NEW WAY

Une ville mise sous quarantaine où des personnes se découvrent des pouvoirs.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier Cour [A tout les étudiants venez]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   Ven 22 Aoû - 1:09

Après une nuit mouvementée, Sam eut pas mal de difficultés à se réveiller, il ouvrit doucement les yeux préparant une journée des plus mémorables…sa première journée de travail. Il se leva se prépara lui et sa mallette et sortit déjeuner. Journée fastidieuse pour le jeune garçon, il fit la rencontre au petit déjeuner d'une jeune doctoresse, tout ça pour éviter les militaires afin de ne pas se frotter à eux de bons matins. Surtout que là il n'aurait nullement besoin de se retenir.
Enfin, il prit son petit déjeuner très complet et partit de l'hôtel. Il sortit fumée sa première cigarette avec son gros briquet et prit quelques bouffées tout en se dirigeant à l'université. Sa mallette il pénétra dans le campus croisant le regard des jeunes étudiantes, autant dire que cela ne le rajeunis pas. Enfin son sourire aux lèvres il pénétra dans les lieux les plus reculés de l'université, le bureau du professeur.
Une simple pièce composé d'un sofa et d'une cafetière, ah oui il y a une fontaine mais elle est encore pleine comme si personne n'y avait encore touchée. C'est bien connut les profs c'est café et clope pour tenir debout. Cette pièce d'ailleurs sentait le mélange entre la cigarette et le cigare, une odeur pestilentielle qui tuerait même un rat. Trois professeurs étaient autour d'une table avec une tasse de café, l'un d'eux se tourna vers Sam :

- Vous êtes?
- Le nouveau professeur de sociologie et de psychologie.
- Ah c'est vous? Heureux de faire votre connaissance mon gars, bienvenue dans notre monde, galère et prise de tête aux rendez vous. Vous avez cours dans combien de temps?
- Une demi-heure.
- Ah ben il y en a déjà qui sont dans l'amphi, si j'étais vous j'irais un peu en avance.
- Non c'est prévue, je vais venir en retard aujourd'hui.
- Ah?
- Une nouvelle méthode d'enseignement, elle vient d'asie.
- SI vous le dites, c'est vous le prof, bonne chance en tout cas.
- Merci.

Il se mit à la fenêtre et sortit une nouvelle cigarette entendant murmurer les professeurs, "il est bien jeune "dirent-ils, un sourire en coin se forma sur la bouche de Sam, ils s'attendaient à des remarques comme celles-là. Enfin il se dirigea vers une arrière salle, la cigarette dans la bouche, il trouva son casier, il l'ouvrit et regarda si ce qu'il avait touché la dernière fois était là. Oui tout était en ordre, rien n'avait bougé, même pas les livres. Il fouilla d'ailleurs les livres et en sortit une cassette, il en mit une autre dans un petit magnétophone qu'il avait déposé dans l'un des livres qu'il avait trafiqué afin que cela passe inaperçue même pour les regards les plus averties.
Il attendit quelques secondes se servant un café et se posant sur le canapé. Il attendit quelques minutes alors que le cours allait commencer dans cinq minutes. Une fois son café finit, il jeta son gobelet et se dirigea vers l'amphi. Il rentra par derrière l'entrée des élèves.
Il se mit au centre de l'amphi et parla à une jeune fille brune prenant un air étudiant :

- Salut, c'est votre premier cours de sociologie?
- Oui.
- Vous connaissez le prof?
- Non il est nouveau.
- AH ouai? Il parait d'ailleurs que c'est une vraie peau de vache?
- Ah bon?
- Ouai ouai, un mec super antipathique, le genre de prof qui saque pour un rien.

Il adorait jouer à ce jeu attendant le début du cours qui devrait d'ailleurs commençait dans un ou deux minutes. Pour le moment il attendit le début du cours, on vit différents élèves se demandaient s'ils allaient vraiment avoir un prof depuis tant de temps. Oui il était là, et vous l'ignoriez tous, enfin presque, Sam chercha du regard une élève en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   Ven 22 Aoû - 3:32

"Alex, l'amphi est de l'autre côté."
"Ca va, je sais encore où se trouve l'amphi, j'ai juste un truc à faire. Tu vas reussir à y aller sans moi ?"
"Mais ?"
"J'arrive je te dit, t'inquiète j'en ai pas pour longtemps."

Alexandra ne laissa pas le temps à Ashley de rétorquer quoique ce soit. Ash', cette petite brune en étude de journalisme. Franchemen, Alex l'amait bien, elle la trouvait trop mignonne à paniquer dès qu'il y a un examen, ou dès qu'il y a quelque chose de nouveau. En loccurence, ce qui semblait inquiéter Ash', aujourd'hui, était le fait que le cours de sociologie était délivrer par un nouveau prof. Une grande première, ce genre de cours ne s'était vu depuis longtemps... Justement par manque de prof. Bref, Ashley avait un peu la trouille d'y aller toute seule, mais Alexandra avait vraiment un truc important à faire, alors elle avait prit la direction opposé de l'amphi contrairement à la petite brune. C'est vers ladministration du lycée qu'Alexandra venait de se diriger. Elle avait tapper à l'ordinateur de chez elle, une nouvelle page de ce journal clandestin qu'elle faisait tournée en ville dans le plus grand secret. La seule chose qui lui manquait était une photocopieuse pour en sortir plusieurs exemplaires. Ok, le concept était vraiment rudimentaire, mais elle était bien obliger de negliger la mise en page pour ne pas risquer de se faire repérer.

Bref, elle entra dans la salle ou se trouvait la photocopieuse, mais bien evidemment les élève n'avait pas le droit de s'en servir et Alexandra du faire face à une employés de l'université qui n'avait pas franchement l'air d'apprécier sa présence ici. Sortant son plus beau sourire et son visage d'ange, notre blonde locale expliqua qu'un prof l'avait envoyer ici pour faire des photocopie pour son cours. Qu'il ne pouvait pas laisser sa classe seule, et que c'est pour cette raison que c'était elle qui venait à sa place. Et bien évidemment, la première chose que l'employé demanda était le nom du professeur en question. Alexandra balança le nom de son prof en journalisme. Enfin, 'prof' était un bien grand mot. Depuis que leur veritable professeur avait décider que les élèves en journalisme devait faire un article sur l'explosion, elle avait soudainement disparu poru se faire remplacer par un abrutit de reporter chez les militaire. Autant dire que, dès qu'Alex pouvait lui faire des grasses, elle ne se gênait pas. Quoiqu'il en soit, l'employé resta septique et refusa à Alexandra l'accès à la photocopieuse. Cette dernière essay par tous les moyens possibles de la faire changer d'avis, mais rien ne pouvait y faire. Elle refusait.

Il fallait se rendre à l'évidence, c'est pas maintenant qu'elle pourrait faire des photocopie. Pas grave, Alex fit demi tour, elle reviendrait essayer un peu plus tard. Après tout, il restait encore une bonne partie de la journée, et cette employée n'allait pas rester ici de manière indefinie. retour dans les couloirs pour aller à ce cours de sociologie. En toute franchise, Alex hesitait un peu à si rendre. Elle connaissait le prof pour l'avoir croiser à son lieu de travail la veille. Et autant dire qu'il s'était passer quelque chose d'étrange. Alexandra mayers qui s'ouvre le crane, perd du sang, mais n'en garde pas la moindre traces ! Elle avait peur pour le secret qu'elle gardait. Mais elle avait finit par se dire que si elle ne se pointait pas à ce cours, alors elle donnerait une preuve supplémentaire de sa culpabilité. Elle devait y aller. D'ailleurs elle était déjà devant l'amphi. prenant une inspiration, elle penetra à l'interieur. En entrant, elle avait commencer à retirer son sac en bandoulière pour le laisser pendre à sa main, et elle regarda autour d'elle. Ash', lui fit un signe de la main.

C'est donc vers la brune qu'Alex se dirigea. Mais une autre personne attira son attention. Sam Cassidy. Il se trouvait au milieu de l'amphi, alors que logiquement sa place était sensé être tout devant, face aux élèves et pas en plein centre d'eux. Elle passa d'ailleurs à coté dans un sourire amusé, mais un regard un peu étonner comme si elle cherchait à comprendre ce qu'il faisait là. Et Ashley ne tarda pas à se lever pour les rejoindre. Il semblait que les élèves imaginaient que le prof n'était pas là, alors ils en profitaient. Bref, Ash' étaient au niveau d'Alex et de Sam, et elle ne tarda pas à s'adresser à la petite blonde.


"Tu sais quoi ? Il parait que le prof est une vrai peau de vache ?"
Alex lança un regard à Sam, avant de détourner son attention sur Ashley qui allait regretter ce qu'elle était en train de dire.
"Et on peut savoir d'où tu tiens ça Ashley ?"
"C'est lui qui me l'a dit" Elle désigna Sam d'un mouvement de tête, vu qu'il était à côté d'elle.
"Vraiment il a dit ça ?" Regardant Sam, d'un air franchement amusé, mais toujours un peu étonné.
"Oui, il a même ajouté que c'était un prof qui saquait les gens pour un rien. Je sais pas pourquoi, mais je sens que tu vas te faire un nouvel enemi Alex ?" Et voilà qu'Ashley se tourna vers le prof, dont elle ignorait qu'il était prof. C'était presque amusant à avoir. "Oui, parce qu'Alexandra n'est pas vraiment apprécier par les prof ici, elle à une tendance à parler de manière un peu trop franche. Et..." Elle n'eu pas le temps de finir sa phrase, qu'Alex lui avait filer un petit coup derrière la tête. Histoire de la faire taire. Et histoire de faire oublier ce qui venait d'être dit, alex regarda à nouveau le professeur de sociologie.
"Y a autre chose à savoir sur cet odieux personnage ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   Ven 22 Aoû - 17:27

L'un de ses nombreux cours d'histoire venait de se terminer, et Savannah aurait bien aimé rentrer chez elle. Seulement voilà, un nouveau prof de sociologie était arrivé ce matin-même et elle avait choisi de se rendre à son premier cours. Logiquement, ce n'était pas lui qui enseignait cette matière à la brunette, mais quelqu'un d'autre. La socio était une branche très importante de l'anthropologie, du coup l'enseignement qui était donné était plus poussé que pour les autres filières de l'université. Justement, ces autres filières n'avaient pas eu de cours de socio depuis un bon bout de temps, alors que Savy devait s'en taper tous les jours à un rythme poussé. Alors quoi ? Etait-elle suicidaire pour se rendre à un amphi dans lequel on ne requiérait pas sa présence ? C'était même pas une option, c'était son propre choix.

- T'es malade, Savy. Je vois pas ce que tu vas apprendre de plus, la socio pour les autres c'est quatre fois moins détaillé que nous ! T'espères quoi en te rendant à ce cours ? Tu veux juste voir la tronche du nouveau prof ? Non mais parce que si c'est ça...
- Emy, est-ce que je t'ai demandé de venir avec moi ? Non. Alors rentre chez toi ! Je te vois demain. Bonne soirée.

Et voilà comment il fallait couper court à une conversation qui allait lui prendre le chou. Emily était une étudiante bien sympathique quoi qu'un peu trop bavarde, et il y avait des moments où elle tapait sur les nerfs de Savannah sans que cette dernière ne puisse y faire quoi que ce soit. Elle la supportait quand même parce que finalement, Emy était quelqu'un de généreux et de sympathique. Fort heureusement, elle ne se vexait pratiquement jamais, ce qui permettait à Savy de l'envoyer sur les roses de temps en temps pour se soulager, sans que la jeune rousse ne lui en tienne rigueur. Secouant la tête d'un air exaspéré une fois son amie partie, l'étudiante en anthropologie se dirigea vers l'amphi où était sensé se dérouler le nouveau cours de socio. Elle avait hâte de voir ce que le prof allait bien pouvoir leur enseigner. Et puis vu que cette matière était loin de lui être inconnue, ça la laisserait écouter sans devoir prendre de notes. Dire que la brunette en savait beaucoup plus que tous les élèves qui se retrouveraient là n'était pas faux : trois ans de socio à raison de plusieurs heures par semaine, ça aidait. Juste devant elle dans le couloir, elle aperçut un étudiant qui était dans sa filière se rendre au même endroit. Visiblement, lui aussi possédait une grande curiosité. Et puis finalement Emy n'avait pas tort, Savy pourrait aussi connaître le visage de ce professeur... Si ses cours s'avéraient différents et intéressants que ceux qu'elle avait déjà, alors elle viendrait régulièrement. Savannah ne négligeait rien à la fac, parce qu'elle jouait son avenir. La jeune femme avait choisi de ne pas aller dans une grande université alors que ses notes le lui auraient permis. Mais elle n'avait pas envie de quitter New Way et puis l'argent manquait quelque peu. Du coup, elle était là, dans une fac inconnue... Ca ne risquait pas de lui servir dans son futur métier, sauf si elle se donnait à fond et ressortait avec les félicitations du jury. Et tout ceux qui connaissaient Miss Andrews savaient que quand elle se fixait un but, rien ne pouvait l'en détourner.

Et hop, en trois minutes chrono Savannah entrait dans l'amphi en question. Et fut surprise d'y voir Alex, discutant avec deux autres personnes qui lui étaient inconnues. En fait, c'était pas si étonnant que ça, même les branches telles que le journalisme avaient droit à leur cours de socio, c'était inévitable. Mais comme il n'y en avait pas eu depuis un moment, Savy n'avait pas du tout pensé la retrouver ici. Un sourire éclaira son visage. Elle était vraiment ravie de voir l'une de ses meilleurs amis et espérait bien pouvoir passer le cours en sa compagnie. Descendant quelques marches pour atteindre le milieu de la salle et donc le petit groupe, Savannah se retrouva bientôt à hauteur des trois étudiants - bien que l'un d'eux ait l'air plus vieux que la moyenne, mais après tout dans une université il ne fallait pas s'y fier... Certains reprenaient leurs études à l'âge de quarante ans !

- Hey, Alex ! Je suis contente de voir ici, je pensais pas te croiser ! Bonjour, dit-elle à l'attention des deux autres de sa voix toujours aussi chaleureuse et enjouée.

La blondinette se demanderait sûrement ce qu'elle fichait ici puisque son cours de socio n'était pas sensé être en compagnie d'autres filières, mais uniquement celle d'anthropologie. Ceci dit, elles se fréquentaient depuis leur plus tendre enfance et se connaissaient presque par coeur - oui presque, chacun avait droit à ses petits secrets, non ? Alex devinerait donc tout de suite que Savy n'était là que par pure curiosité et surtout, pour en apprendre toujours plus afin de décrocher les meilleures notes. En arrivant, la jeune femme n'avait pas pu s'empêcher d'entendre la question d'Alex qui, et ce n'était pas bien difficile à deviner, concernait sûrement le fameux professeur qui débarquait tout juste. Avec humour, elle lança alors :

- Odieux ? Si c'est vrai, je suis heureuse que ce cours ne me soit pas obligatoire ! J'aurais l'occasion de me faire ma propre idée, faut que j'aille le voir pour le prévenir. J'ai pas envie de me ramasser une remarque devant deux cents élèves juste parce que je prends pas de notes pour une raison tout à fait normale.

Savannah n'était pas du genre à écouter les rumeurs, mais souvent dans une fac, elles étaient vraies, surtout en ce qui concernait les profs. Quand on disait que l'un notait sec, que l'autre était un vrai con pendant les oraux, ou encore que celui-là aimait bien casser ses étudiants à la moindre occasion, ça se vérifiait. Alors si on disait que ce nouveau professeur était odieux... Finalement Savy ferait peut-être mieux de rebrousser chemin avant qu'il n'arrive, et tant pis pour sa curiosité. Seulement notre jeune brune n'était pas du tout de ce genre et ne se laissait que rarement impressionner, surtout par ce genre de choses. Non, elle irait le voir à son bureau dès qu'il arriverait et tant pis si c'était une vraie peau de vache.

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Kenter
the punk are not dead
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 27
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : mécanicen/étudiant
<b>Pouvoir</b> : cryokinésie
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: mausade
Pensée du Moment: que c'est il passé?
Relations:

MessageSujet: Re: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   Sam 23 Aoû - 1:09

Ce matin le réveil sonna dans l'appartement, ce matin était spécial pour Joe. C'était la reprise des cours de l'université. Il avait dû utiliser ses jambes pour se rendre à l'université. Il avait mal estimé le temps qu'il fallait mettre pour se rendre dans l'établissement scolaire. Il arriva 30 minutes en avance devant l'établissement. Il n'était pas le seul devant l'établissement des dizaines de personnes étaient déjà présentes. Le style de Joe ressortait par rapport au style vestimentaire déjà présent des autres et le regard des autres ce faisaient sentir. Il regardait les personnes mais leur nombre ne faisait que s'accroître. Les regards qui frappaient Joe l'obliger à s'engouffrer dans le bâtiment. Joe ne connaissait absolument pas le bâtiment et pendant près de 10 minutes il cherchait l'accueil pour pouvoir chercher son emploi du temps ainsi que de voir les horaires des différents cours. Au bout de ses 10minutes, il arriva devant une vieille dame qui s'occupait de la paperasse et à la vue de Joe elle posa ses papiers.

Puis-je vous aider ?

Joe avança vers elle tout en la regardant. Puis il sortit de son sac à dos une fiche. Cette fiche contenait un listing complet sur la scolarisation de Joe par le passer. Il y avait aussi les cours que Joe allait suivre et il y avait différentes options que Joe devait encore choisir. La vieille femme lui tendit un plan de l'université et quelque second après le dossier scolaire de Kenter et son emploi du temps.

Alors voici le plan de l'université. Par contre, il vous manque les options Mr Kenter. Vous avez le droit entre Latin, Sociologie, Sport,... Voici votre dossier ainsi que votre emploi du temps.

Joe regarda le plan de l'université et vu la complexité de ce lieu, Joe choisi d'accrocher rapidement le plan sur son trieur .Pour les options le latin l'attirait il rêvait de pouvoir lire la langue des mythes romains mais la sociologie l'attirait aussi. Il avait un besoin de sociale et essayer de s'adapter aux autres gens. Joe était décidé de prendre la sociologie même s'il devait sacrifier sa passion pour l'histoire.

Mme je voudrais prendre sociologie, si c'est encore possible.


La vieille femme regardait les listings puis elle redressa ses lunettes sur ses yeux tout en lançant un regard sur Joe. Elle devait encore penser que Joe était un sataniste gothique,...Joe avait l'habitude avec les personnes de cet âge qui se croyaient supérieur à lui car elle avait de l'expérience de la vie que Joe n'avait pas. Joe était soit disant asociale et refusait le système politique en place et préférait l'anarchie. Ce qui était totalement faux, il était juste différent des autres. Il n'acceptait pas de rentrer dans le rang comme tout le monde mais ce n'était pas pour cela qu'il était contre le système. La vieille femme après minute posa son stylo sur son bureau.

Oui....Biensûr, par contre vous devriez vous dépêcher car le cours de sociologie commencera d'ici 20minute donc vous devriez vous hâter.

La vieille femme lui tendit le manuelle de sociologie, c'était un vieux livre qui avait subi les dégâts du temps. Les pages étaient cornées, et la couleur blanche laissait la place à une couleur jaunâtre. Après avoir inspecté son manuel, Joe décida de partir à la recherche de la salle. Il demanda à plusieurs personnes si c'était le bon chemin et après 10minude d'exode il arriva devant la salle. Il inspira un grand coup et rentra dans la salle. C'était la première fois qu'il rentrait dans un amphithéâtre. La première impression était terrifiante, il y avait tellement de personnes qui pouvait rentrer dans cette salle que Joe n'était pas du tout rassuré. Il ne s'imaginait pas passer des heures avec toutes ses personnes mais il allait le falloir. Joe prit son courage à deux mains et il partit s'installer dans l'amphithéâtre. Il ne savait pas qu'elle place il allait prendre. Il pensait d'abord à s'installer à l'arrière mais les bruits des différentes personnes allaient être insupportables. Joe orienta alors son choix vers l'avant de cet amphithéâtre. Il n'aurait comme seule occupation d'écoutait le professeur faire son cours et de le noter. Joe ce dirigea vers l'avant de l'amphithéâtre et après quelque second s'assit tout seul devant le centre de cette structure.


[hrpg: dsl j'ai fais tout ce que j'ai pu ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Cassidy

avatar

Nombre de messages : 36
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Occupation</b> : Prof à mi-temps/ militaire (secret personne ne le sait)
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 19/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: good
Pensée du Moment: rien
Relations:

MessageSujet: Re: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   Sam 23 Aoû - 2:34

Quel plaisir de se mêler aux élèves, Sam adorait ça, il donnait des cours au sein de l'armée et faisait souvent ce genre d'exercice souvent ça allait bien d'autres fois certaines personnes le prirent très mal. Enfin celles-ci étaient des personnes peu ouverte d'esprit selon lui.
Enfin après avoir fait rapidement le tour du bahut, il s'installa au sein de l'amphi à coté d'une élève qui par malchance était l'amie d'Alexandra la serveuse du bar d'hier. En la voyant arriver, Sam eut un léger sourire, satisfait qu'elle vienne mais également curieux de savoir comment elle allait réagir, milles façons pour elle d'humilier le prof mais elle se retint. Au contraire sa jeune copine n'arrêta pas de la casser, ce qui fit bien rigoler le jeune prof qu'est Sam.

- Ah une fille franche? C'est bizarre je m'en doutais.

Dit-il en rigolant avec un large sourire tout en tentant de rester discret au maximum, lorsqu'Alexandra dit avec un peu de sarcasme "Y a autre chose à savoir sur cet odieux personnage ?" Sam s'apprêta à se dévoiler mais une probable copine à Alexandra arriva, elle se nommait Savannah si c'est bien ce que Sam avait comprit.
C'était une jeune brunette paraissant très vivante, à la voir on pouvait facilement comprendre qu'elle était du genre à se plaindre. Bizarrement il trouvait qu'Alex et cette jeune fille faisaient de très bonnes amies comme complémentaire.
La jeune fille était en cours de sociologie pour regarder le nouveau prof, il se sentit flatté par un sens, la sociologie n'était pas obligatoire pour elle, elle ne notait pas le cours, ça se voit qu'elle ne connaissait pas la façon dont enseignait Sam.
Il répondit à la jeune brune en disant :

- Je pense que ce ne sera pas nécessaire de lui dire.

Il sortit des rangs de l'amphithéâtre et se dirigea sur l'estrade posant sa mallette sur son bureau, il tentait de garder une apparence sérieuse alors qu'au fond de lui il ne pouvait s'empêcher de rigoler.

- Bonjour à vous, je me présente je suis Sam Cassidy, professeur de sociologie pour vous cette année. Bon je sais que je viens un peu comme un cheveu sur la soupe mais vous n'inquiétez pas ce cours n'est en rien conventionnel ou même difficile. C'est jamais plaisant de lire et de travaillez je le sais, donc nous allons durant l'année apprendre à concevoir la sociologie sous un nouveau point de vue.
Commençons, déjà posez vos stylo, ce cours sera simplement de la discutions des débats, alors voila. Qu'est ce pour vous la sociologie? Bon juste avant que vous répondiez, je suis obligé de vous donner la définition littéral du mot, c'est une science qui se penche sur de nombreux sur les habitudes, le comportement et l'impact social que peut avoir une attitude humaine.
Ce n'est pas intéressant dit comme ça, imaginez simplement que l'homme est un domino, et qu'il bouge il en fait tomber un, puis un autre, puis etc… Voila tout simplement. Maintenant selon vous qu'est ce ?

Le cours commença ainsi, seulement des débats, des avis qui fusèrent dans l'amphithéatre, il souhaitait faire participer tout le monde, il nota quelques personnes sur son calepin, des personnes qui participaient, l'un était une personne devant, un homme dans le style rockeur, et bien sur les trois filles qu'il a piégées il y a quelques minutes.
Le cour dura près d'une heure et à la fin du cour il reprit :

- Bon c'est finit pour aujourd'hui, je suis assez content de cette séance, j'aimerais que pour le prochain cours vous notiez sur papier ce qu'est la sociologie pour vous, son impact etc… Bonne journée à tous.

Il rangea rapidement ses affaires et sa mallette en main attendit que les jeunes filles quittent les rangs de l'amphi afin de venir les voir.

- Bon excusez moi pour la mauvaise blague, mais c'est une façon que j'ai de mieux aborder les élèves.

Dit-il tout en souriant et en étant un peu gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   Dim 24 Aoû - 6:30

Alexandra aurait vraiment bien voulu avoir la réponse de Sam à sa question. C'est vrai, elle trouvait amusant de savoir ce qu'il pouvait dire d'autre sur lui même. Oui, parce qu'au final, il se faisait passer pour un élève. Mais, la réponse n'eue pas le temps d'arrivée car c'est Savannal qui fit son entrée. Savannah ! Rien qu'en la voyant, le visage d'Alexandra semblait s'emerveiller d'un grand sourire. Cherchez pas à comprendre, Savy et Alex se connaissaient depuis tellement petites qu'elles en étaient pratiquement inséparable. Bref, si Savy était étonnée de voir Alex à ce cours, ce sentiment était vraiment réciproque. Qu'est ce qu'elle venait faire ici ? Sérieux, dans la section qu'elle avait choisie les cours de socio étaient bien plus poussés qu'ici. Bref, il y avait de forte chance pour que ce qu'elle apprenne ici, soit quelque chose de déjà vue à un cours antérieur. Mais, en y réfléchissant bien, il n'y avait rien d'étonnant à cela. Savannah avait toujours été une bosseuse hors paire. Bref, Alex salua son amie avec un grand enthousiasme. D'ailleurs Savy avait prit la conversation en cours de route, si bien qu'Alex n'eue pas le temps de lui faire comprendre qu'elle s'adressait au prof. D'un autre côté, elle allait assez vite s'en aperçevoir étant donné que Sam assura que Savannah n'aurait pas besoin d'aller voir le prof. Alex, comprit bien rapidement ce qu'il voulait dire. En même temps, elle était avantagée, elle savait déjà qui il était. D'ailleurs, le prof en question retrouva bien vite la place qu'il devait occuper afin de se présenter aux autres élèves. Alexandra ne pu s'empêcher de sourire à la tête que venait de faire Ashley en apprenant la vérité. D'ailleurs, elle alla directement dans les derniers rangs pour se faire oublier.

De son côté Alex, se plaça à la première place venue, en prenant bien garde qu'il y avait une place pour Savannah. Hors de question qu'elles s'installent à l'opposé l'une de l'autre. Finalement, elles étaient dans les premiers rangs, juste derrière un jeune homme dont alex ignorait totalement l'identité. Et pour être franche, elle n'y porta pas plus d'attention que cela. Si elle devait faire attention à toutes les personnes présentes dans l'amphi, elle risquait d'en avoir pour la nuit. Bref, Sam expliquait qu'il avait une méthode bien à lui de disposer de ses cours. Pas de notes, juste des débats. Et celui du jour serait de définir la sociologie. Il expliqua bien qu'il fallait voir cela comme un jeu de domino, et ensuite il demanda l'avis aux élèves. De son côté, Alex avait un peu du mal à voir ça comme un simple domino. Un hommes qui tombe sur un autre, qui lui même tombe sur un autre... Ouais, on pouvait peut être voir les choses de cette façon, mais est ce que cela ne restait pas trop simpliste ? Il n'y a pas seulement l'impact des autres qui entre en ligne de compte dans cette discipline, mais le milieu d'où l'on vient, la société dans laquelle on vit, les valeurs que l'on nous a inculqué, ... Bref, tournant la têt vers Savannah, qui était assise à côté d'elle, Alex se mise à parler à voix très basse.


"Waouh, franchement j'aimerai que ce soit conçu de cette manière, la sociologie. Juste prendre en compte l'impact des autres sur nous, ça simplifierait quand même vachement les choses, tu crois pas ?"

Bon, elle allait sûrement lui répondre que non. Savannah et la sociologie... Sur ce sujet, Alex était loin derrière, pourtant elle était loin d'être totalement stupide. C'est juste que... Bin, que Savy était bien plus douée dans ce domaine. Et puis de toute façon, pour Alex la sociologie restait une méthode d'analyse un peu trop douteuse à son goût. Pouvoir expliquer pourquoi els gens font telles ou telles choses, juste en analysant leur mode de vie, leur culture et leur environnement, c'était un truc qu'elle trouvait bien trop subjectif. Ou alors, elle amait à penser qu'elle n'était pas diriger par tous ses domaines et qu'elle restait seule maître de ses décisions. Accepter de croire en la sociologie, c'était accepter qu'on avait des attitudes dicté par un mode de vie. Bien trop affreux comme concept, quand on y réfléchie bien, non ?
Elle n'en parlerait pas, mais pour prendre son exemple : Est ce qu'elle aurait agit de manière différente si elle avait vécue dans un autre contexte ? Franchement, elle préférait carrement penser qu'elle agissait de cette manière, parce qu'elle était comme ça. Que s'était ses propres décisions et rien d'autre. Bon, d'accord, elle admettait sans problème que certaines choses la faisait régir d'une certaine manière en vue de son passé et de la société actuelle. Mais elle refusait que cette règle s'applique à tout. c'était trop cruel comme concept. Elle n'avait aps envie de croire que le monde et ses habitants évoluaient d'une certaine manière parce qu'ils devaient évoluer de cette manière. cela voudrait dire que tout est plus ou moins dicter quelque part, et que les gens n'ont en fait aucune volonté. Ne pas croire en la sociologie, c'était juste par envie de se croire libre de ses pensées et ses façon d'agir. Peut etre que ce n'était pas la bonne solution, mais dans l'immédiat elle préférait voir les choses de cette manière. Cherchez pas, elle devait avoir un côté révolutionnaire.

Le cours usa de paroles d'un peu partout, contrôler par un prof qui faisait participer tout le monde. En toute franchise, Alex resta assez silencieuse. Non seulement parce qu'elle se montrerai assez septique vis à vis de la sociologie, et puis parce qu'elle n'avait pas grand chose de constructif à en redire. A moins, qu'on estime constructif le fait de dénigrer un peu cette matière. Bref, plein de personnes souhaitaient parler, elle allait pas se lever, et exprimer un point de vue qui irait à l'encontre de tout le monde. Ok, c'était bien son genre, mais quand elle trouvait cela utile. Là, ce n'était pas vraiment le cas, elle estimait que tout le monde avait le droit à son opinion et que de ce fait elle n'avait pas à dénigrer cela. Bien sur, quand elle devait lacher une ou deux phrases, c'était elle laissait tout de même sous entendre ce qu'elle pensait. Mais bon, elle ne voyait pas de raison d'en faire des masses. Pas au premier cours, et encore moins à celui ou plein d'étudiants cherchaient à être bien vu en répondant des trucs savant qu'ils avaient lu dans leur bouquin la vielle. D'ailleurs, elle était persuader que les trois quart ne comprenait même pas de quoi ils étaient en train de parler. Puis finalement, Sam Cassidy annonça la fin du cours en demandant que chacun écrive ce qu'il pense de la sociologie pour le prochain cours. les élèves commençaient déjà à se lever, Ashley devait être une des première personne à partir après avoir saluer Alex. Cette dernière resta assise à sa place, préférant discutter un peu avec Savy, le temps que l'amphi se vide.


"Hey, j'ai pas de cours après celui là, ça te tente qu'on aille à la cafète' " Elle jouait avec un stylo entre ses doigts, alors que l'amphi se vidait doucement "ou qu'on aille faire un tour, histoire de... MERDE" Son stylo venait de lui sauter des mains pour atterir sur le type qui se trouvait devant elle. Elle s'excusa aussi tôt en se redressant auprès de Joe, dont elle ne connaissait en réalité pas le nom. "J'suis vraiment désolée."

C'était bien Alexandra tout craché. Elle était capable de tuer quelqu'un avec un simple stylo bille. Un danger public cette fille, le pire c'est qu'elle ne le faisait jamais exprès. Bref, les derniers élèves sortaient de l'amphi, pour ne laisser que Savannah, Joe, Sam, et Alex qui se mettait à negocier avec l'étudiant devant elle afin qu'il puisse lui rendre son stylo. Enfin, elle avait quitter son allée, pour descendre d'un cran et se retrouver au coté de Jo. Bin oauis, fallait bien qu'elle récupère son stylo après tout. Et puis bon, il allait aps lui en vouloir parce qu'elle avait tenter de le tuer de manière involontaire avec un bic. De son côté, Sam expliqua qu'il était désolé pour la mauvaise blague qu'il avait faite. Se faire passer pour un élève, une mauvaise blague ? Et du coup, c'est toujours de manière spontanée, et irréfléchie qu'Alex s'écria -toute façon, il n'y avait plus grand monde-

"Vous rigolez c'était trop fort de la voir la tronche de certain quand il se sont rendu compte que vous étiez le prof. Cette prof Ashley n'osera probablement même plus revenir tellement elle va se sentir gênée. Quoique... En y réflechissant, pour un prof de Socio, vous avez pas assez prit en compte votre effet domino sur certains élèves. Vous vous rendez comptes que vous en avez probablement traumatisé certain... A vie, en plus..."

Le ton qu'elle amployait était exagerer et amusé, si bien qu'il était facile de comprendre qu'il ne fallait pas vraiment la prendre au sérieux. Enfin après, chacun prenait les choses comme il voulait, c'était pas vraiment son problème.

[je m'excuse pour le post pourri, mais j'avoue avoir été un peu étonné de voir dans le même post le début et la fin du cours. Du coup, je savais pas vraiment comment jdevais tourner mon rp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Savannah Andrews
_ The Sweetest Admin
avatar

Nombre de messages : 943
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : Etudiante en Anthropologie / Assistante Bibliothécaire
<b>Pouvoir</b> : Zoanthropie
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Enervée
Pensée du Moment: Nate, comment tu peux me faire ça ?
Relations:

MessageSujet: Re: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   Mar 26 Aoû - 12:11

{Quoi, moi je suis du genre à me plaindre ? Non mais ! Razz}

Comment ça, ce serait pas nécessaire de prévenir le prof ? Savannah n'eut même pas le temps de se poser de questions sur le pourquoi du comment quand le jeune homme qui accompagnait Alex et son amie se dirigea vers l'estrade et posa sa mallette sur le bureau. Un haussement de sourcil étonné plus tard, la brunette se tourna vers Alex et put lire de l'amusement sur son visage. Etait-elle au courant ? Forcément, sinon elle n'aurait pas eu la même expression. Mais comment se faisait-il qu'elle connaisse le prof avant même qu'il ne débute son tout premier cours ? Savy se jura de poser la question à l'étudiante en journalisme, mais pour l'heure il fallait écouter les premiers mots de l'enseignant. Il se présenta alors que tout l'amphi se calmait soudain et fut prêt à entendre ce qu'il avait à dire. C'était cool finalement d'être à la fac : les jeunes faisaient généralement des études qui leur plaisaient et parce qu'ils l'avaient choisi, pas comme le collège ou le lycée. Et puis ils étaient adultes, ça facilitait les choses. Du coup, rares étaient ceux qui passaient leur temps à discuter ou qui foutaient le bordel. La plupart restaient attentifs, quoi qu'un peu fainéants sur les bords quand il s'agissait de réfléchir mais bon... Il ne fallait pas trop en demander non plus.

Savannah se dit finalement qu'elle avait bien fait de ne pas balancer des trucs juste devant ce fameux Sam Cassidy. Heureusement qu'elle ne prêtait pas attention aux dires et qu'elle avait juste annoncé vouloir le rencontrer avant le cours ! Quoi que, c'était plus du genre d'Alex de sortir des bourdes monumentales, cela dit ça pouvait arriver à tout le monde. Le jeune professeur - parce qu'il semblait bien jeune pour enseigner la socio, surtout que quelques secondes plus tôt on le prenait pour un étudiant - donna quelques informations sur le déroulement de son cours. Savy fut pour le moins étonnée. Les débats, ça faisait partie intégrante de son option, c'était un petit truc en plus à côté de ses nombreuses heures de cours magistraux ! Dire que les élèves de Cassidy n'auraient pas besoin de noter quoi que ce soit durant toute l'année et que ça resterait ouvert à des débats, et seulement ça... Elle espérait qu'ils aient au moins des devoirs, sinon ils risqueraient d'être légèrement fichus aux examens. Quoi que, après tout elle ne pouvait pas juger de la méthode d'enseignement d'un prof. Savannah n'était pas assez prétentieuse pour cela, et peut-être que Sam avait raison. Disons seulement que ça restait spécial surtout pour quelqu'un provenant de la filière anthropologie. Le prof commença sa petite discussion en parlant de l'effet domino. Un sourire se dessina sur le visage de la brunette quand Alex, qui était bien évidemment assise à ses côtés, lança que ce serait vachement plus simple si ça s'arrêtait uniquement à cela. Pas spécialement en fait, mais Savy se doutait qu'Alex connaissait déjà la réponse à cette question, du coup elle se contenta de lui lancer un sourire amusé. Son amie était loin d'être stupide, c'était même l'une des personnes les plus intelligentes que la brunette connaisse. Pour la connaître presque par coeur, Savannah savait que la jeune serveuse n'aimait pas vraiment cette matière qu'était la sociologie. Parce qu'elle se sentait ainsi dépendante de quelque chose, pas maître de son avenir en un certain sens. Et c'était vrai. Par exemple, il suffisait de prendre Dieu. Les Andrews étaient des athées qui n'avaient jamais cru en quoi que ce soit. Savy n'avait pas eu d'éducation religieuse ni rien qui ne s'en rapproche. Pourtant, elle utilisait des expression comme "Mon Dieu" et se demandait parfois si une certaine mauvaise action lui vaudrait directement une place en Enfer. Mais croyait-elle en l'Enfer ? Non. La plupart des Occidentaux étaient conditionnés à penser à Dieu d'une manière ou d'une autre, qu'ils le veuillent ou non. Parce que ça faisait partie de l'Histoire depuis tellement longtemps que ça devenait impossible de simplement... ignorer cet "être suprême".

Et voilà qu'elle divaguait toute seule. Elle ne risquait pas d'écouter grand-chose du cours si elle partait de ses propres théories, m'enfin c'est quelque chose qui la caractérisait aussi. Après tout, elle ne s'ennuyait pas à suivre toutes ses leçons et à se rendre à des débats qui n'étaient pas obligatoires pour ne pas apprendre à penser par elle-même après. Ca faisait partie du processus : il ne suffisait pas d'ingurgiter des tonnes d'informations, il fallait savoir les interpréter avec sa propre expérience et ses propres connaissances. Une fois, Savy était partie dans ce genre de trucs alors qu'elle buvait un coup au bar avec Alex et Jack. Son ami lui avait sorti qu'elle bossait trop, et il n'avait pas forcément tort. Mais quand on faisait ses études dans un coin perdu comme New Way et qu'on voulait devenir une grande anthropologue, c'était le prix à payer... Tendant l'oreille pour écouter Sam et les élèves participants, elle garda néanmoins le silence. Après tout, elle n'était là qu'en observatrice, et puis c'était inutile de répondre à des trucs qu'elle savait déjà juste pour se faire mousser. Ce n'était pas du tout son genre. La fin du cours fut bien vite là, finalement Savannah devait avouer que Cassidy avait une bonne façon de faire bouger ses étudiants. Il posait des questions intéressantes et donnaient des exemples sympas, qui ressemblaient un peu à ceux de son prof de première année. Tant que ça suscitait l'intérêt chez les élèves, pourquoi changer ? Le professeur donna un devoir que Savy eut également - d'un autre côté vu le sujet, c'était bien normal - et salua tout le monde.

Alors que l'amphi se vidait petit à petit, Alex se tourna vers elle et lui proposa de se rendre à la cafète ou d'aller faire un tour. La brunette n'eut même pas le temps de répondre : le stylo de l'apprentie journaliste tomba sur l'étudiant juste devant, que Savannah ne connaissait pas - logique. Alors que la blondinette se répandait en excuses, Savannah s'esclaffa. C'était du Alexandra Mayers tout craché. Il fallait qu'elle en fasse une avant de sortir du cours. Finalement c'était à prévoir : elle n'avait rien dit pendant la leçon, pas de point de vue opposé à celui du prof, que dalle. Alors théoriquement, un truc devait arriver... Esquissant un sourire des plus sympathiques au jeune homme qui s'était reçu le bic d'Alex, Savannah lui lança :

- Et encore t'as de la chance que ce soit l'un de ses bons jours, sinon elle aurait pu carrément t'éborgner.

La jeune femme lança un clin d'oeil à son amie de toujours. Evidemment qu'elle ne prendrait pas mal cette remarque, après tout Jack ne la surnommait pas Miss Gaffes pour rien, et elle riait elle-même de ses talents pour se foutre toujours dans des situations remarquables voire impossibles. Au pire, elle lui tirerait la langue comme une ado, parce que quand elles étaient toutes les deux et se taquinaient, elles pouvaient redevenir de vraies gamines. Logique, elles avaient beaucoup de délires et adoraient ça. Savannah ne pourrait jamais rencontrer une fille aussi géniale qu'Alex, et elle était persuadée que même adultes et même séparées pour une raison ou une autre, elles se téléphoneraient souvent et resteraient des heures à se raconter les derniers événements de leur existence. Inutile de préciser à quel point Savannah était fière d'avoir rencontré Alexandra Mayers quand elles n'étaient que des enfants.

Savy s'apprêtait à répondre à Alex concernant cette histoire de cafète mais le prof débarqua près d'elles et s'excusa de leur avoir joué une blague juste avant le cours. La blondinette fut la première à répondre et Savannah dut bien avouer qu'elle n'avait pas tort. Elle avait observé les réactions des autres étudiants, et surtout celle de la fameuse Ashley qu'elle avait croisé une ou deux fois. C'était bien marrant. La brunette lâcha un rire franc quand Alex reprit cette histoire d'effet domino pour blaguer auprès du prof. Son humour faisait partie intégrante de sa personnalité, et bien qu'il ne soit pas compris par tout le monde, Savy ne voulait qu'elle le perde pour rien au monde. Pour sa part, elle adorait. Si elle avait un coup de barre, elle savait à qui rendre visite pour se remonter le moral...

- Je suis d'accord ! Et je vois d'ailleurs que certains étaient dans la confidence..., s'exclama-t-elle, amusée, avec un regard en coin pour Alex - bah, bien sûr qu'elle avait compris, maintenant elle voulait savoir pourquoi son amie était au courant ! En tout cas, je reviendrais la semaine prochaine, c'était super intéressant.

Non, Savy ne jouait pas les lèche-bottes, c'était loin d'être son truc. Mais elle avait tout de même envie de donner son avis sur le cours qu'elle venait de voir, et puis comme ça le prof ne serait pas étonné de la voir débarquer à nouveau sachant que c'était pas du tout un cours qu'elle devait suivre. En fait, c'était autant parce que cette manière d'enseigner la socio était pas mal que pour se retrouver une nouvelle fois avec Alex. Son amie lui manquait quand même, les études ne leur permettaient pas de se voir autant qu'elles le voudraient. Alors avoir au moins une heure de cours ensemble... Quelle amie refuserait ça ?

_________________

PEOPLE MOVING ALL THE TIME ; ON A PERFECTLY STRAIGHT LINE
DON'T YOU WANNA CURVE AWAY ; WHEN IT'S SUCH A PERFECT DAY
(c) Coldplay, Strawberry Swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Kenter
the punk are not dead
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 27
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : mécanicen/étudiant
<b>Pouvoir</b> : cryokinésie
Date d'inscription : 23/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: mausade
Pensée du Moment: que c'est il passé?
Relations:

MessageSujet: Re: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   Mar 26 Aoû - 18:16

Joe était assit juste devant 2 jeunes demoiselle de son âge. L'amphithéâtre était plus grand que Joe avait pensé. C'était la première fois que Joe était dans un amphithéâtre. Joe n'avait connu que les cours par correspondance. Ces derniers avaient été d'un ennui mortel pour Joe. Il était seul et avait pour seule compagnie son oncle qui l'aidait durant ses cours. Joe n'avait jamais besoin de l'aide de son oncle mais ce dernier se montrait tellement gentil avec lui que Joe ne pouvait lui refuser sont aide. Son oncle était tellement attachant avec lui qu'il avait peur de le froisser s'il disait d'arrêter. Joe avait passé des heures à voir son oncle lui expliquer des choses que Joe trouvait d'une simplicité déconcertante et d'avoir fait des erreurs vraiment bête pour voir le sourire de son oncle en lui corrigeant ses erreurs. Les heures que Joe avait passé lui aurait permis d'apprendre à jouer d'un autre instrument aussi bien qu'il jouait du violon. Ces souvenirs étaient néanmoins la plus belle chose qui était arrivée à Joe et à chaque fois qu'il y pensait un sourire se dessinait sur son visage. Ce qui était le cas actuellement. Il aimait ces souvenir mais maintenant il allait en écrire des nouveaux et cela commençait par la sociologie, un cours qu'il s'attendait à être ennuyeux et fastidieux mais en faite qui se relevait d'un intérêt asse inattendue. Joe restait abasourdi par la manière d'enseigner la sociologie. Il aurait pensé à un professeur qui aurait vu la première guerre mondiale et qui aurait quelque problème de mémoire mais pas du tout il s'agissait d'un professeur à peine plus vieux que lui. Maintenant qu'il y pensait son intégration dans la ville de New-Way ce passait avec plus de simplicité qu'il ne l'avait pensé. Il avait rencontré une personne comme lui du nom de Ian Parker. Joe était encore un peu méfiant mais ce dernier était d'accord avec beaucoup de ses idéaux. La présence des militaires ainsi que du 13 octobre. Lui aussi il avait été dehors. La rencontre avec la charmante June Watson, cette fille avait quelque chose de spécial que Joe n'arrivait pas encore à saisir. Peut-être qu'un jour il y arrivera mais Joe était un grand timide et n'osera pas s'imposait devant elle tel un étalon et sera plus enclin à la laisser se rapprocher.

Quand le prof parla de l'effet domino, Joe se sentait énormément concerné car c'était ce qu'il ressentait tous les jours. Il s'habillait toujours avec des vêtements de rockeur voir punk ou bien métaleux mais à chaque fois l'impact du regard des autres était une vraie torture pour Joe. L'aspect vestimentaire de Joe était le domino qui avait un impact sur les autres. Il était souvent négatif avec les différentes critiques que cela engendré mais quelques fois positif avec la rencontre avec ce Ian Parker ou bien June Watson et même ce Matthews qu'il avait rencontré à la piscine municipale. Ce dernier était autant troublé que Joe mais le faisait plus ressortir que ce dernier en étant plus agressif. Le cours était un long débat sans prise de note et sans discours répétitif que dicter certains professeurs. Tout ce passait bien dans le meilleur des mondes jusqu'au moment ou un stylo vint percuter la tête de Joe et que l'une des filles disent.

MERDE .... Je suis vachement désolé


Joe rattrapa le stylo, cela ne lui avait pas fait vachement mal mais cela l'avait surtout surpris. Il savait que les deux filles derrières devaient forcement être de très bonnes copines vu qu'elle ne faisait que parler ensemble. Joe leur rendit le stylo tout en regardant la jeune fille qui avait fait perdre son stylo.

Pas de soucis, on mettra ça sur la faute de l'effet domino.


Les deux filles étaient radieuses mais Joe se sentait différentes d'elle. Il y avait quelque chose de différents elle aussi mais Joe était à la fois fasciné et révulsé. Joe détourna le regard, elles étaient trop différentes de lui. Joe préparait à faire son sac pour aller à son prochain cours quand soudain l'autre fille rajouta.


- Et encore t'as de la chance que ce soit l'un de ses bons jours, sinon elle aurait pu carrément t'éborgner.


Joe dessina un sourire au coin, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas rigolé autant. Ce cours de sociologie tenait toutes ses promesses. Joe ne s'attendait pas beaucoup à une si bonne ambiance durant les cours. Cela ne déplaisait pas pas du tout à Joe au contraire cela le rendait heureux.

Merci pour l'avertissement je tacherais de me méfier la prochaine fois.

Joe fini de préparer ses affaires pour pouvoir se rendre au prochain cours. Il n'avait pas compris exactement le système des cours et toutes le fonctionnement de l'université. Il était un peu perdu et n'avais pas eu le temps de s'imprégner des lieux et il ne savait pas ou se trouver la cafétéria et encore moins la salle des prochains cours. C'est alors qu'il commença a se diriger vers la sortie de l'amphi pour essayer de trouver la cafétéria ainsi que les salles de cours futures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier Cour [A tout les étudiants venez]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier Cour [A tout les étudiants venez]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veut etre premier ministre apres tout?
» Lucian Helsing, le premier Lycan
» Et un jour tout change, il parait qu'on appelle cela la vie et on grandit ... | Venez nombreux !
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Le discours du premier ministre J E Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW WAY :: New Way :: Administration :: Université-
Sauter vers: