NEW WAY

Une ville mise sous quarantaine où des personnes se découvrent des pouvoirs.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Josh Turner

Josh Turner

Nombre de messages : 51
<b>Age</b> : 33 ans
<b>Occupation</b> : militaire
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 21/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: massacrante, comme toujours
Pensée du Moment: vivement que cette ville soit rasée qu'on en parle plus
Relations:

Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé]   Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] EmptyMer 23 Juil - 15:34

La vie appartient à ceux qui se lèvent tôt !
Pas étonnant que le lieutenant Turner soit reveillé à près de cinq du matin, alors. Une vieille habitude, il se couchait tard, se levait tôt. Une vie mouvementé par un tas de choses à faire, un tas de gens à voir, un tas d'interrogatoire à mener, un tas de tas de truc. Il maudissait l'invention, les regles elementaires, du temps qui passe. Une journée. Vingt quatre heures. C'était bien trop court pour tout ce qu'il avait à faire à longueur de temps. Le sommeil était devenu une perte de ce précieux temps, et don il ne s'en encombrait pas. Il ne s'était jamais encombrer de ce qu'il trouvait inutile. Juste le strict minimum afin d'être toujours au meilleur de ses capacités.

Son début de journée s'était soldé par un entretien avec le commandant Johson "Mayers", une fois de plus il avait veiller à son bureau, une fois de plus il n'était pas rentrer chez lui. Cette façon de faire deplaisait beaucoup à Josh, la fille du commandant ne savait absolument rien de son père. Mais si ce dernier continuait à passer sa vie à la cellule gouvernementale, elle finirait bien par comprendre ce qui se passe. Et Josh ne voulait pas en venir là, car il savait pertinement ce qui lui resterait à faire à ce moment précis. Mais bon, dans l'immedita ce n'était pas son probeme. La commandant était bien assez apte pour prendre ses decisions tout seul. Josh fut donc informer de ce qu'il allait devoir faire dans la journée. Rien de bien glorifiant, a vrai dire. Beaucoup d'interrogatoire, et de la propection dans les rues à l'afflue du moindre signes qui pourrait prouver qu'une personne ne trouvait dehors au moment de la bombe.

Il s'occupa donc de ses entretiens du matin en se rendant directement chez les gens. Etrangement, il prenait un malin plaisir à reveillé ces brave gens alors que le soleil ne se montrait pas encore. Cela avait une tendance à mettre les gens à cran, et Josh aimait quand s'était le cas. Sur le coup de l'agacement, puis de 'enervement par ses question seches et san préavie, les gens disaient plus ou moins n'importe quoi, ils devenaient illogiques dans leurs réponses car ils ne prenaient plus la peine d'y reflechir voulant répondre vite pour faire taire ce militaire. Bref, si quelqu'un venait à raconter un mensonge, cela avait une tendance à ce voir vite fait. Mais ce matin là, rien de spécial ne se fit sentir. A midi, il avait finit son rapport qui était deja posé dans le bureau de Johnson.

Après midi observation. Apriori, rien de bien important. Josh était en civil, un jean, un t-shirt blanc et son etrnel veste en cuir sur le dos. Il se balladait, comme si de rien n'était dans les rues de New Way, comme n'importe qui le ferait. Il devait juste observer, trouver tout comportement anormal, mais aussi garder un oeil sur les militaires patrouillante et sur les scientifiques qui travaillent leurs relevés. Mais, cela faisiat à peine une heure qu'il marchait que son téléphone sonna. La cellule gouvernemental. On l'informa qu'un etudiant en science jouait un peu trop de sienne et empiétait serieusement sur le travail des scientifique. Un sourire se dessina sur le visage de Josg, il savait très bien ce que cela voulait dire. Il n'y avait pas de place pour les trop curieux dans cette ville. Il ecouta les information sur son homme et raccrocha.

Vingt minutes plus tard il était adossé au mur d'un petite rue. Il en avait préalablement fait tout le tour et l'horizon afin d'être sur qu'il était seul. Et cela ne faisait aucun doute, car il avait été entrainé pour ce genre de chose et savait parfaitement faire une inspection. Son pied trouva appui sur le mur, alors qu'il fumait une clope le visage tourné vers la droite. Le jeune homme qu'il recherchait arriva enfn. Et Josh ne tourna pas autour du pot pendant longtemps. Il expliqua clairement qu'il travaillait pour le gouvernement et que ces derniers étaient particulièrement enervé par le fait qu'on vienne faire les même recherche que lui. Bref, le ton avait été assez explicite et assez menacant. L'etudiant ne demanda pas son reste et partie en courant dans la ruelle, histoire de s'enfuir. Mais Jack qui avait fait le tourn savait pertinement que la seule issue, se trouvait être une échelle de secours qui menait à un toit, ou la seule sortie serait une chute libre vers le sol. Bref, pas stresser par le fait que le type venait de prendre ses jambes à son coup, Josh avança tranquilement. 5 Min plus tard ils étaient tous les deux sur le toit de l'immeuble en question. Assez haut pour etre à l'abris des regards, et puis toujours personne dans la coin. Le militaire offrit alors deux possibilité, sauté dans le vide ou se prendre une balle. Oauis, assez de bonne humeur, il voulait pouvoir laisser le choix.

L'étudiant estima surement u'il avait plus de chance en sautant, et se dirigea vers la corniche. C'est à ce moment que Josh pensa à un truc. Si ce type tombait et avait le temps de balancer un ou deux mots avant de mourrir, cela serait fort facheux. Le militaire hurla qu'il avait finalement changer d'avis, il sortit une arme et sans avoir besoin de réfléchir il tira sur le jeune homme qui s'effondra au sol, sans même chuter du toit. Josh s'approcha, et fit les poche du gamins pour lui prendre ses papiers et quelques travaux sur lesquels il travaillait. Mais voila que cet idiot de gamins, se redressa dans une grande inspiration difficile. Josh, n'hesita pas, son juste ne dura pas plus d'un quart de seconde. Il avait deja ressortie son arme et avait tiré en pleine tête.


"Merdeux..."

Il se releva, une trainée de sang venait maculé son t-shirt blanc. Il referma sa veste, retourna dans la ruelle. C'est une fois dans celle ci, qu'il regarda l'ampleur des degat, une autre tache de sang était apparu sur un coin de sa manche, et il voulait essuyer ce details, mais un bruit de pas se fit soudainement entendre. Alors, il planqua la mancge de sa veste dans son dos, et s'avança comme si de rien était. Au pire, au moindre probleme, il aurait à tuer une autre personne aujourd'hui, s'était pas vraiment ça le probleme. Apres tout, il était même payer pour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Loyd-Lemoine

William Loyd-Lemoine

Nombre de messages : 371
Age : 28
<b>Age</b> : 19
<b>Occupation</b> : Etudiant en droit/ assitant journaliste et photographe
<b>Pouvoir</b> : télépathie
Date d'inscription : 21/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Mauvaise humeur à cause d'un terrible mal de tête
Pensée du Moment: Je sens que je risque de me faire un militaire.
Relations:

Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé]   Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] EmptyVen 25 Juil - 0:24

La matinée fut rude pour William. Il devait aller au journal pour travailler. Traînant un peu les pieds pour s'habiller, il prit une douche et mangea puis s'habilla. Il alla à son travail à pied. Il savait que son chef voudrait que Will travaillerait chaque jour mais l'étudiant devait aussi travailler son droit. Oh ! Il savait qu'il avait tant de scoop avec ses militaires, mais il n'aimait pas vraiment son métier.

Arriver au journal, il vit qu'il avait un mot d'une des personnes qui l'aidaient à faire ses premiers articles. Celui-ci lui disait qu'il avait des choses intéressantes Toujours utile, pensa Will. Il lut en bas les informations que le gars devait lui passer. Puis il marcha jusqu'à l'étage ou tous les journalistes travaillent et essayait de trouver un scoop ou deux à explorer. Puis midi arriva. Il s'en alla pour prendre le repas puis il commença à aller à la destination de son rendez-vous.

William marchait dans les rues, ses rues où vaut mieux pas rester le soir. Mais Will était là, car ici, les informations fusèrent et à chaque visite n'était pas vaine ; aujourd'hui Will devait voir un gars qui savait que des personnes étaient dehors. Cela intéressait l'assistant journaliste par le fait que cela lui permettait de fuir au cas ou. Marchand toujours dans la rue, il s'assit à l'endroit de rendez-vous quand il vit un gars de l'université. Il le connaissait, bien sûr, les deux ont été dans le même lycée depuis un moment. Will le vit pâle, mais il ne fit rien. Il le laissa partir et c'était la dernière fois qu'il le verrait.

En effet, Will prit la direction opposée pour boire un café. Son contact arriva et lui aussi semblait stressé. L'homme semblait regardé à droite, à gauche et la peur semblait contrôlé ses moindres mouvements. Les deux étaient assit sur une terrasse. Will était calme, il profitait du paysage. Il vit une patrouille passée, ne s'arrêtant pas. Le contact toujours aussi nerveux, semblait ne pas pouvoir tenir face au stress. Will commençait à sentir se stress comme si son interlocuteur était contagieux. Puis la conversation commença.

- Alors c'est quoi vos informations ?

Le mec semblait vouloir quelque chose. Il se frotta l'index et le pouce comme pour demander de l'argent

- Je ne suis qu'assistant journaliste.


- Oui mais au moins, vous avez ma confiance par rapport aux autres journalistes. Des confrères pourraient me vendre aux autres.


C'était faux, mais Will ne dit rien. Il montra l'argent et il allait pour passer quand tout à coup, il s'arrêta. Il attendait les informations.

- La famille Grendall était dehors.

- Tu rigoles, tout le monde sait que cette famille se trouvait dans le bunker commun. La prochaine fois, essaye de trouver une information qui tient la route et que je n'aurais pas connaissance.


Will laissa l'argent sur la table pour payer la note puis se leva. Un peu vexé, mais aussi par peur de sa sécurité, il décida de partir. Son interlocuteur fut ébahi et se leva. Il semblait vouloir à tout prix que le jeune homme reste. Mais ce n'était pas la peine. Marchant d'un pas assurant, Will devait se vider la tête. Après quelques secondes de marches, quelques temps, il vit un homme. Cet homme s'était brusquement retourné. Will se demandait ce qu'il faisait et le demanda de façon direct.

- Vous allez bien ? Vous voulez que j'appelle quelqu'un ?

Surtout que cacher un de ses bras, ça paraissait suspect. Tout abord, Will avait pensé que c'était une arme à feux, mais ensuite, il s'est rabattu sur une vilaine blessure. Et comme l'inconnu était un homme, il se pourrait qu'il soit très orgueilleux. Ce qui expliquerait tout. Enfin, c'était ce que Will pensait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Turner

Josh Turner

Nombre de messages : 51
<b>Age</b> : 33 ans
<b>Occupation</b> : militaire
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 21/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: massacrante, comme toujours
Pensée du Moment: vivement que cette ville soit rasée qu'on en parle plus
Relations:

Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé]   Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] EmptyVen 25 Juil - 20:53

Un gamin, ce n'était qu'un gamin. Voilà la première pensée qui vint à l'esprit de Josh, il avait une facheuse tendance à considérer tous les moins de 25 ans, comme des gamins. Et à première vue, il ne semblait guère depasser la vingtaine. Pendant que la main de Josh se trouvait dans son dos, il en profita pour faire passer son arme dans sa ceinture, et rabatre sa veste par dessus. Il avait fait ce geste tellement de fois que ça lui coulait de manière naturelle. Cependant, si il avait décidé de marcher en direction de la sortie de la rue, il s'arreta finalement. Non seulement un gamin venait de débarquer, mais en plus ce dernier venait de lui adresser la parole. Vous allez bien ? Vous voulez que j'appel quelqu'un ? Avait-il demandé.

*La morgue serait une parfaite idée, si vous ne voulez pas avoir une invension de mouche sur le toit de cet immeuble.*

Fut la réponse que Josh prononça interieurement. Mais en réalité il se voyait assez mal répondre ce genre de chose. Plutot discret dans son boulot, il n'avait jamais eu tendance à chercher les problèmes quand il n'y avait pas lieu d'en avoir. Enfin, cela s'appliquait que dans le cadre de son travail, sinon s'était tout à fait son genre de chercher des ennuis, juste pour avoir la possibilité de se defouler un peu. Mais là, à l'heure actuelle, il venait d'effectuer un taf pour son supérieur et il serait bien mal avisé de faire du zèle. Et puis, il avait eu son quota de gamin pour la journée.


"Oui ça va. Ca peut paraitre stupide, mais j'étais persuader que je pouvais monter à ce mur avec les quelques cours d'escalades que j'ai pris. Et en fait, je me suis lamentablement foiré."

Il passa son bras devant lui, laissant apparaitre une trace de sang au niveau de sa manche. Mais elle était faite de telle manière qu'il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il puisse se trouver une réelle blessure en dessous. Bref, il avait vraiment l'air un peu con sur le coup. Laissant vraiment penser que c'était un abrutit de première qui a voulu les jouer les G.I. Joe en escaladant un mur, sans avoir de réelles connaissances dans ce domaine. Toujours très crédible dans les role qu'il se donnait, il ne laissait rien au hasard, aussi bien dans sa gestuelles un peu génée, et dans ses paroles déçu et un peu peuneau. D'ailleurs il enchaina assez vite dans un sourire gené

"Stupide, hein ?!" Il haussa les épaules se sentant très con de ce qu'il avait fait. Il rentrait tellement dans son role qu'il finissait par être persuader de ce qu'il disait. "Enfin, ça fait pas très mal, donc je doute qu'il y ai besoin d'apeller quelqu'un. J'verrai ce que sa donne et si vraiment il faut j'irais faire un tour à l'hopital."

Il baissa un peu la tete vis à vis du fait qu'il se sente vraiment stupide de ce qu'il avait -soit disant- fait. Ses gestes et ses paroles lui venait naturellement sans que cela donne l'impression qu'il joue un jeu. Il s'était tellement entrainé à faire cela en même temps. Bref, il n'avait pas non plus lieu de rester des heures, debout comme un piquet à quelques metres du gamins. Il s'avança donc, doucement, et un peu géné pour prendre la direction de la sortie de cette ruelle. Sachant pertinemment, que plus haut, sur le toit se trouvait le corps d'un adolescent un peu trop curieux.

N'empêche que des fois il ne comprenait pas certaine personne. Si s'était lui qui était venue dans cette ruelle et qu'il avait croisé quelqu'un. Jamais, il ne se serait interessé de savoir si il allait bien ou pas. Franchement se préocuper des autres était bien la dernière chose qu'il avait envie de faire dans ce monde. A la limite, la seule personne dont il se préocupait un peu était son superieur, le commandant Johson. Il voyait d'un très mauvais oeil le fait que ce dernier est une fille qui fait ses etudes dans le journalisme. Trop dangereux pour la gouverture de celui qui dirige les opérations sur New Way
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Loyd-Lemoine

William Loyd-Lemoine

Nombre de messages : 371
Age : 28
<b>Age</b> : 19
<b>Occupation</b> : Etudiant en droit/ assitant journaliste et photographe
<b>Pouvoir</b> : télépathie
Date d'inscription : 21/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Mauvaise humeur à cause d'un terrible mal de tête
Pensée du Moment: Je sens que je risque de me faire un militaire.
Relations:

Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé]   Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] EmptyLun 28 Juil - 23:27

[Désolé de l'attente Wink ]

William le regardait. Son interlocuteur était son aîné, Will lui donnerait entre trente-cinq ans et quarante ans. Son allure et son visage ne lui disait rien, mais que bon, peut-être un homme qui a été coincé dans cette ville. Ce ne serait pas le premier, ni le dernier. En effet, en plus des militaires qui sont venus dans la ville après l'explosion, il y avait des inconnus avant cette explosion et ils sont à présent considérés comme des personnes de cette ville. Ses étrangers sont dans la même galère que les citadins, si ses étrangers se trouvaient dans l'abri commun. Sinon il formait d'excellent bouquet mystère.

Néanmoins, le jeune homme attendit sa réponse, comme intrigué par ce bras se trouvant derrière. Et son interlocuteur le donna, par la plus grande surprise du jeune homme. Cela fit grande appréhension à Will, car son interlocuteur lui disait et racontait son acte. Cela étonnait Will et commençait à croire que son interlocuteur était un homme droit et disant la vérité à chaque instant. Néanmoins, ce n'était que les premières impressions et le jeune homme fit très attention de ne pas être trop naïf. Mais il ne pouvait le nier, son interlocuteur était convainquant.

William écouta attentivement les paroles de ce dernier qui lui semblaient cohérent et vraiment vrai. Rien ne pouvait laisser transparaître que cet homme était un militaire. Son interlocuteur avait énoncé le fait qu'il voulait escalader et il avait échoué, il montra même son bras avec le sang. William ne dit rien. Il trouva toute l'explication plausible, mais néanmoins, une chose le gênait. Il ne dit rien, croyant qu'il se faisait trop film dans sa tête. En outre, il n'avait pas le temps d'en placer une vu le débit de son interlocuteur et les gestes qu'il faisait. Son aîné montra tout, il montra que c'était une erreur bête qu'il avait commit et Will semblait le croire, car un détail le chiffonnait. Ainsi après les paroles de son interlocuteur et sachant qu'il pouvait en placer une, il lâcha.


- Vous vous êtes fait récemment cette blessure ?

Cela le gênait, car sa blessure semblait grave... Néanmoins, Will ne voulait pas trop penser sur cette blessure. Pour l'instant, son interlocuteur était blessé et il devait trouver une solution pour l'aider comme il le pouvait. Ainsi il devait le mettre en confiance. Will mit sa main derrière la tête, se gratta un peu et puis, osa faire les présentations. Il allait dire le strict minimum pour ne pas embêter son interlocuteur, mais aussi pour tenter une expérience. Ainsi tendant la main, il dit.


- Je m'appelle Will et si vous le désirez, je pourrais vous montrer des lieux d'escalade dans la forêt, des lieux pour débutant et qui leur permet de s'exercer. Même si vous vous êtes lamentablement foiré, vous vous êtes donnés à fond et donc je pense que je peux vous aider à progresser. Quand dîtes vous monsieur...

Il attendait le nom la personne. En outre cela pourrait paraître bizarre à son interlocuteur, mais Will voulait montrer l'hospitalité de la ville en essayant de le mettre à l'aise. C'était tout à fait naturelle d'aider son prochain dans cette ville et Will fit tout pour s'y tenir. En faîte, c'était plus l'éducation de ses pères qu'autre chose qui le rendait poli. Mais ce n'était pas la peine de donner tous les détails. Cela gênerait Will en dévoilant sa vie devant l'interlocuteur, interlocuteur qui commençait à alimenter la curiosité de l'assistant journaliste.

Néanmoins, le journaliste essayait de contrôler son appétit de scoop, car cela pouvait nuire à son interlocuteur. Ainsi en souriant, Will regarda autour de lui pour trouver un taxi ou quelque chose d'autre, il voulait trouver quelque chose pour aider son interlocuteur ; comme si la bonté était en lui, mais il ne trouva rien et donc abandonna son idée. Il attendit la réponse de son interlocuteur pour enchaîner, ce n'était pas la peine de partir dans une conversation si une seule des personnes veulent parler. Will aimait partager que si son compagnon de quelques secondes, cette envie, sinon les deux devaient passer la route. C'était comme ça, ni plus, ni moins. Ainsi Will regarda avec uns sourire sincère et essayait d'attendre les paroles de son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Turner

Josh Turner

Nombre de messages : 51
<b>Age</b> : 33 ans
<b>Occupation</b> : militaire
<b>Pouvoir</b> : aucun
Date d'inscription : 21/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: massacrante, comme toujours
Pensée du Moment: vivement que cette ville soit rasée qu'on en parle plus
Relations:

Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé]   Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] EmptyDim 3 Aoû - 16:05

Il y avait presque quelque chose de stressant dans ce genre de personne, telle que le jeune homme face à Josh. Déjà pour commencer, depuis quand les gens s'interessent aux autres ? Non, parce qu'on est quand meme dans un monde où c'est chacun pour soit. Un mec se fait egorger dans la rue, une fille se fait agresser, les temoins changent de trottoirs et fein de n'avoir rien vu. Pourquoi fallait-il qu'il y ai toujours qu'il y ai juste une personne, dans une ville, qui s'interroge sur les autres ! Ou alors peut être que Josh était trop habitué au grandes villes, et que dans celle ci tout etait different. Non, rien n'était vraiment different, les gens denonceraient leurs amis proches juste pour voir les militaires partir. Il avait juste fallu qu'il fasse preuve de malchance et tombe sur le seul gamin du coin qui pourrait s'inquiéter du fait qu'il avait du sang sur lui et donc une blessure, vu que c'est de cette manière que cela avait été annoncer.

Le pire dans tout cela, c'est que le gamins en question ne se contentait pas de seulement savoir si il allait bien. Voilà que maintenant il se mettait à poser des questions. Le monde devait tourner à l'envers. En general, c'est Josh qui pose les questions, pas les autres. Non, les autres se contente de répondre, ou si ils ne le font pas.. Bin.. Ils le faisaient tous de toute façon. Si vraiment ils étaient refractaires à l'idée de parler après quelques membres en moins, c'était pas une tragedie, vu qu'ils finissaient dans l'incapacité à parler à qui que ce soit. les morts ne parlent plus jamais. Tout ça pour dire que le gamin lui demandait si il s'était faite sa blessure recement. Josh marqua un regard un peu interorgateur et surpris. Il regarda le mur qu'il avait soit disant escalader, regarda William. Et recommença cette manipulation une ou deux fois avant de se fixer sur le garçon, toujours un peu à l'ouest.


"Heu bin oui, si je viens de tenter une escalade impossible c'est que je viens juste de me blesser. Sinon, je mettait fait cela avant, j'aurais pas tester. J'suis quand meme pas aussi bête que ça !"

Et voilà que le gamin en question tandis une main vers Josh en se présentant. Will... Surement une abreviation, William. Et encore mieux, il lui donnait même des infos sur le fait qu'il existait des site d'escalade dans la foret pour les debutants. Tout en cherchant à le rassurer sur le fait qu'il s'était planter lamentablement, mais que comme il s'était donné à fond, cela n'était pas vraiment grave. Sans parler du fait que le gamin lui expliqua qu'il pouvait l'aider si vraiment il le souhaitais. Josh, à fond dans son rôle ne se permis aucun signe qui aurait pu traduire une envie de rire, meme cette simple pensée ne lui traversa pas l'esprit. Si il savait bien un truc, c'est que pour être un parfait menteur il fallait être convaincue de ce qu'il avait fait. Bref, la seule chose à laquelle il pensait, c'était cette hypothétique assenssion du mur et la chute qu'il avait eu. Il visualisait même parfaitement l'endroit oiu il était censer être tomber, la manière dont cela était arrivé. Rien n'était laisser au hasard. Un veritable menteur jusqu'au bout des ongles.

"Josh" Il avait tendue sa main non blessée, en grimancant legerement de douleur à cause du mouvement de son autre main, dans son geste vers Will "C'est gentil à vous, mais je crois que j'ai eu ma dose de sensation forte pour la journée. Je dois pas être fait pour ce genre de chose en réalité."

Un refus gratifiant, laissant penser qu'il appréciait réellement le geste de William. Mais, l'escalde, très peu pour lui. Et bien sur, dans le parfait role qu'il venait de son monter, il ne pouvait rester bien longtemps à tapper la discussion. Cela n'avait rien à voir avec Will. Juste qu'il était censer être blessé, et les blesser ne reste pas à discutter des heures au coin d'une ruelle paumée. Si bien, qu'il recupera sa main après s'étre présenté à son tour et sregarda une dernière fois le mur qui l'avait soit disant blessé.

"Je crois plutot qu'il est tant pour moi de rentrer et d'aller nettoyer tout cela. En tout cas, histoire de voir si ca va passer tout seul ou si j'aurais besoin de faire un petit tour à l'hopital. enfin, c'est pas bien grave je suppose. Je vous remercie encore."

Il grattifia Will d'un sourire, puis commença à s'avancer de manière à partir de cet endroit afin de pouvoir se "soigner". Serieusement, cela aurait parru bien trop bizare qu'il reste planter là a discutter de tout et de rien, et surtout à parler d'escalade alors qu'il venait apparemment de se gauffrer de manière assez pitoyable.

(C'est moi qui m'excuse pour le retard et pour la reponse. J'ai beau tourner dans tous les sens, je vois pas de raison pour que mon perso reste. Promis, ça n'a rien contre toi, bien au contraire. Je dois juste le jouer de manière logique. désolé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé]   Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mort ! ou deux ? [fini / verrouillé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un mort qu'on abandonne est mort deux fois [1624]
» COHEN - La mort est une dette que chacun ne peut payer qu'une fois...ou deux si tu es un zombie
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW WAY :: New Way :: Les Rues :: Bas Quartiers-
Sauter vers: