NEW WAY

Une ville mise sous quarantaine où des personnes se découvrent des pouvoirs.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Distribution de journaux foirée [Jay]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Distribution de journaux foirée [Jay]   Ven 29 Aoû - 13:12

4h du matin. Non, ce n’est pas une insomnie qui est la cause de la levée d’Alex. D’ailleurs, elle était debout depuis un peu plus longtemps que cela. Déjà habillée et prête à partir, elle avait enfilé un jean, un haut sous un pull et une petite veste, pour finalement déposer son sac en bandoulière sur l’une de ses épaules. 4h du matin, c’était l’horaire qu’elle trouvait le plus judicieux pour déposer ses papiers dans quelques boites aux lettres, son nouveau journal considéré comme clandestin car illégal. Les autorités bloquaient beaucoup trop d’informations sur ce qui pouvait se passer en ville, alors c’était la seule chose logique qu’elle avait trouvé à faire. Enfin, il n’y avait pas de grandes prétentieux dans ce qu’elle faisait. Un ordinateur, pour écrire certaines choses dont elle était au courant. Une imprimante pour sortir la feuille. Une photocopieuse venant d’un endroit ou d’un autre pour l’avoir en plusieurs exemplaires. Et pour finir, une mise en boites aux lettres à différent moment pour ne pas risquer d’éveiller les soupçons et encore moins pour qu’elle puisse risquer d’être vu.

Bien sûr, elle était la première à cacher certaines informations. Pour le moment, elle n’avait pas trouvé intéressant de dire que certaines personnes possédaient des capacités peu explicables. Si cela n’avait pas été fait, ce n’était pas parce qu’elle voulait cacher des choses aux habitants, mais parce qu’elle ignorait si les militaires et scientifiques étaient au courant. Et si ce n’était pas le cas, alors c’était bien mieux ainsi. Elle ne parlait pas non plus de son père. Un habitant de la ville, que tout le monde voyait comme un membre de la mairie, alors qu’en réalité il était le commandant Johnson. Par contre, elle commençait doucement à émettre l’hypothèse que toute cette histoire à été monté par le gouvernement lui-même. Enfin, elle faisait passer cela pour une rumeur qui avait déjà tournée. Pour le moment, à part le fait que son père avait été implanté ici depuis longtemps, elle n’avait pas d’autre preuve de ce qu’elle avançait. Et elle se refusait à le balancer. Non seulement parce qu’on serait rapidement de qui vient ce journal. Et ça il en était hors de question depuis qu’on lui avait fait comprendre qu’elle devait se taire en tentant de tuer Jason, un ami plus que proche. Mais aussi parce qu’elle ne souhaitait pas que son père est plus de problème qu’il pouvait en avoir quand il a décidé de tout lui dire. Ok, elle lui en voulait. OK, elle détestait Johnson… N’empêche que c’était son père, et ça elle pouvait pas le renier.

4h15, elle était dans les rues désertes de New Way. Le froid de ce mois était bien présent, et elle du rabattre le col de sa veste pour tenter de couper le vent. Avec ses conneries, elle allait finir par chopper froid. Mais c’était vraiment pas un problème, vu qui lui semblait plus important de pouvoir informer la population et que les gens puissent commencer à penser par eux même. Enfin, elle avait envie de croire qu’il ferait ses choses là. Bien que si elle devait rester réaliste, elle savait que plus des trois quarts des gens resteraient sans rien dire. Le peuple ne se rebelle plus comme une époque lointaine dans d’autres pays. Peu importe, un brin utopique, elle avait envie d’y croire. Et un brin révolutionnaire, elle avait envie de faire en sorte que les choses bougent. Sérieusement, elle ne voulait plus voir les scientifiques dans le coin. Et les militaires non plus. Alex voulait juste que cette ville redevienne la petite ville qu’elle a toujours été. Mais là aussi, ça restait dans le domaine du fictif étant donné que beaucoup avait, apparemment, changé. Elle la première. Pour preuve, elle était incapable d’avoir une blessure restant plus d’une minutes sur elle tellement elle se régénérait vite.

Bref, elle profita de cette heure, alors que personne ne se trouvait dans les rues, pour poser quelques feuilles dans les boite aux lettres qu’elle trouvait. Commençant par les quartiers qu’elle n’avait pas encore fait. Vu, qu’elle faisait cela en plusieurs fois, elle gardait toujours en mémoire ce qui avait déjà été fait. Alex savait pertinemment qu’elle ne pourrait pas en faire pour tout le monde, elle espérait juste que les informations qui étaient posées sur ses feuilles allaient tourner de personne en personne. Alors qu’elle mettait ses ‘journaux’ depuis plus d’une demi heure maintenant, un bruit de voiture attira son attention. Ajustant, à nouveau son sac sur son épaule, elle préféra marché comme si de rien n’était plutôt que de se mettre à courir et avoir l’air suspect. Mais elle gardait son regard sur le bout de la rue, afin de voir de quelle voiture il pouvait s’agir. Et quand cette dernière apparue, le cœur d’Alex se serra d’un coup. Des militaires. Punaise, mais qu’est ce qu’ils faisaient à tourner en ville à une heure pareille. Jusqu’à présent, elle n’en n’avait jamais croisé, par pour rien qu’elle partait ci tôt. Son idée de marcher normalement fut bien vite oubliée. Toute seule, à une heure pareil dans les rues, ils allaient forcement s’arrêter, ne serait ce que pour un contrôle d’identité. Et si, demain on venait à apprendre que des journaux avaient été distribué dans ce coin de la ville, le lien ne serait pas compliqué à faire. Du coup, sans réfléchir d’avantage, elle bifurqua dans une petite ruelle sur la droite. Avec un peu de chance, ils n’avaient pas eu le temps dans le voir.

Mais ne pouvant pas compter que sur la chance, elle se mise à courir jusqu’au bout de la ruelle. Son plan était simple, elle tournerait à nouveau sur la droite, continuerait de courir et ainsi elle s’éloignerait de manière efficace. Après toute, cette ville était son terrain de jeu depuis qu’elle était en age de marcher. Alors, elle connaissait l’endroit par cœur. En courant, elle porta une main à son sac, en l’ouvrant pour voir combien de feuille de journaux il lui restait. Beaucoup trop pour qu’elle puisse simplement dire qu’elle en avait trouver ou qu’on lui en avait déposé dans sa boite aux lettres. Bref, c’était une chose de sûr, elle ne devait absolument pas croiser les militaires. Donc, elle s’en tiendrait au plan, courir et tourner à droite au prochain coin de rue. Mais comme la plus part du temps, rien en se passait jamais comme prévu. Pas surnommée Miss Gaffe pour rien. Il fallait toujours qu’il y ait un évènement imprévu pour chambouler ses plans.

Arrivée, au bout de la rue, elle avait tourné sur la droite, comme prévu. Mais, il avait fallu que quelqu’un se trouve là, à ce moment précis. Du coup, dans son élan, et sans même voir de qui il pouvait s’agir, Alex fonça dans la personne. Choc plutôt violent, vu son élan, et elle se retrouva bien vite sur le sol. Ouais, Alex venait de tomber, mais elle ne pu même pas lever son regard vers la personne qu’elle avait percuter. En fait, son regard était figé sur le fait que les feuilles du journal qu’elle tenait en secret étaient éparpillées autour d’elle.


"Et m*rde !"

Elle n’avait pas su retenir cette expression. Ces feuilles étaient faite dans un secret absolu. Jason avait manqué de se faire tuer, il était hors de question qu’on vienne à savoir que c’était elle qui était à l’origine de ses pages qui commençaient à tourner en ville. Et là, par un malencontreux coup du sort, elle venait de donner une preuve suffisante pour qu’on l’assimile à ce journal clandestin. Alors non, elle n’avait pas prit le temps de voir de qui il s’agissait, qu’elle s’était déjà mise sur les genoux en tentant de récupérer toutes les feuilles sans qu’on puisse voir de quoi il s’agissait. Mais bon, c’était sûrement peine perdue…

[ pour info : Contenu du journal ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Jason Sawyer
Modo
avatar

Nombre de messages : 80
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Occupation</b> : Mecanicien
<b>Pouvoir</b> : Prémonitions et Anticipation du futur
Date d'inscription : 22/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Comateux lol
Pensée du Moment: Today is the day that I die
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Mar 9 Sep - 3:09

Après deux semaines allongé dans un lit d'hôpital, Jason était sortit de là la veille vers dix-neuf heures. Le médecin avait signé son congé et sa mère était venu le chercher en voiture avec Ben. Jay avait passé la soirée avec sa famille, puis tout le monde avait été se coucher vers vingt-trois heures. Cependant, Jason s'était tourné et retourné dans son lit durant une bonne partie de la nuit, sans dormir. Il faut dire qu'après plusieurs jours dans le coma et plusieurs autres dans un repos forcé, il n'était pas vraiment fatigué. Il s'était levé vers trois heures du matin, avait pris une bonne douche chaude, la première depuis deux semaine. Il faut dire que le confort et la chaleur d'une douche n'était pas un luxe que l'on pouvait se payer dans un hôpital général. Sa douche ne s'était pas passé dans le confort le plus total, car Jason aborait un bandage encombrant au niveau de l'omoplate et du bras. Comme s'il s'était cassé le bras en entier. En fait, ce bandage était dut aux tissus amochés près de son coeur, et de ses côtes brisées. Il fallait qu'il bouge le moins possible cette section de son corps et les mouvements de ses bras pourraient aggraver sa blessure, c'est pourquoi on lui avait immobiliser le bras avec un bandage. Jay avait beaucoup de mal à mobiliser son bras gauche, heureusement qu'il était droitier. La balle qui s'était logée à quelques centimètres de son bras avait été retirée chirurgicalement durant son coma. Il était amoché physiquement, et un peu perturbé émotionnellement. C'est pour cette raison qu'il n'avait pas donné de nouvelles à ses amis au sujet de sa sortie de l'hôpital.

Ils étaient venus le voir plusieurs fois en visite et Jay en était bien content. Cependant il leur avait mentit en plein visage durant toutes ces visites, en leur disant qu'il ne se souvenait absolument pas de ce qui s'était passé. Le médecin avait dit à sa famille que c'était probable qu'il retrouve la mémoire à un moment ou à un autre, mais la vérité était que Jason se rappelait de tout. Chaque secondes, chaque bruits, chaque odeurs, il se souvenait de tout... Sa mémoire avait gravé à jamais le visage de l'homme qui lui avait tiré dessus, il se souvenait aussi de l'espèce de vision qu'il avait eu avant l'évènement, mais il préférait garder cela pour lui, pour deux raisons. Premièrement, afin d'assurer la sécurité de ses amis. Il se disait que si son tueur apprenait qu'il ne se souvenait de rien et que personne ne savait que c'était lui qui lui avait tiré dessus, il y aurait un peu plus de chances qu'il laisse ses amis et sa famille tranquile. Aussi, il avait un plan un peu plus personnel. Dès qu'il irait mieux, il tenterait de retrouver cet homme et lui reglerait son compte, lui même. Son seul regret était de ne pas avoir réussi à avoir le nom de ce type... Pour ce qui était de ses visions étranges, il avait aussi gardé le secret, même si ses amis lui avaient tous dit, sauf Cameron, qu'il se passait des choses étranges avec eux aussi depuis la bombe.

Il se promenait donc dans les rues de New Way, pour prendre l'air. Il faisait froid, mais Jay ne portait qu'un simple t-shirt blanc, car en fait il avait du mal à s'habiller avec son bandage stupide et encombrant. Et puis de toute façon, il avait le sang chaud et n'avait pas tellement froid. Sa mère l'aurait sans doute gronder si elle l'avait vu sortir de la maison comme ça, sans rien pour couvrir sa blessure, mis à part son t-shirt en coton trop légé. Heureusement, elle dormait lorsqu'il quitta la maison. Il marcha longtemps, perdu dans ses pensées. Des pensées qui furent brusquement arrêttée lorsque quelqu'un lui rentra violement dedans et se retrouva sur le plancher. Le choc brusque déclancha une grosse douleur tout le long de son côté gauche et il aggrippa fortement son épaule gauche avec sa main droite en jurant. Puis après avoir pris une grande respiration qui lui fit un peu de bien, il regarda par terre car son regard avait été attiré par une feuille de papier à ses pieds. Il en ramassa une et en survola le contenu des yeux avant de se retourner vers l'individu qui lui avait rentré dedans.

C'était Alex. Mais que faisait-elle à cette heure là, avec tout ses exemplaires d'un journal clandestin? Lily lui avait parlé de ce journal qui avait attiré son attention depuis quelques temps. Sa soeur étant une intellectuelle concernée par ce qui se passe autour d'elle était vraiment emballée par ce petit journal. Jay aurait dut se douter que cela venait d'Alexandra. Il aurait bien aimé pouvoir l'aider à se relever, mais avec sa main unique, il aurait eu bien du mal à le faire, surtout après le choc de s'être fait rentrer dedans de la sorte. C'était toujours douloureux. Il regarda la petite blonde tenter de ramasser le plus rapidement possible toutes ces petites feuilles de papier avec un sourire. Elle n'avait probablement pas pris la peine de regarder vers lui. Lorsqu'elle eut terminé de tout ramasser, Jay lui tendis l'exemplaire qu'il avait lui même prit par curiosité, avec un demi-sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Mar 9 Sep - 4:14

C’était vraiment la poisse, fallait vraiment que ce genre de choses n’arrive qu’à elle. Quel était le pourcentage de chance pour que ses feuilles se barrent de son sac, en entrant en collision avec quelqu’un ? Très peu. Mais voilà, c’était tout à fait Alexandra, ce petit pourcentage –dans n’importe quelle situation- s’était forcément pour sa pomme. Pas pour rien que Jack la surnommait "Miss Gaffe". Bref, elle était au sol, accroupie, à ramasser toutes ses feuilles et en pestant intérieurement contre le monde entier qui avait décidé de s’acharner sur sa personne. Que son père soit Johnson, qu’elle soit un monstre de foire capable de guérir de tout, que des gens veuillent la tuer, qu’on s’en prenne à ses amis, et qu’on ai tenté de tuer Jason ne suffisait pas. En plus de cela, il fallait que ses feuilles prennent la fuite pour qu’on sache que c’est elle qui écrit ce foutu journal clandestin ! Non sérieusement, si un jour elle vient à mourir –ce qui commence à sembler compromis- et si y a un Dieu quelconque qui existe et qu’elle le voit, alors là, ça allait être la fête à cette divinité. Parce qu’elle avait un tas de trucs à lui dire et à critiquer. Ouais, si elle se retrouvait face à un tel personnage, c’était sur, il passerait un sal quart d’heure tellement elle l’incidirai pour l’acharnement qu’on peut lui porter. Après tout, si elle est morte, elle n’aura plus rien à craindre quand on y réfléchie bien. Finir dans un truc qui s’approcherait de l’enfer ? Piouff, même pas peur. Elle y mettrait une misère pas possible, qu’on viendrait à la virer de là. Non mais ! Hos de question qu’elle se laisse faire. On se sera assez acharné sur elle, pour qu’elle coule des jours heureux au paradis… Bon, dans l’hypothèse où tout cela existerait belle et bien… Ce dont elle doutait fortement.

Bref elle avait maintenant toutes ses feuilles en mains, et plus vraiment parfaitement droite tellement elle les serrait fort dans le creux de sa main. Bin ouais, elle allait tout de même pas risquer qu’elles se barrent une nouvelle fois. Maintenant restait le plus dur à affronter. La personne qu’elle avait percutée. En espérant bien évidemment que cette dernière n’avait rien vu des feuilles qu’elle avait fait tomber. Un espoir qui fut de courte durée, parce qu’en remontant son regard sur la personne elle bloqua sur une paire de main qui avait un exemplaire du journal. Et merde ! POURQUOIIIIIIII ?!? Avait-elle envie de hurler. Mais Alexandra avait une autre particularité. Si elle était poisseuse comme pas permis, elle avait aussi une certaine chance. Oui, elle se retrouvait toujours dans des histoires incroyables et invraisemblables. Cependant, elle arrivait toujours à s’en sortir de manière étrange et inespérée. Et dans ce cas là, c’est en continuant de monter son regard qu’elle comprit que la personne qu’elle avait percutée était Jason. Alors, sa première réaction fut de soupirer de soulagement. Bin oui, si c’était Jason, au moins elle était sur que son secret resterait toujours son secret. Mais bien évidemment, en toute mauvaise fois qu’elle pouvait être, elle fronça les sourcils pour prendre un air faussement énervé.


"Hey, tu peux pas regarder où tu marches, sérieux ?"

Elle ouvrit son sac pour y mettre ses exemplaires de son journal. Se répétant intérieurement qu’elle avait de la chance d’être tombé sur Jason… Jason ?! Elle releva le regard de manière super rapide vers le jeune homme. Jason ! Punaise, mais oui, c’était bien lui. Mais, il était pas sensé être à l’hôpital ? Non mais franchement, v’là le temps qu’il lui fallait pour percuter. Ca craint. Jason ! Oui c’était bien lui. Et là, elle se sentait vraiment contente et heureuse de le voir devant elle, debout et capable de marcher et de se déplacer tout seul, et tout un tas de truc de ce genre.

" Hey, Jason, c’est toi" Alors, là, elle fut complètement stupide. Parce que la seule réaction qu’elle fut capable d’avoir c’est de lui se jeter sur lui pour l’étreindre. Bon en même temps, elle avait toujours été très spontanée comme fille. "J’suis trop contente de te voir." C’est seulement là qu’elle compris qu’elle devait venir de lui faire mal, il avait quand même cet énorme bandage. Du coup, en se reculant rapidement "Oups, je suis désolée. Je heu… Ca va ? Enfin, je veux dire je t’es pas fait mal ?"

Grand sourire se voulant innocent. Comme ça, si elle lui avait fait mal, il serait sûrement plus en clin à la pardonnée. Après tout, on ne pouvait pas lui en vouloir, elle était trop contente de le voir. Faut dire qu’elle avait jamais eu aussi peur de toute sa vie, quand elle l’avait trouvé dans la ruelle quelques semaines plutôt. D’ailleurs, elle avait vraiment cru qu’il était mort sur le coup. Jamais, elle ne voulait avoir à revivre ce sentiment. Il avait beau avoir un bandage qui lui maintenait un bras, il avait franchement meilleure mine que ce jour dans cette ruelle, ou que quand il se trouvait dans le coma.

"Mais t'es sortit quand ? T'aurais pu le dire on t'aurais préparé une fête... Heu, genre Fête de survivant, ou un truc debile dans ce genre !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Jason Sawyer
Modo
avatar

Nombre de messages : 80
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Occupation</b> : Mecanicien
<b>Pouvoir</b> : Prémonitions et Anticipation du futur
Date d'inscription : 22/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Comateux lol
Pensée du Moment: Today is the day that I die
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Mar 9 Sep - 4:53

Jay eu un instant de questionnement lorsqu'Alex leva les yeux vers lui et qu'elle lui jeta tout de suite un reproche, comme si de rien était. Évidemment la deuxième réaction de la jeune fille le fit sourire alors qu'il se passait la main dans les cheveux comme à son habitude. Puis ce qu'il redouta le plus arriva. Alex, probablement encore endormie, ou sur le choc de leur colision se rendit compte de la situation et se jeta sur lui comme une enfant. Jay serra les dents sous l'étreinte de son amie d'enfance en retenant un jurons. Évidemment il était vraiment heureux qu'elle le serre dans ses bras de cette façon, malgré la douleur, alors en fait, il n'était pas en colère. Il souria avec ses dents serrées pour retenir un grognement de douleur, lorsqu'Alex lui demanda pardon. Il n'allait quand même pas jouer la nunuche en pleurnichant et il haussa l'épaule droite (parce que la gauche était K.O) en signe d'indifférence. En fait, la douleur qu'il avait ressentit n'était rien comparé à tout l'amour que démontrait le geste de son ami.

- Je vais bien... enfin dans les circonstances je vais même très bien!

Il leva un peu le bras désignant son bras enroulé comme celui d'une momie, mais évidemment Alex l'avait probablement remarqué depuis un moment. Puis elle lui demanda depuis quand il était sortit, lui parlant d'une fête de survivant, ce qui fit rire Jason assez pour qu'une crampe lui prenne aux côtes. Faut dire que Jay ne pouvait pas éternuer ou même bailler sans que ses côtes lui fasses mal. Il se prit les côtes dans la main droite et se sentit mieux quelques secondes plus tard.

- En fait, je suis rentré à la maison hier soir et ma mère me voulait pour elle toute seule, tu comprends. J'avais l'intention de vous appeller, mais j'imaginais que vous dormiez tous à cette heure...

Il regarda le sac d'Alexandra en lui faisant un petit clin d'oeil. Il savait ce qu'il contenait et était un peu inquiet pour son amie, malgrés le fait qu'il était aussi très fier d'elle. Connaissant Alex, il aurait dit n'importe quoi pour l'empecher de se mettre en danger, elle l'aurait envoyer paitre, alors il utilisa une autre tactique.

- Je vois que tu n'as pas chômé de ton côté, tu n'as pas besoin d'un coup de main pour distribuer tout ça? Ensuite on ira déjeuner.

Jay se disait que même s'il était dans un état pitoyable, il aimait bien savoir qu'il était là pour elle tout de même. Alors il lui proposa de l'aider. En fait, ce n'était pas tellement une proposition car il étira son bras droit avec insistance pour qu'elle lui tente une partie de ses papiers afin qu'il prenne son côté de la rue. Puis au moment où il attendit la réaction de son amie, une voiture de l'armée tourna un coin de rue. Jay ressentit une urgence. Celle de faire glisser tout soupçons de leur dos en ce qui concernait le journal. Son réflexe, quoi qu'un peu étrange, fut d'agripper la main d'Alex et de l'attirer vers elle. Il lui prit le visage avec sa main active et lui chuchotta:

- Je veux pas te mettre mal à l'aise, mais c'est pour le bien de la cause.

Puis il l'embrassa. C'était terriblement étrange, son coeur battait à tout rompre car il se sentait lui même très mal à l'aise, alors qu'il avait dit à Alex de ne pas se sentir ainsi, mais c'était plus fort que lui. En fait, deux jeunes adultes qui s'embrassaient dans la rue c'était beaucoup moins suspect que deux jeunes adultes qui distribuaient des journaux clandestin. Du moins, l'expérience était trop étrange pour Jason. Il pensa tout de même à tourner le dos à la rue afin d'être bien certain qu'Alex soit le moins visible possible aux yeux des militaires. Si l'un d'entre eux la reconnaissaient, ils iraient sur le champ tout raconter au Commandant Johnson. Le camion de l'armée ralentit devant les deux amis, et l'un des militaire siffla, comme pour encourager Jay. À ce signal, il comprit que les militaires étaient de simples employés de l'armée qui n'avaient pas trop d'importance et qui faisaient une simple ronde de routine. Jay cessa d'embrasser son amie, puis appuya son front sur celui d'Alex en soupirant. Il devait être rouge de gêne, mais en même temps il se sentait comme un gamin de treize ans qui joue à la bouteille. En plus, elle embrassait assez bien et Jay avait en quelque sorte apprécié le baiser, malgré son malaise, ce qui rendait la situation encore plus étrange. Lorsque le camion tourna un autre coin de rue et disparut, il lacha son amie qui était maintenant en sécurité, puis se passa la main dans les cheveux prit d'une gêne incontrôlable.

- C'est bon, ils sont partis. Je suis vraiment désolé... c'est le seul réflexe que j'ai pu trouver, je dois probablement écouter trops de films d'espionnage... vraiment désolé.


[Haha je t'ai eu! LOL T'en fais pas je m'attend à rien du tout de sexuel ou d'amoureux entre Jay et Alex (en tout cas pas pour l'instant LOL), mais je trouvais l'idée comique]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Mar 9 Sep - 5:36

Jay la rassura en lui disant qu'il allait bien, enfin si on prenait en compte le fait qu'il avait bien failli se faire tuer quelques semaines plus tôt. Chose à laquelle, Alex ne voulait pas penser pour le moment. Elle était seulement heureuse de le savoir en vie, bléssé certes, mais pas de manière irrécupérable. Il s'en sortirait, tout le reste avait trop peu d'importance pour elle. Enfin pour le moment. Car, elle savait que cela ne serait que temporaire. Après tout si elle avait reçu un appel pour la prévenir que Jay était dans une ruelle, elle devait bien prendre en compte que ce genre de chose pouvait se reproduire un jour. Surtout si on venait à savoir que Jason était en réalité en vie. Elle aurait tout le temps de s'inquiéter de cela, là, elle voulait juste profité de la présence de son ami. D'ailleurs pour ne pas avoir à penser à ce genre de chose, elle eu envie de sortir un truc con, du genre "Wahou, Jay, tu sais que tu pourrais jouer dans un remake de la momie." ou alors "Terrible tes blessures de guerre, avec ça, tu vas faire craquer toutes les filles du coin". Pourtant, rien ne sortie de sa bouche, elle se contenta de sourire en y pensant. Il lui expliqua qu'il était sortie la vielle, mais que sa mère l'avait jalousement gardé pour lui, ce qui fit sourire la jeune fille. Sérieusement, est ce qu'elle pouvait vraiment lui en vouloir de n'avoir rien dit ? Il avait surement besoin de se retrouver un peu avec sa famille. bref, elle ne lui en tiendrait absolument pas rigueur.

"Tinquietes pas, l'esentiel c'est que tu ailles bien."

C'était vraiment sincère. Franchement on lui avait dit : "Si tu veux que Jason guerrise, tu dois ne plus jamais le voir de toute ta vie !". Elle aurait accepté sans la moindre hésitation. Alors, peu importe de quand il aurait prévenu. Juste, elle l'aurait critiqué gentiment si il avait mit trois semaines à le dire. La jeune fille arbora un sourire tout fier quand il vint à lui dire qu'elle n'avait pas chomé. En fait venant de sa part, ça lui faisait vraiment plaisir, plus que si c'était quelqu'un d'autre qui lui avait dit. Et ce sentiment fut accentuer quand il proposa un coup de main. Pourquoi, ça lui faisait plus plaisir que si c'était une autre personne du groupe de six ? La raison est assez simple en réalité. Jason s'était fait tirer dessus pour delivrer un message à Alex, pour qu'elle garde le silence. Et elle, elle ne trouvait rien de mieux que de faire un journal et de ne pas ceder à la menace. Bien qu'elle faisait vraiment attention à ce qu'elle pouvait écrire. Alors le fait qu'il propose sont aide et qu'il l'encourage, en quelque sorte, ne pouvait que l'emplire de joie. Ceci étant dit, comme à chaque fois ou cela devient un peu trop personnel, il fallait toujours qu'Alex sorte une connerie. Ses amis la connaissait assez bien pour connaitre ce trait de caractère. Mais Alex était incapable de dire ce qu'elle pensait vraiment de ses amis, son moyen de défense était ses blagues qui ne vallaient pas un clou.

"Un coup de main ? t'es sur que tu vas y arriver avec un bras immobilisé, hein ?"

Elle se mise à sourire, et reporta son regard sur son sac afin de l'ouvrir à nouveau. Jay avait son bras tendue vers elle, laissant comprendre qu'il voulait vraiment l'aider. Alors, elle accederait à cette requete, bien trop contente qu'il lui propose. Franchement, elle lui aurait bien expliquer à quel point tout cela la touchait, mais trop peu habitué à ce genre de chose, elle était même pas convaincue de posseder le vocabulaire adéquate. Alors qu'elle s'apprétait à sortir les feuilles de son sac, il se passa quelque chose de fortement étrange. La mains de jay se fit sentir sur la sienne, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, il l'avait déjà attiré vers elle. Et pendant une fraction de seconde, où elle ne possedait pas la moindre information sur ce qui se passait, elle se sentit bizare. Jamais, il n'avait fait ce genre de chose avant. D'ailleurs, il faisait quoi au juste ? Elle releva les yeux vers lui, pleine d'incompréhension, alors que jason possait une main sur son visage. Alex ouvrit la bouche pour prononcer quelque chose, sans vraiment savoir ce qu'elle allait dire. Et puis, avait-elle vraiment envie de dire quelque chose ? Tout semblait s'embrouiller d'un coup dans son esprit. Heureusement que jay lui expliqua le but de la manoeuvre. Tout trouva son explication. Le vehicule militaire, le geste de Jason pour ne pas attirer l'attention. Et voilà qu'elle sentait déjà ses joues rougir, d'avoir seulement pu imaginer que...

Sauf que voilà, il l'embrassa réellement. Elle avait imaginé qu'il ferait semblait, ou qu'il se contenterait de la prendre dans ses bras. Un truc dans le genre, qui aurait suffit à faire diversion. Jamais elle n'aurait imaginé qu'il l'aurait vraiment fait. Mais encore plus étrange que cela puisse paraitre, jamais elle n'aurait pu imaginer qu'elle répondrait à ce baiser. Parce que c'était bien ce qu'elle était en train de faire. Après ils auraient pu se contenter de plaquer leurs bouches l'une contre l'autre, l'effet aurait été le même pour les militaires passant. Mais non, elle ne s'était pas vraiment contenté de cela. Et c'est cela qui la perturba. D'ailleurs, elle n'entendit même pas le sifflement d'un des homme armé. Et sans vraiment s'en aperçevoir, Alex avait porter sa main sur le visage de son ami. La voiture passa, et le danger fut écarté. Oui, elle devait se mettre dans la tête que cela avait été fait pour ne pas attirer l'attention sur leur activités clandestines. C'était quand même Jason... Un ami de toujours... Alors pourquoi se sentait-elle gêné. Pourquoi avait-il fallu qu'elle apprécie cet échange... Jay plaqua son front contre celui d'Alex, et quand la voiture disparu, ils retrouvèrement tous deux une distance raisonnable.

Jason passa une main sur ses cheveux, Alex regardait le sol, comme si ce dernier avait quelque chose d'exeptionnel. Sona mi expliqua son geste, en s'excusant. Apparemment, cela serait la faute de l'abus de film d'espionnage. Alors il restait à Alex deux façon de répondre. Lui dire que ce n'était rien, mais qu'il aurait simplement pu faire semblant, ça serait aussi très bien passé. Ou lui dire que... Lui dire quoi franchement ? Est ce qu'elle pouvait vraiment lui reprocher de ne pas avoir faire semblant, alors qu'elle lui avait rendu ce baiser ? C'était riddicule. Alors une fois de plus, elle cacha ce qu'elle pensa derrière un ton faussement amusé, qu'elle voulait pourtant crédible. Elle haussa les épaules.


"Non mais j'avais bien compris attend. Pendant l'espace d'une demi seconde, je me suis prise pour une super espionne. c'était trop bien... Enfin je veux dire pas le fait de s'embrasser, mais le fait de faire genre on est un couple pour pas qu'on nous pose des question. Heu... Enfin ça veux pas dire que t'embrasse mal, hein ? Bien au contraire. enfin, pas que j'y ai vraiment attention parce que c'était pour de faux. Enfin...." Embrouille totale dans sa petite tête, du à tout ce qu'elle en pensait... "Enfin... bref.... on distribue les journaux" Et elle tendi à Jay une pile de feuille.


[pauvre Alex, tu veux la tuer ? Mdr... Trop fort comme idée]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Jason Sawyer
Modo
avatar

Nombre de messages : 80
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Occupation</b> : Mecanicien
<b>Pouvoir</b> : Prémonitions et Anticipation du futur
Date d'inscription : 22/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Comateux lol
Pensée du Moment: Today is the day that I die
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Mer 10 Sep - 2:12

Jay se sentait terriblement mal à l'aise. Mais qu'est-ce qui lui avait prit? En fait, c'était une réaction naturelle et instinctive, trop instinctive à son goût. Il ne pouvait pas se permettre d'être *instinctif* avec sa meilleure amie d'enfance. Non pas qu'il n'y ai jamais pensé. Jason était un jeune homme de vingt et un ans qui avait traversé la puberté en se tenant avec deux filles canons comme tout avec briaut! Il avait même eu un legé coup de coeur pour Alex alors qu'il était jeune, mais s'était rapidement fait une raison. Il ne fallait pas qu'il tombe dans ce genre de piège aujourd'hui. Il se rassura dans sa tête en se disant que c'était peut-être à cause des anti-douleurs qu'il consommait pour sa blessure. C'était des pillules directement dérivée de la morphine. Il se souvint aussi de l'effet délirant qu'avait eu la morphine sur lui à l'hôpital. C'était probablement pour cette raison qu'il avait agi en idiot avec Alex. Enfin, c'était ce qu'il voulait bien se dire à lui même. Le fait était qu'il ressentait sans arrêt le besoin de proteger ses amis, en particulier Sav et Alex puisqu'elles étaient des filles. Sauf que depuis ce qui s'était passé à l'usine avec la petite blonde, et aussi depuis qu'il s'était fait tiré dessus pour la proteger, il y avait peut-être quelque chose d'anormal qui s'était déclanché dans sa tête. Cependant, Jay ne pouvait pas se laisser aller à ce genre d'émotions puisqu'il risquait de gâcher une amitié de longue date, et c'est pour cette raison qu'il se voilait lui-même la face et qu'il se cherchait des raisons physiques ou logiques à ce qui venait de se passer. Il se gratta le derrière de la nuque puis attrappa le paquet de feuilles de papier qu'Alex lui tendait. Il arrivait à peine à la regarder dans les yeux. La situation était infernale, mais Jay rigola avec elle de la situation, même si l'évidence même était qu'en fait il ne trouvait pas cela si drôle.

- Au moins c'était réaliste, ils ne pouvaient pas se tromper! Bref! Je vais prendre l'autre côté de la rue.

Il salua son amie du regard et traversa la rue avec sa démarche étrange de type qui avait la moitié du corps immobilisé. Il tenait la pile de papier sous son bras gauche et les distribuait avec le droit. Alex, elle, trottait de l'autre côté en silence. En fait, Jay appréciait un peu ce silence puisqu'il ne savait absolument pas quoi lui dire. Il faisait se répetter l'évènement dans sa tête encore et encore, entretenant son malaise et à la fois un sentiment étrange qu'il n'arrivait pas à cerner. Jason avait déjà eu des petites copines, il savait ce que c'était d'être amoureux, mais ce qu'il ressentait à ce moment là n'était pas tellement un sentiment amoureux. C'était tellement confu. Un mélange d'excitement et de culpabilité. Pour la première fois depuis son réveil, il aurait préféré être à nouveau dans le coma. Puis quelque chose se passa. Jason se figea sur place et fixa dans le vide durant quelques secondes. Son crâne lui aurait fait très mal s'il n'avait pas été sous l'effet des anti-douleurs. Il sembla catatonique durant un instant. Puis il releva la tête vers Alexandra. Puis il se dirrigea directement vers elle.

- Alex, ranges tout. Ça suffit pour aujourd'hui.

Jay était devenu très sérieux. Il restait encore plusieurs copies du journal clandestin, mais Jay les lui rendit afin qu'elle les range le plus rapidement possible dans son sac. En fait, pendant son moment de catatonie, Jay avait vu une vision. La première depuis son réveil du coma. Il avait pensé que tout avait été rentré dans l'ordre, que ces *flashs* avaient enfin disparût. Lorsqu'Alex eut ramassé ses copies, Jay eu un second moment de catatonie. Il fut bref, mais sa réaction fut très rapide. Il arracha le sac des mains d'Alex puis en retira tout le contenu qui pouvait être incriminant pour elle. Il s'approcha de l'égout sous le trottoir et y balanca le tout rapidement. Les protestations d'Alex ne semblèrent pas l'atteindre. Mais Jason suivait de nouveau son instinct et savait qu'il faisait ce qu'il avait a faire. Dans sa première vision, ils se faisaient prendre tous les deux par des hommes de l'armée, et dans la seconde, Alexandra toute seule se faisait arrêtter pour distribution de journaux illégaux. Et Jason avait eu raisonde jetter les journaux, car à peine deux secondes plus tard, le camion de l'armée qu'ils avaient vu plus tôt retournait le coin et s'arrêtta tout près d'eux. Il s'averra qu'ils avaient fait un rapport à l'un de leur supérieur qui leur avait ordonné de les retrouver et des les fouiller. Une chose était certaine pour Jason. Quelqu'un suspectait Alexandra pour le journal clandestin... il espera alors que son geste allait avoir sauvé la situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Mer 10 Sep - 3:13

Alex se mise à sourire en hochant la tête... Connement, il faut avouer.... Alors que Jason venait juste de lui dire qu'ils avaient au moins le mérite d'avoir été réaliste. Quand il se tourna pour aller de l'autre côté de la rue, la jeune blonde mina pendant une fraction de seconde le fait de hurler à la mort. Aucun son n'était sortie de sa bouche, mais elle avait besoin de cela pour se remettre les idées en place. Pourquoi avait-elle hocher la tête et sourit de manière si stupide ? Cela signifiait-elle qu'elle avait été déçue de la réponse que lui avait faite Jay ? Tout cela n'avait été qu'une mise en scène, alors elle n'avait pas de raison d'être déçue. Elle se sentait complètement paumée sur le coup. Du coup, elle se mise à se rassurer comme elle pouvait en enfournant les prospectus dans les boites aux lettres, sans réellement y faire attention. Bon, reprenons depuis le début. Jason l'avait embrassé, et elle lui avait rendu ce baiser. Ok, elle voulait bien admettre qu'elle avait apprécié. Mais, dans le fond, ça ne voulait absolument rien dire. Elle avait sûrement apprécier la monté d'adrénaline qu'avait occasionnée la scène, et cela n'avait rien à voir avec ce qui s'était passé entre le deux. C'est vrai après tout, on doit tous réagir et penser de manière étrange quand un danger nous guette. Faut dire que ces deux dernières semaines avaient étées éprouvante, entre ce qu'elle avait appris sur son père, sur elle, Jay qui s'était fait tirer dessus par sa faute. Bref, la patrouille de militaire avait creer un moment de panique, une dose d'adrénaline s'était dispersé dans son corps, et elle en était venue à apprécier cet échange avec Jason. L'explication était finalement simple et plausible, quand on y réfléchie bien.

La petite blonde passait de boites aux lettres en boites aux lettres, mettant son journal dans chacun d'elles. Bien sur, elle ne regardait pas vraiment ce qu'elle faisait étant donné qu'elle restait bloquée sur ce qui venait de se passer. Et chacun de ses pas lui faisaient prendre conscience que son raisonnement et explication ne tenait absolument pas la route. Elle était seulement en train de se rassurer. Secouant une nouvelle fois la tête, elle reprit un tout nouveau raisonnement. Après tout, c'était peut être normal de ressentir quelque chose et d'apprécier. Elle connaissait Jason depuis qu'ils étaient tous petits. On pouvait même dire qu'ils avaient grandis ensemble, avec les autres du groupe. Alors ce qu'elle pensait de lui allait au delà de l'amitié. On pouvait même appeler cela de l'amour, mais elle pensait que ce n'était pas le même amour que deux personnes en couple. Bref, avec des sentiments aussi fort pour lui, c'était normal d'apprécier et d'en être troublée. Cela ne signifiait en rien qu'elle ressentait pour lui de l'amour dans le sens "couple" du terme. A partir de ce moment là, elle n'avait donc pas de raison de se sentir mal à l'aise. En fait, c'était ce sentiment qui la troublait plus qu'autre chose. Pourquoi être mal à l'aise quand il n'y à pas la moindre ambigüité ? Pourquoi, elle n'osait même pas tourner la tête vers lui pour regarder ou en était sa distribution de journaux ? Elle devait se ressaissir et vite. Prenant une grande inspiration, elle imagina que la meilleure chose à faire était de mettre les choses au point. Si elle, elle se sentait gênée, il semblait qu'il en était de même pour Jay. Alors, elle s'arrêta et se tourna en direction de son ami, bien décidé à l'interpellé et pour lui dire deux trois trucs. Lui dire quoi exactement, elle n'en savait strictement rien. Mais il fallait banaliser ce qui venait de se passer, faire comme si c'était du à un alignement de planête à la con, et cesser de se sentir mal à l'aise. Ouais, elle balancerait un truc à la con, pour expliquer ce qui avait pu se passer. Mais Alex fut surprise de ne pas avoir à interpellé Jason, celui-ci se dirigea déjà vers elle. Alors, comme une abrutie de première, elle s'imagina qu'ils avaient eu la même idée en même temps, et qu'il revenait pour qu'ils puissent s'expliquer. Si bien que quand il lui demanda de ranger ses affaires, elle s'executa. Il préférait surement aller ailleurs pour discutter, ou un truc dans le genre. Alors qu'elle rangeait les feuilles dans son sac, elle commença. Juste pour prouver -a tort- qu'elle aussi avait eu la même idée que lui.


"Tu sais Jay... Heu... Pour ce qui s'est passé. Je crois qu'en fait, bin... Comment dire... Je... HEYYYYY"

Elle avait eu la tête penché sur son sac et donc, n'avait pas remarquer l'absence légère de son ami. Par contre, elle venait de protester, ne comprenant pas pourquoi il venait de lui arracher son sac des mains. Bin quoi ? Il avait demandé à ce qu'elle range les feuilles, c'est ce qu'elle avait fait ! Et maintenant il semblait vouloir tout reprendre. Non pire que ça, il se dirigea vers l'égout le plus proche de manière à y mettre plein de choses à l'intérieur, à commencer par les feuilles de journaux. Waouh, mais pourquoi il faisait cela ? Alex se mise à le suivre, cherchant à recuperer ses feuilles avant qu'il ne les balance, mais elle n'avait pas su être assez rapide, ou alors Jason était bien trop déterminer. Mais ?! Non sérieux, elle ne comprenait pas. Il agissait de manière franchement étrange. En y réfléchissant bien, cela expliquait son acte de tout à l'heure. Et pour une raison inconnue, elle s'en sentie presque vexée. En fait, il divaguait complèt, l'avait embrasser alors qu'autre choses aurait pur être faisable, et maintenant il virait ses affaires. Oui, c'est ça, il devait avoir un espèce d'effet secondaire qui le rendait un peu barge.

"Mais Jay, arrête. Tu sais, j'suis désolée pour tout à l'heure si c'est ça qui te met dans cet état, et qui fait que tu vires mes affaires. Enfin, je..."

Une voiture de militaire fit à nouveau son apparition. La même qu'un peu plus tôt. Du coup, dans un réflexe instinctif, Alex se recula pour ne pas se retrouver près de la bouche d'égout. Là, elle était complètement dépassé par les évènements, et elle se sentie paniquée quand la voiture se stoppa pour que trois hommes en uniformes s'avancent vers eux. Toujours de manière instinctive, elle attrapa la main de libre de Jason. Elle voulait pas le perdre. Tout ce qui avait pu se passer il y a quelques dixaines de minutes s'effacèrent. La seule chose qui lui revenait en mémoire était l'état dans lequel elle avait retrouvé Jason dans la ruelle, presque mort. Tout ça parce que son père lui avait révélée qu'il était militaire et qu'elle avait cru intelligent de le dire à Jason et aux autres. Bref, ce qui était arrivé à son ami dans la ruelle, le coup de fil qu'elle avait reçu pour l'informer, la manière dont c'était faite les choses ne laissait qu'une explication possible sur les gens qui avaient fait celà : Les militaires. Elle ne savait pas qui exactement, elle ne savait même pas si ils avaient été plusieurs ou non. Mais ça venait d'eux. Alors voir trois de ces hommes approcher vers eux, la fit paniquer. Et pas pour elle, mais elle était incapable de suporter qu'il puisse encore arriver quelque chose à Jason. Encore heureux qu'il se soit débarrasser des feuilles de journaux... Mais d'ailleurs, comment avait il pu faire cela ? Il le savait par avance ? c'était un foutu bon hasard ? Et là, elle se souvenait de l'autre soir à l'usine, où il s'était miraculeusement trouvé sur place. Elle lui lança un regard plein d'incompréhension et de question. Est ce que Jay était capable de prévoir les choses ? Elle ne pu cependant pas avoir de réponses, et ne formula même pas sa question que les trois hommes étaient à leur hauteur. Leurs mains sur leurs armes, comme si ils se trouvaient en face des pires criminels de ce pays.

"Vos papiers !"
"S'il vous plait !" Balança Alex de manière provocatrice, mais tellement spontanée qu'elle n'avait même pas eu le temps de s'apercevoir de ce qu'elle venait de dire.
"On est pas là pour se faire des amis" Rencheri un des militaires, alors que le premier reprenait déjà.
"Vous faites quoi dehors à cette heure-ci ? Et je vous ai demandé vos papiers !"

C'est un peu près à ce moment là, qu'il était bon pour jason de répondre à ces types. Parce que connaissant Alexandra et sont énervement plus que prononcé pour les militaires, il y avait de grandes chances pour qu'elle leur réponde sur un ton plus que désagréable. Ce qui, par logique, rentrait ce controle bien plus sportif qu'il n'aurait pu l'être. Mais elle ne supportait leur façon de parler aux gens et encore moins de se sentir supérieur à tout. Elle les détestait parce que son père était militaire, parce qu'il était à la base de tous ses problemes. Parce que c'était encore les militaires qui traquaient les gens rester dehors, et donc ses amis. Et surtout parce que c'était encore un militaire qui avait tirer sur Jason et qui avait tenter de le tuer. D'ailleurs, il était hors de question de donner ses papiers, si ça remontait et qu'on venait à savoir que Jay était vivant, qu'est ce qu'il adviendrait, hein ? Elle s'éfforçait de ne rien répondre quand le troisième type se mit à regarder Alex de haut en bas, vous savez le même type qui avait siffler quand ils étaient passé la première fois.

"Au pire, on peut toujours passé à la fouille. Je peux m'en charger personnellement." Il lança un regard trop entendu à Alex.
"Pose qu'une main sur moi, et je te jure que ta tête finit defiguré sur le sol."

Trop tête brulé la petite alex, si bien que pour prouver qu'elle était sérieuse, elle commença à s'avancer dans la direction du type qui souriait betement. Elle n'avait pour le moment fait qu'un pas, mais la connaissant elle n'hesiterait pas à faire les autres...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Jason Sawyer
Modo
avatar

Nombre de messages : 80
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Occupation</b> : Mecanicien
<b>Pouvoir</b> : Prémonitions et Anticipation du futur
Date d'inscription : 22/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Comateux lol
Pensée du Moment: Today is the day that I die
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Mer 10 Sep - 7:54

Lorsqu'Alexandra attrappa la main de Jason, il décida de ne pas la lacher. Il la serra fortement, car il s'agissait du seul moyen de communication qu'il aurait avec elle durant cette rencontre. Il ne la regarda pas une seule fois, pas même lorsqu'elle s'emporta contre l'un des militaires. Il se contenta de tirer un peu sur le bras de la jeune fille avec leurs mains liées pour lui faire comprendre qu'elle devait rester calme. Bien sûr, Alex étant ce qu'elle était, ce geste avait été inutil. Il y avait trois militaire. L'un d'entre eux semblait tout droit sortit de l'école, c'était probablement lui qui avait sifflé lorsque les deux amis s'embrassaient. Il y en avait un qui était plus costaud et un peu plus calme, il semblait être le chef du petit groupe. Le dernier était environ de la même carrure que Jay, mais il devait avoir une trentaine d'année. Jason resta stoïc lorsqu'on lui demanda ses papiers et la raison de leur présence dans les rues de la ville à cette heure là. Il répondit calmement, sans réagir physiquement.

- Je ramène ma copine à la maison avant que son père ne se rende compte qu'elle n'est pas rentrée dormir chez elle cette nuit. Et pour mes papiers... ils sont chez moi dans la poche arrière de mon autre jean.

C'était flagrant. Jason inventait presque tout. En fait, ses papiers étaient réellement chez lui, dans son porte-feuille. Il en avait rarement besoin lorsqu'il sortait de chez lui uniquement pour prendre l'air. C'était ce qu'il faisait au départ après tout. Seulement, sa tactique était de faire croire à ces hommes qu'il avait passé la nuit avec sa copine et qu'il la racompagnait clandestinement chez elle, avant que son père ne se lève. Maintenant, il fallait qu'Alex se calme, sinon Jay allait devoir intervenir plus activement. Malheureusement, elle ne le fit pas et s'avança vers l'un d'entre eux qui avait eu un regard plutôt dégoutant à l'égard de la jeune fille. Jason qui tenait toujours la main de son amie dans la sienne, la ramena vers lui d'un simple geste. Seulement, il était un peu trop tard.

Le militaire d'une trentaine d'année aggrippa Jason par le bras gauche, lui causant une douleur aigu à la poitrine et il dut lacher la main d'Alex pour faire une pression sur son coeur. Jason jura de toutes ses forces, mais se laissa faire. L'homme avait commencé à fouiller ses poches et ses vêtements. Évidemment comme il ne portait qu'un simple t-shirt et un jean aux poches vides, la fouille fut rapide et le militaire lâcha rapidement Jay. Lorsqu'il regarda pour la toute première fois en direction d'Alex depuis l'arrivée des militaires, elle était elle aussi en train de se faire fouiller par le jeune militaire qui avait fait un commentaire. Le sac de la jeune fille était complètement vidé et ses effets trainaient sur le sol. La fouille semblait être faite en rêgle, malgré toutes les choses d'Alex sur le trottoir et Jay ne dit pas un mot pendant que le jeune militaire fouillait son amie. À la toute fin de cette fouille, le militaire en profita pour passer une main ferme sur le derrière d'Alex, qui réagi aussitôt de manière violente. Malheureusement avant qu'elle n'ait pu sauter au visage du militaire, celui qui semblait être le chef aggrippa la jeune fille par un bras pour l'immobiliser.

C'est là que Jay intervint. Avec son geste choquant, le militaire venait de faire une grave erreure que Jay ne laisserait pas passer sans rien faire. Il était définitivement en colère. Il fit un pas vers l'avant et aggripa le colet du jeune militaire en l'attirant vers lui, et il lui assèna un coup de tête directement sur le nez. Le pauvre se retrouva par terre, le nez en sang. Évidemment, le troisième militaire donna un coup de coude sur la nuque de Jay qui se retrouva, lui aussi, par terre. Le coup avait été violent et Jason eut terriblement mal, il ne se releva pas, et resta en position assise sur le sol.


- On l'embarque et on l'emmene, commença celui qui avait fouillé Jay.

Jason était bien sûr déjà au courrant qu'il allait se faire arretter pour assault sur un homme de loi. Il attendait sagement qu'on lui mette les menottes, mais quelque chose se produisit. Le chef des militaires làcha Alex et parla.

- Non, tout est en ordre, on les a fouillé, ils n'ont rien de compromettant sur eux. Notre boulot est fait et on s'en va.

Celui qui avait maintenant le nez cassé et plein de sang sur son habit s'opposa.

- Mais il m'a cassé le nez cet enfoiré!

Le chef le regarda sévèrement.

- On pourra pas dire que tu l'as pas chercher. Maintenant ramene ton cul dans le camion avant que je te colle une amande pour insubordination et pour mauvais agissement sur un civil.

Il regarda Alex avant de lui faire un signe de tête qui semblait vouloir tout bêtement dire: *Bonne journée!* Puis retourna dans la camion, suivi de ses deux hommes. Jason avait regardé cette scène la bouche grande ouverte de surprise. Que c'était-il passé? Normalement il devrait être en route pour la prison de la ville. La seule chose qui lui passa par la tête fut que le commandant Jonhson ne devait pas avoir uniquement des ennemis dans l'armée. Le pire qui risquait d'arriver était que le père d'Alex panique à l'idée qu'elle sorte avec Jay, mais c'était un problème facilement reglable car ce n'était pas du tout le cas.... Il regarda le camion partir pour une deuxième fois. Il était toujours assis sur le sol, mais il ne ressentait plus de douleur. En fait, il était tellement surpris de ce qui venait de se passer, qu'il se mit à rire d'un rire puissant. Son hilarité était explicable par plusieurs choses à la fois. La situation était finalement très loufoque.

Tout d'abbord le baiser avec Alex, le connard qui se faisait battre par un handicapé avant de se faire gronder par son patron, puis aussi le fait qu'il s'en était sortit aussi facilement. En plus, malgré le sérieux de la situation, Jay n'avait pas pu s'empecher de trouver le visage horrifié d'Alex se faisant aggripper les fesses, totalement hilarant. Jason riait comme si ses nerfs venaient de flancher. Il était quand même fier de lui d'avoir mis un type par terre avec une seule main en moins de trois secondes. Ça c'était le côté fier de Jay qui se faisait ressentir, il tappa sur sa cuisse avant de s'essuyer une larme de rire, avant de finalement regarder vers Alexandra, son fou rire était terminé. Il se rendit compte que son moment de folie avait peut-être déstabilisé son amie. Il reprit donc son calme et lui fit un petit sourire en se passa la main sur la nuque endolorie par le coup.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Mer 10 Sep - 20:14

Alex laissa, donc, Jason répondre à la question des militaires sur le fait qu'ils se trouvaient dehors à une heure aussi matinale. En toute franchise, il vallait mieux que ce soit Jay qui réponde, parcequ'Alex restait encore un peu trop tête brûlée, et en aucun cas elle n'aurait donné la réponse adéquate, bien au contraire, si elle avait été seule elle se serait permise pas mal de réfléxion à ces trois types. Bon, elle l'aurait sûrement regrettée plus tard, mais elle agissait toujours de cette manière depuis toute petite, trop impulsive. Elle ne réfléchissaitq ue plus tard à la conséquence de ses actes. Un défaut qui lui avait été reproché de nombreuses fois, mais qu'elle était incapable de calmer. Enfin, heureusement Jason était là. Deja il était vachement plus réfléchie qu'elle, et avec ses envie de protéger ses amis, il allait surement avoir la réponse approprié à la question des militaires. Et effectivement ce fut le cas, il assura qu'il était seulement là pour ramener sa copine chez elle avant que son père ne s'apercoive de quoique ce soit. Tout était effectivement faux, pourtant Alex ne laissa absolument pas l'occasion au militaires de s'en apercevoir, en affichant une mine surprise ou un truc dans le genre. Non, elle resta super naturelle. De toute façon, ils pouvaient pas vraiment douter de ce que venait de dire Jason. Quelques minutes plus tôt, les deux jeunes gens s'embrassaient, et maintenant ils se tenaient par la main. Tout ne pouvait que paraitre crédible. Et d'ailleurs tout aurait très bien pu se passer, si le dernier abrutit n'avait pas parler de fouille en balançant un regard trop entendu vers la jeune fille. Elle s'était permise de répondre à ces paroles en faisant un pas dans sa direction bien décidé à mettre en action ce qu'elle lui avait dit.

Mais elle avait à peine fait un pas que Jason la ramena vers elle, grace à sa main qu'il tenait. Alex se laissa faire, mais ne lacha pas le type du regard, lui faisant bien comprendre que si il approchait elle lui fouterai son poing sur la tronche. Enfin, elle essayerait. Enfin... Elle ne savait pas ce qu'elle ferait exactement, mais hors de question de se laisser faire. La chose qu'elle n'avait pas prévu c'est que le militaire d'une trentaine d'année agrippe Jason par son bras immobilisé. Alex sentit la main de Jason la lacher, et elle commença à se tourner vers lui pour savoir ce qui était en train de se passer. La façon dont ont avait attrapé son ami devait lui avoir fait un mal de chien, si bien qu'Alex s'appretait à sauter sur le type en lui disant qu'il pouvait au moins faire un peu attention à ses gestes. Mais elle n'eu le temps de rien faire, qu'une main lui attrapa son bras pour la decaller de quelques metres sur le côtés. Moralité elle se retrouvait un peu plus loin avec le militaire et ses reflexions à la con prêt à la fouiller. Si elle s'était jurer de lui faire sa fête, elle semblait avoir complètement changer d'avis. Son regard était figé sur Jason qui subissait aussi une fouille. Elle voulait juste s'assurer qu'on ne le malmenait pas trop, après tout il venait de sortir de l'hopital et elle tenait à lui. Alors peu importe ce qui pouvait lui arriver, du moment que Jay, lui, n'avait rien. Les affaires de la jeune fille était étalée au sol, une chance qu'elle ne possede rien de compremettant sur elle, grace à Jason qui avait miraculeusement virer tous les articles de journaux et ce qui pouvait s'y rapporter. La fouille arrivait à sa main, quand le militaire passa une main sur un endroit ou il n'aurait jamais du. Tout aurait si bien pu se passer. La première réaction d'Alex fut d'écraser le pied du type avec le sien. Et pendant la fraction de seconde ou le type serait concentrer sur son pied, elle pourrait lui foutre un coup de poing sans qu'il est le temps de réagir. Son poing était déjà partie, mais son bras fut intercepter par celui qui semblait diriger le tout. Et en moins de d'une seconde, Alex fut immobilisé, en hurlant au type de la lacher, parce qu'elle allait refaire la tronche de son collègue. Jason reprit à nouveau les choses en main, en eclatant le nez de cet abrutit,d 'un coup de tête. Mais l'ami d'Alex fut bientot frapper par celui qui l'avait frapper. Etrange, Alex avait l'impression de voir son ami tomber au ralentit pendant qu'elle hurlait. Et quand le type qui avait fouillé Jay annonça qu'il allait 'lembarquer, Alex se mise à protester.


"Non mais n'importe quoi, c'ets vous qui lui avait sauter dessus. Vous avez cas mieux tenir vos hommes, on en serait pas là."

Depuis que le type l'avait immobilisé, elle avait bien tenté de se dégager mais sans résultat. Comment lutter contre un type qui avait fait cela durant toute sa vie ? Mais soudain, elle sentit l'emprise de l'homme se defaire, et elle se retrouva à nouveau libre de ses mouvements. Et ce militaire se mit à protester en disant qu'ils n'avaient rien contre eux, alors ils n'avaient pas de raison de les embarquer. D'ailleurs, en s'approchant de ses collègues il glissa quelque chose dans la main d'Alexandra, et se mit à répondre au protestation de l'abruti qui avait le nez en sang. La jeune fille ouvrit sa main pour apercevoir sa carte d'identité. Ce militaire l'avait surement recuperer dans ses affaires tombées au sol, et avait décidé de ne pas donner suite à cette affaire. C'était pas la première fois que ce genre de choses se produisait. Mais maintenant, elle comprenait pourquoi on l'a laissait plus ou moins tranquille quand le nom de mayers apparaissait sur ses papiers. Elle releva les yeux vers ce militaire qui dirigea les deux autres personnes, un regard un peu d'incompréhension sur le visage pendant que ce dernier lui lança un regard comme pour lui souhaiter une bonne journée. Elle ne comprendrait jamais rien à ces types. Secouant la tête, elle se dirigea rapidement vers Jason pour se retrouver accroupie devant lui. Les militaires reprenaient la route et Jason fut prit d'un fou rire. Alex était morte t'inquiétude pour lui et lui il se marrait. Fronçant les sourcils, elle ne pu s'empecher de lui faire la remarque.

"On peut savoir ce qui te fait rire, Jay ? Ce type aurait pu te blesser et toi t'es mort de rire ! Je trouve pas ça très drole quand même, tu sais ?"

Elle se releva quand Jason reprit un peu plus de sérieux, et se dirigea vers son sac resté au sol et toutes ses affaires eparpillées un peu partout. Non mais serieux ces types auraient pu regarder sans avoir à tout vider sur le sol. Serieux ils étaient super enervant à se prendre pour les maitre du monde et se croire tout permis de la sorte. C'était presque frustrant, parce que rien n'était possible d'entammer contre eux. Des fois, elle comprenait largement ce nouveau mouvement qui s'était lever contre les militaires. Elle n'appreciait pas les methodes qu'ils employaient, mais en y reflechissant bien, c'était bien la seule qui pouvait avoir un impact sur eux. Enfin, une fois toutes ses affaires remisent en ordre, elle se leva à nouveau et se tourna vers Jason l'air carrement serieuse cette fois. Parce que si tout c'était bien finit, ça aurait pu etre beaucoup pire, et c'est que qu'elle contait lui expliquer. Etrangement le timbre de sa voix paraissait enervé, mais c'était surtout pas peur qu'elle parlait.

"Serieusement Jason, evite de te faire remarquer de la sorte. Je sais pas si tu te rappel de se qui s'est passé et de qui t'as tirer dessus. Mais moi j'ai aucun doute sur le fait que c'était un militaire. Avec un peu de chance il te crois mort, alors ce qui viens de se passer aurait pu foutre cette croyance en l'air."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Jason Sawyer
Modo
avatar

Nombre de messages : 80
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Occupation</b> : Mecanicien
<b>Pouvoir</b> : Prémonitions et Anticipation du futur
Date d'inscription : 22/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Comateux lol
Pensée du Moment: Today is the day that I die
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Jeu 11 Sep - 2:11

Il était vrai que Jason n'avait pas totalement réfléchi sur quelques points. Il avait tenté de garder son calme dès le début à cause d'Alexandra, mais en sautant sur le militaire et en perdant son calme il avait oublié un détail important. Alex pensait que Jay ne se souvenait absolument rien de ce qui s'était passé dans la ruelle où on lui avait tiré dessus. Elle ne pouvait pas savoir qu'il n'avait pas eu peur de tomber sur l'homme qui avait tenté de le tuer. C'était normal pour elle de s'inquietter de la situation. Jason n'avait pas craint les militaires, parce qu'il savait pertinement que ces trois militaires n'étaient probablement pas liés à cette affaire. S'il avait été plus prudent, il aurait agi différement et n'aurait pas sauté sur le type qui avait aggripper le derrière d'Alex et il aurait probablement réprimé son fou rire. Seulement, Jay était Jay, et il n'acceptait pas qu'on agisse de cette façon avec ses proches, ni même avec qui que ce soit. En même temps, Jason avait été très contrarié et trouvait qu'il avait été plutôt doux avec ce type... s'il avait eu le contrôle de ses deux mains, le militaire n'aurait pas eu la force de se relever.

Cette réflexion le ramena directement à ses pensées étranges qu'il avait eues après son baiser avec Alexandra. Avait-il agi par jalousie ou par possessivité? La réaction qu'il avait-eue était-elle purement pour proteger son amie? Ou pour proteger sa petite amie? Après tout il avait été très convaincant lorsqu'il avait clamé qu'Alex était sa copine. Si bien qu'il s'était peut-être pris au jeu lui même? Jason préféra se convaincre que sa réaction avait été totalement naturelle. Probablement que même Jack, Sam ou Cameron auraient agis de la même façon. Et puis si Alex avait gardé son calme au lieu de s'énerver et de provoquer le militaire, cela ne serait probablement pas arrivé, non? Jason réprima ce reproche envers elle, bien qu'il lui fut difficile de le faire. Il se releva difficilement, puis s'excusa tout simplement.


- Tu as raison, je suis désolé. En fait, ce n'était pas drôle du tout, c'était un rire nerveux. J'arrive pas à croire qu'on s'en soit sortit si bien. C'est pour ça...

Il avait regardé Alex ramasser toutes ses affaires et s'en voulait de ne pas avoir pu l'aider à le faire. En même temps il avait eu du mal à se relever, il n'aurait probablement pas pu se pencher pour l'aider. Mais son amie devait comprendre un peu la situation. Il était déjà dans un état pitoyable, il faut dire que l'autre militaire ne l'avait pas ménagé avec ses gestes brusques et avec le coup qu'il lui avait donné sur la nuque. En fait, Jason se sentait comme un vieillard. Il prit quand même une énorme respiration. L'air était frais, et même s'il ne croyait pas en Dieu, il remercia le ciel d'être encore en vie, et aussi de ne pas être présentement en route vers la prison. Tout ça, il le devait à une seule chose.... ses visions étranges. Il ne les comprenait pas tellement, mais son réflexe naturel de les écouter lui avait sauvé la vie, à lui, à Alexandra et à la jeune Lou Stevenson. En plus, elles avaient permis à Jay d'empècher qu'ils se retrouvent tout les deux en taule. Il ne voulait pas réellement le croire, mais il commençait à se dire qu'il devrait peut-être se mettre à y réfléchir d'avantage. Après tout, Sav se transformait en animaux, Alex se guérissait de tout... il y avait Jack et Sam aussi... Alors même si l'idée d'avoir des prémonitions lui semblait absurde, avec tout ce qui se passait, cela le devenait de moins en moins....

- Alex...

Il hésita un instant. Allait-il lui dire? Lui expliquer ce qui se passait en lui, au sujet de ces mystérieuse visions. Ou alors allait-il lui expliquer à quel point il avait été confu par ce qui venait de se passer avec elle? Ou encore, allait-il lui avouer qu'elle n'avait rien à craindre et qu'il se souvenait parfaitement du visage de l'homme qui lui avait tiré dessus? Il ne pouvait pas lui parler de ce jour où il s'était fait tiré dessus. Pour ne pas la mettre en danger. Après tout, si la rumeur de l'amnésie de Jay venait aux oreilles du tueur, il le laisserait peut-être tranquile lui et ses proches. En plus, le jour où il se retrouverait face à cette homme, il serait prêt, et personne ne pouvait l'y aider. Il ne pouvait pas lui parler non plus de ses sentiments confus. Jason devait réfléchir. Alors il y alla avec la solution qui pour lui était la moins difficile.

- Je crois que j'arrive à voir l'avenir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Jeu 11 Sep - 3:03

Remettant son sac en bandoulière sur une de ses épaules, Alex écoutait les paroles de Jason, il était désolé. Elle avait raison. C'était un rire nerveux. Et là, les yeux rivés vers le sol, Alex se demandait pourquoi elle lui avait parlé de façon aussi sêche et enervée. Est ce qu'elle en avait réellement après Jason ? Elle était inquiète, ça ne faisait pas le moindre doute possible, mais est ce que cela jusitifiait le fait de lui parler de la sorte. En y réfléchissant bien, c'était pas après lui qu'elle en avait, mais après elle même. Elle lui faisait courire des risques inconsidérables. Le message que lui avait laisser ce type au bout du fil avait pourtant été assez explicite. Se tenir tranquille, ne rien faire, ne rien dire. Et pour bien se faire comprendre il s'était arranger pour qu'elle trouve Jason appuyé contre un mur pour mort. D'ailleurs, le but avait surement été de le tuer, mais apparemment cela n'avait pas fonctionné. Alex se souvenait parfaitement du jour où elle avait retrouver son ami, elle l'avait même cru mort sur le coup. L'impression que l'univers lui tombe sur les épaules. L'impression que sa vie bascule en une fraction de seconde. L'impression d'avoir un coeur qui se brise d'avoir perdu une personne tellement importante pour elle. L'impression de ne pas savoir ce qu'elle allait devenir sans lui. Une impression qu'elle aurait surement eu pour tous les autres du groupe. Alex avait grandit avec une mère décédée, un père continuellement absent. Les seules personnes stables dans sa vie ont toujours été Savannah, Cameron, Sam, Jack, et Jason. Il y avait eu Allan, ce petit garçon qui l'aura marqué à vie tellement elle l'appréciait. Ce petit garçon qui était partit beaucoup trop vite parce qu'elle avait eu la mauvaise idée de faire de l'usine désafectée un terrain de jeu. Alors forcement, quand elle avait vu Jason, comme mort, c'était un peu son monde qui s'écroulait. Elle venait de pratiquement lui hurler dessus, alors que ce n'était pas après lui qu'elle en voulait, mais à elle même. Depuis que Jason avait été admit à l'hopital elle s'était refugier dans un tas d'activité, elle passait plus de temps qu'il ne le fallait à l'université, enchainait les heures suplementaires au bar où elle travaillait, et surtout, elle avait donné naissance à ce journal clandestin. Toutes ses activités n'avaient en réalité qu'une seule explication : ne pas réflechir, ne pas prendre conscience qu'elle était un porte malheur ambulant. Allan... Et maintenant c'est Jason qu'elle avait failli faire tuer. Et au lieu de se tenir tranquillement dans son coin, de se separer de tout le monde pour leur faire eviter les problèmes, elle distribuait des prospectus interdits. Ses yeux ne quittaient pas le sol. Elle était incapable de les relever vers jason. Oui, c'était bien à elle qu'elle en voulait. Parce qu'elle était incapable de faire les bons choix, parce qu'elle faisait courir des risques inutils à ses amis qui avaient bien assez de problèmes sans qu'elle vienne en rajouter.

Si elle n'avait pas fait ce journal, elle ne se trouverait pas dehors à cette heure ci. Elle n'aurait pas croiser Jason, n'aurait pas echanger ce baiser qui la troublait plus qu'il ne devrait, et elle aurait encore moins croisé la route de ces militaires. Jason n'aurait pas courru le moindre risque. Si elle avait seulement prononcé son nom devant les militaires ! Si ces même hommes avaient étblie un rapport qui serait retomber entre les mains de celui qui était à la base de l'attaque contre Jason ! Et tout ça pourquoi ? Parce qu'elle avait été incapable de se tenir tranquille, et qu'elle s'était sentie obligée de faire un tas de truc pour ne pas songer aux conséquences et aux problèmes qu'elle amenait à ses propres amis. Qu'elle apportait à Jason. Punaise, il s'était quand même fait tirer dessus, avait été dans le coma, et avait maintenant toute une partie de son corps immobilisé, et elle, elle trouvait encore le moyen de la ramener. Comment avait-elle pu se montrer enervé envers lui ? Rien n'était de sa faute, il n'avait absolument rien demandé. Comprenant tout cela, elle avait une soudaine envie de siparaitre, de s'enfoncer dans le sol et ne plus en resortir. Au moins le temps que tout ce calme, au moins le temps que ses amis puissent avoir un vie un peu près normale. Au moins le temps que... Quand Jason l'interpella, elle fit mine de replacer des mèches de cheveux en gardant le visage baissé. En réalité ce geste, lui servait surtout à effacer la preuve que ses yeux s'étaient embués par toutes ces pensées. Elle releva la tête, feignant un sourire comme elle avait l'habitude de les faire, cherchant à ne rien laisser transparaitre. Jason marqua un tas d'arrêt. L'espace d'un instant, elle voulu lui dire de se taire, de ne rien dire. Qu'elle ne devait rien savoir parce qu'apres tout, il serait surement temps pour elle de s'eclipser un peu d'eux tous. Mais elle ne trouva pas le courage de le dire, elle ne trouverait jamais le courage de s'éloigner d'eux. Finalement, elle devait faire une pietre amie pour ne pas être capable de prendre cette décision pour leur bien à eux.


"Je crois que j'arrive à voir l'avenir..."
"Et ça t'etonnes ?" Repondit-elle comme si ça coulait de source.

La réfléxion était sortie toute seule, sans même qu'elle puisse y réfléchir. Dans le fond, elle était vraiment étonnée, et pourtant elle n'arrivait pas à l'être autant qu'elle le devrait. Ca faisait étrange de l'entendre, mais ça n'avait rien de réellement étonnant. Combien de chance que Jason se retrouve à l'usine, le soir même où Alex s'était décidée d'y faire la plus grosse connerie de sa vie ? Combien de chance pour qu'un instinct fasse virer toutes les affaires compromettante dans un égout, et que, dans les secondes qui suivent un véhicule de l'armée débarque pour une fouille ? Combien de chance pour que Jay n'ai rien alors que tout le monde dans le groupe semblait avoir developpé une capacité à la suite de l'explosion du 13 octobre ? Alors, combien de chance fallait il pour que cette annonce soit véritablement étonnante ?
Elle avait du mal à y croire, parce que tout cela restait complètement dingue. Mais, elle commençait aussi à être -à regret- habituer à ce genre de choses incroyables. Le medecin Thompson, Sam, Savy, Jack, l'infirmier Fox, ... Maintenant Jason. Elle était incapable de le prendre pour un fou. Elle avait eu cette réaction avec Sam, qui avait été un des premiers chez qui elle avait remarqué cela. Mais là, maintenant, elle avait vu beaucoup trop de choses inexplicables pour rire de ce que venait de dire Jay. Ou si vraiment elle venait à dire, cela serait forcement un rire nerveux, et non pas un rire pour lui montrer qu'il est barge. Il voyait l'avenir ? Elle le croyait sur parole.


"Ca explique même un tas de choses, Jason. Mais heu..." Elle plissa légèrement les yeux, semblant réfléchir "Tu vois l'avenir proche ? Lointain ? Enfin, je sais pas. Genre tu sais ce que tu fera plus tard, ton travail, une femme, des enfants, ce genre de chose ? Ou ça à une sorte de limite temporelle ?"

Elle aurait pu choisir une autre question, que celle de savoir si il aurait une femme et des gamins plus tard. Etrange, qu'elle est d'abord penser à cela. Cette question venue spontanément la ramena à ce qu'il s'était passé un peu plus tot. Mais elle se rassura en se disant que si elle avait demandé cela, c'était juste pour savoir si Jason avait une vision montrant que tout rentrerai dans l'ordre un jour. Oui, elle prefera penser que c'était pour cela qu'elle avait dit ça, et pour rien d'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Jason Sawyer
Modo
avatar

Nombre de messages : 80
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Occupation</b> : Mecanicien
<b>Pouvoir</b> : Prémonitions et Anticipation du futur
Date d'inscription : 22/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Comateux lol
Pensée du Moment: Today is the day that I die
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Jeu 11 Sep - 4:14

La première réaction d'Alex eut l'effet d'une bombe sur Jason. Comme si c'était une chose normale d'avoir des prémonitions. Comme si c'était une banalité de nos jours de sauver des gens après les avoir vu mourir en vision. Vraiment, sur le coup il se sentit terriblement idiot. Il savait qu'il avait-eu une réaction stupide avec le militaire, mais il ne s'attendait pas à ce qu'Alex s'énerve de cette manière. Enfin, c'était ce que Jay avait resentit sur le coup, de l'énervement de la part de son amie. Il pensait probablement qu'elle allait réagir différemment. Puis finalement, elle se mit à lui poser des questions. Elle sembla interressée d'un coup. Jay soupira en se passa la main dans les cheveux, signe qu'il réfléchissait à ce qu'il allait lui répondre.

Il commença par la rassurer. Il n'était pas l'équivalent du prophète Nostradamus. Il ne savait pas ce qui allait se passer dans les prochaines minutes et non plus dans les prochaines années. Il lui expliqua le rêve qu'il avait fait avec Allan sur son bateau avant de sauver la vie que Lou, puis ensuite celui qu'il avait fait avant de la retrouver à l'usine. Il ne lui parla pas de la vision qu'il avait eue et qui lui avait sauver la vie avant qu'il ne se fasse tirer dessus, parce que cela révelerait à Alex qu'il lui avait mentit, mais il lui expliqua ce qu'il avait vu ce matin même.


- Dans ma première mission, le camion tournait la rue alors qu'on distribuait les journaux, alors j'ai voulu qu'on parte et qu'on s'arrêtte avant leur arrivée. Puis dans la seconde, les militaires t'arrêttait toi, après avoir trouvé les copies dans ton sac, c'est pour ça que j'ai tout jetté.

Il lui expliqua aussi que ces visions venaient aléatoirement. Qu'il ne les contrôlaient pas. Que ses migraines étaient fortement rattachéés à ses visions. Il lui raconta ce qu'il avait vu pendant qu'il était dans le coma et qu'il était près à tout pour empècher que cela n'arrive. Et il rajouta en riant qu'il ne savait pas combien d'enfants il allait avoir, ni avec qui. Enfin, cela lui fit un très grand bien, car il avait gardé tout cela pour lui seul depuis des semaines, et un poid énorme venait de s'enlever de ses épaules. Alex était passée par là et elle devait savoir ce que pouvait causer l'angoisse d'être anormal, ou différent. Enfin ce n'était peut-être pas les bons mots pour expliquer leurs états.


[Bon j'ai beau creuser et recreuser, je sais plus quoi dire alors bon ca va s'arretter là pour l'instant lol]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Jeu 11 Sep - 5:16

Bon ok, il n'avait peut être pas des visions à long terme, mais c'était pas vraiment ce qui était fait pour rassurer la jeune fille. Apres tout si il ne savait pas combien de gamins il allait avoir, c'était peut être parce qu'il n'en n'aurait pas. Et si il n'en n'avait pas, c'est peut etre parce qu'il ne serait plus là. Un doute s'empara de la jeune fille. Et si finalement il n'y avait pas d'avenir pour Jason, elle, et tous ceux qui se seront retrouvé avec un pouvoir quelconque. Ca se trouve l'armée allait tous les trouver, les faire finir comme cobaye. ca se trouve, ils allaient tous mourrir des suites d'effets secondaires de ces pouvoirs. Quoiqu'elle s'en sortirait peut être pas trop mal avec son pouvoir, étant donné sa capacité à se regenerer. Non mais sérieusement, tout prenait une tournure qui était loin de lui plaire. Il avait peut être chercher à la rassurer en lui disant qu'il n'équivalait pas un prophete du genre Nostradamus. Mais, elle était loin d'être convaincue que ce type avait de réelles visions comme pouvait en avoir Jason. Elle avait tou entendu, et n'avait pas répondu à la moindre choses, preferent ecouter, comprendre et après seulement analysé pour voir ce qu'elle pourrait en sortir. Puis allez savoir pourquoi, Alex se mise à fronçer les yeux l'air faussement severe.

"A ouais, tu savais qu'un camion allait arrivé, et plutot de nous planquer dans une rue, ou derrière une maison, toi... Toi tu decides de m'embrasser..." Pointant alors un doigt accusateur en direction de son ami, elle prit un air faussement sevère "Fait gaffe, c'est pas parce que t'as des super pouvoirs qu'il faut que tu te crois tout permis"

Elle finit sa plaidoirie par une petite moue vexée, qui l'était aussi, faussement. En toute franchise, elle n'était vraiment pas vexée ou enervée du geste qu'il avait fait. Hey, ils auraient pu se planquer, et lui avait preferer faire croire au couple, c'était la classe quand même non ? NON ! La jeune fille, nota mentalement de se mettre une baffe quand elle serait seule. Bien sur que non, c'était pas une bonne chose. Pourquoi est ce qu'elle venait às 'en rejouir. et puis pourquoi, elle y pensait encore. c'était nul, trop nul. Franchement, elle pensait avoir un grain dans sa tête. deja qu'elle était pas super à l'aise avec Jason en vu de ce qui lui était arrivée. Sentiment qu'elle avait parfaitement reussi à cacher depuis qu'elle lui était rentrée dedans. Mais là, ca n'arrangeait pas vraiment les choses. Elle devait se ressaissir. Serieux, ils allaient pas rester planter là, devant des boites aux lettres. D'ailleurs heureusement que les militaire avaient pas eu l'idée de regarder à l'interieur de ces petites boites, sinon, ils auraient vite fait le rapprochement. sans pour autant pouvoir le prouver. Rah, merci Jason. Jamais elle n'aurait imaginer etre aussi contente qu'on balance certaines de ses affaires dans les égouts. Bref, quoiqu'il en soit, Alex se tourna légerement pour reprendre la marche. Pas vraiment envie de rester dans le coin. Sait-on jamais. Et c'est tout en marchant, qu'elle reprit la parole.

"Dit Jay, tu te souviens vraiment de rien ? L'homme qui t'as fait ça, tu sais pas qui sait ?"

Elle devait avoir un coté stupide. Dire que c'était un homme, n'etait pas vraiment judicieux. elle aurait pu parler d'une personne, c'était beaucoup plus large comme descriptif. Mais, pour elle, ça ne faisait pas de doute c'etait un homme. Elle connaissait sa voix, alors la question était sortie de manière assez spontanée. Enfin, elle ne savait aps vraiment pourquoi elle lui avait poser cette question. Disons qu'elle avait envie de savoir de qui il pouvait bien s'agir. Et puis soyons honnete, si ce n'était pas Jason qui lui apprenait, elle savait comment savoir ce qu'elle voulait. Son père était forcement au courant. Au pire, elle pouvait même aller rendre une petite visite au maire de la ville. Si son père ne lui avait pas mentit, c'ets lui qui avait menacer Johnson de s'en prendre à sa famille si il venait à se passer quelque chose. Et finalement on s'en était prit à Alex à travers Jason. Alors oui, même si il n'avait aucun souvenir, elle finirait par avoir une reponse à sa question.

"Enfin, je comprend que tu puisses avoir oublié. dans le fond, c'est pas grave."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Jason Sawyer
Modo
avatar

Nombre de messages : 80
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Occupation</b> : Mecanicien
<b>Pouvoir</b> : Prémonitions et Anticipation du futur
Date d'inscription : 22/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Comateux lol
Pensée du Moment: Today is the day that I die
Relations:

MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   Ven 12 Sep - 22:29

La remarque d'Alexandra sur le baiser le fit un peu rire. Evidemment qu'elle y pensait, ce fut assez étrange pour les deux amis, mais Jay rectifia le tir en expliquant à Alex qu'il n'avait pas eu de vision avant l'évênement du baiser, mais bien après, alors qu'il distribuait les journaux, puis ensuite alors qu'il lui disait de tout ranger. La première fois où les militaires avaient passés sans s'arrêtter, Jay ne les avait pas vus venir et son réflexe avait été rapide et totalement irréfléchi. Il s'en excusa en se grattant la nuque comme à son habitude et se mit à marcher avec Alex. C'était vrai qu'ils avaient l'air un peu idiot en restant plantés la comme des palmiers. Il fallait qu'ils s'activent avant que d'autres énergumènes leur tombent dessus. Il ajouta au passage que ses pouvoirs n'étaient pas si géniaux comparément à Savannah qui pouvait se changer en animaux ou en Sam qui donnait vie à ses dessins. Évidemment, Jay ne réalisait pas totalement que depuis un mois, il avait sauvé la vie de trois personnes grâce à ce pouvoir et que cette capacité était plus importante qu'il ne le pensait.

Puis Alex lui posa la question qui tue. Se rappelait-il de quelque chose? Oui, bien sur, il se souvenait de tout. De chaque secondes et de chaque détail du visage de son *tueur*. Il le voyait clairement dans sa tête et même, il en rêvait la nuit. Et dire que sans son pouvoir, il serait mort, Alex serait peut-être en route vers la prison, et que dire de sa mère et de sa soeur qui seraient probablement complètement brisée.. S'il mettait Alex dans la confidence, la connaissant, elle irait directement se mettre les pieds dans les plats. Il était aussi hors de question qu'il en parle à la police. Jason ne savait plus s'il pouvait avoir confiance en les forces de l'ordre. Si cela se trouvait, ils travaillaient tous pour ce genre de mec dangeureux. Depuis le début de la quarantaine, rien ne tournait rond dans l'organisation de la ville. Ils étaient tous prisonniers de la ville, les autorités semblaient de moins en moins fiables. D'un autre côté, Jason se préparait mentalement au jour où il allait retomber sur cet homme. Il espérait être en pleine forme lorsque cela arriverait. Il prévoyait même faire l'achat d'une arme lorsqu'il irait mieux.


- Non. La dernière chose dont je me souviens, c'est d'être entré dans le bureau de Ben pour prendre son livre de compte.

Il haussa les épaule l'air désolé. Jason n'était pas un menteur, il arrivait à peine à croire qu'il puisse être aussi convaincant. Probablement qu'a force de le voir comme une personne aussi honnête, son entourage ne pouvait pas concevoir qu'il puisse leur mentir, et donc ils le coyaient. Jay préféra donc changer de sujet rapidement. Il passa sa main valide sur son estomac et regarda Alex en souriant. Un grondement dans son ventre lui rappela une proposition qu'il avait faite à son amie au moment de leur rencontre.. et puis il était bientôt cinq heure trente, et les restaurants déjeunes allaient bientôt ouvrir.

- Alors ce petit déjeuner?


[Je pense que tu peux conclure^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Distribution de journaux foirée [Jay]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Distribution de journaux foirée [Jay]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» Grève dans la grande distribution
» Sondage pour la prochaine distribution!
» Distribution = Tournois
» Les journaux intimes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW WAY :: New Way :: Les Rues-
Sauter vers: