NEW WAY

Une ville mise sous quarantaine où des personnes se découvrent des pouvoirs.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 En sortant de la mairie [fini / verrouillé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandra Mayers
Admin
Alexandra Mayers

Nombre de messages : 1259
Age : 33
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMer 23 Juil - 17:56

"Je vous dis que je dois lui parler" Hurla Alexandra.
"Ce à quoi je vous répète qu'il n'est pas disponible, Mademoiselle Mayers"

Si elle avait eu des fusils à la place des yeux, Alex aurait surement tuer cette pauvre secretait qui était en train de l'exaspérer. Dix minutes qu'elle plaidait sa cause, dix minutes qu'elle expliquait qu'elle devait voir son père de manière urgente, dix minutes que Miss Telford lui expliquait que s'était impossible. La jeune femme s'accouda au comptoire de la secretaire, elle se frotta le haut de l'arcade sourcillière en se demandait si elle allait lui coller un pain maintenant, ou si il était préférable d'attendre un peu. Elle soupira longuement, et plongea un regard blasé dans celui de l'autre abrutie devant son ordinateur.

"Ecoutez Sandra, ca c'est toujours assez bien passé entre nous, je ne viens pas tous les jours pour le harceler à son travail. Alors est ce que vous pourriez essayer de comprendre que c'est vraiment, Vraiment important. S'il vous plait !"

La voix d'Alex se faisait plus pressante, moins enclin à accepter un énième refus. Tout ce qu'elle voulait s'était passé, monter à l'étage et allé s'assurer de quelque chose auprès d'une certaine personne. Sans deconner, elle pouvait au moins lui accorder cette faveur. Après tout, ça faisait quoi ? 21 ans qu'elle connaissait Alexandra, en souvenir de ce temps passé, elle pouvait au moins la laisser monter, non ? Bon, d'accord ça faisait bien 21 ans que la secretaire avait connaissance d'Alexandra, cela n'avait jamais été la parfaite entende pour autant. En fait Alex detestait cordialement cette femme parce qu'elle était toujours un barage, et la secretaire était saoulée de la voir debarquer pour demander toujours la même chose, surtout quand cela n'était pas possible.

"Mademoiselle Mayers, ce n'est pas une question de harcelement ou non, c'est une question que votre père est actuellement en réunion et qu'il ne peut pas être dérangé."

La jeune fille sera les poings sur le comptoir, faisant légèrement crisser un bruit d'ongle. Bruit assez désagréable, mais beaucoup moins que cette fille devant elle. Une furieuse envie de lui prendre sa boite à stylo et de lui écraser sur la tête, sans le moindre ménagement. Oui, rien que cette idée, cette image se formant dans la tête d'Alex lui fit retrouver un semblant de sourire. Bien sur, ce sourire songeur ne manqua pas d'interpeller la secretaire qui haussa un sourcil voulant demander ce qui était si plaisant. Alors, la petite Alex loin de se demonter devant ces refus, décida de lui répondre d'une voix clair et calme, comme si ce qu'elle allait dire pour repondre à cette question non posée était parfaitement normal.


"Oh, rien ! J'étais juste en train de me dire que je trouverais amusant de vous voir la tete enfourné dans votre écran d'ordinateur."

Bon, c'était pas tout à fait l'image qu'elle avait, mais dans le fond ça revenait au même. Sous l'air indigner de la secrétaire, Alexandra tourna les talons et sortie de la mairie. Fouillant dans le poche de sa veste, elle attrapa son téléphone et composa une énième fois le numero de son père. Toujours ce foutu repondeur qu'elle avait en horreur depuis toute petite. Mais alors qu'elle descendait, un peu sur les nerfs tout de même, les petites marche du peron de la batisse, ses yeux se posèrent sur un groupe de deux militaires. Jusque là, rien de vraiment étonnant, sauf que... Hier soir, pendant son service, deux abrutis avaient chercher les embrouilles avec elle, et s'était retrouver confronter à ses deux amis. Bref, ils ne s'y étaient pas vraiment attendu, et le sors n'avait pas jouer en leur faveur. Si bien qu'il étaient repartis vexé de la trempe qu'ils s'étaient prit. Et ces deux types se trouvaient être exactement être les même qu'hier soir, les même qui avaient dit à Jack qu'il ne serait pas toujours derrière Alex pour la protéger. Et si il était rare de ne pas voir le groupe d'ami ensemble, il était pourtant vrai que ce genre de situation allait arriver à un moment ou à un autre.

Alex bloqua sur place, au moment même ou son regard s'était posé sur eux, ils avaient eu la même initiative. Une seconde passa, laissant penser que le temps venait de s'arreter brusquement. Juste le temps pour que les trois personnes se rendent compte de qui ils avaient en face d'eux. Quelques mètres seulement les séparaient. Alors quand un des militaires fit un signe de tete affirmatif à l'autre. Elle n'eu pas besoin de chercher à comprendre ce qui venait de se dire. Notre blonde locale detalla à une vitesse impressionnante. Trop fiere pour retourner à l'interieur de la mairie, ou trop stressée pour y penser -peut etre trop blonde ? Mais chutt-, elle couru dans une direction totalement au hasard, du moment que s'était à l'opposé de ces deux types. Hey hey, mais Alphonse -tel était son surnom, vu sa stupidité qu'elle lui avait trouvé hier soir- ne se laissa pas demonter et ordonna une course poursuite. Bon, rien à voir avec un bon film americain, ou toutes les voitures imploses et des incendies se declarent de partout. Juste une fille qui court et deux militaires qui font de même derrière elle.

Embraquant dans la premiere rue -ruelle, en fait- qu'elle trouva, elle se planqua rapidement derrière ce qu'elle pouvait. Un tas de cartons semblait justement l'attendre, comme si on lui offrait un abris ou se cacher. Bref, accroupie et plaquée contre un mur elle tentait de faire le moins de bruit possible, tout en reprennant sa respiration. Alex savait se defendre, contre des types qui lui cherchait des noises, mais devant des militaires entrainés et armés, elle trouvait pas que ce soit une bonne idée de jouer les heros. Bien la première fois qu'elle semblait raisonner de cette manière. Elle coupa sa respiration. Des bruits de pas, dans la ruelle se firent entendre, suivit des voix des militaires qui disaient qu'elle étaient forcement dans le coin. D'ailleurs "Alphonse" semblait trouver tout cela très drole.


"Alexandra ? On finira bien par te trouver, alors tu peux sortir on sera peut etre plus apte à discutter de ce qui s'est passé hier."

Discutter ?! Mais bien sur, leur seule envie était de la reduire en miette. Passer les gens à tabac, s'était une activité tellement lucrative. N'empeche que, planquée derrière ses cartons elle était loin de se la jouer la petite. Elle ne les voyaient pas, mais pouvait apercevoir des ombres bouger sur le sols, ce qui n'était pas fait pour la rassurer. Et bien sur, comme tout ne se passait jamais comme elle voulait, il fallu que son telephone portable se mette à sonner. Le coeur de la jeune femme ratta un battement. Elle était morte. Sans même attendre qu'on vienne la chercher, elle se releva et se remise à courire. Hihi, la bonne blague. En fait, elle voulu courir, mais se heurta de plein fouet le collègue d'alphonse. Pas grave, elle essaya de se degager, en fit tomber sn téléphone dont le numero qui s'inscrivait été celui de son père. Mais elle fut bien vite maitriser, sans trop savoir comment elle se retrouvait le dos plaquer contre le militaire, un bras la retenant en entourant sa gorge, et une autre main lui tenant une des siennes pour qu'elle evite de se debattre. Le surnomé Alphonse approcha tranquillement, et se baissa pour attraper le téléphone de la jeune fille. Et dans un sourire cynique, il decrocha afin de répondre.

"Allo... ... Non, elle va pas pouvoir répondre elle est occupé... ... On s'est rencontré hier soir... ...Non, elle ne peut vraiment pas vous parlez. D'ailleurs elle ne le pourra surement pas pendant un petit moment. A votre avis, combien de temps pour qu'une machoire se ressoude ?"

Et là, il raccrocha. Ce que tout le monde ignorait dans cette ruelle, s'était le vrai boulot du père d'Alex dans cette histoire. Si elle pensait qu'il était employé de mairir, et si les militaires pensaient qu'il était surement un villageois à la noix, tous étaient dans le faux. Enfin, si le pere d'Alex venait à apprendre ce qui était en train de se passer, ces deux types passeraient surement un plus mauvais quart d'heure qu'elle. Mais pour le moment Alphonse semblait se rejouir de son petite ffet téléphonique. Il se fit craqué les doigt et s'approcha d'Alex qui etait presque incapable de bouger avec l'autre qui la tenait.

"Hey blaireau, tu devrais réflechir à deux fois avant de continuer à t'approcher. Tu vas franchement le regretter, tu sais ?"

Plus rien à perdre, autant y aller au bluff. Ouais, mais ca ne marchait absolument pas avec lui. Il ria et contnua son approche. Quand il fut assez près, il parra son premier coup. Mais avant qu'il ne puisse frapper, il fit soudainement volt face. Une personne venait de faire une amorce d'entré dans la ruelle. Alphonse se mit à lui hurler dessus.

"J'te conseil de degager et plus vite que ça..."

Alex ne voyait pas à qui il s'adressait, mais peu importe elle était persuder que la personne ferai demi tour, preferant se dire qu'elle n'a rien vu. Bienvenue à New Way, Bienvenue sur terre.

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe21 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe23 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe20


Dernière édition par Alexandra Mayers le Dim 24 Aoû - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Garner
ModoThe Cute Designer☼
Sam Garner

Nombre de messages : 300
Age : 29
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : tient une boutique de pêche / dessinateur
<b>Pouvoir</b> : faire vivre ses dessins
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Superbes journées
Pensée du Moment: Mon reve est realise je suis aux States
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMer 23 Juil - 19:12

    C'était un jour assez banal,un jour ou Sam devait se décider a aller acheter les peintures, pinceaux, seaux,... Enfin tout ce qui était utile pour rénové cette vieille boutique miteuse, cette boutique que son père lui avait payé pour qu'il fasse autre chose que dessiner pendant ces journées et lui apprendre ce qu'était la vie et les factures de téléphones ou le prix d'une virée entre amis bien arrosée. C'était donc non sans avoir tenté de raisonner son père que Sam avait du s'installer dans cette petite boutique pou y faire commerce. Il aurait très bien pu trouver un boulot lui-même, il aurait peut-être pu se trouver un job avec Alex' et Jack, ou alors il aurait pu aider Sav' dans sa bibliothèque pour partager les veilles clientes grincheuses, il n'aurait certainement pas pris le job de danseur comme Cam, mais il aurait pu trouver lui-même. C'était le problème de ses parents, il le couvait trop, ils étaient beaucoup trop autour de lui et ne pensait jamais à le laisser respirer.

    Ce jour-là Sam était donc partit pour le magasin, il ne savait pas encore ce qu'il allait prendre comme couleurs, il n'avait pas encore réfléchit et se dit qu'il pourrait certainement le faire une fois sur place et puis retourner le lendemain pour l'échanger parce que l'un de ses amis se serait plein de son mauvais goût. Sur le chemin il croisa Alex' qui n'avait pas vraiment l'air d'être d'humeur joyeuse, elle avait surtout l'air d'être exaspérée et pas satisfaite du tout, elle se trouvait face à la mairie, son père n'avait peut-être pas eu la patiente de la recevoir... C'était souvent comme ça, Alex' faisait le déplacement pour le voir et puis elle se retrouvait devant porte clause, un responsable à la mairie devait quand même avoir quelques minutes pour sa fille, quitte à prendre 5 minutes de retard sur un rendez-vous... Surtout qu'il n'avait certainement pas tant de choses à régler que ça puisque la ville était sous contrôle militaire.

    Sam sortit bien vite de ses pensées, il abaissait sa route pour saluer son amie, mais celle-ci avait son intention prise ailleurs, elle fixait deux militaires de façon assez bizarre. Sam voulu l'appeler pour détourner son intention et lui proposer de l'accompagner au magasin, comme ça au moins il n'aurait pas à y retourner demain, puisqu'il aurait prit soin d'emmener avec lui quelqu'un qui avait du goût. Malheureusement il n'eut pas le loisir de faire quoi que ce soit, il vit son amie détaller comme un lapin poursuivie par la suite par les deux militaires, flairant l'ennui Sam se dépêcha de garer sa voiture avant de se mettre lui aussi à courir. Sam les regarda s'aventurer dans une ruelle et entra après eux, il aurait bien voulu faire diversion pour permettre à Alex' de courir beaucoup plus loin, mais le téléphone de la jeune femme se mit à sonner. Sam se demandait ce qu'il avait à faire, courir chercher de l'aide ou porter secoure à son amie... Il n'avait jamais été bagarreur, mais il savait quand même se battre, pas aussi bien que Jack, mais assez pour aider Alex' à se dégager ou lui éviter des coups. Il se dépêcha donc de pénétrer dans la ruelle d'un pas décider et près à en découdre, personne ne pouvait s'attaquer à son amie...

    "J'te conseil de dégager et plus vite que ça..."

    - Moi je te conseil de la fermer et de la lâcher, je ne pense pas que votre compagnie soit vraiment tolérée ici et il ne sera pas difficile de venir faire du monde. Deux contres la population, vous n'êtes pas des supermans, lâcher là.

    Sam avait parlé avec plus d'autorité qu'il ne pensait un jour en être capable, le fait que l'on puisse s'attaquer à son amie lui faisait pousser des ailes et apparemment lui donnait des airs de grande gueule bagarreur.

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Joshba10

Merci Alex' =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Thompson

Gregory Thompson

Nombre de messages : 41
Age : 30
<b>Age</b> : 49 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
<b>Pouvoir</b> : Guérison
Date d'inscription : 20/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Massacrante
Pensée du Moment: Tout le monde ment
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMer 23 Juil - 19:47

Les militaires, les scientifiques et bien d’autres avaient envahit la ville de New Way. Une chose que Gregory Thompson n’avait du tout apprécié. D’ailleurs, il essayait de ne pas les côtoyer sauf pour essayer de trouver des informations sur le pourquoi ils devaient savoir qui était à l’extérieur et qui ne l’était pas. Tout ce qu’il voulait c’était comprendre ce qui les faisaient rester là et d’ailleurs, s’il pouvait le savoir assez rapidement et qu’ils partent tous, cela serait encore mieux. Alors, tous les jours, Greg essayait de trouver des informations, vous savez de bonnes bouteilles, des cigares et autres arguments de poids étaient très tentent pour les militaires et les scientifiques. Pas tous bien sûr, mais une bonne partie et Greg en avaient déjà repéré certains. Il savait aussi ce que certains cherchaient ici, à s’amuser. Greg en avait vu qui draguait à tout va et d’ailleurs, sa fille avait été alpagué par l’un des militaires. Il avait essayé d’aller plus loin mais contre le consentement de la jeune fille et ça Greg ne l’avait pas accepté. D’ailleurs, la prochaine fois qu’il verrait un scientifique, ou un militaire essaierait d’user de leur pouvoir pour faire du mal à une personne, Greg ne resterait pas les bras ballant. Avec sa fille, il avait été voir l’homme et avait mit les choses au clair et ce dernier avait réessayé une nouvelle fois, seul problème, le médecin Thompson n’est pas du genre à passer l’éponge et il avait été plus explicite avec l’homme, jusqu’à l’envoyer à l’hôpital et en plus de ça, il avait dit à ses confrères qu’il voulait le soigner lui-même, chose que le militaire n’avait pas apprécié.

Thompson n’est pas du genre à se laisser faire et surtout pas qu’en il s’agit de ses proches. Au contraire, il est protecteur et le militaire l’a bien comprit. D’ailleurs, il a préféré s’occuper de ses affaires et à chaque fois qu’il voit Greg il change de chemins, ce qui fait toujours sourire le médecin. Aujourd’hui, Gregory a décidé d’aller voir les scientifiques et de pouvoir trouver des informations, amis il ne savait pas trop quoi amener. Pour eux, les cigares, les bonnes bouteilles et autres, ne sont pas des arguments de poids pour eux, il devait donc trouver autre chose. Après s’être lavé et habillé, il décida de sortir de chez lui et il avança dans les rues. Il arriva jusqu’à la mairie et passa tranquillement devant des groupes de tout genre, militaires, scientifiques et habitants de New Way. Greg essaye toujours de ne pas se faire remarquer, amis en temps normal, il est plutôt grande gueule et n’hésite pas à dire ce qu’il pense. Puis, en arrivant à un des camps des scientifiques, il passa devant certains, comme si de rien n’était, mais il se fit vite arrêter et il ne put aller plus loin.

‘Mr Thompson encore vous.’

J’adore votre compagnie et étant un excellent médecin et d’ailleurs le meilleur, je pourrais vous aider, mais seulement si vous le désirez.

‘Non, nous ne le désirons pas.’

Alors, je le ferais quand même.

Greg essaya d’avancer, amis son passage fit vite bloqué. C’est alors que comme par miracle, il vit le militaire qui avait harcelé sa fille.

Eh Tom, comment vas-tu ?

Le militaire le regarda avec de grands yeux et préféra partir, sans demander son reste. D’ailleurs les autres personnes le virent partir plutôt intrigué par le comportement du militaire, ils fixèrent Greg.

‘Il s’appelle John.’

Oh, vous savez, c’est son petit nom dans notre groupe secret. C’est vrai, ont a les habitants, les militaires, les scientifiques et nous ont a décidé de créer les harceleurs et Tom lui ça spécialité est le harcèlement sexuel.

‘Ah je vois et vous votre spécialité.’

Si je vous le dit, je devrais vous tuer, mais vu que nous sommes amis, moi c’est le harcèlement morale.

Le militaire en face du médecin sourit et lui fit signe de partir. Ne voulant pas Greg commença à crier de toutes ses forces et il fut mit à la porte du camp. Grognant comme un ours, parce qu’il n’avait pas put infiltrer les lignes ennemis, il repartit chez lui, pour savoir comment il pourrait faire. Puis, passant à nouveau devant la mairie, il vit les mêmes groupes qu’avant, sauf deux militaires qui n’y étaient plus. Alors, il ne fit pas plus attention et tout en avançant, il entendit une personne parler dans la ruelle à côté. Une fois devant la ruelle, il entendit les propos de l’homme et Gregory sourit en penchant la tête. Il vit un garçon aller vers le militaire et il l’écouta parler. Au moins le garçon n’avait pas l’air de laisser tomber, Greg se dit alors que c’était un bon garçon qui ne laissait pas les habitants se laisser faire avec ses intrus. Puis, il avança aussi dans la ruelle et se plaça à côté du garçon et face aux trois autres.

Je suis d’accord avec lui, vous n’êtes que tolérés ici et vous pensez que vous attaquer à de jeunes femmes vous donnera le pouvoir de montrer votre virilité. Au moins attaquez vous à des adversaires qui sont d’accord pour se défendre.

Le médecin ne savait pas si Sam voudrait ce battre, mais en tout cas, lui était d’attaque pour se battre s’il le fallait. Le tout, c’était qu’ils ne frappent pas dans son genou et dans ce cas, il pourrait les battrent avec grand plaisir. Ce qui lui donnerait encore plus de force, c’est de ce souvenir de ce qui s’était passé avec sa fille. En effet, elle était dans la même position que cette jeune fille et Greg n’admettrait pas ‘elle soit maltraité et apparemment, il n’était pas le seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
Alexandra Mayers

Nombre de messages : 1259
Age : 33
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMer 23 Juil - 20:24

"Sam ?" Lacha la jeune fille surprise.

Elle ne le voyait pas en réalité, le militaire qu'elle avait renomé alphonse se trouvait juste dans sa ligne de mire. Mais elle connaissait Sam depuis assez longtemps -toute une vie presque- pour reconnaitre sa voix entre mille. C'était ça de se voir souvent, trop souvent. Bref, il y avait comme une part de soulagement et de crainte dans la voix d'Alex. Contente qu'il soit là, peur qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle en soit fautive. Elle se sentait bien assez coupable vis à vis d'un ami que tous aviat eu en commun, pour ne pas avoir envie de recommencer l'expérience. Mais alors qu'elle venait de prononcer le nom du garçon, "Alphonse" se tourna un court moment vers elle, l'air un peu perplexe.


"Quoi, lui aussi tu le connais ? C'est quoi le délire ? Tu te tape tous les gars de la ville pour qu'il aient envie de prendre ta défense ?"

Alexandra plissa les yeux, et si s'était un fusil qui était à la place de ses rétines, il aurait finit à la manière d'une tranche de gruyère, tellement elle l'aurai criblé de balle. Mais bon, ce genre de chose n'étant pas possible, elle du bien se contenter d'un regard noir. Si il y avait bien quelque chose qu'elle detestait s'était ce genre de discours. Depuis qu'ils étaient plus jeunes, les rumeurs sur ce groupe tournait de manière affreuse. Trop de jalousie faire à leur amitié, apportait pas mal de rumeurs à la noix. Alors qu'un militaire se permette ce genre de réflexion était vraiment assez mal perçu. Elle ouvrit la bouche pour donner le fond de sa pensée, mais Alphonse tourna à nouveau la tête quand une seconde voix se fit entendre. Alex, vit alors un homme faire son apparition pour confirmer les dires de Sam concernant le fait qu'il était préférable que les militaires foutent le camps. La jeune fille n'avait jamais eu à faire à ce type, elle ne le connaissait pas, mais New Way n'est pas très grand et les réputation vont vite ici. Si bien que le medecin qui venait d'arrivé était connu de nom par pas mal de gens. Mais dans l'immédiat, ce n'est pas le genre de chose qui préocupait Alex. Le militaire sortit une arme -objet de la virilité américaine- qu'il pointa à la fois sur Sam et sur Greg.

"Ecoutez, j'ai rien contre vous, ok ? Vous passez votre chemin, vous faites comme si vous avez rien vu et vous me laisser finir regler mes compte avec elle. Parce que si vous pensez que rameter des gens me fais peur, c'est mal me connaitre. On est peut etre mal vu, mais on peut facilement expliquer un meurtre justement parce que cette ville nous deteste. Il me suffira de dire que vous vous en etes pris à nous et on continuera de se ballader dans ces rues alors que vous, vous serez six pieds sous terre... DEGAGEZ"

Franchement, tout ce qu'il venait de dire n'eue pas la moindre importance pour Alex qui ne voyait qu'une seule chose. Un sentiment derangeant s'était installer en elle. Une arme braqué sur Sam. Si ça l'ennuyait de voir un militaire mettre en joue n'importe qui, cela n'avait strictement rien à voir quand au bout du canon se trouve une des personne que vous apprcié la plus au monde. Alors, elle se debattait comme une forcenée, en hurlant que si il se permettait encore une fois de menacer Sam, elle allait lui faire regretter toute sa vie. Et finalement, a force de se debattre et de foutre des coups de pied dans le vide et dans celui qui la tenait, ce dernier lacha prise. Elle le poussa violement en arrière et fonça sur Alphonse. Mais arrivé à porter de main, se dernier se mit de trois quart et Alex se trouva avec le contact desagréable d'un canon coller sur son front. Si elle jouait souvent ses malines, j"peux vous jurer qu'elle stoppa net tous mouvements, les yeux louchant que l'arme qui était collé à sa tête. La dose d'arenaline emis par son corps fut franchement trop forte pour elle, son coeur du rater un battement, alors quand son père appela à nouveau sur son portable, elle sursauta. L'espace d'une fraction de seconde, elle avait cru que le bruit apparu sans prévenir allait être le dernier son qu'elle entendrai. Et c'ets alphonse, toujours au trois quart tournée et le bras armé tendu sur le front d'Alex, qui reprit la parole maintenant qu'il avait tout le monde en vue.

"J'vous le repete de manière calme les gars. Degagez sinon elle se retrouve une balle entre les yeux"

Alex ferma les yeux, essayant d'inspirer à fond. "Sam, tu te rappel quand on jouait à l'ancienne usine ?"

Alphonse appuya un peu plus le canon sur le front de la jeune femme en lui hurlant de se la fermé. Elle se tue. Elle esperait juste que Sam ai comprit ce qu'elle voulait dire. Quand ils étaient encore 7, et qu'ils s'inventait des histoires sur les ruine de l'usine. Ils avaient toujours eu leur tendance à jouer au voleurs et aux policiers, et quand il en venait à la fausse prise d'otage, il avait mit au point une sorte de code. Quand l'un répondait un certain truc, celui qui était pris en otage devait se degager rapidement pendant que l'autre chargeait. Ca n'avait toujours été qu'un jeu, jamais elle aurait imaginer dire cela avec un vrai flingue sur le front. Elle esperait que si Sam comprenait ce qu'elle voulait dire, alors l'homme à ses cotés réagirait très vite.

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe21 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe23 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Garner
ModoThe Cute Designer☼
Sam Garner

Nombre de messages : 300
Age : 29
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : tient une boutique de pêche / dessinateur
<b>Pouvoir</b> : faire vivre ses dessins
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Superbes journées
Pensée du Moment: Mon reve est realise je suis aux States
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMer 23 Juil - 21:36

    Sam regardait la scène et n'en perdait pas une miette, il était arrivé juste avant qu'un des militaires cogne sur Alex', il en avait été moins une. Voir se militaire près à frapper sur sa meilleure amie ne lui donna que plus de rancoeur et envie de se battre, chose qu'il ne lui était jamais arrivé auparavant. Il sourit en entendant son amie dire son nom, au moins elle savait qu'elle n'était pas seule et que quoi qu'il arrive il tenterait toujours d'être soudé les uns aux autres et d'être présent. Sam était près à se battre pour Alex', par amitié et parce qu'il savait qu'elle en aurait fait autant, qu'ils en auraient tous fait autant les uns pour les autres.

    - Ouais Alex' c'est moi... Tu t'es encore mise d'en de beaux draps on dirait...

    "Quoi, lui aussi tu le connais ? C'est quoi le délire ? Tu te tapes tous les gars de la ville pour qu'ils aient envie de prendre ta défense ?"

    - Eh, tu ne parles pas comme ça à ma petite soeur...

    Sam n'avait pas vraiment mentit, Alex' était comme une soeur pour lui, au même titre que Savannah, ou que les garçons, enfin eux étaient plus des frères que des soeurs... La remarque ne plut évidemment pas à SAm tout comme elle ne devait certainement pas avoir plu à Alex' vu le regard foudroyant que cette dernière lançait à ce militaire. Sam s'avançait petit à petit, mais en gagnant tout de même du terrain, prêt à en découdre avec ces deux lourdauds, mais il se retourna soudain une voix venait de se faire entendre, une voix qui lui était parfaitement inconnue. Il profitât de la mini-distraction des militaires pour faire deux pas de plus, il se trouvait maintenant à cents mètres de premier militaire, celui qui était près il y a quelques minutes à frapper sur Alex'.

    Sam eut un léger sourire en entendent la réflexion du militaire qui s'adressait autant à lui qu'au nouveau venu, ce petit sourire narquois se transforma bien vite en sourire crispé devant l'arme qui le tenait en joue. Une arme qu'il n'avait pas eu le temps de voir sortir, une arme qui pourrait leur arracher la vie à tous les trois en un temps record. Mais l'important était que l'arme était sur lui et non sur son amie, il s'en rassura, mais cette assurance fut de courte durée, à quoi lui servirait-il de se retrouver avec une balle logée quelque part dans le corps si son amie était toujours retenue par les militaires ? Alex' commençait à se débattre de plus en plus, Sam avait peur pour son amie, peur que le militaire reporte son attention sur elle et ne lui tire dessus, alors il aurait joué les héros pour rien... Il tenta de lui faire comprendre d'arrêter, mais ce fut peine perdue et la jeune fille fut très vite débarrasser du militaire. Sam faillit alors foncé sur le premier pour permettre à Alex' de fuir le plus loin possible, mais manque de chance elle se retrouva face à l'arme. Sam vira au rouge, il était maintenant impuissant, une arme braquée sur son amie il ne serait rien faire à moins que...

    "Sam, tu te rappelles quand on jouait à l'ancienne usine ?"

    Ils avaient tous les deux eu la même idée folle, celle du jeu dans l'usine, le jeu du gendarme et du voleur, ce jeu complètement dingue où il y avait une prise d'otage et où on devait crier un nom de code complètement bidon, pendant ce temps-là l'otage se dégageait et le meneur fonçait tête la première sur la menace. Généralement c'était Jack qui fonçait tête baissée, aujourd'hui il faudrait inverser les rôles et il le ferait sans problème pour sauver son amie.

    - RATATOUILLLLLEEEuh

    Sam s'élança sur l'agresseur d'Alex en hurlant comme un déganté son poings près à frapper et il feinta jusqu'à la dernière minute en lui lançant son pied en plein dans les parties génitales... Ouch... Ce coup était bien sûr interdit quand ils étaient petits, mais là on se trouvait dans un cas tout à fait exceptionnel. Et puis l'avantage avec les militaires c'était que comme ils avaient leur cerveau entre les jambes on pouvait les castrer et leur faire une liposuccion en même temps.


[désolé pour le nom de code, je ne savais pas du tout quoi mettre...]

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Joshba10

Merci Alex' =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Thompson

Gregory Thompson

Nombre de messages : 41
Age : 30
<b>Age</b> : 49 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
<b>Pouvoir</b> : Guérison
Date d'inscription : 20/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Massacrante
Pensée du Moment: Tout le monde ment
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyJeu 24 Juil - 22:57

Gregory était très concentré sur ce qui se passait autour de lui. Ce qui pourrait tendre l’atmosphère, ce serait qu’une autre personnes débarque, de n’importe quel camp, celui des habitants, ou celui des militaires. Mais, tout ce que voulait Greg, c’était que ses ennemis se calment et tout et surtout la jeune femme puissent sortir de là saine et sauve. Alors qu’il était concentré et qu’il essayait de trouver une issus pour tout ça, il entendit la jeune fille prononcée le nom du garçon à ses côtés. Au moins un bon point pour eux, ils se connaissaient et ça pourrait peut-être aidé pour le bon déroulement des actions à venir. Alors, il écouta les propos du militaire, il faillit sortir de ses gons et préféra ne rien dire, mais il voyait aussi que le garçon n’allait pas tarder à être des plus agressifs. Le médecin se dit qu’il devait parler avec le garçon pour lui demander s’il avait une idée sur une marche à suivre, où s’ils devraient plutôt improviser. Mais, il n’eu pas le temps, car le militaire face à eux sortit une arme. Greg fronça les sourcils et regarda l’homme, il n’appréciait pas du tout ce genre de choses et ce n’est pas cet homme qui allait pouvoir l’intimidé. Quoi qu’une arme qui est en joue sur vous, ça permet d’avoir moins de répondant tout d’un coup.

Pourtant, Gregory voulut rétorquer, mais il ne dit rien et regarda la scène qui se déroulait sous ses yeux. Regardant l’arme braqué sur eux et écoutant les propos du militaire, il se dit qu’il devrait peut-être se la jouer méchant garçon, amis les propos de l’homme, ne le firent que s’énerver d’avantage à l’intérieur. Le médecin resta planté devant eux, sans pouvoir bouger quoi que ce soit, il contracta ses mâchoires, prêt à courir ou autre chose au cas où il faudrait se battre. Puis, il vit la jeune femme qui était de dos à un militaire, le frapper et elle put se libérer. Greg suivit en même Sam pour courir avec lui, amis ils étaient encore trop loin pour faire quelque chose, alors ils se stoppèrent net quand ils virent l’arme pointer sur le front de la fille. Le médecin l’a, ne savait plus quoi faire, un coup de feu part si vite que rien ne peut être fait. Il ne préférait pas que la femme perde la vie et en plus de ça, il préférait que ce soit ce maudit militaire qui se croit tout permit et qui en plus de ça use de la force, alors que la fille n’avait certainement pas dut lui faire quoi que ce soit.

Mais finalement, la jeune femme parla avec son ami d’une chose que Gregory ne pouvait comprendre. Il essaya de ne pas être surprit et regarda l’arme du militaire, pour voir s’il ne pourrait pas essayer de le désarmer pendant qu’ils parlent. Mais il vit que le garçon à ses côtés, avait une idée et que les propos qu’elle venait de prononcer, avaient un sens pour lui et qu’il savait quoi faire. Le médecin se tient alors prêt à faire un geste s’il le fallait pour les soutenir et les aider et il entendit le crie du garçon. Il fronça les sourcils et ce dit alors « le rat du dessin animé ? » Il hocha al tête pour penser à autre chose et couru aussi avec Sam. Il arriva prêt des hommes et c’est le garçon qui commença à frapper. En voyant ce qu’il venait de faire, Greg fit une grimace et continua sa course, jusqu'au second pour qu’il ne tente pas de sortir une arme et qu’il n’essaye pas de s’approcher de la jeune femme. Il attrapa l’autre homme qui essayait de partir et Greg se fit une joie de le plaquer au mur et de regarder les deux adolescents.

Ca va vous deux ?

[Très beau nom de code Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
Alexandra Mayers

Nombre de messages : 1259
Age : 33
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyVen 25 Juil - 0:09

Alex se sentait de plus en plus mal vis à vis de ce truc qui lui était collé sur le front. Un coup, un seul petit coup et elle ne ferait plus jamais de gaffe de toute sa vie. Elle fut bien obligée de penser que sa vie allait pouvoir s'arreter dans une fraction de seconde et étrangement ce n'est pas le fait de mourir qu'il la perturbait. Ce qui la derangeait vraiment s'était de se faire, éventuellement, shooter par un abrutit de première devant Sam. Ils étaient six à avoir eu un ami en commun mort sous leurs yeux, et en aucun cas elle ne voulait être une seconde image de cette mort. Même si ce n'était pas elle qui decidait, elle ne pouvait par faire cela à Sam. Deja que d'assumer la mort d'Allan était particulièrement difficile, si Sam devait en plus porter la mort d'Alex, elle avait peur qu'il ne puisse pas s'en remettre ou un truc dans le genre. Alors si elle n'avait pas envie de voir ce militaire tirer, ce n'était pas vraiment pour elle, mais pour celui qui était plus qu'un ami -au même titre que les autres- depuis bien plus longtemps qu'on ne pouvait l'imaginer. MAis Alex essayait de ne pas penser, elle avait lancé sa phrase à Sam, et si il comprenait alors elle devait être attentif. Il n'y avait plus rien d'un jeu à ce moment précis, pas de pistolet à eau ou à flechettes en caoutchou, c'était une vrai arme qui était braqué sur son front. Et si il y a bien un truc dont elle ne doutait pas, c'est que cela devait être bien plus douloureux que la fois ou elle s'était pris une petite flechette en caoutchou dans l'oeil. Si, petite elle avait pleuré toute les larmes de son corps pour cet incident, ça lui paraissiat franchement derisoir à côté de ce qui était en train de lui arriver. Elle ferma les yeux, afin d'être le plus attentive possible à ce qu'allait dire Josh, mais aussi pour ne pas avoir à regarder cette arme sur son front qui l'empecherait de faire ce qu'elle a à faire, à cause de la peur.

"Ra...."

Elle n'entendit pas la fin du mot tellement sont coeur entier était sous tension. Il avait à peine prononcer un mot, que dans un reflexe vital Alex s'était legèrement baissé et pivoté sur elle même. Le militaire, dans un effet de surprise parce que la fille qu'il tenait en joue se barrait et que deux autres types lui fonçait dessus, tira. Le coup avait retentit, mais il était difficile d'entendre son echo tellement "Alphonse" hurlait de douleur face au coup que venait de lui mettre Sam. L'autre militaire ne pouvait plus faire grand chose, plaqué par l'homme qui avait fait son arrivé derrière Sam. Bref, un homme maitriser et l'autre qui était incapable de moindre mouvement. Au final, tout le monde ne s'en sortait pas trop mal, hein ? Presque tout le monde en fait. Le coup qui était partitn fut devier par l'arrivée de Sam. Alors, si Alex s'était degagée, elle n'avait pourtant pas été assez rapide. La balle l'avait froler, ou du moins, avait frolé son bras. Une vive douleur s'était sentit, un cri avait été lacher, mais cacher par celui de l'homme, ALex ne s'était meme pas entendue elle même. Sa tête lui avait tournée l'espace d'un instant. Un coup de feu, une douleur, était-elle morte ? Mais non, cette idée s'était vite echappée, vu qu'elle avait encore des pensées. Sa main gauche s'était automatiquement porter sur son bras droit, et quand elle la retira pour voir elle remarqua que sa main était couverte de sang, sa veste trouée à la manche comme une longue erraflure, et un mal de chien. Mais elle soupira soulagée. Pas morte, juste blessée. Tout irait bien. Ca allait toujours bien. D'ailleurs, l'inconnu qui tenait le deuxième militaire demanda si tout le monde allait bien ?

"Je... Heu..." Essayant de replacer ses idées en ordre, placé entre les deux -non quatre- hommes. "Oui, enfin..." Elle regarda une nouvelle fois son bras et remis sa main dessus, comme si elle voulait la cacher, ce qui semblait compliqué. "Je crois... enfin ça va."

Inquiete, elle ne regardait aucun des deux hommes qui l'avait aidé. En fait, elle semblait plus desorientée qu'autre chose. Perturbant comme experience, premiere fois qu'elle se faisait tirer dessus. C'est la sonnerie de son téléphonne qui la ramena doucement à la réalité. Il n'avait pas arreter de sonner pendant toute l'action. Elle le laisserait sonner encore un peu. Son regard se tourna vers l'homme qui les avaient aidé et qui tenait toujours l'autre entre ses mains.

"Je... heu..." S'efforcant de ne pas regarder partout, elle se concentra sur lui. "Merci...Merci beaucoup."

Si elle lui était reconnaissant, elle était aussi tres inquiete pour Sam. Elle se tourna donc vers lui, alors que le militaire semblait pester en se tenant l'entre jambe. Cherchant en lui une dernière motivation pour sauter au coup de ce gamin qui avait oser lui porter se coup bas. Et c'est là qu'alex entre en jeu. Elle plia la jambe gauche, et avec sa main du même coté vira sa chaussure, en sautillant un peu sur elle même pour ne pas avoir à tomber. Si tout le monde pouvait se demander pourquoi elle enlevait une de ses basket, pour elle ça semblait parfaitement clair. Hier soir, elle s'était imaginer se defendre contre ce type a coup de talons, mais Jack ayant reglé l'affaire, elle n'avait pas eu ce plaisir. Bon là s'était pas de stalons mais ça ferait l'affaire vu la haine qu'elle lui portait. Bref remonter comme pas deux, elle en oublia la douleur qui lui tirait le bras gauche.

"On t'avais pourtant prevenus de plus te pointer Alphonse."

Et voilà, Alex la furie qui se dechaine en assomant le type a coup de chaussure. A priori, c'est pas super violent comme truc. mais vu la force et l'intensité qu'elle y mettait, je deconseille à qui que ce soit de se trouver à la place de ce pauvre militaire qui se cachait la tete sous ses bras. Limite, si elle lui montait pas dessus pour lui tirer les cheveux et tout. Une vrai folle à ce moment precis. ca pouvait choqué certaine personne, mais c'était pas si etonnant que cela quand on la connaissait. Au même titre que, si on la connaissait, on savait qu'il y a de grandes chance pour qu'il faille venir en aide au militaire, parce qu'elle était pas prete de se stopper. Et les mouvements qu'elle provoquait ne faisait qu'ouvrir un peu plus sa blessure.

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe21 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe23 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Garner
ModoThe Cute Designer☼
Sam Garner

Nombre de messages : 300
Age : 29
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : tient une boutique de pêche / dessinateur
<b>Pouvoir</b> : faire vivre ses dessins
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Superbes journées
Pensée du Moment: Mon reve est realise je suis aux States
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptySam 26 Juil - 12:48

    Sam et les autres avait inventé ce nom de code en étant petit, le fameux nom de code Ratatouille consistait à se baisser pendant que l'autre chargeait, il était bien sûr tiré du film Ratatouille. C'était le moment ou le ras avait éviter la catastrophe pour son ami et qu'ils avaient par la même occasion comprit comment ils allaient fonctionné en cuisine. Sam avait toujours aimé ce moment là quand ils étaient petits, à vrai dire Sam avait toujours été accroc aux dessins-animé, surtout les classiques de Walt Disney... Alors quand ils avaient cherchés un nom de code et qu'il avait proposé Ratatouille il avait été content que ce denier avait été accepté. C'était ce même nom de code qui avait, des année après sa création, permis de tirer Alex' des pattes des ces militaires.

    Il n'avait malheureusement pas put garder un œil sur elle, s'il l'avait fait il aurait certainement raté son coup. Sam ne voulait pas joué dans les parties du militaire, à vrai dire ce n'était pas son genre de faire des coups bas, mais le bruit qui avait retentit l'avait mis dans une colère noir et à ce moment-là tous les coups étaient devenus permis. C'est sans gène que Sam avait frappé les parties du militaire, c'était la façon la plus sûr de le maîtriser avant qu'il ne tire une seconde fois. Le militaire avait sous l'impacte lâché son arme et Sam l'avait récupéré, c'est seulement à ce moment là qu'il reporta son intention sur son amie.

    Il avait vu Allan tombé, ils l'avaient tous vu, ils avaient surmontés ensemble cette épreuve douloureuse, mais là Alex' et lui étaient seuls, avec un inconnu. Il ne voulait pas être le seul des six à avoir été présent. Il la regarda qui gardait une main sur son bras, elle avait été touchée au bras. Elle avait été touchée. Il la regarda qui cherchait ces mots, lorsque le second homme demanda s'ils allaient biens. Sam attendit d'entendre la réponse de son amie avant de parler, c'était elle qui avait été touché, lui n'avait fait que mettre son pied au 'bon' endroit.

    - Moi ça devrait aller aussi... Sam marqua un court moment d'hésitation avant de poursuivre... Même si ce bon vieux Ratatouille n'a pas été très efficace...

    Il posa les yeux sur son amie, elle s'était levée et faisait un truc assez bizarre qui manqua de la faire tomber. Alex' venait d'enlever sa basket et se ruait sur le militaire qui l'avait tenue en joue, elle l'avait appelé Alphonse, Sam sourit à se prénom elle appelait tout le monde Alphonse, alors elle le connaissait et apparemment ce n'était pas leur première rencontre ni la première fois qu'ils se rendaient des comptes. Sam tenait toujours l'arme du militaire, il ne la braquait sur personne, trop peur de blesser quelqu'un à son tour. Il regarda son amie foncer sur le militaire et l'assommer à coup de basket, il s'approcha d'elle et la tira vers lui, un coup dans les parties était suffisant au goût de Sam, mais pas pour son amie.

    - Alex' calme toi tu veux... Montre moi ton bras !

    Sam venait de parler avec plus d'autorité qu'il ne l'aurait voulu, mais il se sentait responsable de son amie, elle avait été tenue en joue et c'était fait tiré dessus, tout ça le même jour et sous les yeux de Sam. C'était un peu trop riche en émotion pour le jeune homme. Il se rappela alors de la présence de l'inconnu et se retourna sur lui, il avait maîtrisé le second militaire.

    - Merci beaucoup Monsieur... euh...

    Sam se rendait compte que les présentations n'avaient même pas encore été faite. Sam ne se préoccupait pas des militaires, trop occupé à pensé à son amie et à leur mystérieux sauveurs.


[désolé de vous avoir bloqué...]

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Joshba10

Merci Alex' =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Thompson

Gregory Thompson

Nombre de messages : 41
Age : 30
<b>Age</b> : 49 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
<b>Pouvoir</b> : Guérison
Date d'inscription : 20/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Massacrante
Pensée du Moment: Tout le monde ment
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptySam 26 Juil - 19:41

Gregory savait que la situation allait pouvoir être en leur faveur et il espérait que les deux jeunes allaient bien. Alors, qu’il tenait toujours le militaire qui était plaqué au mur, ce dernier regardait son ami qui était plutôt mal en point. Gregory avait eu mal pour tous les hommes de la terre, sauf pour le concerné et son ami. En effet, ces deux là ne reviendraient pas ci tôt embêter la fille, enfin c’est ce que le médecin espérait. C’est vrai, des gens que l’ont ne veut pas en ville qui se croient tout permit et en plus qui menace les gens de la ville en question. C’est un comportement qui agace plus que tout Gregory et il ne laissera sûrement pas faire, par deux têtes de nœud, qui se prennent pour des gros bras. En tout cas, Gregory ne le laisserait pas partir de si tôt, sans lui avoir fait comprendre en quatre yeux qu’il aurait à faire a lui une prochaine fois, même s’ils étaient seuls, sans aucun de ses copains. Le médecin ne se laisserait pas faire et il ne laisserait personne des étrangers venir embêter les habitants de cette ville. Il ferait tout pour préserver un avenir convenable pour tous et surtout pour ceux qui sont prêt à comprendre ce qui se passe ici depuis cette fameuse journée du 13 octobre.

Alors, après avoir regardé le militaire, Gregory tourna la tête, en entendant un coup de feu. Il regarda les deux jeunes et le militaire. Ce dernier avait l’air toujours mal en point, mais pas assez apparemment, il voulait encore jouer. Le diagnosticien, regarda l’homme qui était touché au niveau d’un endroit stratégique et quand il demanda si tout le monde allait bien, il entendit une réponse désorienté de la part de la jeune femme. Greg fronça les sourcils et la regarda, il vit alors qu’elle avait été touché, il ne savait pas si c’était aussi grave qu’il pouvait le voir delà et si la balle avait fait des dégâts ou pas. Alors, il essaya de maîtriser le militaire qui essayait de partir et il entendit les propos de Sam. Le médecin esquissa un sourire aux propos du garçon et il voulait se déplacer pour voir la femme, mais il ne pouvait pas laisser l’autre sans aller comme ça. Alors, il le regarda le garçon qui vérifia le bras de son amie et Greg essaya de voir comment la balle avait traversée. Est-ce qu’elle était à l’intérieure ou elle n’avait fait que passer ?

C’est alors que la fille se rua sur le militaire avec sa basket. Greg eu l’air surprit, en même temps, il n’aurait pas apprécié d’être à la place du militaire. Elle avait l’air de frapper fort et de ne pas y aller de main morte. Greg lâcha un peu rire et le militaire collé au mur, n’avait pas non plus envie d’être à la place de son collège. C’est alors que Sam se mit à parler au médecin et se dernier sourit, il voulait savoir son nom.

Deux secondes.

Il tourna le militaire vers lui et lui mit son point dans la figure.

Au moins, il ne partira pas avant un moment. J’aurais besoin de mettre les choses au clair avec cet idiot.

Gregory se mit alors à marcher vers les deux jeunes et s’assit face à la jeune femme et à côté du garçon.

Je m’appelle Gregory Thompson, je suis médecin, se qui va s’avérer utile sur le moment, et vous deux ?

Le médecin prit alors le bras de la femme et commença à le regarder, au moins la balle n’avait fait que passer, amis avec les coups qu’elle avait asséné au militaire, la plaie s’était ouverte. Il commença donc à voir ce qu’il pourrait faire et ce dit que le mieux serait d’aller à l’hôpital, mais il voulait d’abord connaître l’identité de ces deux personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
Alexandra Mayers

Nombre de messages : 1259
Age : 33
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptySam 26 Juil - 20:37

Le monde autour d'Alex pouvait se casser la tronche, elle ne l'aurait même pas remarqué tellement elle mettait de fureur dans ses gestes. Qui aurait pu croire qu'un coup de basket puisse faire aussi mal ? Mais ce type avait menacé Sam, puis l'avait menacé elle, avec une arme. Alors pas question de laisser passer ce genre de chose. Elle frappait, frappait, et frappait encore. C'est Sam qui fit par l'attraper par le bras et l'entrainer vers lui. Elle failli perdre l'equilibre dans cette action, parce qu'elle avait beaucoup de mal à ne plus frapper l'homme. D'ailleurs, quand Sam l'avait attirer vers lui, elle essyait tout de même de refiler des coup de chaussures au Militaire à terre. Mais elle stoppa tous mouvements quand Sam prit la praole. Le ton autoritaire qui s'était fait sentir, avait eu l'effet d'electrochoc pour la jeune fille. Sam ! Là, tout de suite, elle ne se souvenait pas l'avoir deja entendu parler de cette manière. Il était plutot en retrait et suivait le mouvement. Jamais à faire de vague. Alors, forcement quand il lui demanda de se calmer, elle arreta tout de suite en plongeant son regard dans celui de son ami.

"Arrete ça va, je te dis, juste une écratinure. Au moins mintenant j'vais pouvoir me vanter d'avoir des blessures de guerre"

Elle tenta de sourire pour le rassurer. Mais maintenant qu'elle ne frappait plus l'homme, et qu'elle avait reussi à se calmer partiellement, elle se rendit compte que sa blessure faisait un mal de chien. Et même si Sam lui avait demander de lui montrer, elle se mettait face à lui, de manière à ce qu'il ne puisse pas voir. Ne pas l'inquiéter, c'était tout ce qu'elle devait faire. Mais elle comprit bien vite que passer sa rage sur le militaire n'avait franchement pas été une bonne idée. Elle devait avoir perdu pas mal de sang, sans que ce soit catastrophique, à en juger par sa tete qui lui tournait un peu. Sam se tourna alors vers l'inconnu, et Alex en profita pour faire un pas en arrière et remettre sa main sur sa blessure pendant qu'elle se laissait glisser contre le mur pour s'asseoir au sol. Sa veste etait morte, quand tout cela se sera arrangé, elle allait surement pester pendant des semaines... SA pauvres vestes, ca faisait tellement d'années qu'elle suportait ses coup de folie. Voilà que maintenant, le cuir se trouvait troué d'une sorte d'enorme erraflure.

Elle releva brusquement la tete quand elle entendit un bruit etrange. Elle eue juste le temps de voir le deuxième militaire s'étaller au sol. Alex equarquilla les yeux. Avec le force qu'avait ce types dans les mains, elle était pas franchement sur de vouloir qu'il s'approche d'elle. En même temps, elle n'eu pas vraiment le choix, parce qu'il était dejà près d'elle, et à sa hauteur. Elle le devisagea un instant. Ok, il venait de les aider, elle lui en était même carrement reconnaissante, mais elle ne savait rien de lui. Et finalement, il mit fin aux interrogations de tout le monde. Thompson... Medecin... Ce nom sonnait comme quelque chose de familier dans l'esprit de la jeune fille. Non, elle n'avait jamais eu à faire à lui, mais elle avait entendu parler de lui. Le journalisme, quoi de mieux pour connaitre tous les potins de la ville. Bref, ce type était connu pour ses methodes peut orthodoxe, mais aussi pour ses exellent résultats. Quand il prit son bras, elle se tenta de se degager rapidement.


"J'ai deja dit que ça allait !"

Comme si il allait ecouter une gamine. Elle abandonna toute tentative de quoi que ce soit. Elle avait tellement entendu de chose sur lui -sans avoir la preuve que ce soit vrai- qu'elle pensait que s'était inutile de lutter contre ce type. Tout ce qu'elle voulait, s'était que Sam ne soit pas inquiet, c'est tout. N'empeche que le medecin avait à son tour demandé l'identité des jeunes qui étaient présent. Alex, tournant la tete pour ne pas voir son bras, se lança.

"Alexandra Mayers"

Elle ne su pas vraiment quoi ajouter. Lui avait donné le fait qu'il était medecin, mais elle trouvait quand même vachement moins classe d'ajouter... "Etudiante en journalisme et serveuse à mes heures libres". Elle était pas convaincue que cela puisse servir à quelque chose. C'est à ce moment que son téléphone portable, toujours au sol, sonna pour la enième fois. C'est la seule foix ou elle l'avait à porter de main, alors elle se decida à raccrocher. Son père venait de la harceler depuis qu'il avait eu l'un des militaires au bout du fil.

"Oui papa... Oui, je te dis que ça va.... .... Deux militaires, je sais pas ce qu'ils voulaient... .... .... Heu, Sam et un medecin... .... Tu peux venir me chercher, s'il te plait ?... ... Papa, s'il te plait.... ...Ouais, c'est ca j'comprend..."

Elle raccrocha et appuya sa tete contre le mur dans un soupir pendant que Gregory regardait sa blessure. Son père, n'avait pas voulu venir la chercher parce qu'il avait soit disans une réunion, un truc dans le genre. C'est vrai, sa fille vient de se faire agresser par deux militaires, mais on s'en fou, une reunion c'ets plus important. Elle ne trouvait même plus cela etonnant en fait venant de sa part. Elle lacha un soupir.

"Alors doc' ? Verdicte ?"

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe21 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe23 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Garner
ModoThe Cute Designer☼
Sam Garner

Nombre de messages : 300
Age : 29
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : tient une boutique de pêche / dessinateur
<b>Pouvoir</b> : faire vivre ses dessins
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Superbes journées
Pensée du Moment: Mon reve est realise je suis aux States
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyDim 27 Juil - 21:41

    Sam tenait toujours l'arme dans sa main, il n'avait jamais aimé les armes à feu, mais il préférait tout de même tenir l'arme que d'être tenu en joue. Alex' avait dit que son bras allait bien et que se n'était qu'une égratignure, chose dont Sam doutait un petit peu vu le sang qui coulait. Il ne voulait de toute façon pas trop brusquer son amie, il ne voulait pas trop la ménagée après tout c'était elle qui s'était faite tirer dessus. Il avait finit par la lâcher, mais il était tout de même près à la rattraper si une nouvelle crise de folie la reprenait. Lorsque la jeune fille parla de blessure de guerre, Sam eu un sourire ironique en se disant qu'avec tout ce qui arrivait à son amie s'était étonnant qu'elle n'en avait pas eu plutôt.

    - OK, mais on va quand même faire examiner ça.

    Sam entendit un choc lourd après avoir demandé son nom au médecin, se qu'il venait d'entendre était un coup de poing bien placé qui avait fait en sorte de sonner le militaire. Sam n'avait plus pensé à eux, accaparant toute son attention sur sa meilleure ami et sur l'inconnu qui les avait aidé et secourut. En tout cas cet homme pouvait se vanter d'avoir de la poigne. Le coup que le second militaire avait reçu était bien évidement plus règlementaire que celui qu'avait donné Sam, mais à vrai dire le jeune dessinateur avait cherché à faire au plus vite pour désarmé l'homme et ne pas risquer de se prendre un balle, ou pire que Alex' en prenne une. Malheureusement pour lui il avait à moitié bien fait les choses, il avait bien sûr désarmé le militaire d'un seul coup et sans que ce dernier ne cherche à faire de résistance, mais il n'avait pas réussit à empêcher son amie d'être touchée...

    L'inconnu se présenta une fois 'son' militaire mis hors d'état de nuire, il parla plus pour les militaires que pour les deux jeunes gens et Sam ne prit pas la peine de relever ses propos.

    Sam se retourna sur l'inconnu qui s'était présenté comme étant médecin, le nom de l'homme n'était tout à fait inconnu à Sam, il en avait certainement entendu parler, mais il ne se rappelait plus dans quelle circonstance. Il était pourtant sûr de savoir qui lui en avait parlé, ça ne pouvait être que sa mère qui était toujours curieuse et très bavarde alors si Sam savait quelque chose de bonhomme ça ne pouvait venir que de sa mère. Il est vrai qu'avec une mère journaliste toujours au courant avant presque tout le monde en ville des derniers évènements et un père architecte qui avait fait construire la plupart des maisons à New Way il avait certainement entendu parler de la plupart des gens ici, surtout que New Way était une petite ville...

    - Je m'appelle Sam Garner...


    Sam ne jugea pas utile de lui dire qu'il était le fils de la présentatrice du journal parlé, ni de l'architecte qui avait construit la plupart des maisons de riches du coin. Il savait que son nom n'était pas inconnu et que le médecin ferait certainement le rapprochement, on était dans une petite ville ou tout le monde connaissait tout le monde, pas spécialement de visage, mais certainement de nom...

    Sam regarda attentivement Gregory prendre le bars de son amie pour l'examiner, Sam se demandait comment est-ce qu'il pourrait distinguer quoi que se soit vu le sang. Sam savait qu'ils allaient inévitablement se retrouver à l'hôpital que le coup de feu dans la ruelle attirerait certainement le curieux, tout comme un incident avec des militaires. Les rumeurs iront bon train et l'attention serait certainement braqué sur les trois personnes toujours debout...

    Sam sortit de ses rêverie par le téléphone d'Alex' qui n'avait pas arrêté de sonner, elle se décida enfin à décrocher et Sam comprit tout de suite qu'elle était en communication avec son père. Il était désolé de la tournure de la conversation, il se doutait bien que le père d'Alex' ne viendrait pas, elle ne lui avait pas précisé qu'elle s'était fait tirée dessus. De toute façon Sam doutait que cette information aurait put faire déplacer le paternel d'Alex' se qui l'attrista. Sam détestait le comportement du père d'Alex', il savait ce qu'était des parents peu présent, mais il savait que lui pouvait quand même compter sur le soutient des siens... Lorsqu'elle raccrocha et qu'elle demanda le verdict du docteur, Sam posa ses yeux sur lui, mais sachant pertinemment qu'une visite à l'hôpital serait certainement prévue...

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Joshba10

Merci Alex' =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Thompson

Gregory Thompson

Nombre de messages : 41
Age : 30
<b>Age</b> : 49 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
<b>Pouvoir</b> : Guérison
Date d'inscription : 20/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Massacrante
Pensée du Moment: Tout le monde ment
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyDim 27 Juil - 22:44

Gregory était plutôt du genre à ne pas faire attention aux gens en ville, malgré le fait que tout le monde se connaissent, mais quand ça impliquait le fait qu’une maladie où une chose qui concerne la médecine arrive, alors il sera toujours là. Aujourd’hui, il avait essayé de trouver de nouvelles informations, choses qu’il avait raté, alors le fait d’être venu aidé les deux adolescents, ça il se devait de la réussir. De plus, les militaires et le médecin, ça fait deux, il ne les supportent pas, ils usent de leur pouvoir sur es habitants et ça c’est une chose qu’il voudrait faire remarquer à aux chefs de tous ses ennemis. Alors qu’il était dans la ruelle, il avait essayé d’aider comme il le pouvait en maîtrisant un des militaires. Le garçon s’était occupé du premier, avec un jolie coup, très bine placé et la fille avait essayé d’échapper à tout ça. Après avoir vu ce que les deux pouvaient faire, enfin surtout le garçon, Greg put voir pour la fille. Elle s’était littéralement jetée sur le militaire qu’elle appelait Alphonse et lui donnait des coups de chaussures. Gregory n’aurait vraiment pas aimé être à sa place. Même si le médecin est ce qu’on peut appeler un connard finit, il n’avait jamais été frappé, enfin presque jamais. C’est vrai que pousser une personne à bout, en lui faisant du mal par ses propos, ce n’est pas une chose qu’il faut faire. Greg avait dit au père de son patient que sa femme devait être une grosse vache qui n’avait jamais aimé son fils et surtout son mari, parce que tout le monde lui était passé dessus. Donc forcément le coup était partit et Greg savait que là, c’était la cas pour a jeune femme. Le militaire avait dut la pousser à bout et elle avait craqué, avec une chaussure.

Puis, Sam la rattrapa et lui demanda d’arrêter, il écouta ses propos et ne dit rien. C’est vrai qu’elle avait l’air amoché et puis, Greg savait qu’il devrait aller l’aider, pour la soigner et voir si la blessure était superficielle ou non. Son métier, la chose avec sa fille Veronica, qui tient à cœur à Greg. C’est pourquoi, il allait pouvoir s’occuper de la jeune femme. Alors, après avoir frappé le militaire qu’il tenait, il avança jusqu’au deux jeunes et se mit face à Alexandra. Il prit le bras de cette dernière et commença à regarder la plaie. C’est vrai qu’elle était pleine de sang, mais le médecin s’en fichait, il pouvait voir même avec le sang. Il était médecin s’était son boulot et il ne pouvait pas enlever le sang, n’ayant pas de mouchoir et même s’il ne avait un, il pourrait en enlevant le sang, lui donner des microbes et il ne valait mieux pas pour une plaie ouverte. En effet, le mieux serait qu’elle aille à l’hôpital pour se faire soigner. Seul problème, elle poussa son bras et parla au médecin. Il la fixa dans les yeux et fit un regard des plus noirs et pas sympathique du tout.

Il reprit donc son bras, qu’elle soit contente ou non. Il devait faire son boulot et ce n’est pas elle, qui allait l’en empêcher. De plus, il l’avait aidé, elle pouvait au moins le laisser la soigner, c’était un minimum. Mais vous savez ce que c’est les jeunes d’aujourd’hui, ingrat comme ils sont. Puis, voulant savoir à qui il avait à faire, il demanda leur identité aux deux. La fille lui répondit en premier, apparemment, elle était la fille d’un homme qui travaillait à la mairie, Ryan. Gregory le connaissait de nom, sans jamais vraiment lui avoir parlé, ou plutôt si, il l’avait plusieurs fois vu, mais il n’avait rien de particulier à première vue. Puis, ce fut le tour du garçon, qui lui était, enfin c’est ce que pensait Gregory, le fils de la journaliste et de l’architecte de New Way. Donc, deux adolescents qui étaient amis, avec Allan, un gamin mort il y a longtemps, mais un évènement qui en a marqué plus d’un et surtout la bande des amis sûrement plus que qui conque. Puis, tout en regardant le bras de la jeune femme, il entendit son portable sonner et il continua son travail et écouta en même temps la conversation. Apparemment, pas un père des plus présent pour sa fille. C’était ce que Greg avait été avec la sienne, il y a quelques années de cela et il l’avait regretté, il espérait que le père d’Alexandra se rendrait compte de ses erreurs et qu’il ferait des efforts, ou en tout cas un minimum pour le bien être de sa fille. Finalement, elle raccrocha et Gregory écouta sa question et sourit. En les voyant attendre son avis.

Je pense que vous pouvez rentrer directement chez vous.

Il leva les yeux au ciel.

Que croyez-vous, c’est bien de se défendre, mais quand une balle vous touche, ce n’est pas une bonne idée. En tout cas, je pense qu’il a dut comprendre, l’erreur qu’il a faite, en essayant de vous amocher.

Il tourna la tête vers le militaire qu’il avait frappé qui était toujours au sol et l’autre pareil, il avait dut être bine assommé par la jeune femme. Gregory sourit à la vision des deux qui se croyaient plus malin et regarda à nouveau la jeune femme qui n’avait pas l’air d’apprécier, ce qu’il venait de dire.

Ce que je peux vous dire, c’est que vous devez faire soigner la plaie et puis . . .

Gregory tout en parlant, passait sa main sur la plaie, pour expliquer que faire et il vit une chose étrange. La plaie avait déjà beaucoup moins de sang et visiblement elle semblait se fermer. Il fronça les sourcils, sans comprendre ce qui se passait. Il avait la main au dessus de la plaie et restait là sans bouger, à essayer de comprendre ce qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
Alexandra Mayers

Nombre de messages : 1259
Age : 33
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyDim 27 Juil - 23:23

Une fois qu'elle eue raccrocher le téléphone, Alex leva les yeux vers Sam. Etrange, il semblait à la fois désolé pour elle et inquiet en attendnat la reponse du medecin. Si il était désolé, c'était surement à cause du coup de téléphone qu'elle venait de recevoir. Oui, son père n'était pas des plus présent et c'était loin d'être un secret pour le groupe d'ami. Mais jusque là, elle avait toujours tenter de cacher les choses. Du moins, elle avait dit que son boulot prenait beaucoup de temps, mais elle avait toujours dit que quand elle avait un problème, son père savait être présent. Oui, elle l'avait dit un paquet de fois, et cela avait été contre dit un autre paquet de fois. Ici, c'était surement pire. Son père l'avait appelé, il était tomber sur un des militaires qui lui avait clairement fait comprendre qu'il ferai passer un sal quart d'heure à sa fille. Mais Ryan avait seulement tenter de téléphonner, encore et encore. Et au moment ou elle lui répond, lui demande de venir la chercher en lui expliquant qu'elle avait eu à faire à des militaires, il lui repondait qu'il ne pouvait pas venir. Ok, elle ne lui avait pas dit qu'elle était blessée, mais c'était pas une raison non plus pour la laisser en plan. Enfin, elle trouva le moyen de sourire à Sam, comme pour se justifier du refus qu'il lui avait donné.

"Il est pas dans le coin, le temps qu'il arrive je serais déjà rentrée."

Elle savait très bien que ce n'était pas vrai. New Way, c'est pas non plus super grand, et puis avec la quarantaine son père allait pas partir bien loin. Enfin, elle s'était sentie obligée de dire cela parce que, mine de rien elle aimait son père et, il était hors de question que des gens puissent penser du mal de lui. C'était à elle de se plaindre, si elle le voulait, de l'absence de son père. En aucun cas, elle ne voulait que des gens puissent juger ce fait. Alors, elle arrivait à le defendre avec un sourire presque sincère. Même si elle, elle lui en voulait vraiment de ne pas faire le deplacement.

C'est le docteur qui annonça finalement son verdict. Elle pouvait rentrée chez elle. Cool, s'était une bonne nouvelle. D'ailleurs, elle lança un regard à Sam, comme pour lui dire "J't'avais bien dit que s'était rien". Enfin, elle ne parla pas vraiment, son regard était bien assez explicite. Elle allait même se préparer à se relever. Si elle pouvait rentrée, il n'y avait pas de raison qu'elle reste dans le coin. Mais elle oublia bien vite cette idée, parce que le medecin leva les yeux aux ciel pour continuer à parler. Etrangement, elle en resta figée. Elle osait même pas faire le moindre mouvement de peur de se faire hurler dessus. Il lui expliqua avec un ton franchement sec et froid qu'elle avait été stupide de s'en prendre au militaire alors qu'elle était blessée. Heu... Elle était franchement pas d'accord, ca se voit que ce n'était pas lui qui s'était fait tirer dessus. Alors Alex, toujours egale à elle même affichait un regard contrarier. Et elle ne mit pas longtemps à exposer son point de vue.


"J'suis désolé, mais c'est quand même lui qui ma trouée la peau en premier, alors j'estime avoir quand meme le droit de me défendre."

Bien sur, il avait tenter de la couper en continuant autre chose. Mais franchement, elle n'ecouta pas la suite de sa phrase. Bien, gentille, mais elle avait quelque truc à dire. Hors de question de se taire, juste parce que ce type est medecin. S'était absolument pas son tempéramment. Elle aurait pu continuer pendant longtemps de cette manière, mais elle remarqua que Gregory laissa une phrase en suspend alors qu'il touchait la plaie de la jeune fille.


"Quoi ?" Elle tenta de regarder, inquiete. "Quoi ? Qu'est ce qu'il y a ?"

Elle arriva enfin à voir quelque chose et elle comprit pourquoi il venait d'agir de cette manière. La blessure de la jeune fille semblait se soigner. Elle devint blanche comme un linge et regarda le medecin interloquée.

"C'est normal, ça ? Hein ?"

Elle n'aura pas sa réponse. pas tout de suite. Des grissement de pneus se firent entendre. Et un groupe de 6 militaires sautèrent d'une camionette pour s'embarquer dans la rue, arme en main. Alexandra sursauta en le voyant arrivé en trombe vers eux. D'ailleurs, elle ne demanda pas l'avis du medecin, elle se degagea rapidement et se mise à coté de Sam. Les armes étaient braquée sur eux. Elle commençait à ne plus supporter le fait d'avoir une arme pointée sur elle. Mais si elle avait cru que s'était pour eux qu'ils étaient venus elle se fourrait le doigt dans l'oeil. Inquiete, elle venait de prendre la main de Sam, comme pour se rassurer de sa présence. Les militaires, eux, ne répondirent à aucune questions qui pouvaient être posées. Il attrapèrent le corps de leurs collègues qui etaient au sol, et sans un autre mot ils repartirent. Alex porta une main à son front, en vaccillant légèrement.

"Je crois que je me sens pas bien."

Tout venait de se passé en moins d'une minutes. Elle comprenait rien. Elle était même pas sur d'avoir envie de comprendre. Et depuis que Greg ne touchait plus sa blessure, cette dernière semblait s'ouvrir un peu, a nouveau. La seule envie qu'elle avait, s'était de rentrée, se coucher, oublier cette journée. Elle vacilla à nouveau, et s'agrippa à Sam pour ne pas avoir à tomber. Trop de question qui se bousculent dans sa tête, trop d'emotion pour la même journée, et une perte de sang qu'elle n'avait jamais connu jusque là.

[Sam, jte previens juste que c'est pas mon pouvoir qui s'active mais celui du toubib'. Et pour l'intervention des militaires, il fallait que je la place quelque part, desolé. Parce que si mon papoua peut pas venir pour pas risquer de se faire reconnaitre, il aime quand même sa fille et donc va vouloir s'entretenir avec les deux militaires ^^]

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe21 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe23 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Garner
ModoThe Cute Designer☼
Sam Garner

Nombre de messages : 300
Age : 29
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : tient une boutique de pêche / dessinateur
<b>Pouvoir</b> : faire vivre ses dessins
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Superbes journées
Pensée du Moment: Mon reve est realise je suis aux States
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyLun 28 Juil - 12:51

[oki, faut dire que ça prêtait un peu à confusion, la régénération cellulaire et la guérison... Merci d'avoir prévenu ça m'évitera de faire d'écrire des bêtises...]

    Sam et les autres avaient souvent entendu Alex' défendre son père, sur les raisons de son absence ou sur le fait qu'il ne pouvait pas se déplacer. Ils n'en parlaient jamais entre eux. Entre eux six, ils s'efforçaient de toujours être présent les uns pour les autres, quoi qu'il arrive, personne ne laissait jamais tomber personne, c'était ce qu'il aimait par dessus tout dans leur groupe.

    - Ok... De toute façon je n'aurai pas voulu te quitter après ce qui vient d'arriver...

    Sam s'en voulait d'avoir eu se genre de pensés sur le père d'Alex', il n'était peut-être pas très présent depuis la quarantaine, mais la jeune fille n'en pouvait rien. Il n'aurait pas du penser comme ça, mais il n'avait pas pu s'en empêcher, voir son amie sans son père en cet instant lui avait fait mal. Il lui sourit malgré tout, il ne voulait pas afficher une mine de tristesse pour son amie alors que celle-ci n'avait eu qu'une égratignure. Elle était en vie. C'était la seul qui importait Sam, Greg et lui avait réussit à maîtriser les militaires et même si une balle était partie, Alex' était toujours en vie. Sam ne sait pas comment il aurait supporter de voir son amie gravement blessée ou pire encore... Il s'en serait certainement voulu à vie, il n'aurait peut-être plus osé se montrer, voir ses autres amis en sachant que ça aurait été de sa faute. Alex' allait bien, c'est à cette pensée que Sam se raccrocha. Il chassa bien vite la pensée que ça aurait pu être pire, ça n'avait pas été le cas.

    Sam regarda son amie répondre avec franchise au docteur sur l'évènement de la basket. Le docteur n'avait pas tort, Sam l'aurait bien défendu, mais devant les propos de Alex' il se ravisa. Il la regardait, elle venait de retrouver son franc parler et Sam avait toujours été fasciné par son aisance de répondre ainsi aux gens dans toutes les circonstances. Évidemment, répondre à une personne plus âgée et qui méritait quand même un certain respect, n'était pas toujours bien vu, mais à vrai dire Sam ne releva pas cet aspect là. Sam venait de retrouver son amie, qui tantôt parlait de façon un peu incohérente et qui maintenant venait de retrouver son franc parler en un éclaire et pour ne rien cacher ça le fit sourire.

    Il avait entendu le docteur Thompson dire qu'elle pouvait rentrer chez elle, Sam ne quittait pas les gestes du docteur qui inspectait la plaie. Lorsqu'il parla de la désinfecter et qu'il laissa sa phrase en suspens, Sam jeta détacha son regard des mains pour les rapporter au visage du docteur. Il l'observa le froncement de sourcil, est-ce qu'il y avait un problème ? La plaie était-elle grave ? Sam ne savait pas quoi demandé, mais il n'eut de toute façon pas le loisir d'en poser, Alex', la principale intéressée posait déjà ses questions.

    Sam ne voyait pas le bras d'Alex là où il se trouvait, il faisait déjà un premier pas dans sa direction pour tenter de voir ce qui pouvait bien donner ce ton d'inquiétude qu'employait son amie. Il n'eut de toute façon pas le loisir d'en savoir plus, une camionnette pleine de militaire venait de faire son apparition dans la ruelle. Sam qui tenait toujours l'arme était près à en découdre, mais il voulait d'abord savoir ce qui les amenaient ici. Question ridicule, deux de leurs collègues venaient de se faire botter le derrière par des civiles. Sam sentait les ennuis, mais cette fois-ci il ne laisserait aucunes balles trouer la peau de sa meilleure amie. Comme pour confirmer ses pensées, Alex' se mit à ses côtés avant de lui prendre la main, il la serra un peu pour lui faire comprendre qu'il était là et que quoi qu'il arrive il la protégera de toutes ses forces.

    Sam regarda les militaires embarqués leurs collègues, sans un mot et sans un regard. Il s'attendait à une bagarre, pas à ce que les militaire embarque Alphonse et son collègue sans daigner les regarder, comme s'ils étaient des fantômes et qu'ils n'existaient pas. Il regarda l'arme qu'il avait en main, il fallait qu'il la leur donne, mais il ne connaissait toujours pas la vrai raison de leur présence ici. Aussitôt qu'ils avaient embarqués leurs camarades, les militaires quittèrent la ruelle, Sam ne comprenait rien. Il regarda son amie perplexe, un regard qui pouvait signifier "Est-ce que ça veut dire qu'on aura pas un blême ?!?"

    Sam rattrapa son amie qui se mit à vaciller après le départ des militaires, elle ne se sentait pas très bien, son visage était assez pâle et ce qu'ils venaient de vivre n'aidait pas à la maintenir sur pied. Il posa alors son regard sur le médecin.

    - Écoutez, je sais que ma requête risque de vous paraître un peu bizarre, mais on ne peut pas risquer d'aller à l'hôpital se faire soigner par n'importe qu'elle médecin qui risquerait d'appeler les services sociaux ou autre trucs du genre. Je me demandais si vous ne pouviez pas la soigner vous même ?


_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Joshba10

Merci Alex' =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Thompson

Gregory Thompson

Nombre de messages : 41
Age : 30
<b>Age</b> : 49 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
<b>Pouvoir</b> : Guérison
Date d'inscription : 20/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Massacrante
Pensée du Moment: Tout le monde ment
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMar 29 Juil - 13:51

Gregory toujours face à la femme qui avait été blessé se disait qu’elle ne devait pas avoir une vie facile. C’est vrai, il savait que l’homme qui avait répondu au téléphone était son père, comme elle l’avait dit et il avait vu le visage du garçon à côté. Ne sachant pas trop que faire face à ça, il préférait la soigner, c’était son boulot et puis, il n’allait pas la laisser comme ça. Il l’écouta parler à Sam sur le fait que son père aurait mit trop de temps à venir. Le médecin ne dit rien, mais pourtant, il n’en pensait pas moins. C’est vrai, il savait comment les pères peuvent être nuls. Il en avait fait les frais plus jeune, avec le sien. Ce dernier avait fait passer des nuits entières à Gregory de peur et de malheur. Il devait dormir sur la pelouse peut importe le temps, les premières fois, il allait se réfugier chez des amis, amis il avait vite comprit que ça ne servait à rien et qu’il ne devait pas faire le contraire de ce qu’il lui disait. Pourtant, quand il pleut et que vous dormez avec juste un léger pyjama et que vous avez sept ans, vous vous dites que votre père ne vous aime pas pour vous infliger ça. Mais ce n’était pas tout ce qu’il avait eu droit, vous avez les bains glacés ou en plus ont vous rajoute des glaçons. Le corps devient vite froid et vos membres ne vous répondent plus car trop froid. Vous ne pouvez plus bouger, mais vous sentez ce qui se passe autour de vous. Ce genre de choses, il l’avait vécu, mais il n’en avait jamais parlé à personne.

Alors, pour ce qui était des pères, Greg en connaissait un rayon sur les mauvais. Alors, toujours en continuant de la soigner, il les regardait. Ils avaient l’air proches, peut-être le petit ami de la jeune femme, ou un ami. En tout cas, il savait que c’était ceux de la bande des six. Un drame était survenu il y a quelques années et Gregory avait assisté non seulement à l’autopsie du petit garçon, mais aussi à l’enterrement. Tout ça avait touché le groupe d’amis, amis aussi les gens de la ville. Tout le monde connaissait ses parents et personne ne pouvait ne pas avoir eu mal le jour de ce drame. Lui-même avait eu mal de voir un enfant de cet âge mourir, ce n’est ce qu’on souhait e à un enfant alors il avait eu du mal à l’encaisser, faisant plus attention encore à sa fille. Mais il arrêta de penser à tout ça, quand elle lui demanda se qu’il en pensait de sa plaie. Gregory venait de lui dire qu’elle pouvait rentrer chez elle et ensuite lui avait dit qu’elle devrait passer à l’hôpital pour se faire soigner. La fille lui répondit alors et il fut amusé par ses propos. Il ne dit rien et préféra la soigner, malgré le fait qu’il aurait bien aimé répondre quelque chose. Mais elle avait déjà vécue pas mal de choses traumatisante, alors ce n’était pas trop le moment.

Mais, il fut arrêté dans ses propos, quand il vit que la plaie se fermait toute seule. Il avait sa main au dessus, alors comment interprété ça. Il avait un pouvoir, non ce n’était possible, ce genre de choses ce voit dans les séries télés et le films pas dans la réalité. Ca lui fit penser d’ailleurs, qu’il y avait Heroes ce soir à la télévision et qu’il devrait enregistré au cas où il ne soit pas rentrer. Gregory est un fan de séries télévisées, mais ce n’était pas le moment de penser à ça, alors il hocha la tête pour faire échapper ses idées et il entendit dans la voix de la jeune femme comme de la panique et il voulait dire quelque chose, amis il n’en eu pas le temps. Le médecin vit des militaires arriver et les deux adolescents se réfugièrent l’un à côté de l’autre. Gregory se releva avec un pue de mal, à cause de son genou et se plaça devant les deux jeunes. C’était plus son instinct e père qui avait prit le dessus et il regarda la même scène qu’eux deux. Puis, une fois qu’ils furent partit, il se demanda se qui s’était réellement passé. Pourquoi est-ce qu’ils ne les avaient pas interrogés sur ce qui s’était passé ? Il ne comprenait pas vraiment le comportement de ses gens mais il ne put pas en penser plus. Sam commença à lui parler et Greg se tourna vers eux.

Il l’écouta parler et arriva pour soutenir Alexandra, avec l’aide de Sam. Puis, quand il finit parler, Gregory voulait parler, mais il se rendit compte d’une chose. En effet, quand il avait attrapé Alex pour la soutenir, il avait mit sa main en plein sur la plaie, sans faire attention, voulant juste l’aider et le sang avait traverser entre ses doigts. Mais quand il allait parler, il remarqua qu’il n’y avait plus de sang et que la plaie était refermée. Il fronça les sourcils et regarda Sam.

Je crois que je n’aurais même pas à la soigner.

Il regarda alors Alexandra dans les yeux.

Ca va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
Alexandra Mayers

Nombre de messages : 1259
Age : 33
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMar 29 Juil - 14:58

Alexandra se sentait pas super bien. Elle s'était rattraper à Sam, qui la maintenait debout aussi. La jeune fille comprit que son ami demandait de l'aide au docteur, et franchement elle ne vit pas de raison de le contredire sur ce coup là. Elle laissa, cependant, échapper une petite grimace de douleur quand le medecin vint la saisir par le bras. Ca faisait un mal de chien, mais elle pensait que s'était pour arreter l'hemmorragie ou un truc dans le genre, donc elle serra les dents en silence. De toute façon, toujours à proximité de Sam, elle posa sa tete contre son torse, afin de se sentir rassurer de sa présence et surtout de ne pas regarder son bras. Et voilà que cette desagréable sensation de douleur disparraissait pour laisser une impression de chaleur. La jeune femme se redressa quelque peu surprise et osa un regrd vers son bras, au moment même ou Thompson expliqua qu'il n'aurait même pas à la soignée. Elle haussa un sourcil, cherchant à comprendre ce qu'il voulait dire. Mais en posant son regard sur sa blessure, elle eu un leger sursaut, et sa elle avait pu se debarraser de son bras à ce moment là, elle l'aurait suremnt chasser comme on vire une mouche. Elle venait de se faire tirer dessus, elle avait perdu du sang, elle n'avait quand même pas imaginer cela juste pour le trip. Mais là, sur son bras ne restait que la coupure de la balle sur son mateau et quelques traces de sang. Sa blessure, disparus, ca ne saignait plus, et aucune traces ne semblaient subsister. Et Gregory qui osa lui demander si ça allait. Contre toute attente, c'est un regard noir qu'elle lui lança, alors qu'il la fixait dans les yeux.

"Vous vous foutez de moi là ? Est ce que ça va ? Comment vous voulez que ça aille ?"

Remettons les choses dans leur contexte. Une blessure venait de disparaitre comme par magie. Ce que le cerveau de la jeune fille refusait de croire, étant donné qu'on ne voyait ça que dans les film et les séries. C'était de la science fiction. alors comment est ce qu'elle pouvait aller bien, alors qu'elle venait d'être temoin d'un truc qui était strictement impossible. Elle devanit folle, s'était la seule explication tout à fait logique qui lui venait à l'esprit. CE N'ETAIT PAS POSSIBLE, personne ne guerrit aussi vite. Et aucun medecin n'a assez de connaissance et de competence pour guerrir quelqu'un de cette manière avec juste sa main. Finalement tout ça c'était de la faute de ce medecin, et Alexandra ne differencait pas des autres gens sur un point. On a toujours peur de ce que l'on ne comprend pas, ou que l'on ne peut pas admettre. Elle fit un pas en arrière, toujours les yeux rivé sur ce medecin.


"Je vous interdit de m'approche ne serait ce qu'une fois."

Elle changerai surement d'avis plus tard, un autre jour. Mais dans l'immédiat il venait de faire une chose tellement impossible qu'elle en avait peur. Peut etre que cela l'avait aider à guerrir, peut etre que c'était pour son bien, mais une chose était sur : c'etait beaucoup trop irrealiste pour qu'elle puisse voir ça d'un bon oeil. Finalement elle se mise derrière Sam en lui attrapant la main, pour ne plus etre à porter de ce docteur. Et elle voulait faire comprendre à son ami qu'elle refusait que ce type l'approche, pas après ce qu'il avait fait. Sa tete bouillait de suestion en tout genre, de questiosn qui ne trouveraient pas de réponse maintenant. D'ailleurs c'est à son ami qu'elle s'adressa finalement.

"Sam, s'il te plait. J'veux rentrer"

Ce qu'alex ignorait c'est qu'il lui fallait juste le temps d'encaisser les choses. Une fois que cela serait fait, elle serait surement la première a retourner voir ce medecin pour avoir des réponses à ces questions. Mais pour le moment, elle en avait peur et refusait qu'il l'approche, refusait de comprendre. D'ailleurs, qu'est ce qu'elle pouvait bien comprendre hein ? Qu'un type à le pouvoir de guerrir les gens ? Trop impossible pour pouvoir etre vrai, ca entrait dans son sytème de penser. pas pour le moment en réalité.

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe21 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe23 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Garner
ModoThe Cute Designer☼
Sam Garner

Nombre de messages : 300
Age : 29
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : tient une boutique de pêche / dessinateur
<b>Pouvoir</b> : faire vivre ses dessins
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Superbes journées
Pensée du Moment: Mon reve est realise je suis aux States
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMer 30 Juil - 17:01

    Sam gardait son amie dans ses bras, il la retenait toujours de peu qu'elle fasse une chute ou qu'elle ne s'évanouisse complètement. Il remarqua néanmoins une grimace sur le visage de son amie lorsque le docteur était venu porter secoure à Alex' en même temps que Sam. Il laissa son amie s'appuyer sur lui, elle venait de vivre pas mal de chose et Sam tenait à la soutenir et à lui montrer qu'il ne la laisserait pas tomber. Il n'avait saisi tout ce qui se passait, il avait arrêté de comprendre quand Alex' avait eu cette petite pointe d'angoisse dans la voix à l'adresse du docteur. Également lorsque les militaires avait débarqué pour embarquer les deux autres sans leur adresser un mot ou un regard. Et il perdit tout à fait le fil lorsque le médecin dit d'une voix qu'elle n'aurait pas besoin de se faire soigner. Qu'allait-il imaginer là ? Que Sam allait laisser son amie repartir sans faire un tour par la case hôpital ? Son amie venait de se faire tirer dessus, elle n'allait pas bien et le docteur le plus réputé qu'il connaisse venait de dire qu'elle n'aurait pas besoin de soin ! Que devait on avoir pour demander des soins ? Être dans le coma ? Sur le point de mourir ? Depuis quand recevoir une balle dans le bras ne nécessitait pas de soin ? Et il osait encore demander comme Alex' allait ? Sam allait lui répondre, mais son amie le fit à sa place.

    Sam n'avait toujours pas compris, mais une chose était sûr, le docteur y était pour quelque chose, alors sans demander l'avis d'Alex', il lui lui attrapa le bras le plus délicatement possible pour examiner à son tour la blessure. Il avait beau essayer de toute ses forces, il ne parvenait à rien, il ne trouvait pas l'endroit de l'impacte, mais il y avait malgré tout du sang, Sam avait un peu de sang sur son tee-shirt, Alex' et le docteur en avaient plein leur main. Ce sang ne pouvait venir que de Alex', c'était la seul qui avait été touché, pourtant il n'y avait aucune trace de blessure. La peau d'Alex' était complètement normale, elle était aussi douce qu'une peau de bébé et ne présentait aucune trace de coup. Il regarda tour à tour sa meilleure amie et le médecin sans vraiment parvenir à comprendre. Mais comprendre quoi ? Il avait été témoin d'un truc complètement dingue la veille en compagnie de Savannah et là il se retrouvait en face d'un autre truc du genre. Bien sûr là il n'était pas question de Sam qui donnait naissance à un de ses dessins, mais plutôt d'une guérison impossible. La question réelle était qui en était l'auteur ? Sa meilleure amie ou le médecin ? Après tout personne ne savait qui avait été dehors ce 13 Octobre...

    Sam regarda son amie se mettre sous sa protection et annoncer sur un ton sans équivoque l'interdiction au docteur de la toucher. Alex' avait l'air effrayée et Sam n'aimait pas voir un de ses amis dans cette état. Soudain il se revit dans le même la veille, lorsqu'il s'était découvert se pouvoir qui lui permettait de donner vie à ses dessins. Il avait décidé que une fois partit il devrait en parler avec Alex', ne pas la laisser dans l'ignorance plus longtemps après ce qui venait de se passer. Le problème était que Alex' avait déjà bien assez vécu de choses aujourd'hui et que Sam ne voulait pas la noyer ou la brusquer plus qu'elle ne l'était déjà. Il lui attrapa la main et posa son regard sur le médecin, il garda un visage vide de toute expression avant de lui demander.

    - Comment avez-vous fait ça ?


    Il avait entendu la requête de sa meilleure amie, mais il voulait avant tout avoir la réponse à sa question. Il était prêt à tout entendre, mais il ne savait pas si le médecin contait parler...

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Joshba10

Merci Alex' =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Thompson

Gregory Thompson

Nombre de messages : 41
Age : 30
<b>Age</b> : 49 ans
<b>Occupation</b> : Médecin
<b>Pouvoir</b> : Guérison
Date d'inscription : 20/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Massacrante
Pensée du Moment: Tout le monde ment
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyVen 1 Aoû - 18:03

Alors que Sam venait de lui demander de soigner sa plaie, Gregory expliqua que ce ne serait apparemment pas là peine. Ce qui avait commencé quelques minutes plus tard c’était reproduit. En effet, la plaie qu’elle avait au bras s’était refermé et même totalement, car il ne restait plus qu’un tout petit peu de sang. Alexandra préféra ne plus se faire toucher par le médecin et malgré tout celui-ci lui demanda si tout allait bien. Le médecin qui ne croit qu’à ce qu’il voit, était un peu perplexe face à tout ça. Il ne comprenait pas ce qui se passait et franchement, il aurait aimé pouvoir en savoir plus, mais il restait là bête à regarder la bras de la jeune femme. Puis, quand il lui demanda si tout allait bien, elle lui lança un regard noir, il cru qu’elle allait encore prendre sa chaussure et que ce serait lui sa victime. Mais, en écoutant ses propos, il fronça les sourcils. Elle pouvait hurler, ou se défouler contre lui, il s’en fichait, la seule chose qu’il pouvait faire, c’était réfléchir et chercher une explication logique à tout ça. Seul problème, il n’en trouvait aucune de réalisable dans la vie. Il aurait bien dit que le fait d’avoir poser sa main sur le bras d’Alexandra, avait ainsi put la soigner, mais ce n’était vraiment pas possible et sûrement pas croyable.

Après un instant, il regarda ses mains, ne comprenant vraiment pas. Il est tourna plusieurs fois, il y avait juste quelques gouttes de sang, mais rien de plus. Alors, comment pouvait-il l’avoir guérit, il devait forcément faire autre chose. Il aurait déjà dut désinfecter la paie et là elle s’était déjà cicatrisée. Puis, elle lui dit de ne plus l’approcher, il ne dit rien, car pour le moment, il cherchait une explication tout en fixant ses mains. Gregory se disait que ça avait forcément un rapport avec elles, mais comment pouvaient-elles soigner. Bon d’accord il est médecin, mais à se point là, ce n’est pas possible. Le médecin est une science exacte, rien n’est dut au hasard. Tous les cas et tous les patients que Gregory a rencontré, avaient tous et toutes une maladie bine précise et personne ne pouvait se soigner comme ça. Ce n’était pas possible, rien de tout ça ne devait être vraie. Comment est-ce qu’une personne peut en soigner une autre ? Alors, toujours fixant ses mains, il se demanda s’il ne devrait pas faire des tests. Après tout, il pourrait aller voir une personne blessée et lui mettre ses mains sur la plaie et peut-être que ça marcherait. Non, mais pourquoi et surtout comment pouvait-il penser ça. Ce n’est pas possible, il faut qu’il se rentre bien ça dans le crâne.

Malgré toutes ses idées qui se bousculaient dans sa tête, il entendit la question de Sam. Il pensait qu’il allait se retrouver seul dans la ruelle, car Alexandra lui avait demandé de partir, amis apparemment, il voulait savoir le fin mot de cette histoire. Si seulement le médecin pouvait lui répondre quelque chose qui est possible dans la réalité. Il n’en avait aucune idée et mentir ne servait pas forcément, surtout dans un moment comme celui-là. Alors, il les regarda en fronçant les sourcils, pour essayer de trouver une réponse en eux, mais rien, ils avaient l’air d’avoir peur et sur ce coup là lui aussi. Alors, il regarda à nouveau ses mains et ouvrit la bouche pour prendre la parole, mais rien ne sortit, que dire ? Finalement, au bout d’un moment, il regarda les deux jeunes.

J’en sais rien, j’ai posé ma mains ru la plaie et voilà.

Il se sentait bête, il ne pouvait rien dire de plus, c’était tout. C’est vrai, c’était ce qu’il avait fait et il se retrouvait avec une plaie qui avait cicatrisée et qui ne se verrait pas du tout. Alors, il les regarda et se demande s’il devait partir ou voir s’ils pouvaient l’aider. Mais en voyant une sorte de peur dans les yeux d’Alexandra, il les regarda et partit vers sa canne en boitant.

Je crois qu’il vaut mieux que j’y aille. Si vous avez besoin de moi, appelez, surtout pour la plaie.

Gregory espérait qu’ils pourraient avoir des éléments à lui fournir sur une guérison miracle comme celle-ci. Alors, il les regarda une dernière fois et commença à partir, n’allant pas trop vite au cas ou ils voudraient lui parler.

[Désolé pour l'attente]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
Alexandra Mayers

Nombre de messages : 1259
Age : 33
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyVen 1 Aoû - 20:46

Alex avait expliquer à sam qu'elle voulait partir, mais son ami ne semblait pas l'entendre de cette manière. Il lui attrapa la main, et elle compris que le depart n'allait pas être pour tout de suite. Alors, gardant sa main dans celle de son ami, elle resta bien derrière lui. Laissant juste une tete sortir de l'epaule de Sam, pour pouvoir un oeil sur le medecin. De manière ironique elle trouvait que c'était abuser quand même. Ce Thompson avait la réputation d'etre une des meilleurs -ou LE meilleur- dans son domaine. Ouep, bin elle comprenait pourquoi. Normal qu'il arrive à soigner un grand nombre de personne, il n'y avait pas besoin d'être un grand medecin, si juste avec ses mains on pouvait faire ce genre de chose. ET voilà que Sam demanda comment il avait fait cela. Alex avant envie de hurler qu'on en avait rien à foutre de la manière dont il s'y prenait. Ce type n'était pas normal, personne ne pouvait faire ce genre de chose. Bref, il fallait partir, un point c'est tout.

Gregory repondit qu'il avait simplement posé sa main sur la plaie et que c'était tout. Ha, bin oui il était bien là le probleme. Il avait JUSTE posé sa main. Pas d'outils de medecin, pas de bandage, pas de desinfection, pas de ceci ou pas de cela... Juste posé sa main ! C'était quand même hallucinant qu'elle soit la seule à se dire qu'il faille partir. Comment Sam pouvait rester aussi neutre face à ce mec qui faisait des truc completement iréaliste, hein ? Ca serait pas son ami qu'elle aurait deja prit les jambes à son cou depuis longtemps. Et Thompson reprit la parole en annonçant qu'il allait partir, mais que si il y avait besoin de lui il ne fallait pas hesiter à l'appeler. La bonne blague ! Envie de se bidonner de façon franchement ironique. Hors de question qu'elle l'appel, qu'elle aille le voir, qu'elle ai quoique ce soit à voir avec ce type. L'homme se dirigeai vers une canne qu'il avait laisser sur place, en boitant. Piouff, non mais elle hallucinant, il pouvait la guerrir d'un coup comme ça et lui il trouvait le moyen de boiter ? Il pouvait pas tester de se soigner tout seul, plutot que de faire ce genre de chose sur les autres ?

Alexandra tournait autour de Sam au fur et a mesure que Thompson se dirgieai vers sa canne. De cette manière, elle se trouvait toujours derrière Sam qui faisait ecran entre le medecin et elle. La jeune fille le regarda partir avec un regrd un peu inquiet. Elle le trouvait trop etrange, trop... C'était trop bizare. Personne n'etait capable de faire cela. Enfait, elle arretait pas de se repeter ce genre de genre, pour la simple et bonne raison que c'était en train d'envahir son esprit. Tout ce qui venait de se passer dans cette rue avait un coté serie B. L'intervention des militaires qui n'avaient pas dit un seul mot, sa guerrison miraculeuse par la main d'un medecin, et un Sam qui cherchait à avoir des réponse plutot que d'accepter la demande d'une Alex terroriser. Elle revait ! Oui, ca devait être ça. Elle allait se reveillée, dans pas longtemps. Trop bete, comment avait-elle fait pour ne pas y penser avant. Thompson etait assez eloigné, et Alex se mise à sourire en se mettant en face de son ami.


"Sam ? En fait t'es pas vraiment là ! Donc tu t'en fou de ce que je vais te dire, mais je crois que c'ets bien la première fois que je fais un reve aussi réaliste. Enfin, si on oublie les truc qui sont impossible ! Comme si une blessures pouvait guerrir de cette manière."

Ouais, Alex se marrait en fait. Elle devait paraitre un peu folle sur les bords. Mais pour elle il n'y avait pas d'autre explications que le fait de rever. Ou alors c'était bien plus simple de penser à ce genre de chose. Finalement sa seule envie était de se reveiller pour ne pas avoir à s'imaginer le trajet jusqu'à chez elle. Elle regarda à nouveau son ami. Elle n'avait aucune craintes face au fait de lui raconter ce qu'elle pensait. Vu que pour elle, ce n'était qu'un reve, elle n'était pas vraiment avec lui, non ?

"Quand j'vais te raconter -Vraiment je veux dire, hein- mon reve demain, je crois que tu va te foutre de moi. Je devrais peut etre eviter d'en parler, sinon jvais en entendre parler pendant des lustres."

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe21 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe23 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Garner
ModoThe Cute Designer☼
Sam Garner

Nombre de messages : 300
Age : 29
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : tient une boutique de pêche / dessinateur
<b>Pouvoir</b> : faire vivre ses dessins
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Superbes journées
Pensée du Moment: Mon reve est realise je suis aux States
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyMar 5 Aoû - 14:41

    Sam savait que sa meilleure amie voulait partir, fuir l'étrange, mais Sam depuis la veille était lui aussi devenu étrange, il n'en avait pas encore parler aux autres, seul Savy' connaissait son secret. Il était peut-être temps lui de le révéler aussi aux autres, mais il ne révélerait que le sien, si Savy' voulait parler du sien elle le ferait elle-même. Sam avait voulu savoir comment il avait fait, mais le docteur ne le savait pas lui-même, il avait été incapable de répondre quelque chose de clair. Sam ne s'attendait pas évidemment à ce que le médecin lui révèle qu'il avait été, lui aussi, dehors lors de l'explosion. Jamais quelqu'un ne se risquerait à pareille confidence en sachant ce que cela pouvait entraîner comme ennui. Sam ne dirait rien sur ce médecin, il ne voulait pas le vendre au militaire, il n'était pas comme ça. Le docteur avait dit qu'il partait, Sam ne le retiendrait pas, il savait qu'Alex' ne le ferai pas non plus, elle était effrayée. Sam se risqua quand même à lui dire une dernière phrase.

    - Votre secret sera en sécurité avec nous !

    Comment avait il put dire ça, il n'en parlerait avec personne, mais Alex' voudrait certainement en parler, il savait que de toute faon le secret ne quitterait pas le groupe des six. Il s'attarda alors sur son amie, il la regardait avec ses yeux doux, le docteur était partit, il se voulait rassurant, mais elle venait de se trouver un autre moyen de se rassurer. Alex' était persuader qu'elle était en train de rêver, pourquoi pas ? Sam savait que ce n'était pas un rêve. Les blessures qui se guérissent toutes seules évidemment ce n'était pas très réaliste, mais généralement quand on rêve on ne ressent pas la douleur. Lorsqu'elle avait été touchée par la balle, Sam savait qu'elle avait ressentit de la douleur, il avait toujours entendu dire que reçevoir une balle ça faisait un mal de chien.

    - Pince toi, tu verras bien... Mais sache que jamais je ne te prendrai pour une folle. Sinon cela voudrait dire que je suis moi même un fou qui...


    Sam n'avait pas pu aller plus loin, il venait de voir son amie une arme braquée sur la tête, sa meilleure amie qui après avait reçu une balle qui avait mystérieusement guérit par l'intermédiaire du médecin. Il ne savait pas si c'était vraiment le bon moment pour parler de ce qui c'était passé la veille à la bibliothèque. Comment son amie réagirait elle en sachant que l'un de ses meilleurs amis est capable de donner la vie à ses dessins ? Que la veille il avait été chez Savy' à la bibliothèque en tenant une rose qui était auparavant sur du papier et, que ensuite il avait donné la vie à un papillon. Il avait aussi put constater que son amie pouvait se transformer en animal. Sam ne savait pas si c'était vraiment le moment d'en parler, mais comment pouvait il faire autrement, il venait justement d'attirer l'attention de son amie en ne terminant pas sa phrase.

    - Écoute c'est un peu fou à croire, je sais que tu as déjà vécu pas mal de chose aujourd'hui, je ne voudrai pas en rajouter... C'était assez éprouvant et ce que je pourrait te dire je ne sais pas si c'est vraiment l'idéale. En fait si je te le dit tu ne me croira pas, mais si je te le montre, tu seras bien obligée. Tu ne rêve pas, sinon moi je dors depuis deux jours !


    Sam aurait préféré le montrer à tout le monde en même temps, mais ce n'était pas vraiment possible, plus maintenant. Alex' ne tiendrait pas jusque là, Sam en avait trop dit. Il le savait, mais maintenant il ne pouvait plus reculer, ce qui avait été dit, était dit et il ne pourrait pas le changer.
    Il ne savait pas comment il allait s'y prendre, est ce qu'il allait refaire le coup de la rose et du papillon ? Ou alors est ce qu'il allait demandé autre chose à Alex', il ne savait ce qu'il allait bien pouvoir lui monter, un papillon c'était trop répétitif, une rose l'était également. Voilà qu'il se préoccupait de ce qu'il allait faire, il fallait vraiment qu'il soit complètement fou. Oui c'était ça, Sam était tombé sur la tête, toutes ces émotions lui avaient fait tourner la tête. Il tentait de trouver quelque chose qui pourrait montrer à son amie qu'elle ne rêvait pas. Il pensa à quelque chose d'assez ironique, une peluche, il pourrait lui dessiner une peluche, en espérant que cette dernière ne se mette pas à parler, se serait le pompon. Mais il ne le ferait pas ici, pas dans cette ruelle...

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Joshba10

Merci Alex' =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Mayers
Admin
Alexandra Mayers

Nombre de messages : 1259
Age : 33
<b>Age</b> : 20 ans
<b>Occupation</b> : serveuse dans un bar miteux / etudiante en journalisme
<b>Pouvoir</b> : régénération cellulaire
Date d'inscription : 17/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: toujours bonne (en apparence)
Pensée du Moment: vivement que ces foutus scientifiques de m**de foutent le camps de notre ville
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyJeu 7 Aoû - 11:58

"Votre secret sera en sécurité avec nous !"
Alexandra devisagea Sam l'espace d'un court instant. Comment ça, son secret serait en sécurité ? Non parce que un medecin capable de guerrir les gens en le stouchant seulement de ses mains, c'était le scoop du siècle. Les gens devaient quand même savoir que des personnes pouvaient faire des choses bizare. Enfin qu'UNE personne pouvait faire des choses étranges. Elle pouvait quand meme pas passer cela à la trappe. Enfin, c'est ce que son esprit de journaliste lui fit penser en premier lieu, mais elle retrouva bien vite ses idées à elle. Alexandra savait parfaitement que quoiqu'il arrive, elle n'en parlerait pas. Parce que, même si sur le coup elle flippait de ce type étrange, elle savait pertinemment que si ce genre de chose venait à se savoir il finirait etudier comme un rat de laboratoire. Et même si elle en avait peur, elle ne souhaitait pas ce genre de chose pour quiconque. Alors, elle était bien obliger d'avouer que Sam avait raison sur ce point. Le secret du docteur était en sécurité. Alexandra fut forcer de laisser échapper un soupir, tout de même, cela aurait fait le scoop de sa vie. Elle devait sans doute être trop humaine pour faire ce metier, vu qu'elle ne poserait jamais ce qu'elle viens de voir sur papier d'imprimerie.

Sam reporta son attention sur elle pour lui dire de se pinçer. Hu ?! Elle arqua un sourcil cherchant à comprendre pourquoi il voulait qu'elle fasse quelque chose d'aussi stupide. Elle venait de se prendre une balle, alors si ça ne l'avait pas reveiller, il y avait peu de chance pour que le fait de se pincer fasse quelque chose. OMG ! Et si elle ne se reveillait jamais ? Tout deveniat de plsu en plus dingue dans son esprit. Sans était en train de lui dire que quoiqu'il arrive il ne la prendriat pas pour une folle, sinon ca signifiait qu'il l'était. Elle se mise à sourire en hochant la tete de manière positive. Ouais, il était carrement plus dingue qu'elle, parce que si il croyait vraiment à ce qu'il avait vu c'est que quelque chose n'allait pas dans sa petite tête. Soyons honnete, les gens ne peuvent pas guerrir de cette manière, c'était im-po-ssi-bleuh ! Bref c'est d'une voix carrement amusé et toujours sont hochement de bas en haut qu'elle répondit.


"Arretes tu vas pas ma faire croire que tu y crois..." Mais son air amusé disparu petit à petit alors que sa tete commençait doucement à arreter son mouvement pour etre secouer de droite à gauche. Elle venait de voir l'air à Sam, et il ne semblait franchement pas en rire "Punaise... T'es sérieux, là ?"

Oui il avait l'air en tout cas. Et puis v'la qu'il commençait à partir dans un delire de lui dire quelque chose, mais que si il ne faisait que le dire elle ne croierait pas. Alors il devait lui montrer. Là, c'était carrement flippant comme délire. Elle passa une main sur son front, en se disant qu'elle allait se reveillé. Mais en fait, il semblait pas vraiment qu'elle soit dans un rève. Ok, elle devenait completement folle, après tout c'était tout à fait possible. Elle frolait tellement la folie parfois, qu'elle avait du le devenir completement. Logique. Sam assura qu'elle ne revait pas, sinon cela voulait dire que c'est lui qui revait depuis deux jours.

"J'hallucine"

Furent les seuls mots qu'elle fut capable de prononcer à son intention, à elle. Elle était pas vraiment sur de comprendre ce qu'il était en train de lui dire. Enfin, si elle comprenait, mais elle était pas convaincue de vouloir comprendre. Parce que si elle suivait le raisonnement jusqu'au bout cela signifiat qu'il pouvait lui aussi faire ce genre de choses. Oui, parce que dans l'esprit de la jeune fille c'était deja pas concevable de guerrir les gens juste en les touchant, alors si vraiment ça devait exister on ne pouvait avoir que cette particularité. Comment voulez vous qu'elle imagine possible de donner vie à des dessins, de ses transformer en animal, de se regenerer toute seule, de maitriser l'electricité, .... Ca la depassait totalement.

"Heu Sam, j'suis pas méga supra convaincue de comprendre ce que tu es en train de me dire là ! Enfin quoiqu'il en soit, si c'est une blague je trouve pas ça très très très drole, tu vois ?"

Ca n'aurait pas été Sam, elle serait deja partit en le traitant de dingue. Mais elle ne pouvait pas vraiment douter de son ami. Pas depuis le temps qu'ils se connaissaient. Fallait pas lui en vouloir d'avoir ce genre de réaction, mais la journée virait doucement au cauchemard là. Tout lui echappait totalement. Finalement, sa seule envie était de rentrer, de dormir et t'oublier. Mais elle savait aussi qu'elle ne le ferait pas. Si Sam voulait lui montrer quelque chose, elle le regarderai parce que c'était lui, parce qu'elle était incapable de le plaquer dans cette rue et faire comme si il n'avait rien dit. Elle se frotta les yeux dans un soupir, puis reporta son attention sur Sam.

"Ok, heu... Jcomprend pas tout, c'ets une certitude. Mais si tu veux me montrer quelque chose, jpeut te propose qu'on aille chez moi. Mon père est toujours pas là, alors... Enfin je sais pas, à moins que tu veuilles me monterer ici ? Parce que je suppose que si je te demande ce que tu veux me montrer tu va pas me dire, hein ? HO, et puis, j'en sais rien. Je te suis, ok ?"

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe21 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe23 En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Cuthbe20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-way.forumactif.org
Sam Garner
ModoThe Cute Designer☼
Sam Garner

Nombre de messages : 300
Age : 29
<b>Age</b> : 20
<b>Occupation</b> : tient une boutique de pêche / dessinateur
<b>Pouvoir</b> : faire vivre ses dessins
Date d'inscription : 19/07/2008

~~ Perso ~~
Humeur: Superbes journées
Pensée du Moment: Mon reve est realise je suis aux States
Relations:

En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] EmptyDim 17 Aoû - 22:52

    Sam avait un visage plutot ferme, il etait completement serieux, comment aurait il pu prendre ce aui venait de se passer a la legere avec ce qu'il avait fait avec Savy la veille... Il ne le pouvait tout simplement pas, il avait fait vivre une rose et un papillon aui avant ne vivait que sur du papier, Savy' avait troque son apparence humaine pour celle d'un felin, d'un chat qui ressemblait beaucoup a Chocolate... Alors il ne pouviat etre plus que serieux quand il avait vu cet homme, ce medecin, guerir la blessure de son amie rien qu'en posant sa main sur la blessure. Une blessure qui qvqit ete fait par une arme a feux, une blessure qui etait due a deux imbeciles de militaire qui cherchait misere a sa meilleure amie. Alex' avait vecu beaucoup de choses aujourd'hui, lui aussi, mais il ne pouvait pas laisser cette prase en suspens. Il n'aurai pas pu se contenter de rassurer l'homme et de laisser ensuite sa meilleure amie en plen. Elle en avait beaucoup vu, mais pas assez pour ne plus etre dans l'ignorance. Sam ne voulait pas qu'Alex reste dans l'igmorance et dans le doute, il devait lui dire. MAis comment ? Par la methode douce ? Mais y en avait-il seulement une ? Surement pas vu le sujet et les questions que cette revelation allait provoquer.

    Sam ne pouvait etre plus serieux, demander a son amie de se pincer avait ete une chose stupide, elle ne pouvait pas etre mieux reveillee qu'apres avoir pris une balle. Mais peut-etre revaient ils tous les deux ? Mais alors est-ce que cet homme existait reelement ? En tout cas si cet homme avait bien fait ce qu'il venait de faire alors il etait forcement rechercher. Tout comme le groupe des six. Il etait reste dehors pendant l'explosion et tot ou tard il serait decouvert. Surtout si ce genre d'evenement inexpliquable se reproduisait autour de lui. Sam se souprit alors a souhaiter que cet homme n'aie pas ete seul pendant ce moment tragique. Parce que s'il avait ete seul, alors il serait seul a affronte ce qui lui qrrivqit. Il serait seul et devrait comprendre seul ce qui lui arrivait. Sam essentit alors la chance qu'il avait d'avoir un groupe d'amis avec qui il etait autant soude.

    - Je suis vraiment serieux... Ca ne m'arrive pas souvent, mais la je le suis vraiment...

    Le j'hallucine d'Alex' provoque chez le jeune homme un hochement de tete negatif. Non elle n'hullucinait pas. Non ce aui se passait n'etait pas un reve. Oui tout ceci etait bien reel. Oui tout ceci etait de l'ordre du surnaturel. Si un de ces amis lui posait la question il repondrait aussi : Oui moi aussi je sais faire quelque chose comme ca. Ce n'est peut etre pas aussi utile que de soigner les gens, ce n'est pas aussi miraculeux, mais c'est tout aussi bizarre. Sam est capable de donner vie a ses dessins. Combien de dessinateurs pouvaient se vanter de pouvoir faire ca ? Probablement aucun, personne n'etait capable de faire ca. Tout le monde pouvait dessiner, mais personne ne pouvait leur donner vie.

    - Ce n'est pas une blague, je te le promet, ecoute l'endroit n'est pas sur pour en parler... Encore moi pour te demontrer que je ne suis pas fou...

    Si Alex' prenait ses jambes a son coup, Sam' comprendrait, meme si il ne lui avait encore rien montrer. Il comprendrait qu'elle parte, apres tout n'etait il pas en train de lui avouer que lui aussi etait capable de faire quelque chose de semblabe ? Aussi fou que cela puisse sembler, Sam pouvait faire vivre ses dessins et c'etait du a la bombe. Cette bombe qui faisait qu'il se sentait si different depuis. Cette bombe qui les avait oblige a se terrer sous terre pendant un long mois. Cette bombe qui etait probablement la source de beaucoup de probleme.

    - Ok, je suis guare en face de la mairie, je ne pense pas que tu sois en etat de conduire... Pense a quelque chose dont tu aurai besoin, un objet... N'importe quoi...

    Sam passa son bra autour des epaules d'Alex' et l'entraina avec lui, loin de la ruelle, en direction de la voiture.

_________________
En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Joshba10

Merci Alex' =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty
MessageSujet: Re: En sortant de la mairie [fini / verrouillé]   En sortant de la mairie [fini / verrouillé] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
En sortant de la mairie [fini / verrouillé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» 400 employés de la mairie de Pétion ville ont été révoqués
» [fini]Baptème d'Azurely
» Mairie de Beziers, Xavtheone
» [Mairie] Alais: arrêtés municipaux en application

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW WAY :: New Way :: Administration :: Mairie-
Sauter vers: