupir qui se voulait imperceptible, comme pour se donner du courage et mentir. Mentir... c'est vraiment un trcu qu'elle n'aimait pas faire. Mais quand il faut, il faut. Alors, elle se tourna vers le prof, mit du désinfectant sur un coton et passant une main sous le menton de l'homme, elle entreprit de nettoyer ses plaies.

"Oui, ça va, vous en faites pas. Vous savez la tête ça saigne beaucoup, mais ça ne signifie rien de grave. Ca devait juste être un coup pas très important. Les medecins ont toujorus halluciner sur le fait que je coagule super vite. Une chance, vu le nombre de fois où je finit à l'hôpital."

Elle avait expliquer cela sur un ton un peu léger. Histoire de ne pas trop eveiller de soupçon sur ce mensonge qu'elle était en train de donner. Coaguler vite ? Non mais n'importe quoi. Même si c'était le cas, il y avait peu de chance pour que le sang s'arrete dans un claquement de doigt. Mais bon, c'ets la seule chose qu'elle avait trouver à dire sur le moment et qui lui parraisait être le plus judicieux. Elle était toujorus en train de nettoyer le surplus de sang, avec le plus d'attention possible pour ne pas lui faire plus mal qu'il ne devrait, quand il lui demanda si ce genre de choses arrivait souvent. Et Alex ne pu s'empecher de rire légèrement en lui répondant.

"Franchement, vous êtes tomber sur le bar le plus mal famé de toute la ville. Donc oui, ce genre de chose est quelque chose d'assez récurent. Bien qu'en général ça n'implique pas forcement des militaires et que ça arrive plus en soirée, avec des clients trop bourrés pour faire la part des choses. Pour ce qui est des militaires, je dirais que c'est le deuxième incident."

Super, elle risquait pas de le fidéliser en temps que client. Si son patron l'entendait dire ce genre de chose, il l'aurait foudroyer. Dire à quelqu'un que ce bar n'a rien de frequentable c'est quand même pas le genre de chose à faire si on veux le voir revenir. Mais, alex s'en foutait un peu. D'ailleurs si elle pouvait le dissuader de revenir c'était surement une bonne chose. Pas que sa présence le dérangeait, bien au contraire. Mais il avait suffisement morflé aujourd'hui pour ne pas avoir à retenter l'experience. Les sange en trop était maintenant nettoyer, mais elle lui fit signe de ne pas bouger. Elle fouilla a nouveau dans la trousse pour en sortir un petite pansement blanc. Le but était de le caler au niveau de l'arcade sourcillière de l'homme, parce que celle ci avait prit un sacré coup. Lui relevant doucement la tête pendant qu'il lui demandait son prénom, elle entreprit de poser le pansement de manière à faire stopper l'écoulement de sang qui s'en échappait. Et une fois que ce fut fait, elle se redresse.

"Alexandra.... Et vous en fait pas pour votre année, je promet de ne rien dire à personne. On va mettre cela sur le coup du secret professionnel. En tout cas, vous leur avez mit une sacré raclée, j'suis impressionnée, monsieur ?"

Bin oui, elle esperait bien avoir un nom en retour, tout de même. Bien qu'elle le serait bien assez vite vu qu'il faisait partie des profs qu'elle avait dans son emploi du temps de la semaine à venir.Non sérieusement, ce qui se passait au bar et ce qui se passait à l'université était deux choses bien différentes pour Alexandra. Et jamais, elle n'irai raconter à quelqu'un ce qui s'est passé ici, et encore moins que le nouveau prof était venue pour boire une biere. c'etait franchement pas réglo comme truc. Enfin selon elle.

"Je crois que vous devriez quand meme voir un medecin, au moins pour votre arcade."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mer 20 Aoû - 3:42

Le voila de nouveau assis dans un bar après une bière et une bagarre, complètement amoché, dans sa jeunesse c'était limite récurant mais dans l'armée c'était différent, c'est lui qui amochait les autres. Mais bon une nouvelle vie commençait ici alors fallait s'y faire. D'autant que certaines choses étranges se passèrent par ici, d'ailleurs une vient se produire devant lui. La jeune Alexandra, fille du commandant, venait de s'ouvrir la tête et la plaie venait de s'arrêter de soigner…Elle bafouillait un peu…il avait honte d'insister mais c'était trop curieux pour rester comme ça :

- Ecoutez, je le voie, vous avez baissé la tête pour prendre les différents objets pou me soigner, la plaie est fermée, et à moins d'être un héro de bande dessinée pour enfant cela est impossible…C'est curieux, vous devriez vous aussi voir un médecin, que vous ne fassiez pas d'hémorragie interne ou quoique ce soit, car excusez moi mais si vous étiez à ma place vous seriez probablement comme moi. Je ne veux pas être votre parent ou quoique ce soit d'autre, mais je veux pas perdre une élève non plus.

Elle paraissait légèrement gênée, impossible de dire quoique ce soit d'autre, il était légèrement soufflé. Il serrait les dents afin qu'elle puisse désinfecter la plaie et elle posa délicatement un pansement sous son œil. Il l'observa faire et il attendit quelques secondes touchant très légèrement le pansement.

- Des bars pourris j'en ai connut pendant mon enfance alors vous savez, ça me rappelle des souvenirs, mais vous devriez faire attention. Et sinon merci de ne rien dire pour cet incident. Sinon je m'appelle Samuel Cassidy, enfin pour vous ce sera Mr Cassidy. Héhé..aïe…

Aïe la plaie lui faisait encore mal, mais ouf…le voila soulagé, il n'avait pas besoin de se cacher, juste de mentir, oublié le Cambodge et tout autre pays exotique ou le commandant devait le retrouver. Enfin un peu de réconfort après une bagarre plus besoin de changer de pays tout les six mois et d'identité tout les mois….Quel soulagement vraiment, c'est comme ci vous étiez sur un pilier d'exécution et que tout le monde tira à coté…
Enfin il souffla un peu tout en observant les trois militaires qui étaient toujours dans leur coma.

- Vous n'inquiétez pas, j'ai l'habitude ça va cicatriser. Enfin j'y vais si vous y alliez? Ou sinon laissez moi voir votre tête s'il n y a pas de contusion…Je suis du genre inquiet.

Il ricana un peu tout en restant le maximum sérieux, il ne voulait pas lui faire peur mais les explications de la jeune fille ne l'avait pas franchement convaincu…Il n'est pas de nature insistant mais plus inquiet pour les autre que pour lui.
Il se dirigea alors vers le bar ou il ouvrit le robinet et se lava les mains doucement afin d'enlever le sang qui est dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mer 20 Aoû - 4:13

Il avait vu que la plaie était fermée. la ça commençait à craindre et surtout à la gêner. Elle trouvait que c'était gentil de sa part de s'inquiéter, et elle aurait surement agit differemment si elle savait qu'elle était tout à fait normal. Mais le problème était bien là, elle n'avait rien de normal. Oui sa plaie s'était cicatricé, comme les nombreuses coupures qu'elle étaient sensé avoir sur le corps. Pourtant rien, pas la moindre traces de blessures, juste du sang qui s'était échapper de sa tête, sans qu'on puisse voir la moindre trace. Elel s'efforca de sourire quand il parla de personnage de dessin animé. mais en vrai, elle ne trouvait pas vraiment ça drole. Elle s'efforçait juste de faire bonne figure, de faire comme si tout était normal. Mais il avait raison sur un point, à sa place elle aurait fait la même chose. Bref, elle le comprenait et ce n'était pas fait pour l'arranger. Un medecin ? Non, elle n'en verrait pas, il trouverait ça beaucoup trop bizare en réalité. Quoiqu'il y avait bien un medecin qu'elle pouvait aller voir sans la moindre crainte. Thompson, celui qui l'avait soigner quand un militaire lui avait tirer dessus, lui l'avait soigner seulement en la touchant. D'ailleurs, elle devrait certainement aller le voir, peut etre qu'elle aurait des réponses à ses questions. Elle n'en savait rien en fait, et dans l'immédiat elle avait du mal à reflechir avec ce que lui disait le professeur. Il finit sa phrase en disant qu'il ne voulait pas jouer le role de ses parents, et là c'est un sourire un peu ironique qui arriva sur les levres de la jeune fille. Et c'ets sur ça qu'elle decida de répondre, plutot que sur sa tête, une façon comme une autre de détourner l'attention.

"Vous n'avez rien de mes parents... Enfin de mon père... A votre place il aurait... En fait il n'aurai même pas été au courant et même si je l'avais appeler pour qu'il vienne il m'aurait répondu qu'il ne peut pas partir du travail. Alors pas d'inquietude à ce niveau là."

C'est vrai, la dernière fois qu'elle s'était faite tirer dessus et qu'elle avait demander à son père de venir la chercher parce qu'elle s'était faite agressé. Il avait seulement dit qu'il ne pouvait pas. comme si cela n'etait pas important. Bien que maintenant elle savait qu'en realité il avait envoyer des militaire pour gerer l'affaire. Son père... Un militaire... Elle chassa cette pensée de sa tête, c'était vraiment pas le moment de se préocuper de cela maintenant. alors elle se concentra sur ce qu'il était en train de dire. les bars pourris lui rappelait sa jeunesse. Waouh, elle savait pas qu'on apprecier de retrouver ce genre d'endroit. enfin il lui demanda tout de même de faire attention, et elle répondit par un sourire. Puis finalement, elle pu mettre un nom sur ce visage : Sam Cassidy. Ok, pour monsieur Cassidy. En meme temps elle se voyait assez mal l'appeler par son prénom en plein cours, ça la fouterai assez mal, non ?

"J'essaye de faire attention promis, mais vosu en faites pas, je crois que je commence à avoir l'habitude en ce moment. Bref vous ne risquez pas de perdre une élève si vite, je tiens à assister à vos cours de toute façon. hey, j'suis une élève exemplaire, on dirais pas comme ça, mais jvous assure..." c'est là qu'il lança un aïe "Ca va vous êtes sur ?"

Bin oui, elle était vraiment inquiete. En meme temps, Alex avait une tendance à se soucier un peu de tout le monde. Alors forcement, ça ne l'enchantait pas de voir cet homme à moitier amocher à cause de trois militaires completement debile. Punaise, elle detestait vraiment ces types, et le pire c'est qu'elle en faisait une généralité. Bien pour cette raison qu'elle ne voulaist absolument plus voir son père en ce moment. Hors de question qu'il l'approche et hors de question qu'elle aille lui parler. Il faisait de sa vie un enfer et à cause de lui, des gens qu'elle aimait étaient en danger. Bref... Finalement sam annonça qu'il irait à l'hôpital, si elle y allait aussi*. Alors là c'était pas juste de dire ce genre de chose. elle avait vraiment envie qu'il y aille pour ne pas s'inquieter plus qu'elle ne devrais, mais elle ne pouvait pas s'y rendre. Le choix restait difficile. faire en sorte qu'il aille à l'hôpital et risquer de s'y rendre. Ou faire mine de ne pas être inquiete et le laisser faire ce qu'il veux. ha non, il y avait une alternative : qu'il puisse juger par lui même en regardant la tête d'alexandra. Alternative rejeter sans la moindre hesitation. Elle ferait comment pour repondre à ses questions. ne sachant pas quoi repondre, elle resta silencieuse le temps qu'il se lave les mains, cherchant la manière la plus adequate pour répondre.

"Ecoutez, je veux bien croire que vous êtes inquiet. Mais je vous promet que ça va et que je n'ai rien. c'était juste plus impressionnant que ça ne pouvait paraitre. J'vais pas aller voir un medecin pour cela. Et puis, c'est pas moi qui vient de dire "Aïe" y a moins de deux minutes. Donc dans votre cas ça semble quand même necessaire, vous croyez pas ?"

Elle alla le rejoindre à l'evier pour passer ses mains sous l'eau à son tour. elle devait aussi faire quelque chose pour l'arrière de sa tete, et le dos de ses vetements. Impossible pour elle de sortir de cette manière. Du sang sur des cheveux blond, c'ets pas ce qu'on peut faire de plus discret franchement. Mais elle verrait plus tard pour ce qu'elle ferait. Pour le moment elle alla vers la porte d'entrée, et tourna l'écriteau pour indiquer que le bar était fermé. Impossible de recevoir des clients dans on état et dans l'état general du bar.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mer 20 Aoû - 4:39

/HRP désolé petit post mais c'est mon avant dernier, le dernier sera plus long/

Cette fois c'est sur…il n'y avait plus de doute, elle lui cachait quelque chose, et il refusa d'insister, difficilement il se leva et observa sa jeune élève avant de prendre la parole :

- Écoutez…Je ne comprends pas vraiment ce qui se passe, depuis mon arrivée tout est bizarre dans cette ville. Mais ce qui vous arrive est très étrange, et je présume que vous refuseriez de m'en parler, ce que je comprends. Alors je ne vais pas insister et allez tout de suite chez le médecin. Balzac a dit un jour "Quoi de plus complet que le silence" le silence veut tout et rien dire. Je n'insisterais pas plus car je ne comprends rien, et surtout je ne dirais rien à personne. Mais le silence est le départ de toute chose, donc si un jour vous venez à me faire confiance alors peut être que, d'ici là. Il faut laisser le temps au temps et surtout soigner ces blessures.

Il commença lentement à marcher vers la sortie observant les trois hommes à terre :

- Vous allez avoir besoin d'aide pour les mettre dehors non?

Il était un peu déboussolé, ne sachant pas où donner de la tête, mais il était sincère, il n'allait rien dire à personne et tenta de l'exprimer sur son visage cabossé. Nous avons tous des secrets, lui le premier, il est quelqu'un qui aime parler de choses concrètes, alors il ne va pas s'aventurer sur un terrain glissant et passer pour un fou s'il dit qu'une jeune fille à la peau aussi dure que du métal….Enfin que dire de plus, il allait rentrer dans sa chambre, se soigner lui-même et repartir le lendemain à l'université. Demain matin il devrait aller faire son rapport au commandant, comme à son habitude.
Il devrait garder sa couverture à tout prix, il n'a court que l'après midi, il lui reste la matinée pour inspecter les environs et trouver des choses compromettantes mais autant dire que depuis le début il cherche dans le floue total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Mer 20 Aoû - 20:24

Alex avait envie de lui souhaiter la bienvenue à New Way, de façon tout à fait ironique bien évidemment. Il trouvait que tout était étrange depuis son arrivé ? Oui c'était belle et bien le cas. La seule chose qu'Alex ignorait s'était à quel point les choses étaient étranges dans cette ville. L'impression de se retrouver dans une vieille série B, diffusé à un horaire ou personne ne regarde. Enfin, ce n'était pas vraiment le fait qu'il trouve des choses bizarre qui inquiétait Alex, mais que ce soit elle qu'il trouve étrange. Ok, elle était incapable d'expliquer les taches de sang et l'absence de blessure. Et c'est bien pour cette raison qu'elle n'en parlerait à personne à part le groupe de six, parce qu'on la trouverait bizare, pas normal, une sorte de phénomène de foire mais en beaucoup moins drôle. Il ajouta que le fait qu'elle reste silencieuse à ne pas vouloir dire les choses, laissait sous entendre qu'elle cachait des informations. Elle aurait préféré tomber sur quelqu'un de beaucoup moins perspicace, cela aurait été beaucoup plus facile. Gardant le visage baissé, elle n'osait même plus le regarder, alors qu'il lui demandait encore d'aller voir un medecin. Finalement, elle irait surement, mais pas pour ce qui vient de se passer. Elle devait avoir une discussion avec le docteur Thompson. Après tout, elle était incapable de savoir si elle se régénérait à cause de l'explosion, ou si c'était à cause de ce type. peut être qu'en la guerrissant de manière si étrange, il avait fait se développer un truc en elle. Qu'est ce qu'elle pouvait en savoir ? Après tout, elle était en journalisme, pas en biologie. Jack, serait surement répondre à ce genre de question. Enfin, c'était pas le moment de s'interroger pour le moment. Elle releva la tête vers son futur prof.

"j'irais voir un medecin. Promis."

Deux choses à voir dans ce qu'elle venait de dire. La première c'est qu'elle promettait de voir un medecin pour qu'il en fasse autant, vu son état. la deuxième, était qu'elle ne mentait pas en disant qu'elle irait en voir un. Elle venait juste d'oublier, volontaire, de dire qu'elle irait le voir pour d'autre raison. n'empeche, heureusement qu'elle avait apprit que Sam allait être un de ses profs, sinon elle aurait été incapable de dire comment elle aurait réagit en le voyant en cours. D'ailleurs, elle n'était même pas sur qu'elle se présenterait au prochain cours. C'était pas contre lui, mais elle tenait à ce que sa particularité reste un secret pour le monde entier, et cet homme semblait avoir beaucoup trop de doute pour... Enfin, elle savait pas trop encore, elle avait simplement pas envie d'eveiller plus de soupçons qu'il était necessaire.

Sam se dirigea vers la sortie, mais demanda avant toute chose, si elle souhaitait de l'aide pour mettre les Militaires dehors. Alexandra posa son regard sur les trois hommes, toujours au sol. Puis son regard devia vers l'horloge murale. Finalement, elle secoua la tête de gauche à droite pour refuser son aide.


"Non, mon patron ne devrait pas trop tarder, il s'en chargera lui même. Vous devriez partir avant qu'il se pointe. Sinon, il serait capable de vous demander de quoi le dédommager pour la bagaille qu'il y a ici."

Et oui son patron était beaucoup trop proche de ses dollars. D'ailleurs il en viendrais surement à passer un savon à Alexandra pour avoir laisser les choses dégénérer de cette manière. Enfin, il lui ferait la morale, elle lui expliquera que personne d'autre ne veux bosser dans ce bar pourri, et il finira par oublier cette affaire. C'était comme ç que ça fonctionnait depuis maintenant deux ans. Question d'habitude. C'est dans un nouveau sourire qu'elle s'adressa une dernière fois à Sam

"Bin apparemment, on sera amené à se recroiser. Alors surement à bientôt."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Jeu 21 Aoû - 0:21

/Bon voila pour moi c'est finit, j'ai beaucoup apprécié de rp avec toi, on va remettre ça j'espère.

A peine relever qu'il fallait marcher jusqu'à chez lui, enfin sa chambre d'hotel, en partant il jeta un dernier coup d'œil rapide sur les trois militaires, ils portaient sur leurs vestes leur numéro d'unité, il pensait bien sur les retrouver, c'est certain la rancune fait partie de la personnalité de Sam. De quelle façon allait-il se venger? Autant dire que cela il l'ignore encore mais ce sera vache, méchant et limite cruel mais qu'importe, la jeune Alexandra était quant à elle en pleine forme même si elle était un peu perturbée par tant d'émotions, qui ne le serait pas à sa place hein?
Après avoir insisté, elle accepta d'aller voir le docteur ce qui fit esquisser un sourire satisfait sur le visage de Sam.

- Bien c'est une bonne chose, d'ailleurs je ne me suis pas excusé pour tout ce grabuge, c'est en partie ma faute j'espère que votre patron ne vous en voudra pas.

Il était bon pour casser pas pour réparer, c'est d'ailleurs à ça que servent les militaires, ils cassent et les autres reconstruisent, et cela devient une habitude pour Sam. Tranquillement il observa d'un bref coup d'œil la zone dévastée, c'était pas beau à voir mais qu'importe, il allait bien et elle aussi…enfin lui il avait l'habitude et elle cicatrisait anormalement vite, il le sent au fond de lui, c'est comme viscérale, cette ville lui réserve bien des surprises et des choses qu'il ne verra nulle part ailleurs. Il fallait que pour cela il parle au commandant, il était dans le floue le plus complet.

- Oui apparemment nous allons nous revoir, et croyez moi j'espère vous revoir et que ce qui c'est passé aujourd'hui ne vous a pas démotivée. Vous avez un réel potentiel il serait stupide de ne pas l'exploiter.

Il avait cet air sérieux et sincère affiché sur son visage, effectivement elle était particulière sur bien des points et il espérait bien qu'elle n'allait pas gâcher ses études bêtement. Enfin il sortit de sa poche un paquet plier en deux de cigarettes et en sortit une. Il sortit son briquet de l'autre poche, c'était un zippo, il leva rapidement le couvercle et l'alluma, inclinant légèrement la tête pour allumer sa cigarette.
Il rangea le paquet et le briquet et dit en relâchant une perle de fumée :

- Bon je vous laisse, vous ne voulez pas que j'attende avec vous? Bon sur ce bonne nuit.

Il savait pertinemment qu'elle allait dire non, il quitta donc le bar et alla vers l'hôtel sa cigarette dans la bouche. Il marcha quelques mètres arriva dans une ruelle et sortit son téléphone, il ouvra le clapet d'un simple mouvement et composa un numéro rapidement.

- Commandant? Il faudrait que je vous rencontre pour faire mon rapport. Non rien de grave juste deux trois choses.

Non il n'allait pas parler de la journée en détail mais il devait lui parler dans tout les cas. Après quelques minutes de marches il arriva à l'hôtel et monta dans sa chambre. Il ouvrit une armoire et prit une sorte de trousse à pharmacie paraissant assez vielle, il prit un fil et une aiguille qu'il fit légèrement brulée afin de la désinfecter et il va se recoudre l'arcade avec après l'avoir rapidement désinfecté. Une fois cela fait, il sortit son ordinateur portable et nota sa journée puis se coucha rapidement après avoir rangé délicatement toutes les affaires, demain une rude journée se prépare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   Jeu 21 Aoû - 1:05

[on se recroisera surement en cours, mdr^^^.
Je ne repond pas, vu que j'ai rien à ajouter.
Sujet terminé / Verrouillé
Merci ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier pas dans un nouveau monde [terminé / verrouilé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Le premier point dans un ménage, c’est la cuisine. » Patin ? Amadeus & Matvei
» Mon arrivée dans un nouveau lycée
» Ludmilla ? Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Relations d'un tout nouveau monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW WAY :: New Way :: Les Rues :: Bars-
Sauter vers: