NEW WAY

Une ville mise sous quarantaine où des personnes se découvrent des pouvoirs.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenons-nous dans les bois [Alexandra]

Aller en bas 
AuteurMessage
Laura Stevens

avatar

Nombre de messages : 32
<b>Age</b> : 18 ans
<b>Occupation</b> : Suit des cours dans l'armée.
<b>Pouvoir</b> : Aucun
Date d'inscription : 07/08/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Joyeuse
Pensée du Moment: Surprise !
Relations:

MessageSujet: Promenons-nous dans les bois [Alexandra]   Lun 15 Sep - 22:25

[Topic avant la découverte du corps, enfin celui avec le PNJ, enfin… On a compris x_x’]

Aujourd’hui, Laura n’avait plus rien à faire. Il était aux environs de quinze heures, et les scientifiques de l’armée l’avaient déjà relâchée. Sans doute la plupart d’entre eux ne souhaitaient-ils pas avoir dans leurs pattes une jeune stagiaire en quête de savoir et de sagesse… Oublions la sagesse dans ce contexte. Toujours était-il qu’elle était libre ! Oui ! Finie la situation d’otage dans ce terrible laboratoire où l’on pouvait retrouver diverses bouts de cervelle éparpillés un peu partout. Charmant. Et faux surtout. Mais quand on n’avait pas de place pour l’amusement dans sa journée, il fallait bien s’en procurer soi-même. Où s’était-elle dirigée en premier ? A l’hôtel. Histoire de récupérer quelques affaires, comme son portable par exemple. Ensuite… Elle s’était rapidement emparée de son médaillon, qu’elle ne quittait jamais en général. Puis elle était allée donner quelques coups à la porte de Nate. Après diverses « FBI ! OUVREZ ! » et « On tient votre sœur en otage, vous avez intérêt à nous écouter » qui restèrent sans la moindre réponse, Laura retourna donc à l’extérieur. Pour une frileuse comme elle, on ne pouvait pas dire que ses vêtements étaient suffisamment chauds. Un collant en laide blanche s’accordant avec son épais pull, des bottes noires, une jupe de la même couleur, elle avait toujours sa veste en cuir sur le dos. N’oublions pas non plus le kit spécial frileuse : gant/bonnet/écharpe. Et même avec ça, elle ne pouvait pas être sûre de ne pas avoir froid. La preuve : à peine était-elle ressortie qu’elle s’était mise à claquer des dents. Son sac sur les épaules, elle avait commencé à marcher dans les rues de New Way. Wahou, les gens avaient l’air toujours aussi accueillant ! Ca se comprenait. Elle n’était pas sans ignorer les disparitions, et certains habitants allaient sûrement mettre ça sur le dos des militaires. Ils les aimaient tellement ! Entre ces deux groupes, c’était une sorte d’amour passionnel et destructeur. Surtout destructeur, mais passons. Elle ? Elle ne s’attendait pas à être accueillie à bras ouverts dans un commerce, c’était sûr. M’enfin. Maintenant… Ouais. Elle avait fini par se dire que venir à New Way n’était pas une si bonne idée. Elle ne savait rien de ce qu’il s’y passait vraiment. Depuis qu’elle avait appris les disparitions, elle ne s’y sentait pas spécialement en sécurité non plus. Mais puisque Laura était beaucoup trop fière, elle n’irait pas l’admettre. Et surtout pas auprès de Nate ! Déjà qu’elle s’inquiétait pour lui, ce devait être la même du côté de son aîné.

Presque inconsciemment, la demoiselle s’était dirigée vers la forêt. Plissant les yeux pour regarder les arbres qui se dessinaient devant elle, elle avait fini par sourire. Elle s’en souvenait. Elle était plusieurs fois allée y jouer quand elle était petite. Ses parties de cache-cache avaient été innombrables. Et combien de fois avait-elle fait peur à son grand frère en allant dedans pour le prendre par surprise ? Alors elle avait avancé, faisant bien attention de suivre le sentier. Elle ne s’y était jamais perdue, ça ne commencerait pas aujourd’hui ! Ses pensées ? Elles la menaient un peu partout. Laura ne se souvenait plus des endroits exacts. D’autant plus que les choses changeaient toujours, même dans une forêt. Quoi ? Dans sa tête, les arbres bougeaient, chacun ses conneries ! Mettant un pied devant l’autre, elle avait manqué de se casser la figure plusieurs fois. Elle était allée toujours tout droit. Jusqu’à arriver à une clairière. Et là, là… Quelle direction prendre ? Regardant à ses pieds, elle avait pu constater que… D’accord, très bien. Question ? Une seule :


- Et il est passé où le sentier là en fait ?

Pas douée ? Peut-être. Probablement. D’accord ! Sûrement ! Se grattant la tête pendant quelques secondes, Laura avait haussé les épaules. Elle n’avait qu’à revenir sur ses pas vu qu’elle était toujours allée tout droit. Faisant alors demi-tour, elle avait regardé autour d’elle. Autre question ? Rien qu’une encore :

- Je suis arrivée par où ?

Définitivement, on ne louerait pas Laura Stevens là-dessus. Elle ne ferait pas partie du top dix des personnes les plus douées. Coup dur pour la jeune fille. Regardant autour d’elle en soupirant, elle avait réfléchi encore un peu. Le meilleur moyen de se faire retrouver était de rester à l’endroit où l’on s’était perdu. Excellent, très bien, mais… Le meilleur moyen de finir congelé était aussi de rester sur place. Si jamais un jour elle se souvenait de la personne qui lui avait dit ça, elle le tuait sur le champ. Raison ? Conseil inutile, stupide et pas du tout approprié à la situation qu’elle était en train de vivre. On aurait pu croire qu’elle allait paniquer, mais non. Laura Stevens était une grande fille ! Une grande fille qui s’était mise à fermer les yeux, tourner sur elle-même, s’arrêter, ouvrir ses pupilles et avancer tout droit. Excellent moyen de revenir sur ses pas : suivre son intuition. Quelques minutes plus tard… Elle arrivait de nouveau dans la clairière. D’accord. C’était un coup de Harry Potter. Il lui avait jeté un sort. Et elle se vengerait en s’alliant à Voldemort. Excellente idée ! Idée qui allait certainement la faire sortir de cette foutue forêt… Mouais. Pour le coup, son envie de se remémorer des souvenirs amusants ici… On pouvait dire qu’elle en était dégoûtée. Laura Stevens, reine des bonnes idées ! Une nouvelle fois, elle s’était avancée dans la forêt sans vraiment savoir où elle allait. La lumière ! Il fallait suivre la lumière ! Minute, c’était pas quand on était mort ça… On s’en foutait. Ses réflexions, elle les aurait plus tard. Il fallait qu’elle se la joue exploratrice super douée, pas « Martine s’est perdue dans la forêt et est morte de froid ». Elle imaginait déjà les titres des journaux. « Une militaire retrouvée morte dans la forêt : bien fait pour elle niark niark niark ! ». Eeeeh ! Les habitants de New Way ne verraient jamais ça sur leurs premières pages, parole de Stevens ! Finalement, elle s’était assise au pied d’un arbre. Et parce qu’elle n’avait pas trouvé d’autre moyen, elle avait fini par gueuler :

- HEEEEEY ! SI Y A QUELQU’UN, JE SUIS PAUMEE ! Alors si vous vouliez bien ramener vos fesses pour qu’on se paume ensemble, j’veux pas mourir toute seule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 32
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Alexandra]   Lun 15 Sep - 23:35

Vous connaissez le principe de la chasse aux trésors ? On vous donne un indice qui vous mène à un autre, et ainsi de suite. Sans même vous en rendre compte vous avez parcouru toute la ville, pour finalement tomber sur l'indice qui vous donne l'emplacement de votre super trésor, planqué dans un endroit que vous ne connaissiez même pas. Moralité, des heures et des heures de marches, pour finalement avoir reçu un super collier que vous aviez perdue quand vous aviez cinq ans, qui ne vous ira plus jamais et que de toute façon vous trouvez absolument le moche. Au pire si vous n'avez jamais connu ce genre de chose, on peut estimer que c'est tout a fait le même principe que les fetes de paques. Vos parents, bien intentionnés et menteur comme pas permis, vous annonce avec fierté que les clocles volantes ont cachés des chocolats dans votre jardin. Si au debut vous vous sentez tout joyeux de savoir ce genre de chose, vous allez en fait très rapidement remettre les pieds sur terre. Dejà, vous ne croyez pas au cloches qui volent, mais peu importe, vous êtes jeune alors vous vous dites qu'il y a une explication à tout cela. Et puis, après vous vous ne comprenez pas pourquoi des cloches viendraient cacher des chocolats plutot que les deposer simplement. c'est vrai, non seulement elles perdent un temps monstrueux, mais en plus de cela vous trouvez que c'est vraiment de la torture. Surtout, si comme Alex, vous raffolez des chocolats. Vous voila à gambatter dans tous les jardin pendant des heures pour trouver un oeuf de la taille de votre petit doigt. Et en plus, il est entourer d'un alu orange, la couleur que vous détester. Bin quand ce genre de chose arrivait à Alex, la seule chose intelligente qu'elle avait trouver à faire était de porter plainte contre les cloches. Son père, lui avait pourtant expliquer que cela ne servait à rien et Alex avait hurler au scandale. Que faisait donc la police ? N'empeche, les cloches elles étaient super intelligentes. Elle planquaient les oeufs et le temps qu'on les trouvent, elle avaient deja quitter la frontières du pays pour ne pas avoir à subir de plaintes.

Enfin, Alex avait grandit, et elle avait abandonné l'idée de porter plainte contre des choses qui n'existaient pas. Cependant, une chose était restée. Ces espèce de chasse aux trésors. Une personne du groupe de sic filait un message à la personne de son choix, et voila que la personne en question se trouvait à rechercher quelque chose dont elle ignorait tout. Ce jour là, c'était tomber sur Alex, elle ne savait pas lequel de ses amis lui avait envoyé son premier indice, mais hors de question qu'elle n'aille pas au bout de cette affaire. Alors, c'est relativement tôt qu'elle s'était mise en chasse. Jean, basket, et sa veste en cuir noir, était largement suffisant. Non, elle ne s'habillerait pas comme pour faire une mission commando ! Toute la matinée, elle fut balladée de rues en rues, de commerces en commerces, d'indices en indices... Il fallait qu'elle songe à tuer le premier d'entre eux qui avait eu l'idée de faire cela. Après tout ça remontait à tellement longtemps, qu'elle ne s'en souvenait même plus. la seule chose qui pourrait l'empecher de tuer cette personne, serait qu'en réalité ce soit elle qui est lancer, un jour, ce jeu stupide. Et puis mince après tout, même si c'était elle, les gens était pas obliger de suivre ses delires de gamines... Quoique, si... C'est bien pour cette raison que s'étaient ses amis si chers... Bref, toute la matinée avait finalement dérivée sur une bonne partie de l'après midi. Et elle n'en voyait toujours pas le bout.

C'est en plein milieu de l'après midi que son indice la porta dans la forêt. Si elle apprenait lequel des cinq lui avait envoyé ce mot, elle l'etriperait après lui avoir farcie la tête dans la boue. Pioufff. Vu le temps qu'il faisait elle était loin d'avoir envie de faire une ballade en forêt. Et puis, ce n'était pas la periode de chasse ? Non, jamais on l'aurait envoyé la bas si c'était le cas. Les gens chercherait pas à la tuer, elle était leur amie apres tout. ET puis soudain... Doute... Etait-elle vraiment certaine que ce mot soit fait par un de ses amis. Après tout Jason avait eviter de justesse la mort, parce qu'on en voulait à ce groupe d'ami. Alors qu'est ce qui pouvait la certifier que ce n'était pas une sorte de piège, hein ? Et là, rire nerveux en secouant la tête. N'importe quoi, elle voyait vraiment le mal partout. C'était juste un jeu, elle trouverait se qui se cache derrière ce dernier indice et irait demonter la tete de celui qui lui avait faire cette course folle. Alex avait cesser de compter les heures depuis lesquelles elle marchait. d'abord à travers la ville, maintenant à travers la forêt. Mais heureusement pour elle, la petite blonde avait une boussole fournie avec son dernier indice. Elle n'avait qu'à suivre la direction et pour revenir, elle prendrai la direction opposée. Hey, c'est que ça réfléchie dans son petit cerveau.

Et voilà, qu'elle arriva au moment crucial ou sa trajectoire etait coupé par un petit ruisseau. Foutue truc. Pas la peine de le contourné, elle perdrait trop de temps, et marcherait en plus pour pas grand chose. Bin, une seule solution : sautée. Elle regrettait qu'il n'y ai pas de corde à un arbre pour se la jouer à la Tarzan. quoiqu'en fait, elle avait vu le secret de terabitia, et du coup, elle savait que les cordes accrochée à un arbre, c'était mauvais signe. Allez, elle prit un peu d'élan, inspira profondement, lança un cri du guerre -qui n'avait rien de vraiment flippant- et s'élança pour sauter au dessus du ruisseau. Alors que son premier pied allait quitter le sol, une voix se fit entendre au loin. Sursaut de la part d'alex, qui perdit l'équilibre, et qui n'arriva pas de l'autre coté du ruisseau. Elle n'avait fait que les trois quart du chemin. Et merde, maintenant, elle avait une jambe dans l'eau qu'elle se depecha de sortir. Et en se liberant de l'eau qui venait de lui glacé le mollet, elle eu la "joie" de voir sa boussole s'enfuir avec le courant.


"Nooooooon"

Fut la seule chose qu'elle fut capable de dire dans un soupir. Super. Maintenant, elle faisait comment pour revenir sur ses pas, hein ? Il lui fallait un coupable. et le coupable idéal allait etre cette voix feminine qui avait hurler un truc qu'Alex n'avait pas comprit, vu qu'elle était sensée etre concentrer sur son saut. Et comme par hasard cette voix venait dans la direction qu'elle suivait. Etrange, c'est bien la premiere fois qu'on lui demandait de retrouver une personne, en general c'était des objets, un mot, n'importe quoi, mais pas une fille en train de hurler. Un peu vexée par la tournure des choses, et une jambes bien plus lourde que l'autre du fait qu'elle était trempée, Alex se dirigea vers la voix. Finalement, elle trouva une jeune fille assise près d'un arbre. Les bras croisée, Alex se posa devant elle.

"Bon c'ets lequel qui t'as fait venir jusqu'ici hein ?" Non, son air d'incompréhension ne prendrai pas avec Alex, tout ça etait un coup monté par un de ses amis, et elle voulait savoir à qui elle devait en vouloir. "Jack, Cameron, Jason, Sam, Savannah, lesquel ? Non parce que je trouve ça de mauvais gout. En plus j'ai paumé la boussole et je sais pas comment rentrer. Quoique toi tu dois savoir puisque tu es de meche avec l'un d'entre eux. Lequel ?!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
 
Promenons-nous dans les bois [Alexandra]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons nous dans le parc ? [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW WAY :: Les Coins Reculés de la Ville :: La Forêt-
Sauter vers: